IUN DEMENAGE En savoir plus en cliquant ici
TUMBLR DE IUN Un nouvel univers plein d'horreur vient d'ouvrir ! Le visiter en cliquant ici
LYCANS Les loups solitaires ne sont plus acceptés, vous devez figurer dans une meute.
WOLPERTÏNGERS Merci de ne plus créer de wolpertïnger Loups, ou Félins, qui sont déjà en surnombres.

Partagez | 

 "Ce n'est rien, ce n'est que le mal du pays."


Silence is a true friend who never betrays.

Identity Card
Je suis en ville depuis le : 18/01/2015 Nombre de messages : 98 Points : 2249 On me connait sous le pseudo : Hanae Je porte l'avatar de : Nicola Peltz DC : / J'ai utilisé des images de : Google, Tumblr, Bazzart
J'ai : 20 ans Je travaille comme : Mannequin Actuellement, je suis : Célibataire et hétérosexuelle
Tell Me More
Got It !

Sam 2 Mai - 0:04
"Ce n'est rien, ce n'est que le mal du pays."
Slade & Nylia.



Voila désormais plusieurs mois que je foulais le sol d’Édimbourg, après avoir été recrutée par une nouvelle agence de mannequinat. Il y a quelques mois encore, c'était une grande joie pour moi que de quitter New York et de venir m'installer en Écosse. J'allais pouvoir tout recommencer à zéro, rencontrer de nouveaux endroits, essayer de me faire quelques amis et surtout, devenir quelqu'un d'autre. Je voulais laisser une grande partie de mon passé, de ce lourd poids que je traînais de jour en jour sur mes pauvres épaules. Je voulais être heureuse, ce pour quoi mon père se battait tous les jours en allant au travail et en se tuant à la tâche, dans le sens propre comme figuré bien sûr. C'est donc cette principale raison qui m'a poussé à déménager loin de chez moi et de ma..enfin cette famille que j'aurai aimé ne jamais connaître.
En arrivant ici, tout allait pour le mieux, enfin sauf le temps plutôt pluvieux en ce printemps. J'avais rapidement trouvé un endroit où me loger et par chance, il était près des grandes et longues rues commerçantes. Je pouvais me rendre en bus dans les endroits un peu plus reculés de la ville, manger et aller où je le souhaitais sans que j'ai quelqu'un sur le dos qui ne m'en empêche. J'étais relativement bien payée à mon agence de mannequinat et j'allais dans pleins d'endroits sympathiques pour faire des shooting photos. Enfin bref, c'était la belle vie et surtout la liberté !

Néanmoins, cette nouvelle vie commença à apporter quelques petites embuches et péripéties. Tout d'abord il y avait eut cette fois où je m'étais faite agressée en pleine nuit alors que je rentrais chez moi, suivie de la rencontre avec Ruben, ce jeune garçon complètement bizarre  et qui s'était vu presque forcé à devenir mon colocataire, et que j'avais pris aussi par pitié et compassion envers ce jeune homme seul, mais qui faisait n'importe quoi et surtout pleins de bêtises et de gaffes. Pour finir, alors que j'étais en plein shooting photos je me suis faite attaquer par une sorte d'homme se transformant en une créature que je n'avais encore jamais vu. Enfin bref, mon monde presque "idyllique" était en train de dériver en plein cauchemars.
Tout mon petit train-train quotidien s'était vu se transformer complètement, et mon humeur, déjà point très agréable, avait encore plus dérapé ces derniers temps. Je me sentais triste, de mauvaise humeur à longueur de journée. Je ne prenais même plus de plaisir à aller à mon travail que j'aimais tant, pourtant. J'avais bel et bien besoin d'une pause, juste le temps d'un soir avant de rentrer chez moi, histoire de décompresser un peu. C'est pour cela que ce soir, j'ai donc décidé de venir au Lulu Bar qui était situé dans le quartier où je vivais, par chance.

