IUN DEMENAGE En savoir plus en cliquant ici
TUMBLR DE IUN Un nouvel univers plein d'horreur vient d'ouvrir ! Le visiter en cliquant ici
LYCANS Les loups solitaires ne sont plus acceptés, vous devez figurer dans une meute.
WOLPERTÏNGERS Merci de ne plus créer de wolpertïnger Loups, ou Félins, qui sont déjà en surnombres.

Partagez | 

 Another day of rain has come and gone so I'm cold inside ▬ Théo & Blue


Silence is a true friend who never betrays.
Aller à la page : Précédent  1, 2

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Lun 4 Mai - 21:26
Il ne pouvait savoir ce qu'il représentait pour moi, ce qu'il allait changer dans mon existence. Il sera cette partie qui m'adoucira, cette personne qui fera de moi un homme meilleur. Cet homme mort quand mon coeur cessa de battre, quand l'humain en moi disparu sous les gros d'Athéna. Il avait fallut que je devienne un monstre pour rencontrer mon ange...Il avait fallut que je meurs pour goûter au réel bonheur. Ma joie était à présent d'être dans ses bras, de sentir son odeur, de le voir sourire tout simplement. Savait-il seulement ce qu'il allait représenter pour moi ? Non, bien sûr que non...Comment le pourrait-il. Il avait près de lui un monstre qui se nourrissait d'humains sans aucuns remords, qui faisait d'ailleurs cela avec joie. Pourtant, une fois près de lui, l'ancien Théo revenait et ressentait ses sentiments que je pensais perdus, effacés. C'était douloureux, réellement douloureux et pourtant si merveilleux en même temps. Je referais sûrement de faux pas, des erreurs, mais une fois mon regard plongé dans le sien je saurais, je ressentirais cette peine qui me fait garder les pieds sur terre. Mes lèvres cherchaient sans cesses les siennes, alors que mes doigts glissaient sur son corps, sur sa peau.

Son tee-shirt disparu de son torse, dévoilant ce que je convoitais depuis bien trop longtemps. Cela peut sembler pervers, néanmoins, ce n'en était que romantique. Je le désirais comme je pouvais désirer la vie. Je le désirais comme un enfant affamé désirait un simple morceau de pain, qui à ses yeux, semblait être l'aliment le plus merveilleux. Je désirais son coeur, son âme, mais là tout de suite, je souhaitais son corps. Un corps pâle, un corps fragile et frêle aux côtés du mien. Je serais sa rempart contre le malheur, contre la souffrance. Je ressentirais la douleur à sa place, j'étais assez fort pour ça. Souffrir pour lui ne me serais pas désagréable. Je le protégerais contre tout danger, je posséderais ses sourires, je posséderais son coeur qui sera mien.

Mes lèvres avides de sa peau glissent sur son torse, alors que ses doigts viennent se cacher dans mes cheveux bouclés. Un frisson s'empare de moi alors que j'adore cette douce sensation, cette sensation de possession mais également de plaisir. Je ne le possède pas entièrement, pourtant, moi, je lui appartiens déjà tout entier. Mon corps réagis à ses caresses, mes lèvres savourent ce goût qu'il a. Sa respiration s'accélère, la mienne semble calme et pourtant plus difficile, comme si je retenais mon souffle. J'ai peur. Peur que tout cela cesse, que cette histoire s'efface sans laisser de traces. J'ai peur qu'il me rejette, il aurait des raisons de le faire. Si il souhaite tout arrêter je le ferais, jamais je n'irais contre sa volonté si celle-ci est de bonne foie. Mes lèvres glissent sur lui, le parsemant de baisers doux, calmes, sensuels. Je veux que ce soit parfait, que tout soit parfait. Je voulais que cette fois-ci reste gravé à jamais dans sa mémoire, qu'il souhaite recommencer encore et encore. Mes lèvres finirent par revenir sur les siennes, avides de sensualités et de tendresse.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Ven 8 Mai - 19:53
Mes doigts étaient à la découverte de cette peau, je voulais oublier à quel point j’étais pitoyable. Je voulais laisser la beauté de cet homme m’imprégner ; je voulais me sentir bien plus beau alors. Bien plus intéressant, juste parce qu’il était là ; avec moi. Parce que l’intérêt qu’il me portait faisait de moi quelqu’un d’unique. Juste pour lui. Mon essentiel. Quand ses lèvres se posent sur ma peau, je sentais mon corps tout entier devenir sien. Pour toujours et bien plus encore. Je n’avais jamais rien ressenti d’aussi fort, bien plus fort que l’amour que j’éprouvais pour Cameron. Parce qu’il est vrai que j’aime encore cet homme loup, mais je devrais apprendre à l’oublier. Je ne devais plus le laisser entrer dans mes pensées et Théo était très habile pour me faire penser à tout autre chose. Il avait le don d’occuper tous mes songes. Je souriais sous le contact de ses lèvres, je ne me contrôlais aucunement et mon souffle s’accélérait à ses approches. Il chassait les démons, les nuits sombres et la solitude. Je veux lui faire confiance ; comme avant. Quand je n’étais qu’un petit humain au fond d’un lit ; quand je n’avais rien d’autre que ses beaux yeux bleus. C’était le bonheur tout simplement.

