IUN DEMENAGE En savoir plus en cliquant ici
TUMBLR DE IUN Un nouvel univers plein d'horreur vient d'ouvrir ! Le visiter en cliquant ici
LYCANS Les loups solitaires ne sont plus acceptés, vous devez figurer dans une meute.
WOLPERTÏNGERS Merci de ne plus créer de wolpertïnger Loups, ou Félins, qui sont déjà en surnombres.

Partagez | 

 When the lights go out will you carry all this broken bone ▬ Hazel & Frank


Silence is a true friend who never betrays.

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Mar 28 Avr - 14:50
Je n’avais pas pour ainsi dire rendez-vous avec Hazel, se serait comme si nous faisions cela de façon professionnelle et je n’avais pas pour habitude de me considérer comme un professeur qui puisse évaluer el travail d’un autre. Mais Hazel était un bon ami, nous nous connaissions depuis peu, je l’avais aperçu en train de griffonner et je lui avais proposé de m’en montrer plus. J’étais assez curieux de son talent, même s’il ne semblait pas convaincu. J’estime qu’à partir du moment où l’on prend plaisir à faire quelque chose de créatif : c’est de l’art. Mais j’avais une vision des choses qui était propre à ma personnalité. Je crois qu’à force de dessiner des personnages de dessin animé j’agissais un peu comme si les oiseaux chantaient et que les pommes n’étaient pas empoisonnées. Un coté un peu surréaliste pour se dire que tout simplement ce monde n’est pas aussi sombre que l’on puisse l’imaginer. Et puis qui se donne rendez-vous dans un parc pour parler boulot ? Personne. Je suis arrivé le premier et cela malgré un clair handicap ! Sans jeu de mot, j’étais parti en retard de chez moi. J’étais aussi long qu’une gonzesse pour m’apprêter. C’était loin d’être un crime à mes yeux.

Finalement je l’ai vu arrive. Il fait typiquement beau gosse américain. Allez savoir pourquoi… Je ne me considérais pas comme une personne hideuse, j’avais juste des jambes inertes, ce n’était en train physiquement laid. Je n’étais pas amputé. Même si parfois je me disais que ça serait moins pire, avec des prothèses on marche. Moi je ne marcherais jamais plus. On ne refait pas l’histoire, sinon l’on n’avancerait jamais. Je l’ai salué d’un large signe de main alors que les filles se retournaient sur le passage du mannequin, avec un peu de chance je profiterai de son éclat… Cette idée me fit sourire de plus bel, c’était tellement ironique. Les filles flirtent avec moi, parce que je suis sympa, drôle et handicapé. Mais ça n’allait jamais plus loin parce que je suppose que c’est assez effrayant pour elle ce que je peux comprendre. Puis, je ne suis jamais vraiment tombé amoureux. « Salut Hazel ! » Je levais la main en mode : tapes m’en cinq. C’était vraiment ringard. Le pire, c’est ringard de dire ringard. Qu’importe, je ne connaissais pas vraiment les problèmes d’Hazel ; je sais seulement qu’il a du mal à avoir confiance en lui. Et pourtant il a tout ce qu’on puisse vouloir : santé, physique, argent… Amour ? Oui, c’était probablement le problème de tous sur cette terre. « Tu veux qu’on aille se poser quelque part ? » Lui sur un banc et moi… J’étais déjà posé. Mais je n’avais rien contre le fait de m’allonger dans l’herbe, en fait j’adore faire ça. Il y avait une multitude de choix, le coin floral, le coin à coté du point d’eau ou encore vers ce qui semblait être un bois. S’il ne courrait pas aussi vite je lui aurais proposé une course, mais je suis terriblement mauvais perdant.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Lun 4 Mai - 20:01
When the lights go out will you carry all this broken bone
FRANK / HAZEL

J’ai rendez-vous avec Frank aujourd’hui. Il m’a demandé de lui montrer mes planches. Je ne montre pas mes dessins généralement mais, je pense qu’une aide n’est pas de refus. De plus, il travaille pour Cartoon Network, ce n’est pas rien, c’est un professionnel. Je suis toujours allongé sur mon lit à fixer le plafond d’un air absent. Je ne vais pas lui montrer mes planches gays, il risquerait de me prendre pour un psychopathe ou un détraqué, je n’en sais rien… Je soupire pour la énième fois avant de me lever et de me diriger vers la salle de bains. Une bonne douche me fera du bien. Et puis ça me remettra les idées en place. […] Je me plante devant mon dressing à la recherche d’une tenue adéquate. Je pense que je vais reprendre les vêtements d’Aidan. Je suis à l’aise dedans et puis, ça me rassure, c’est comme si il était là. Oui je sais, ça peut paraître ridicule mais je ne demande l’avis de personne. Je fais un bref passage par la cuisine pour manger un morceau avant de filer. L’air n’est pas très mordant, ni même froid je trouve. Il y a un vent léger mais ce n’est pas désagréable. Je file au travers des ruelles sur mon skateboard, évitant les piétons qui flâne devant telle ou telle boutique. Je pourrais éventuellement, quitter mon skate et marcher mais je n’en n’ai pas la moindre envie. De plus, je suis en retard parce que j’ai trop traîné en route. Frank va croire que je lui ai posé un lapin. Ou pire, il va s’imaginer que j’ai honte d’être avec lui, ce qui est absolument faux. Ce n’est pas parce qu’une personne ne peut plus marcher qu’il faut l’éviter. Frank est un mec plus intelligent que les gens valides, il est aussi plus compréhensif, plus honnête même, et c’est un réel plaisir de passer du temps avec lui. J’arrive enfin à l’entrée du parc, et descends de mon skate, le gardant en main. Bon, je ne pense pas qu’il m’en veuille d’être un peu en retard mais je vais presser le pas. Les gens semblent heureux et insouciants, j’aimerais pouvoir être comme eux. « Salut Hazel ! » Je souris en voyant le beau Frank et clap sa main. « Tu veux qu’on aille se poser quelque part ? » Je regarde alentours en réfléchissant : « Dans l’herbe ça te dis ? On sera plus à l’aise pour causer je pense. » Mais je n’ose pas lui demander s’il a besoin d’aide, je ne voudrais pas qu’il se vexe et s’imagine que j’ai pitié de lui.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Sam 9 Mai - 20:51
Hazel propose de se poser dans la pelouse, je souriais largement ; l’air plus que ravi de la proposition. Je lui montrais un carré d’herbe tranquille où les gosses ne trainaient pas trop en raison de l’absence d’arbre ou autre chose qui puisse stimuler leur âme d’aventurier. Nous nous dirigions dans l’endroit désigné, je n’avais pas de mal à m’y déplacer bien que je devais bien plus forcer sur mes bras pour avancer sur le gazon. Enfin nous arrivons et je mis les freins de ma chaise roulante avant de poser les mains sur les accoudoirs  « Tu foutais quoi pour être en retard ? » Demandais tout simplement, je l’avais bien vu débarquer à vive allure sur son skate. Je me soulevais de l’assise de mon fauteuil pour me laisser doucement glisser jusqu’au sol. Osez dire que je n’ai rien dans les bras !