Après une rude journée de travail, je me rendais donc à ce fameux bar. Mon sac à main suspendu à mon épaule, je marchais d'un pas décidé vers ce fameux bar. La grande allée commerçante était remplie de jeunes mais aussi d'adultes qui étaient pour certaines attablés à un restaurant, en train de boire un verre. Je ne m'attardais pas trop et une fois à la hauteur du bar, je me faufilais entre ces jeunes qui fumaient et je pénétrais enfin à l'intérieur du bar.
La musique battait son pleins et pleins de gens étaient déjà présents à l'intérieur. J'avançais donc vers le comptoir plus ou moins éclairé, à la recherche d'un tabouret pour m'y installer. Je ne perdis pas beaucoup de temps à en trouver un et rapidement, j'allais y déposer mon postérieur dessus. Puis, je pris l'une des petites cartes et l'ouvris, mes yeux parcourant de long en large les différentes boissons proposées par la maison. Puis, lorsque j'eus fait mon choix, un serveur m'aborda et me demanda si j'avais choisi, je dis alors d'une petite voix, mais suffisamment forte pour que le serveur m'entende.

- Une Apple Colada, s'il vous plaît.

Puis, il reparti et je tournais mon regard ailleurs, pour regarder l'endroit dans lequel j'étais venue. Je ne pus m'empêcher de lâcher un petit soupir de lassitude, faisant une mine presque dépitée.


© Mzlle Alice.



   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   
• Si la vie nous met au tapis, nous sommes les seuls
à décider si nous nous relevons ou non •  © Mzlle Alice.

   
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Wolpertïnger
Voir le profil de l'utilisateur http://umbra-noctis.forumpro.fr/t391-slade-il-est-temps-de-vivre-la-vie-que-tu-t-es-imaginee#11222 http://umbra-noctis.forumpro.fr/t377-slade-d-morgan-la-vie-est-un-defi-a-relever
Identity Card
Je suis né le : 19/11/1990 Je suis en ville depuis le : 02/01/2015 Nombre de messages : 600 Points : 3551 On me connait sous le pseudo : Arcane Je porte l'avatar de : Gared Dirge DC : Nyx Lawrence J'ai utilisé des images de : Avatar by me & sign by Sun
Merci Selen !!!! J'ai : 25 ans Je travaille comme : Barman en journée et Dj le soir Actuellement, je suis : Célibataire
Tell Me More
Got It !

Dim 10 Mai - 13:36


❝Ce n'est rien, ce n'est que le mal du pays.❞
Nylia Stevens & Slade D. Morgan
Un plaisir sans nom. Derrière le bar, c'est toujours bien que je me sens. Autant certains pourraient râler de par les horaires irréguliers, que pour moi cela n'a absolument aucune importance. J'aime mon boulot et ça, personne ne pourra le nier ou prétendre le contraire. Mon collègue étant en congé, je me vois m'occuper du bar seul, ce qui est loin de me déranger vu que nos façons de travailler sont toutes deux extrêmement différentes. Bien sûr, mon collègue travaille tout aussi bien que moi, mais le seul hic, c'est qu'il a tendance à vouloir s'imposer, chose qui à la longue, me devient réellement agaçant.

Aujourd'hui, le bar se voit être assez calme, ce qui n'est pas un mal même si j'aime mieux qu'il soit un peu plus animé. La musique qui tourne en fond reste toujours aussi agréable à écouter et la preuve, je ne peux m'empêcher de bouger à son rythme pendant que je m'occupe de couper les quelques fruits qui serviront de déco aux futurs cocktails. J'entend alors la sonnette de la porte d'entrée retentir et lève les yeux vers l'entrée pour apercevoir une jeune femme balayer la pièce du regard, la mine assez ... mélancolique ? Certes, un sourire était affiché sur ses lèvres, mais son regard lui, dévoilait de la tristesse à des kilomètres. Sans doute que personne ne le remarqua mais moi, depuis mon enfance catastrophique, j'ai développé une certaine empathie et sensibilité d'âme qui me permet de déceler assez facilement les états des gens. Et en ce moment, c'est ce que je ressens en la voyant : de la tristesse. Le sourire aux lèvres, je la salue avec un certain enthousiasme, enthousiasme qu'elle ne me renvoie pas, chose à laquelle je m'attendais un peu.