Je me sentais si comblé. Désiré. C’était une situation inespérée. Si nouvelle et tendre. Je me sentais un homme, un véritable homme. Considéré. Il était si tendre avec moi, son parfum m’enivrait et je me laissais bercer par tout cela. Je n’avais qu’à fermer les yeux pour être au paradis. Celui des anges. Je ne veux jamais quitter ses bras, je ne veux pas sentir la chaleur de son corps se détacher de moi. Je le veux lui, chacun de ses muscles. Est-ce permis d’être à ce point parfait ? Mon amour, il est si parfait ? C’est mon homme, mon mec terriblement sexy, gentil et… Et mien.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Lun 11 Mai - 21:31

L'amour est un sentiment que je ne pouvais décrire, qui au fond m'était complètement étranger. Je ne pouvais dire si je pouvais le ressentir en étant humain...Oui et non, je me perds dans les tréfonds des sentiments humains. C'est bête, mais l'amour est humain. Tout être humain peut éprouver ce sentiment, un sentiment dont nous sommes conçus pour apprécier les saveurs, mais également la souffrance qu'il peut engendrer. Mais le fait de ressentir cela pour Blue faisait-il de moi un être humain ? Non, loin de là. Je ne ressens plus mon coeur battre dans ma poitrine...Je ne respirer plus l'air précieux qui me faisait exister autrefois. Non, je suis juste une enveloppe charnelle sans âme. Pourtant, je peux aimer. Oui, c'est irrémédiable... La preuve, j'aime cet homme. Pas plus humain que moi, d'une douceur comparable à celle d'un enfant, de doux airs innocents sur le visage. Il est ce que je ne suis et ne serais sûrement jamais. Je prends du plaisir à tuer...Oui, j'adore ça c'est écrit en moi. J'adore enlever la vie d'une créature humaine, sentir son âme pénétrer en moi, quittant son pauvre corps fragile. J'aime sentir la mort rôder autour de moi, alors que mes douces ailes frappent les airs pour m’élancer dans les cieux tel un ange déchu. Mais lui...Rien que l'idée de tuer risquait de lui faire perdre pieds. Rien que l'idée de faire du mal aux autres le ferait souffrir...La belle et la bête, je suis la bête et il est la belle... Néanmoins, comme dans le conte de fée, nous ne cesserons jamais de nous aimer, car grâce à lui, je deviens meilleurs, bien meilleurs.