« La chaise c’est plus rapide que le skate on dirait. » Blaguais-je finalement pour détendre l’atmosphère. J’avais attrapé mon sac à dos accroché au fauteuil en prenant place. Je me sentais plutôt bien ici, c’était reposant et il fallait savoir savourer les choses simples quand l’on est… Dans mon état. « Allé montre moi tes dessins, j’ai hâte de voir ! » lui disais-je en lui donnant une tape masculine sur l’épaule. J’étais quelqu’un d’affreusement tactile, à défaut de ne rien sentir dans les jambes. D’ailleurs, je m’employais à les placer en tailleur devant moi. Avoir l’air normal quoi… Ou plutôt essayer. Toujours aussi souriant je le fixais avec bienveillance. Il n’était pas beaucoup plus jeune que moi et je me sentais assez proche de lui. Il semblait aussi mutilé que moi, à ça manière. Malheureusement. Mais j’avais bien vu ses bras. Je le regrettais. C’était quelqu’un de bien et de profondément gentil. Je sais qu’il a beaucoup d’argent, qui peut l’ignorer ? Mais il n’était en rien arrogant. La preuve étant faite chez lui : l’argent ne fait pas le bonheur. Cependant, je ne me réjouissais pas de ce fait.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Lun 11 Mai - 23:32
When the lights go out will you carry all this broken bone
FRANK / HAZEL

« Tu foutais quoi pour être en retard ? La chaise c'est plus rapide que le skate on dirait. » Est-ce que je dois lui dire que j'ai mis trois plombes pour choisir mes vêtements, comme le ferait la pire des filles ? Est-ce que je dois lui dire que là-dedans, dans ma tête, ça part de plus en plus en couille ? Je ne veux pas qu'il ait pitié de moi. Je ne veux pas qu'il se sente obligé d'être gentil avec moi. Je ne veux pas l'entendre me faire la morale, me disant que lui, il est handicapé et qu'il ne s'en plaint pas, qu'il a appris à vivre avec et qu'il est plus fort aujourd'hui. Non, je ne veux pas tout ça. Je veux juste Aidan. Aidan qui me manque et c'est de pire en pire. Aidan avec sa présence réconfortante. Oui voilà, il me manque. Mais je ne vais pas lui dire. Je ne veux pas lire le dégoût dans son regard parce que je suis homosexuel. Je ne veux pas avoir à subir quelconques moqueries à ce sujet. En fait, je ne veux pas qu'on parle de moi, je veux qu'on parle de mes planches à dessins. « Allé montre moi tes dessins, j'ai hâte de voir ! » Je ris doucement et chope ma chemise à dessins dans mon sac avant de la lui tendre. « Et on ne se moque pas ! Je suis novice et j'ai une blinde de progrès à faire... » S'il se moque c'est que je dessine vraiment de la merde et que donc, je devrais arrêter le massacre le plus rapidement possible.

Emi Burton


Dernière édition par Hazel Anderson le Jeu 14 Mai - 20:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Jeu 14 Mai - 19:07
Il n’est pas vraiment bavard je dois bien l’avouer. Mais je m’y fais. Je crois que je peux parler pour dix. Alors ça ne m’inquiète pas plus que ça. Je ne sais pas ce qui le met mal à l’aise. Probablement le fait que je sois en fauteuil roulant. Ce serait même évident. Mais je ne vois pas pourquoi d’ailleurs. J’aime imaginer qu’il n’est rien d’autre qu’un brun ténébreux compliqué avec ces relations sociales. Je me fais des films certes. Qu’importe. Quand je lui demande de me montrer ses dessins, il se mit à rire en farfouillant dans son sac. Ce type est vraiment étrange parfois, je me contente de sourire et saisit sa pochette alors qu’il me demandait d’être indulgent « Ce n’est pas l’avis d’un type qui a passé trois jouer à dessiner Will Coyote transportant de la dynamite qui va bouleverser le cours de ta vie. » Je ne pense pas être un grand artiste, du moins pas dans ce que je fais. Les dessins animés, c’est ludique et parfois vide de sens. J’aime juste dessiner. Je n’aime pas m’étaler sentimentalement sur mes dessins, et si je le fais, je n’aime pas que l’on y jette un œil. C’était privé. Je n’étais pas destiné à exposer un jour mes création dans une galerie d’art ou alors quand je ressemblerais au professeur X sans un cheveu sur le crane pour couvrir ma sagesse actuellement inexistante.

J’ouvrais la pochette et regardais ses croquis un a un. Sans rien dire. « C’est pas mal… » Finissais-je par lâché. Je relevais les yeux vers le jeune homme avant j’ajouter en guise d’argument « Beaucoup d’imagination, le fantasy c’est sympas. Mais j’ai l’impression que tu ne vas pas au bout de ton idée. Ce n’est pas une reproduction, il faut se lâcher. » Oui, les anges… Ce n’est pas très original dans le domaine fantastique mais c’était plutôt bien trouvé. Je trouvais cela inachevé. Comme s’il manquait paradoxalement la touche de surréalisme. « Oh… » Je lui jeté un regard en coin en trouvant un croquis collé à un autre. Un croquis probablement personnel, je suis assez étonné d’ailleurs d’apprendre cela de lui. Je dessine un sourire taquin mais rassurant sur mon visage avant de lui dire « En fait tu sais te lacher… »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Jeu 14 Mai - 20:33
When the lights go out will you carry all this broken bone
FRANK / HAZEL