La voyant s'installer à une table, je re plonge dans mon découpage, attendant qu'une des serveuses viennent me passer la commande. Cependant, malgré la musique assez forte qui résonne dans la pièce, j'arrive à capter la commande de la jeune femme, ce qui me fait commencer la préparation du cocktail demandé. En trois bonnes minutes, la boisson est préparée et les décorations sont posées ce qui donne une certaine vision agréable de la boisson. La serveuse arrive vers le comptoir et me fait part de la commande, commande dont je pose immédiatement la boisson prévue à cet effet, sans même lui laisser le temps de terminer sa phrase.
- Et une Apple Colada, une.
- Et bien, tu es rapide comme l'éclair ! Je sers à quoi moi maintenant ? Me taquina ma collègue serveuse.
- Oh, quand le bar est bondé, tu sers à énormément de choses ! Lui répondis-je avec un clin d'oeil. Mais comme le bruit se fait rare en ce moment, j'ai capté la commande et me suis avancé.
- Quel professionnalisme. J'en reste bouche-bée ...

Un grand sourire étire mes lèvres, tandis que je regarde ma collègue saisir le verre pour le placer sur le plateau.
- Oh, attend ! Lui dis-je rapidement tout en me baissant pour chercher un paquet de bonbon dans un tiroir. J'ai oublié un petit truc sur la déco du cocktail.

Mon attention se reporte alors sur un bonbon représentant un smiley qui appartient en fait au paquet de bonbon que le stagiaire barman et moi aimons manger discrétement. Mais chut ... Ayant oublié de le reprendre et me disant qu'il serait dommage de le laisser là, mieux vaut mêler l'utile à l'agréable non ?
- Voilà, cette fois c'est bon ! Dis-je à ma collègue qui quitte le comptoir en souriant d'une façon presque amusée.

Discrètement, je regarde la scène défiler sous mes yeux, en espérant que la petite attention fera sourire la jeune femme au visage si triste ...


 
© Pando



Lights will guide you home
Ne changes pas ta nature si quelqu'un te fait mal, prends juste des précautions. Les uns poursuivent le bonheur, les autres le créent. Préoccupe-toi plus de ta conscience que de ta réputation. Parce que ta conscience est ce que tu es, et ta réputation c'est ce que les autres pensent de toi ... ©️ by Sun  

Revenir en haut Aller en bas

Identity Card
Je suis en ville depuis le : 18/01/2015 Nombre de messages : 98 Points : 2249 On me connait sous le pseudo : Hanae Je porte l'avatar de : Nicola Peltz DC : / J'ai utilisé des images de : Google, Tumblr, Bazzart
J'ai : 20 ans Je travaille comme : Mannequin Actuellement, je suis : Célibataire et hétérosexuelle
Tell Me More
Got It !

Mer 20 Mai - 20:35
"Ce n'est rien, ce n'est que le mal du pays."
Slade & Nylia.



Je restais assise sur ma chaise, un peu isolée dans mon coin. Un fond sonore tournait en boucle et les gens aux alentours parlaient plus ou moins fort. Je m'étais rapidement adaptée à ce fond sonore bruyant. J'attendais donc ma boisson, restant sagement à ma place. Je continuais de scruter ce lieu dans lequel je venais pour la première fois, depuis mon arrivée à Édimbourg.
Puis, alors que j'attendais toujours ma boisson, je regardais vers le comptoir du bar les serveurs qui s'activaient à servir les diverses boissons aux clients. Au bout d'un moment, une serveuse m'apporta alors mon Apple Colada et je la remerciais avec un petit sourire. En baissant les yeux vers mon verre, je remarquais ce petit bonbon marqué d'un smiley souriant. Je lâchais alors un soupire triste à la vue de ce petit visage qui semblait si souriant, et je levais les yeux vers le barman puis autour de moi, pensant que quelqu'un m'observait. C'est avec une grande délicatesse que je pris ce petit bonbon coloré entre mes deux phalanges avant de porter celui-ci à mes croissants de chair. Rapidement, je mangeais donc le petit bonbon que j'avais dans ma bouche, dégustant ce petit goût sucré.