Sa peau nue sous mes lèvres, sous mes doigts ne cessait de me rendre plus vivant. De cadavre je renaissais en une chose bien plus étrange, bien plus douce également. Il est le seul qui fait naître cela en moi, comme si il était le réveil qui éveillait mon humanité pour cesser d'être le monstre que j'aurais dû être, non, que j'aimais être. Beaucoup ne comprendront pas ce que nous faisons ensemble, bien trop différents, bien trop imparfaits. Parfois, j'en suis sur, je me demanderais aussi ce qu'il fait avec moi. Lui fait de douceur, moi fait de rancunes et de rage. Deux opposés pour ne plus faire qu'un tout. Il sera ma douceur et ma fragilité, je serais sa rage et sa brutalité. Nous serons complémentaire comme le soleil ne peut-être sans la lune, car ainsi va la vie. Quand je l'observais je le trouvais magnifique, merveilleux. La plus belle chose qui me soit arrivé dans cette vie maudite, heureusement, je l'avais trouvé dans le commencement de mon immortalité. Je l'aime...Je ne peux le nier, je ne pourrais jamais le nier. Même si un jour cet amour doit me brûler vif, me consumer de l'intérieur.



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Mar 12 Mai - 17:07
Mon pauvre petit cœur mort, je le sens exploser à chaque baiser que ses lèvres posent sur ma peau. Je le sens, si vivant. C’est absurde, je le malmène d’exister. Je me sens exploser à chaque instant, mes os se brisent un à un et mes organes s’atrophient. Je sentais tout cela, mon petit corps tout brisé qui asphyxiât. Mon petit corps qui ne peut plus se défendre. Je sentais tout cela, je sentais la chaleur intense de l’enfer et mes ailes étendues en proviennent. Cette nécrose disparaît pourtant, je me sens renaitre. Ses lèvres me régénèrent ; mes cellules se reproduisent et me crée. Tout cela crée un nouveau moi. Un Blue Ange, un ange si terrifiant. Si blanc. Suis-je la mort ? Suis-je mort ? Je me complais dans cette mort. Je me construis là, il assemble les morceaux de mon être et fais de moi un être complet. Entier. Toute cette honte m’envahis et pourtant, je me sens bien. Un bien être que je ne mérite pas. Je dégage cette dangerosité, cette noirceur refoulé à présent évidente. Exposé à de si beaux yeux bleus. Si seulement il pouvait me voir toujours, malgré mon apparence atroce. Je me plais ainsi. Je ne devrais pas. Mais j’en suis ravi. J’aime être sous cette forme. J’aime me sentir épanoui.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Jeu 14 Mai - 23:15

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Ven 15 Mai - 17:02

Je me sens unique dans ses bras, compris et conquit. J’aime l’idée de me savoir en sa possession, d’être aux creux de ses mains et qu’il puisse être le seul à décider de ce qui devra m’arriver. J’aime le laisser choisir pour moi, il est bon avec moi et je sais qu’il ne choisirait pas l’absurde contrairement à moi. Je suis violent avec moi-même et je suis fatigué de toute cette haine. J’aime le laisser choisir l’amour pour ce pauvre petit corps qui fut des centaines de fois calciné. Je me rappelle que l’on choisissait pour moi, l’on choisissait de me faire souffrir. Il ne choisirait jamais une telle chose à mon égard, j’en étais persuadé et maintenant je livré mon corps à cet ange dans la plus totale des confiances. Je ne craignais pas qu’il me morde comme l’eut fait Cameron assoiffé de marquer son territoire sur mon être. Je n’ai connu que peu de partenaire sexuel dans ma vie, à vrai dire ils se comptent sur les doigts d’une seule main. Ils ont tous été différents avec moi. Je ne suis pas très expérimenté, je suis probablement fort maladroit et trop émotif. J’ai choisi parfois d’être violent, comme avec Hazel que j’aurais pu tuer tant j’ai été cruel. Ses idées sordides me plongent dans les ténèbres et les lèvres divines de mon prince apportent de la lumière sous mes paupières.

On se promettait une mutuelle appartenance. Je ne voulais qu’il ne soit qu’à moi. Je ne saurais tolérer que quelqu’un d’autre poses ses doigts sur cette peau magnifique, que quelqu’un d’autre que moi ne glisse ses doigts dans ses mèches brunes et sauvages. C’est à moi que cela appartient. Ses lèvres et son amour sont ma propriété. Je me battrais toujours pour défendre ce qui est à moi, je ne suis pas très bon pour me bagarrer, mais je crois que je pourrais le faire si l’on menaçait de prendre la seule chose de valeur qui était en ma possession. Il était tout ce que j’avais de plus précieux au monde.




Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Ven 15 Mai - 20:59
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Ven 15 Mai - 22:58
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Sam 23 Mai - 13:37
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Dim 24 Mai - 0:27


Mes doigts caressent sa nuque, puis son cou. Je fixais se visage qui me semblait être la perfection… Je l’admirais et mon torse se gonflait d’une grande fierté. Je suis si fier d’être son homme. Son ange. Si fier qu’il soit le mien. L’une de mes mains glisse sur son torse divin, tout cela est à moi… Je dessine un léger sourire reflétant ma fierté. Sous mes doigts je le sens tremblotant ; je me sentais si fébrile. Mais je me préoccupais de lui, de mon tendre amour. Je suis venu chercher sa main collé sur le mur et la gardais dans la mienne « Je t’aime. » Soupirais-je tendrement. Je posais un baiser sur sa mâchoire ; cette peau et si esquisse. Je jubilais intérieurement de savoir qu’il était mon petit ami. Oui, c’est ainsi que l’on peut s’appeler n’est-ce pas ? L’on peut dire que l’on est un couple ? Je n’ose pas le lui demander. Alors je jubilais simplement à cette idée, au bonheur de tenir sa main devant les autres et de le laisser me toucher sans retenue quand cela lui chanterai. J’aime cette idée. Je l’adore follement. « Viens t’allonger mon amour… » Lui proposais-je finalement. Je pense qu’il n’est pas utile de lui dire que c’était parfait, je crois qu’il le sait. Tout sera parfait désormais. Oh bien sur je pensais cela parce que j’étais sur mon petit nuage ; je savais bien qu’il y aurait des hauts et des bas. Mais il y aura des hauts si aériens que ce sera parfait. Il ne m’abandonnera jamais.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Dim 14 Juin - 13:15


Il vient chercher ma main dans la sienne, alors qu'un doux sourire parcoure mon visage. Il est beau, si beau que cela me parait presque irréel. Mon âme semblait lui appartenir sans compter, je lui appartenait et ça je ne pouvais plus le nier. Un amour destructeur, un amour cruel et violent qui pouvait bien amener à plusieurs disputes violentes. Je ne pouvais imaginer qu'un autre le touche, qu'un autre puisse l'aimer ou qu'il puisse en aimer un autre. C'était hors de question...je deviendrais très comment dire...dangereux à ce moment-là. Je serre doucement sa main dans la mienne, alors que mon corps tendu semblait se détendre au fur et à mesure. "Je t'aime aussi Blue." Oui. Je l'aime encore et encore. D'un amour indescriptif. Je ferais tout pour le garder, le pire comme le meilleur. Pourtant, l'éternité c'est long, très long. Il allait avoir le temps de connaître mes défauts; de voir la noirceur en moi et cela me faisais assez peur. Et si au final il ne me trouvait plus si parfait. A cette idée je me sens légèrement vaciller. "Oui, je pense qu'on a bien mérité un peux de repos." Dis-je avec un petit sourire aux lèvres. Je passe néanmoins une main dans ses cheveux, déposant un léger baiser sur ses lèvres et sur son front. Pressant doucement sa main, je me dirige vers les escaliers qui menaient à la chambre, laissant le bordel que nous avions laissés pour le ranger sûrement le lendemain. Les marches semblaient être plus nombreuses qu'en général, mais bon, cela devait sûrement être une réaction de mon corps face à la fatigue.