« Ce n’est pas l’avis d’un type qui a passé trois jouer à dessiner Will Coyote transportant de la dynamite qui va bouleverser le cours de ta vie. » Et c’est là où il se trompe totalement. Son avis compte énormément pour moi. C’est un professionnel et moi, je ne suis que novice. C’est mon modèle. « C’est pas mal… Beaucoup d’imagination, le fantasy c’est sympas. Mais j’ai l’impression que tu ne vas pas au bout de ton idée. Ce n’est pas une reproduction, il faut se lâcher. » Serait-il ignorant des créatures qui nous entourent ? Si c’est le cas, je n’ai pas intérêt à merder parce qu’à force, il risque de se poser des questions, de me poser des questions et je veux éviter ça le plus possible. Je remonte discrètement le col de mon haut pour ne pas qu’il voit les marques, même si elles sont estompées. Restons prudent, il pourrait me prendre pour un fou et me dire de ne plus m’approcher de lui. « Oh… » J’hausse un sourcil et je le remarque, là, posé au milieu des dessins innocents. Putain et dire que je le cherchais depuis une semaine pour me lancer dans la colo ! Mes joues s’empourprent rapidement. « En fait tu sais te lâcher… » Merde il va me prendre pour quoi ? « Je bafouille et récupère le dessin que je fourre rapidement dans mon autre pochette. « Je… heum’ c’est rien, c’est euh… c’est une erreur ! » Je souris comme un crétin et range le tout dans mon sac, les mains tremblantes. Je me racle la gorge, retrouvant contenance avec difficulté. « Euh donc, selon toi, faudrait que je pousse plus loin le détail ? Tu sais, c’est juste des ébauches, des idées un peu tordues que j’ai dans ma tête… Et puis, je n’aime pas lire alors je ne pense pas copier les gens… ‘fin voilà quoi. » Je m’empêtre dans je ne sais quelle connerie. Tuez-moi.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Mar 19 Mai - 22:16
Je ne pensais pas tomber sur ce genre de dessins. Surtout que… Ce type qui s’en prenait plein le derrière semblait être… Lui. Il me reprit le dessin et sorti une autre pochette en déclarant que c’est une erreur. Je le regarde alors qu’il tente de changer de sujet. Je souris alors avant de me jeter sur lui. Ouais, ça doit faire drôle d’avoir un handicapé qui vous saute dessus. Je me suis mis à la chatouiller au niveau des cotes. Un comportement particulièrement puéril. Mais bon après tout, nous n’avons que vingt ans ! « Ahhh ! Montre-moi cette pochette que tu planque ! » Lui disais-je en riant de plus bel. Je crois que c’est vraiment intéressant ce qu’il planque. Finalement je me redresse tant bien que mal ; je ne me rends même pas compte que j’ai le cul sur mon pied avant de lui dire « T’as une bonne technique, c’est à bosser encore. Mais montres moi… Je veux voir les dessins de l’âme. ». Je sais qu’il a peur que je le juge. En fait je ne l’imaginais pas gay ou avoir des fantasme gay. Même s’il faut l’avouer, tous les hommes ont eu une fois dans leur vie un fantasme homosexuel. Si, inutile de le nier… Moi-même j’avais déjà eu une envie d’aventure gay. Mais bon, à présent je n’ai aucune aventure. Personne ne s’intéresse à moi. Qu’importe e sexe. Je suis trop fragile peut-être.

Je lui souriais largement avant de lui dire d’une voix toujours aussi calme. J’apprécie beaucoup sa compagnie. Il n’a pas à avoir peur. « J’te jure que j’n’en parlerais à personne… Mais merde il y avait quelque chose dans ce dessin. C’est glauque et vivant. J’n’vais pas me moquer de toi tu sais… » Non, on n’est plus à l’école primaire pour se charrier sur ça. Je veux dire, c’était un drôle de fantasme de se faire prendre par un ange. Mais c’était beau poétique. Bien qu’un ange noir avait son coté sombre et malsain. Comme si l’ange perdait sa sainteté et son éclat en choisissant d’aimer un mortel. C’était impressionnant. Un imaginaire et une symbolique dingue. Je pense qu’Hazel a beaucoup plus de ressources qu’il ne le laisse croire. Je me demandais d’où lui venait une telle inspiration et créativité.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Mar 19 Mai - 23:11
When the lights go out will you carry all this broken bone
FRANK / HAZEL

Ah la saleté ! Le voilà qui me chatouille ! Merde je suis extrêmement chatouilleux comme mec sur au niveau des côtes ! « Ahhh ! Montre-moi cette pochette que tu planque ! » Je gigote dans tous les sens en riant comme un gamin jusqu’à ce qu’il me lâche enfin. C’était plaisant comme petit moment, je ne vais pas le nier. Frank est un gars adorable et super humble, il est le modèle que j’ai décidé de suivre, mais chut, ne lui dites pas, il pourrait prendre la grosse tête. « T’as une bonne technique, c’est à bosser encore. Mais montres moi… Je veux voir les dessins de l’âme. J’te jure que j’n’en parlerais à personne… Mais merde il y avait quelque chose dans ce dessin. C’est glauque et vivant. J’n’vais pas me moquer de toi tu sais… » Je mordille nerveusement ma lèvre inférieure avant de finalement lui tendre la pochette. Dedans, j’y raconte ma vie en tant qu’humain dans ce monde peuplé de créatures surnaturelles. Il y verra la suite de mon histoire avec Blue. Puis aussi, la blague que j’ai faite à Aidan sur le mur de sa chambre. Il verra aussi quand je me suis fait attaquer par ce Lycan pour sauver ma louve. Il va découvrir toute ma vie sur ces planches-là. Il n’y a pas de place pour les dialogues, sur ces dessins parce qu’ils parlent d’eux-mêmes. Bien sûr, il y verra la violence, la douleur, les larmes, le corps meurtri que je cache sous quelques épaisseurs de vêtements. Il verra aussi mon cauchemar le plus terrible. Il découvrira le visage de mon violeur. J’ai raconté toute ma vie depuis mon arrivée à la pension de garçons. En fait, il saura tout de moi sans exception et c’est un peu terrifiant. Cette sensation d’être mis à nu en un claquement de doigts. J’ai confiance en lui mais, je ne peux m’empêcher d’appréhender sa réaction en voyant tout ça. Je bouge nerveusement mes jambes et observe ses faits et gestes. Les premières planches qu’il va trouver sont celles de la pension et je n’ai censuré aucun détail, tout est bel et bien réel. « Juste j’espère qu’après avoir vu ça, tu… ‘fin que tu ne fuiras pas…»

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Jeu 21 Mai - 14:36
Je découvre avec amusement à quel point il est chatouilleux. Puis après notre petit débordement, je tente de le convaincre de me montrer ses dessins de son plein gré. Ce qu’il fit avec hésitation, je lui adressais un sourire bienveillant alors qu’il me disait qu’il espérait que je n’allais pas m’enfuir. « J’ne peux pas m’enfuir j’n’ai pas de jambes… » Répondais-je avec humour. Bon techniquement j’ai des jambes, mais elles ne me servent à rien alors c’est comme si je n’avais rien.  Sur ces mots là je suis adresse un clin d’œil. Il se mettait la pression, je crois que ces dessins sont riches de sens pour lui. Que c’est une part de lui même. Mais je crois surtout qu’il a besoin de partager cela avec quelqu’un. Parce que si ce n’était pas le cas, il n’aurait pas accepté aussi facilement. Il y allait à reculons mais il voulait que je jette un coup d’œil. D’ailleurs j’attrapais mes jambes pour me mettre dans une position un peu plus naturelle qui ne fera pas grimacer les passants. Aussi parce que mon kiné m’engueule à chaque fois parce que je ne fais pas attention.