Quelques secondes après avoir mangé cette petite sucrerie, je reportais mon regard sur mon verre rempli de la boisson que j'avais commandé précédemment. Tout était si bien présenté, et cette boisson était vraiment appétissante. J'avais presque envie de tout boire d'un coup, mais il était plus judicieux de boire petit à petit, gorgé par gorgé, ce breuvage qui semblait vraiment délicieux. C'est alors que j'attrapais le verre par la coupe, dans ma main droite. Je présentais alors un des bords à mes lèvres que j'entrouvris presque aussitôt et je commençais alors à boire de plusieurs petites gorgées de ce cocktail. Je fermais mes yeux quelques instants afin de savourer ce doux goût de pomme que mes papilles gustatives avaient le plaisir de sentir. Qu'il était bon, ce breuvage, il n'y avait aucun doute là dessus.
Quelques minutes plus tard, je reposais délicatement la coupe encore bien pleine sur la table puis j'essuyais mes lèvres à l'aide du dos de ma main droite. Puis, je levais mes yeux vers le barman jusqu'à ce que je croise son regard. Une fois que je l'eus en "ligne de mire", je lui adressais un petit hochement de tête comme pour le remercier de cette boisson et du petit bonbon avec ce visage si souriant. Même si je ne souriais pas, ne serait-ce qu'à peine, je trouvais cette attention particulièrement gentille et touchante de sa part. Il était vrai vrai que lorsque j'étais triste, cela se voyait à des kilomètres à la ronde tant je n'étais point discrète.


© Mzlle Alice.



   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   
• Si la vie nous met au tapis, nous sommes les seuls
à décider si nous nous relevons ou non •  © Mzlle Alice.

   
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Wolpertïnger
Voir le profil de l'utilisateur http://umbra-noctis.forumpro.fr/t391-slade-il-est-temps-de-vivre-la-vie-que-tu-t-es-imaginee#11222 http://umbra-noctis.forumpro.fr/t377-slade-d-morgan-la-vie-est-un-defi-a-relever
Identity Card
Je suis né le : 19/11/1990 Je suis en ville depuis le : 02/01/2015 Nombre de messages : 600 Points : 3551 On me connait sous le pseudo : Arcane Je porte l'avatar de : Gared Dirge DC : Nyx Lawrence J'ai utilisé des images de : Avatar by me & sign by Sun
Merci Selen !!!! J'ai : 25 ans Je travaille comme : Barman en journée et Dj le soir Actuellement, je suis : Célibataire
Tell Me More
Got It !

Lun 25 Mai - 22:12


❝Ce n'est rien, ce n'est que le mal du pays.❞
Nylia Stevens & Slade D. Morgan
La petite attention est vue mais visiblement, cela ne lui redonne pas spécialement le sourire. Comment je le sais ? Car je me permet de regarder la situation du coin de l'oeil, même si mes préparations me prennent pas mal de mon attention ...

La musique résonnant dans la pièce, je reprend mon activité mais lève de temps à autre les yeux pour capter ceux de ma collègues qui vient chercher les prochaines commandes terminées. Je capte alors l'attention de la jeune femme au visage mélancolique et vois son hochement de tête ce qui me fait hocher la mienne par réflexe. Un petit sourire vient élargir mes lèvres, mais rien n'y fait. Le sourire ne vient pas élargir les siennes ... Je la vois alors re plonger dans ses pensées et me permet d'effacer mon sourire de mes lèvres. Décidément, cette jeune femme n'a pas l'air bien et cela m'attriste car la vie ici à Edimbourg est réellement plus qu'agréable. Peut-être a-t'elle des ennuis ? Sans doute même, elle ne tirerait pas une tête pareille sinon.
- Dis donc, c'est comme ça que tu bosses ? Me charrie ma collègue serveuse. Cette fille t'intéresse dis-moi ? Tu veux que j'aille lui demander son numéro à ta place hein ?