Une fois dans la chambre je me laisse aller lourdement sur le matelas, alors que certains de mes muscles étaient douloureux. Poussant un doux soupire, j'ouvre les yeux pour poser mon regard sur Blue. "Tu sais que je t'aime toi?"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Mar 16 Juin - 22:31
Je monte les marches à sa suite, observant son échine se mouvoir devant mes yeux encore gourmands bien que la fatigue marquait mon visage. Je m’accrochais à sa main si douce et enfin nous arrivions au premier pallié. J’entre dans sa chambre et me laisse attirer quand il se laissa tomber dans le lit. Je veux encore sentir sa main dans mes cheveux et ses lèvres sur les miennes. Mais il est épuisé. Tellement. Et je sais que c’est m’aimer qui l’eut rendu ainsi. Il m’a aimé si fort et je n’ai jamais été à ce point honoré. Je suis couché à coté de lui. J’ai si froid, mais je le regarde comme si j’attendais de lui encore quelque chose de délicieusement doux. Ses mots sont venus me combler. Je lui adressais un léger sourire alors que nos corps nu sont étendu sur le lit. Je me suis tourné et je me hissais doucement sur son dos, me couchant alors sur son corps tandis que mon bras droit venait encercle sa clavicule, j’ai laissé mes doigts fourrager ses cheveux bruns trempé de sueur. Je les caressais doucement, avec tendresse. Je toucher ses cheveux avec amour et me laissé juste là, contre lui. Je veux qu’il sache qu’il n’était qu’à moi. J’avais besoin de lui renvoyer cette réalité. De lui montrer que moi aussi, je ne voulais pas qu’il appartienne à quelqu’un d’autre. Je m’étais allongé sur lui, et tout mon corps tremblotant de froid tentait de capter la chaleur de son être. Puis après de longues et merveilleuses minutes où je suis resté là, tendrement, à le caresser doucement pour le détendre. Je sentais son corps devenir moins rigide. Je le sentais s’endormir et je descendais de son corps pour ne pas l’écraser. Je tirais non pas sans peine la couette et commençait à nous envelopper dedans avec soin. Je me souciais du fait que ces orteils soient pris dans la couverture avant de venir m’allonger là. Je le regarde, je lui souriais faiblement. J’ai pris son bras et je me suis faufilé contre son torse. Le réclamant une fois de plus. Je ne pouvais plus me passer de lui. De sa protection. Je crois que ça y est, j’ai enfin compris le sens du mot aimer.

« Mon amour… » Soufflais-je comblé. Je sais que je suis peut-être un peu trop fleur bleue. Que j’avais le cœur entre les cuisses et me laissais influencer par la recherche de plaisir, de sensation forte et agréable. Mon torse collé contre le sien, je me sens mieux caché dans les draps. Ma pudeur après tout cela aurait du s’effacer ; mais il est tellement sublime… Je caressais lentement son dos avant de laisser mon nez se nicher dans son cou. Ce parfum divin. Le parfum de l’homme que j’aime. Je me sens heureux. Je me sens entier. C’est lui, mon âme sœur. Cet être dont j’ai toujours eu besoin. Ma douce moitié. « Théo ; je t’aime tant. Je veux que tu sache… Que j’ai confiance en toi. Je sais que tu ne me laisseras pas seul. » Tu ne m’abandonneras pas. Théo mon ange. Je sais que tu ne laisseras rien nous séparer. Que quoi qu’il arrive, tu seras à mes cotés. N’est-ce pas ? Oui bien sur. Tu sera là. Mes doigts caressant son visage, glissant sur ses lèvres. Ne parles pas. Il est épuisé. Je veux juste le regarder s’endormir ; je veux juste observer ses traits fatigué et heureux. Il est magnifique. Je suis troublé par cet homme, je suis troublé par mes émotions et tout ce qu’il représente pour moi. Et moi aussi, je me suis endormi dans ses bras ; profitant de la chaleur de son être et je sais que demain il sera là. Je sais que je ne serais plus jamais seul. Que ce corps que je hais tant, sera aimé par cet homme. Il me fera vivre.

End.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Identity Card
Tell Me More
Got It !

Revenir en haut Aller en bas
 

Another day of rain has come and gone so I'm cold inside ▬ Théo & Blue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Another day of rain has come and gone so I'm cold inside ▬ Théo & Blue
» Fiche de Rain Maniko
» MILLA ♣ set fire to the rain
» AZS Ҩ Nobody, not even the rain has such small hands
» Présentation de Blue Rain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IN UMBRA NOCTIS :: Archives des RPs-