Je prenais la pochette et regardais les premiers dessins. Je reconnais bien les traits d’Hazel même s’il semble bien plus jeune, je souris faiblement, mais c’était avant de regarder la planche suivant et de le découvrir presque nu et meurtris. Les traits sont violents et emplis de douleurs. Je peux voir des taches sous l’encre. Il a pleuré en dessinant cela. Mon cœur se serre. Je les regarde un a un, un visage terrifiant. Réalité ou fixions ? Je ne sais pas… Tout à coup il y a un loup et une femme se transformant en animal. Je crois que c’est entremêlé. Entre réalité et imaginaire. Je ne relève pas les yeux vers lui, bien trop absorbé par ces dessins que je regarde un à un longuement. Je leur consacrais de longue secondes d’attention. Revoici la scène quelque peu osée avec un ange. Un ange buveur de sang. Putain c’est original je devais l’avouer ! Hazel était le héros de son propre dessin. Après de longues minutes je relevais enfin les yeux vers lui. Je ne sais pas ce qui torturait de la sorte son esprit. Il y avait des moments heureux, d’autres tragiques. C’était la vie je crois. Hazel dessine la vie. « C’est… Magnifique… Merci de m’avoir montré tout ça… Je… T’as pas eu la vie facile. Je ne sais pas ce que les anges représentent pour toi ; comme celui avec sa tête de gosse a qui te  donne comme l’on se vendrait avec désespoir au diable… Ou… Ce petit garçon que tu as été… Je suis vraiment désolé. » Je n’osais pas le prendre dans mes bras, mais je posais la pochette sur le coté en signe que s’il voulait venir dans les miens… Il peut. Je me doute que se faire plaindre par un handicapé peut parraitre étrange. Mais je suis humain avant tout.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Jeu 21 Mai - 15:15
When the lights go out will you carry all this broken bone
FRANK / HAZEL

Bon sa blague sur le fait qu’il ne peut pas fuir, m’a fait un peu sourire. Bien que je sois persuadé qu’il peut faire des records de vitesse avec son engin. Il m’a l’air d’avoir une assez grande puissance dans les bras alors je ne m’en fais pas pour lui. Je le laisse regarder mes planches, fixant l’herbe d’un air absent et en arrachant quelques petites touffes vertes. Je suis nerveux et je ne peux pas camoufler ça. De toute façon, mon corps parle pour moi puisque mes jambes sont contre mon torse, fermement serrées l’une contre l’autre, avec un bras qui les entoure. Je ne peux pas mentir sur mon état psychologique. Le corps humain est traitre. « C’est… Magnifique… Merci de m’avoir montré tout ça… Je… T’as pas eu la vie facile. Je ne sais pas ce que les anges représentent pour toi ; comme celui avec sa tête de gosse a qui tu te donnes comme l’on se vendrait avec désespoir au diable… Ou… Ce petit garçon que tu as été… Je suis vraiment désolé. » Je fais un bref sourire, évitant de le regarder. Ce genre de souvenirs, j’aimerais les voir disparaître. L’ange avec sa tête de gosse, ça c’est Blue. Il a vraiment une tête de gamin et c’est peut-être bien pour ça que je l’apprécie autant. Bon d’accord, il n’est pas ce qu’il y a de plus doux ou autre mais, c’est Blue. Et Blue, il est comme ça. Je l’aime comme ça. « Mes chimères émotionnelles peuvent avoir plusieurs formes… ça dépend de la situation en fait… la vie, ce n’est pas un chemin tranquille avec des petits oiseaux et des tas de belles choses… la vie, ce n’est pas un conte de fée et ces planches… c’est ma vie oui mais, je me dis que… qu’il y a des gens plus malheureux que moi et que… » Et que quoi, mec ? Tu as subi les pires choses et tu te préoccupes plus des autres que de toi-même… Ouais, peut-être que je me dis ça parce que dans le fond, je sais que je ne guérirais jamais. On ne peut pas toujours se relever quand on tombe. « Il y a déjà huit ans que je suis tombé et je n’ai toujours pas réussi à me relever… » Ma gorge se serre et j’aimerais brûler toutes ces planches. Quand je suis chez moi, j’essaye de les détruire mais je n’y arrive pas. « …je n’ai pas vraiment encore fait le deuil de… de ça… » Ma tête vient se poser sur son épaule, rien d’indécent, juste besoin de contact avec quelqu’un et si ça le gêne, alors je me relèverais.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Dim 24 Mai - 16:05
Je sais que la vie n’est pas toujours facile. Même si moi, je ne me plains pas vraiment. J’ai une vie plutôt cool dans le fond. D’accord, je suis handicapé et j’ai un père alcoolo. Mais bon, j’ai un bon job, des amis fidèles et bientôt j’aurais ma propre baraque. Bon, il me manque l’amour. Mais ça viendra. D’ailleurs, je pensais adopter un chien. C’est toujours cool pour draguer d’avoir un chien… Un gros chien, pas le genre de bête que je pourrais écraser avec mon fauteuil sans faire attention. Un Huski ou un adorable berger suisse. Je le laisse poser sa tête sur mon épaule et j’ai passé un bras autour de sa taille pour lui faire comprendre qu’il ne me dérange pas. C’est un gars bien ce Hazel, je le sais. J’aimerai qu’il puisse le voir aussi. Qu’il prenne conscience de sa propre valeur. « Tu sais, les séances chez le psy m’ont fait comprendre que le deuil ce n’est jamais que le processus qui va nous permettre d’enfin trouver des solutions pour avancer. Faire de nouveaux projets… » Le deuil, c’est accepter d’avancer. Mais c’était un long processus. Douloureux. En plusieurs étapes. Et ses étapes n’ont pas d’ordre défini si ce n’est qu’il doit finir sur l’acceptation. Normalement. Le deuil c’est accepter le coté irréversible. « C’est arrêter de chercher des causes, de vouloir retourner dans le passé pour tout changer. Je veux dire… Vois l’avenir. Tu sais que cela fait parti de toi, fera ta vie. »

Je souris faiblement, me penche pour embrasser sa joue. Ce qui en soit n’était pas très viril je dois bien l’admettre. Mais j’étais ce mec qui vivait encore chez sa mère et que celle-ci lui apportait son délicieux chocolat chaud le soir devant la télévision. J’étais un sale gosse autant l’avouer. « Tu sais ; t’es doué. Et t’es quelqu’un de bien. T’as du souffrir mec, mais la vie n’est pas terminée. » Moi non plus, ma vie n’est pas finie. Ce n’était pas parce que je pouvais plus marcher que c’était foutu. Je me sentais bien avec lui, j’avais confiance en l’avenir. Il peut y arriver ! Je souriais afin de l’encourager « Chacun de nous à sa valeur. Son rôle. Sa carte à jouer. Tu sais, le plus fun dans tout ça. C’est que ça change tout le temps. Notre rôle ; la valeur de notre carte. Aujourd’hui t’as peut-être un pauvre trois de pique, mais demain t’aura un as de cœur. » Je le taquine en tapotant sa joue avant de lui dire avec un sourire sincère « Il y a encore beaucoup de carte à piocher. Mais il faut continuer de jouer. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Dim 24 Mai - 20:43
When the lights go out will you carry all this broken bone
FRANK / HAZEL