Un clin d'oeil m'est donné, ce qui me témoigne sa taquinerie qui se veut grandissante. Un petit sourire amusé mais à la fois mal à l'aise vient élargir mes fines lèvres tandis que je glisse ma main dans mes cheveux en signe de gêne.
- ça va pas de parler aussi fort non ? Lui demandais-je. Non. Il n'est pas obligé qu'une fille m'intéresse pour que je vienne à la regarder. Non mais ... Son air triste me perturbe. Elle a l'air tellement malheureuse, je trouve ça juste dommage.
- Oh ! P'tit Sladou fait son grand sentimental ? hihihi pourquoi ne vas-tu pas lui demander directement ce qu'elle a ? ça t'évitera de te poser des questions et de ne plus bosser !

Amusé mais à la fois un peu agacé par sa remarque, je me contente de sourire, un air mesquin paraissant dans mes yeux gris qui viennent fixer ma collègue visiblement en soif de blague.
- Bien sûr et qui c'est qui va s'occuper des commandes pendant que je taperai la tchatche à la demoiselle que j'ennuierai sûrement plus qu'autre chose ?
- Boraf, à la vitesse à laquelle tu vas en ce moment, ça ne fera pas une grande différence. Me taquine-t'elle à nouveau. Non, je plaisante. Il n'y a pas d'autres commandes pour l'instant. Alors tu peux te permettre une petite pause de quelques minutes !

J'arque un sourcil à ses dernières paroles. Une pause ? C'est loin d'être le moment d'avoir une pause. Certes, il y a pour l'instant peu de clients et la plupart sont déjà tous servis. Mais le travail est encore loin d'être terminé, surtout que j'ai encore pleins de choses à mettre en place dans le bar pour préparer la soirée.
- Bien sûr ... Et que veux-tu que je lui dise ? "Bonjour, je sais on ne se connaît pas, mais je voulais te dire que tu as un très beau sourire !"

A peine j'ai le temps de terminer ma phrase, que je me retrouve avec une tape derrière la tête comme l'on tape un petit enfant venant de dire ou de faire une bétise.
- Mais pfff ... Qu'est-ce-que tu peux être crétin des fois ! Va seulement lui demander si tout va bien ! Si elle souhaite boire ou manger quelque chose qu'importe. Tape la conversation je sais pas, tu n'as jamais dragué de ta vie ou quoi !?

Sa question reste et restera sans réponse. Moi, draguer ? On voit que ce n'est pas avec elle que je traîne la majeure partie de mon temps. Car si tel avait été le cas, elle ne m'aurait pas posé la question, sachant que je suis bien trop timide pour me mettre à draguer. Son regard me fixe avec insistance et semble attendre que je lui réponde. Je pousse alors un long soupire et la laisse retirer sa main de mon épaule pour ensuite poser le plateau sur le comptoir.
- Bon, c'est pas tout ça, mais moi je vais vite m'en fumer une. Alors si tu décides de rester là, je te laisse t'occuper de prendre la commande à ma place si un client se la ramène entre deux. A toute !

Ben voyons, comme si je n'avais déjà pas assez à faire derrière mon comptoir ... On voit bien qu'elle n'est pas barmaid. Mais ça, je me contente de le penser, la laissant simplement partir en acquiescant ses paroles en un simple signe de tête. Le silence reprend alors place et la musique me berce doucement, tandis que je nettoie et sèche quelques verres pour ensuite les ranger. Je ne peux toutefois m'empêcher de regarder la jeune femme et soupire longuement en repensant aux mots de ma collègue. Devrais-je y aller ? Ou ne devrais-je pas ? Quitte à paraître ridicule, il n'y aura au moins pas beaucoup de monde pour en être les témoins. Finalement, je décide de prendre mon courage à deux mains et quitte l'arrière du bar pour venir à la rencontre de la jeune femme mélancolique.
- Bonjour, je m'excuse de me taper l'incruste comme ça ce n'est pas du tout mon genre de faire ça, mais cela fait un petit moment que je vous observe et je ne vous cache pas que votre regard triste a attiré mon attention. Est-ce-que ... vous auriez besoin de quelque chose ? Ou est-ce-que quelque chose de particulier pourrait vous faire plaisir ? Je reste un instant silencieux et rajoute. Bien sûr, je vous propose ça mais rien ne sera rajouté sur votre note ! ça serait très malvenu de ma part ...