Ce mec a une force de caractère dont je devrais prendre exemple. Sa vie n’a pas été meilleure que la mienne quand il s’est vu obligé de se poser sur un fauteuil roulant. Je suis chanceux d’avoir encore mes jambes. Les jambes, ça permet de fuir certes, mais aussi, c’est une stabilité pour encaisser, affronter ses démons. Frank, il ne les a plus et pourtant, il est bien plus fort que moi. Il a su accepter alors que moi, j’ai encore tellement de mal… « Tu sais, les séances chez le psy m’ont fait comprendre que le deuil ce n’est jamais que le processus qui va nous permettre d’enfin trouver des solutions pour avancer. Faire de nouveaux projets… C’est arrêter de chercher des causes, de vouloir retourner dans le passé pour tout changer. Je veux dire… Vois l’avenir. Tu sais que cela fait partie de toi, fera ta vie. » Voir l’avenir alors que j’ai encore du mal à vivre le présent correctement. Son bisou coupe court à mes pensées naissantes. Je suis un peu surpris qu’il me fasse une bise mais ce n’est pas pour me déplaire. « Tu sais ; t’es doué. Et t’es quelqu’un de bien. T’as du souffrir mec, mais la vie n’est pas terminée. Chacun de nous à sa valeur. Son rôle. Sa carte à jouer. Tu sais, le plus fun dans tout ça. C’est que ça change tout le temps. Notre rôle ; la valeur de notre carte. Aujourd’hui t’as peut-être un pauvre trois de pique, mais demain t’aura un as de cœur. Il y a encore beaucoup de carte à piocher. Mais il faut continuer de jouer. » J’écoute avec attention ce qu’il me dit. Il est mon aîné de quelques petites années alors, il faut que je sois attentif. On m’a toujours dit que les plus âgés sont plus lucides que les plus jeunes. Ils disent les choses, les explique et si tu ne comprends pas, tu n’es qu’un crétin. Ouais, sympa mais, mes parents, je ne les ai jamais écouté parce qu’eux-mêmes ne m’ont jamais entendu. J’ai grandi avec mes amis. « Merci Frank, pour tes mots sages. J’ai perdu une bataille mais peut-être pas encore la guerre, il y a probablement encore de l’espoir sur mon chemin et puis, je suis encore jeune. J’ai des amis sur qui je peux compter… ce n’est pas si mal. »

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Dim 24 Mai - 23:18
Je souris amusé à sa réponse avant de lui donner une bonne tape virile sur le genou « Voila ! Ça c’est ce que je veux entendre. » Du positif ! Je lui adressais un large sourire avant de sortir mon téléphone de ma poche pour envoyer un sms à ma mère. Je savais qu’elle était probablement en train de faire les courses et de se demander ce que j’avais envie de manger ce soir. Voila qui est fait. Je soupire et je tournais la tête vers lui pour lui dire « Des fois j’dis des trucs pas trop pourries, mais j’suis pas aussi sage que le grand schtroumf ! » P*tain les références merdique que je peux avoir. C’est lamentable. J’éclate moi-même de rire. J’aurais pu citer un bon vieux penseur ou même un gars comme John Lennon, histoire de donner un peu de classe à mes propos. Je vivais vraiment dans un monde à part. Dans un monde de comics. Mais d’une certaine façon, je n’ai que ça. Il faut avoir de l’humour, j’en avais bien conscience. J’aime l’idée de dédramatiser les choses. Pourquoi se torturer après tout ?

Je me laissais tomber en arrière, m’allongeant dans l’arbre. J’étirais le haut de mon corps en faisant craquer mes articulations en soupirant de bien aise. Ouais, je crois que le paradis ressemble à ça. Parfois cela me manque. De courir, sauter ou simplement marcher sur la plage. Ma vie se résume à être assis. Moi l’ex hyperactif. J’ai du ravaler ma nervosité pour être un bon p’tit gars dans un fauteuil. « Haz’… J’ai grandi ici. Mais ça me manque d’aller à la plage… » Cela me manque ouais… La texture du sable ; l’eau sur mon corps. Je ne pourrais jamais nager alors ce n’est pas la peine d’y penser. Je pense que naitre handicapé est plus simple que de le devenir. Nager ne manque pas à quelqu’un qui ne l’a jamais fait.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Dim 24 Mai - 23:32
When the lights go out will you carry all this broken bone
FRANK / HAZEL

Je grimace un peu à sa tape, rien de grave, je suis juste une chochotte en fait. Il est drôle et intelligent, comment se fait-il que personne ne l’ai remarqué ? Il mérite toutes les attentions du monde alors, quand il me dit que la plage lui manque, une idée me vient. Je m’allonge à ses côtés. « Moi, je vais t’y emmener à la plage, je te le promets. Tu n’auras besoin de rien faire, juste te laisser guider par un gars comme moi. Et ne me dis pas non sinon je me fous en rogne. » Je ferme les yeux et respire le bon air, tout du moins, il est moins nocif qu’en plein centre-ville. « Tes mots m’ont aidé Frank et je veux te rendre la pareille même si c’est pour une simple promenade à la plage… même si tu as envie de te baigner, je le ferais avec toi. » Je ne le laisserais pas tomber alors que son aide m’est si précieuse. Je serais un parfait ingrat si je lui tournais le dos. « Mais on le fera quand il fera plus chaud ! Le but étant de s’amuser sans attraper la crève. Et puis, tu feras partie de mon Comic autobiographique même si je ne le publierais jamais. Personne ne le voudra parce qu’il est trop sombre, trop osé, j’en ai conscience… » Ouais, il aura au minimum deux chapitres rien que pour lui. D’ailleurs, j’ai commencé quelques planches mais elles sont restées à la maison. Si je devais lui montrer toutes mes planches sans exception, il en aurait pour au moins une semaine de visionnage. « …ça me fait du bien de passer du temps avec toi tu sais ? Je me sens mieux un peu plus à chaque fois. » Et ce n’est pas une blague. Être avec lui me fait oublier pas mal les choses néfastes et je l’en remercie.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Lun 25 Mai - 12:09
Il est venu s’étendre à coté de moi et j’ai tourné la tête pour l’observer alors qu’il me disait vouloir m’emmener à la plage. Je le regardai alors qu’il avait fermé les yeux. Je ne répondais rien. Bien que j’avais envie de le taquiner en lui disant que j’avais du mal à l’imaginer lui, en rogne. Que j’aimerai bien voir cela. Mais je ne disais bien. Il voulait me rendre mon aide. Je n’avais pas fait cela pour avoir quelque chose en retour. Mais je sais qu’il a bien compris cela. Il ajouta même qu’il voulait que ce sois dans son œuvre, cette idée me fis sourire. J’espérais ne pas finir à poils dans cette série. Non pas que j’étais homophobe. D’ailleurs je serais assez mal placé pour ne pas apprécier la différence. Seulement, mon corps n’était pas à mes yeux dignes d’être exposé dans la nudité. C’était suffisamment pénible pour moi d’être à ce point… Inutile. Je ne suis pas impuissant, mes réactions varient et j’éprouvais rarement de désir sexuel pour ainsi dire. Des filles me plaisent c’est vrai, j’essaie de les draguer, mais dans le fond je sais toujours que ça n’aboutira pas à une relation saine avec du sexe. Des flirts qui nourrissent mon imagination du : ah et si j’avais des jambes…

Il me remerciait à sa façon. Je souriais encore et lui répondait « Ok pour la plage ; même si je pense que ça va être compliqué. T’as quelques semaines devant toi pour élaborer un plan. Et oublie la brouette… Quoi que… » Ouais, le ridicule ne tue pas. Je veux dire, j’me trimballe en fauteuil roulant, qu’est-ce qu’il peut y avoir de plus dégradant ? J’éclatais de rire. Et je me mis à mon tour à contempler le ciel. C’est con, mais j’en rêve depuis si longtemps. Depuis mes dix-sept ans. Je me souviens de ses virés sur la plage, avec les filles à faire un feu et à jouer comme les gosses que nous étions. Tout cela me rendait assez mélancolique. « Et toi tu m’permet de sortir un peu… D’ailleurs… Si tu veux, si tu te sens près… j’connais des éditeurs indépendants qui commencent à se lancer, on a fait l’école ensemble tu te doute bien qu’ils me doivent quelques services… » Mais il va falloir rebosser les dessins, un par un et les mettre sur papier glacé. Ce sera un travail fastidieux, mais j’étais près à l’épauler dans son doux rêve.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Lun 25 Mai - 21:07
When the lights go out will you carry all this broken bone
FRANK / HAZEL

Je respire calmement, profitant de l’herbe fraîche sous moi. C’est franchement plaisant de discuter avec lui parce que je n’ai pas honte de dire les choses. « Ok pour la plage ; même si je pense que ça va être compliqué. T’as quelques semaines devant toi pour élaborer un plan. Et oublie la brouette… Quoi que… » Je ris doucement pour l’histoire de brouette. N’empêche, l’idée est carrément tentante bien que les gens risquent de nous regarder comme si on était sorti d’un asile. J’ai vraiment hâte de le faire barboter dans l’eau en ma compagnie. Il mérite bien ce genre d’attentions et si après notre première sortie, il veut remettre ça, pas de problème. « Et toi tu m’permet de sortir un peu… D’ailleurs… Si tu veux, si tu te sens près… j’connais des éditeurs indépendants qui commencent à se lancer, on a fait l’école ensemble tu te doute bien qu’ils me doivent quelques services… » Je tourne ma tête vers lui et le regarde. Suis-je prêt ? Là est toute la question… « Je ne suis pas encore sûr de moi… il faut encore que je revoie certains détails parce qu’il faut l’admettre, ce genre de dessins ne passera pas parce que c’est trop… osé, je le reconnais mais… mais en fait, je n’arrive pas à rendre les choses plus softs… tu vois, ça vient comme ça et une fois que j’ai posé sur la feuille, généralement j’y touche plus, sauf pour coloriser et encore… » Il faudrait que je rende mes coups de crayon plus précis et direct, là, c’est un peu brouillon et ça ne passera pas. Il y a beaucoup de choses à prendre en considération, c’est comme en musique. Soit tu fais un truc classe soit c’est brouillon, il n’y a pas spécialement d’intermédiaires.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Mar 26 Mai - 10:45
L’idée de la brouette l’avait fait marrer, je préférais vraiment le voir ainsi qu’aussi triste. Mais j’acceptais également sa tristesse, je sais que la vie ce n’est pas toujours facile et l’on peut décider d’être heureux demain. Il me répondait que ces dessins n’étaient pas à la hauteur. C’était faux, mais il était clair qu’il fallait tout redessiner. Je pose mon coude sur l’herbe et cale mon menton dans celle-ci pour le regarder « Je sais… Mais je serais là pour t’aider. J’suis plutot bon pour faire en sorte que tout soit acceptable aux yeux du publique. Mais j’aimerai bien viser autre chose que des gosses finalement. » Ouais, viser une public d’adolescent avec les hormones en effervescence. Puis il y avait cette boutique de comics tenue en centre ville, je suis sur qu’ils seront ravi de publier un truc local. Un truc écrit par Hazel. J’adore mon travail, je n’abandonnerais ma place pour rien au monde. Mais son comics peut prendre des mois voire une année pour être écris pour en faire la quintessence de son art. Je sais qu’il peut y arriver. Avec un peu d’aide. Je serais ce peu.

« On peut être une équipe. » Lui disais-je avec un léger sourire. Mais je repris aussitôt ne voulant pas qu’il ait l’impression que je lui force la main « Mais il faut que t’en ai envie. C’est ta vie. Mais faut que tu sache que si c’est ton rêve, je suis là. » Ouais, je serais là. Moi mes rêves… Disons que je les mets un peu de coté ces derniers temps. Je laisse tomber. Peut-être que cela viendra un jour… L’amour tout ça… Le bonheur. Bon, je ne suis pas non plus malheureux. Alors… Il faut vivre. Advienne que pourra. C’est ce que je me suis toujours dis pour ne pas m’écrouler et ça marchait plutôt bien. Je me redressais légèrement, observant un jogger passer là. Merde ; rêver de courir c’est tellement absurde. J’ai trop d’imagination. Si j’avais été amputé j’aurais pu avoir des prothèses. Mais je ne peux rien faire. Rester assis. Mes rêves sont absurdes… Je rêve de la plage, de la fête foraine et de sauter en parachute.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Mar 26 Mai - 11:24
When the lights go out will you carry all this broken bone
FRANK / HAZEL

Je n’ai rien de spécial et pourtant, il veut m’aider pour que je perce dans le métier. Je ne sais pas comment je pourrais le remercier. Il n’est pas obligé de m’aider après tout et pourtant, il me propose de le faire. Même mieux, il me dit que l’on peut-être une équipe. Ce n’est pas rien. « Merci Frank, ça me touche. » Je lui souris et appuie sur son nez avec mon doigt comme un gamin. Ouais, j’ai le cerveau qui fuite mais après tout, je n’ai que vingt-ans alors je peux bien partir sur ce chemin sans qu’on m’en veuille. Dommage qu’il soit hétéro sinon je l’aurais embrassé pour le remercier, même si ce n’est pas grand-chose. Et puis, je lui aurais proposé d’aller boire un verre puis je l’aurais invité à venir chez moi pour lui montrer d’autres planches. On aurait joué aux jeux vidéo et le perdant devrait un massage à l’autre. Et puis… M*rde ! A quoi je pense moi ?! OMG je suis un pervers ! « On fera plein de trucs ensemble, on va s’amuser. » Des trucs cons, des trucs WTF, des trucs bizarres comme manger du fromage avec des crevettes, ou tremper ses chips dans de la Danette. Ouais, ça ne s’arrange pas vraiment sous mes cheveux, au contraire, c’est de pire en pire. Qui me dit que ça l’intéresse de passer autant de temps avec moi ? Il a une vie et je n’ai pas envie d’y pénétrer sauvagement avec mes grosses bottes en cuir SM. Voilà que je parle de SM ! Non mais, il faut vraiment que j’aille me faire soigner ! « Je ne vais pas te lâcher non-plus Frankiss ! » Ouais, c’est un sobriquet que je viens d’inventer, il est mignon pas vrai ? Je crois que je devrais fermer ma gueule.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Mar 26 Mai - 12:09
Il me remercie, mais nous n’avions encore rien fait. Je souris amusé quand il appuyait son doigt sur mon nez. Il me disait que nous feront plein de « trucs » ensemble. Je laisse échapper un rire de mes lèvres. Malheureusement, l’on ne peut pas faire grand-chose avec un type comme moi. J’ai bien peur de le décevoir.  J’étais très loin d’imaginer ce dont à quoi il pensait à mon sujet, d’un possible Frazel. D’ailleurs, je pense que personne ne pense jamais ce genre de chose me concernant. Il affirmait ne pas vouloir me lâcher. Je souris amusé une fois de plus quand il me surnomma Frankiss. Je lui adresse un clin d’œil complice avant de lui dire d’une voix calme « Tu es vraiment unique toi. » Vraiment dans le genre génial et tellement ambivalent. Il était si triste et pourtant, je pouvais lire en lui cette étincelle de gosse qui aimait encore manger sa tartine de Nutella à seize heure. D’ailleurs… j’ai faim… Cela doit être l’heure ! Ouais, moi aussi je suis un vrai gosse qui à besoin de prendre son gouter.

Je le fixais avec insistance « T’as pas faim ? » Euhm… En fait je crois que si. Il me fixait un peu comme si j’étais une délicieuse glace à la vanille couverte de chantilly saupoudré de pépite au cacao. Cette idée me fit éclater de rire et je lui proposais un restaurant très chic où l’on pourrait manger de la glace « Ça te dis un mcdo ? Sinon j’connais un bar qui fait des p*tain de muffin. Enfin c’est comme tu veux, j’ai tellement faim que j’pourrais manger n’importe quoi. » Ouais, même un bol de nouille chinoise ou un plat africain avec beaucoup trop d’épices. Je suis assis, une de mes mains sur l’accoudoir de mon fauteuil près à me porter pour grimper à bord je lui demandais avec un large sourire « T’as envie de quoi mon grand ? »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Ven 5 Juin - 12:43
When the lights go out will you carry all this broken bone
FRANK / HAZEL

Je sens mon cœur s’attendrir alors que je ne m’y attendais pas. Frank a quelque chose de particulier en lui. Un je ne sais quoi qui semble pouvoir m’apaiser dans les pires moments. Je ne dis pas que c’est comme avec Aidan, mais ça s’en rapproche. J’ai perdu l’habitude de sentir ce genre de sentiments. C’est comme si j’avais un sixième sens, qu’il venait juste de se déclarer. Je sais qu’avec Frank à mes côtés, je pourrais me relever vraiment. Et puis, il faut l’avouer, sinon je serais un gros menteur : il est franchement pas mal ? Et je m’en fous pas mal qu’il n’ait plus l’usage de ses jambes, ça ne gâche en rien sa beauté autant extérieure qu’intérieure. « Tu es vraiment unique toi. » Moi, unique ? Mais unique dans quel sens ? Unique parce que j’ai survécu ou, unique parce que j’ai un caractère spécial ? Bon okay, je vais arrêter de me poser des questions stupides et je vais accepter les choses que l’on me dit. « T’as pas faim ? Ça te dit un mcdo ? Sinon j’connais un bar qui fait des p*tains de muffins. Enfin c’est comme tu veux, j’ai tellement faim que j’pourrais manger n’importe quoi. » N’importe quoi, vraiment ? Même moi, si j’étais une bonne cuisse de poulet rôti ? Cette idée me vend du rêve et j’entrevois déjà des images obscènes. Youhou, bravo Hazel ! Tu as level up de ‘gosse déprimé’ à ‘pervers affamé’ ! « T’as envie de quoi mon grand ? » Ah mais, si on part sur ce dont j’ai envie, ça risque de partir en sucette, mais genre, vraiment ! Je me gratte nerveusement la tête : « Heurm’… je ne dirais pas non à un Big Mac ou un 280 mais, si tu préfères une glace ou un muffin, je suis partant aussi ! En fait, ça fait quelques jours que je n’ai pas mangé à proprement parlé… » Je suis resté affalé dans mon lit pour essayer de dormir sans prendre la peine de me bouger le fion. J’ai pris un bain hier et une douche ce matin mais c’est tout pour être honnête. « Est-ce que… tu veux un coup de main pour grimper dans ta Ferrari ? » JE SUIS CON OUI ! Mais j’ai la classe parce que je lui ai dit que c’était une voiture de luxe.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Sam 6 Juin - 22:39
Quelques jours sans manger, je le fixais décontenancé. Comment peut-on survivre à l’appel de la faim ? J’en étais vraiment incapable. Une chance que je ne grossisse pas sans quoi il me faudrait un fauteuil plus large. Bon, vivre chez ma mère faisait que je mangeais assez sainement de manière générale. « Va pour mcdo alors ! » Ouais tant qu’à faire, autant qu’il se prenne un bon menu et se remplisse le bide de quelque chose ! Et puis moi aussi je mangerais bien des frittes et une bonne glace à la chantilly ! Je n’ose lui demander pourquoi il ne s’alimente pas, je crois que s’il veut m’en parler il le fera. C’est un type fragile qui a l’air d’avoir des ennuis. Il me demande si je veux de l’aide pour monter dans ma Ferrari. Cela me fit pouffer de rire avant que je ne lui réponde avec un doux sourire « Merci, ça ira j’ai l’habitude de mon bolide. » Malheureusement j’étais là dedans depuis des années et j’avais appris à faire pas mal de chose pour décharger ma mère de la lourdeur de mon handicap. Elle n’ira pas rajeunissant et je ne veux pas l’épuiser. Je me hisse dans mon fauteuil et nous avançons dans l’herbe. La pente est difficile, mais à la force de mes bras nous rejoignons enfin le petit chemin. Le restaurant visé n’était pas très loin d’ici. Je devais probablement le ralentir.  Enfin nous arrivons devant le fast-food et nous entrions. Je me dirige vers l’une de ses tables où il y a une banquette et je me hisse hors de mon fauteuil pour m’asseoir sur celle-ci. Je poussais un peu le fauteuil. Juste pour avoir l’air… Normal… « Tu veux bien commander pour moi ? J’prendrais un grand menu avec des frittes ; un mc chicken et une glace… » Je me suis mis à fouiller dans mon sac à la recherche de mon porte monnaie mais il avait déjà disparu en direction des caisses. Mince… J’espère que je pourrais lui renvoyer l’ascenseur un jour… Je soupire faiblement, m’accoudant à la table, je regardais cette fille manger ses frittes. Elle était vraiment jolie ; mais pourquoi diable s’intéresserait-elle à moi ? Je la regardais longuement sans qu’elle ne me remarque, puis j’ai tourné la tête vers Hazel qui faisait encore la queue. Je lui adressais un léger sourire et patientait tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Dim 7 Juin - 23:15
When the lights go out will you carry all this broken bone
FRANK / HAZEL

J'ai pris la commande de Frank et j'ai filé à la queue. Je peux bien lui offrir ce repas, après tout, il n'était pas obligé de me donner des conseils et tout ça. Je ne suis pas un gars connu ni même reconnu. Je suis un citadin lambda qui a une passion, rien de plus. Je le regarde de temps en temps, remarquant qu'il lorgne sur les filles alentour. Bizarrement, ça éveille en moi un sentiment de jalousie et je commence à me demander si je ne devrais pas changer de sexe tout simplement pour attirer son attention. Je passe enfin commande et reviens à notre table, un plateau rempli de victuailles dans les mains. Je n'ai pas pris grand chose en fin de comptes. Je n'ai pas si faim que ça, mon estomac est douloureux et il rétrécit de plus en plus. Je donne son menu à Frank et récupère le mien, à savoir un simple Croque et un grand coca. Je déglutis avec difficulté avant de l'ordre timidement dans mon sandwich. Je ne suis pas au régime je n'ai juste pas vraiment d'appétit. « J'ai d'autres planches chez moi dans une chemise plus ancienne. En fait, dedans il y a mes toutes premières histoires qui n'ont rien à voir avec ce que tu as vu...mais j'ai honte de les montrer c'est tellement...niais et enfantin... » Et puis c'est des sujets bateau avec un super héros et un super vilain. La base quoi. Je termine difficilement mon sandwich et bois quelques gorgées de mon soda. « Si j'étais une fille, j'aurais fait exprès de te tomber dessus pour te draguer ! » Mais malheureusement, je ne suis qu'un mec homo qui ressent un truc pour un hétéro et donc, qui n'a aucune chance...

Emi Burton


Dernière édition par Hazel Anderson le Sam 13 Juin - 14:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Lun 8 Juin - 15:07
Une fois revenu je le remercie en lui adressant un large sourire. Je mordais mon hamburger avec appétit. Quel délice ! Je constatais qu’il n’avait pas prit grand-chose. Mais je ne fis aucun commentaire. Je l’écoute me parler de ses autres œuvres et je répondais « Je serais ravi de les voir. » S’il m’en parlait c’était qu’il aimerait malgré tout avoir mon avis. Et puis j’adore les choses enfantines. Il oubliait peut-être que je dessinais pour cartoon network. Enfin bref. Je lui adresse un léger sourire avant d’achever mon hamburger et de m’ouvrir une sauce barbecue. « J’avais tellement faim ! Si tu veux manger des frites sers-toi. » Lui disais-je gentiment. J’avais peut-être eu les yeux plus gros que le ventre. Enfin qu’importe, je trouverai bien de la place pour tout ça ! Je souris à Hazel avant de glousser quand il me fit savoir que s’il était une femme il tenterait de me séduire. « Oh tu sais… Personne n’a vraiment envie de me parler quand l’on voit ma charrette. » Je désignais l’engin tue l’amour du menton… Euh… Une minute… Où es-il passé ? Je me tordis presque le cou pour le chercher avant de m’exclamer horrifié « Non mais c’est pas vrai ! On a piqué mon fauteuil ?! » J’ai du mal à y croire. Le pire dans tout ça, je ne peux pas le chercher. Je n’ai pas vu ces jeunes me le piquer pour aller s’amuser en ville avec. Non, ça m’a complètement échappé. Bien trop occupé à regarder les filles. Merde… C’était le meilleur ça… Si j’avais voulu esquiver la conversation je n’aurais pas mieux fait. Mais je n’en avais pas eu l’intention… Je n’avais rien contre le fait qu’il soit homosexuel et je pensais surtout qu’il m’avait dit cela pour me remonter le moral rien de plus ! Je passe une main dans mes cheveux. En plus c’était hors de prix ce genre de dispositif. Je soupirais pour me détendre.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Sam 13 Juin - 14:40
When the lights go out will you carry all this broken bone
FRANK / HAZEL

Je ne lui ai pas laissé le temps de continuer de parler que je me suis levé et que je suis parti en courant. Ces petits merdeux, je vais les massacrer ! Je cours au travers des rues et les retrouve : « Hey espèce de petits merdeux ! » Ils me fixent en riant et la colère me prend aux tripes. Je fonce droit sur eux et commence à me battre. Deux contre un, ce n’est pas équitable et je sais très bien que je vais être esquinté mais, ils ont commis une grosse erreur tout à l’heure et ils vont le payer. Je ne sais pas combien de temps ça a duré mais je suis parterre alors que je sens deux bras me soulever gentiment. Je crache le sang accumulé dans ma bouche et me retourne vers le policier : « Ça va mon gars ? » Je reprends mon souffle tant bien que mal et lui souris poliment : « Je suis désolé monsieur l’agent, ces deux gamins ont jugé bon de voler le fauteuil de mon ami alors bon… » Il regarde si je ne suis pas trop cassé et me tapote gentiment l’épaule : « Faudra te mettre de la glace sur l’œil et la joue mais tu vas t’en sortir. » Je souris plus franchement puis le laisse filer. Je grimace un peu en sentant quelques douleurs au niveau de mes côtes mais je sais qu’elles ne sont pas cassées. Je récupère le fauteuil et retourne au McDo. Je le remets à côté de Frank et file demander un peu de glace à la caissière qui semble avoir lu dans mes pensées. Je la remercie et reviens m’assoir devant Frank. « Ils ne l’ont pas abîmé… » Je pose la poche de glace sur mon œil en alternance avec ma joue. Bon, au moins, il pourra repartir avec l’engin. « Pour en revenir à ce que tu disais, je suis sûr que tu plais à des gens mais ils n’osent pas te le dire ! » Genre moi. Il me plait énormément mais je n’ose pas lui dire.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Lun 15 Juin - 8:51
m C'est avec inquiétude que je vis Hazel quitter la table. je ne pouvais bien évidemment pas le suivre. Alors j'aiachevé mon repas dans les plus bref délai. avec soulagement je le vis apparaître bien que son état laissait à désirer. Je regarde mon fauteuil et le remercie. Ce gars là était vraiment quelqu'un de bien et j'ai beaucoup d'affection pour lui. Je lui adresse un doux sourire et m'approche pour poser la glace sur son visage.

- merci mon pote, mais vraiment ne te fais pas de mal pour moi.

Ni pour qui que ce soit je t'en prie. C'est la qu'il me confia que je plaisais sans m'en apercevoir. Il était sympas de me remonter le moral. Ce à quoi je répondais

-Ma vie sera à jamais compliquée.

Mais je crois qu'il connait bien le sens du mot compliqué. Je lui souris et après un bref silence. Je lui propose.

- Bon et si on se rentrait ? Si tu veux je te montrerai moi aussi deux trois choses.

Il semble emballé et m'aide à monter dans mon fauteuil. En chemin nous avons pu discuter. Et j'aiprésenté Hazel à ma mère qui à insisté pour qu'il reste diner. Elle l'a adopté sans peine quand elle su pour le fauteuil et moi je suis simplement heureux et c'est agréable comme sensation.






(rédigé avec gsm)
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Identity Card
Tell Me More
Got It !

Revenir en haut Aller en bas
 

When the lights go out will you carry all this broken bone ▬ Hazel & Frank

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IN UMBRA NOCTIS :: Archives des RPs-