Un sourire vient malgré tout élargir mes lèvres, tandis que ma main vient une nouvelle fois glisser dans mes cheveux pour les tirer vers l'arrière. Oui je sais, je suis quelqu'un de très maladroit en matière de premier contact ...


 
© Pando



Lights will guide you home
Ne changes pas ta nature si quelqu'un te fait mal, prends juste des précautions. Les uns poursuivent le bonheur, les autres le créent. Préoccupe-toi plus de ta conscience que de ta réputation. Parce que ta conscience est ce que tu es, et ta réputation c'est ce que les autres pensent de toi ... ©️ by Sun  

Revenir en haut Aller en bas

Identity Card
Je suis en ville depuis le : 18/01/2015 Nombre de messages : 98 Points : 2249 On me connait sous le pseudo : Hanae Je porte l'avatar de : Nicola Peltz DC : / J'ai utilisé des images de : Google, Tumblr, Bazzart
J'ai : 20 ans Je travaille comme : Mannequin Actuellement, je suis : Célibataire et hétérosexuelle
Tell Me More
Got It !

Mer 27 Mai - 18:37
"Ce n'est rien, ce n'est que le mal du pays."
Slade & Nylia.



Je gardais mes yeux rivés sur mon verre à demi plein d'Apple Collada. Une expression triste restée toujours collée sur mon visage, et j'eus même l'impression que mon aura se faisait sentir aux alentours car la plupart des gens se tenaient loin de moi. Je lâchais de nouveau un petit soupir à peine audible, avant de me replonger dans mon cocktail alcoolisé. Je bus de nouveau quelques gorgées avant de reposer mon verre qui commençait sérieusement à se vider; ce qui me surprit car je ne pensais pas avoir bu autant en si peu de gorgées. Puis, je ne pus m'empêcher de relever mes yeux et de regarder aux alentours. Je pus surprendre quelques conversations; soient très féminines à parler de garçons, ou encore plutôt masculines qui elles, parlaient de tout et n'importe quoi. Entendre ce genre de choses me firent encore plus déprimer vu que je n'avais point vraiment d'amis ici, à part Ruben mon colocataire ou encore Sam, une jeune femme que j'avais croisé au zoo, accompagnée de son fils.
De temps en temps, je levais les yeux en direction du comptoir car je me sentais plus ou moins observée. Par réflexe, je resserrais entre mes phalanges fines mon verre sans trop savoir pourquoi, sans doute pour me rassurer ? C'est alors que mon esprit se mit à divaguer vers des choses et d'autres, mon regard devenant sans plus tarder vide et profond. Je me forçais à penser à des choses positives, mais celles-ci étaient rapidement balayées par des choses beaucoup plus néfastes et négatives, ce qui me déprimait toujours un peu plus. Lorsque je repris conscience, je me précipitais pour boire de nouveau, et cette fois je vidais entièrement mon verre puis je le reposais assez maladroitement sur la table qui était face à moi. Je repris un peu mon souffle car j'avais bu cul-sec, puis je fermais un instant mes yeux afin de me retrouver un peu plus "seule".

C'est alors que, malgré la musique qui était relativement forte, je pus entendre un bruit se rapprocher petit à petit vers ma personne. Je rouvris alors les yeux et j'aperçus l'homme de toute à l'heure, le barman, qui vint s'asseoir face à moi. En premier, je le détaillais du regard comme j'avais si bien l'habitude de le faire. Il me regarda aussi et je le regardais avec une grande froideur sans forcément le vouloir. C'est alors qu'il m'interloqua et je l'écoutais attentivement, toujours silencieuse. Alors c'était lui qui m'avait mis un petit bonbon en plus.. Une fois qu'il eut fini je vis sa gêne ressortir ainsi que sa timidité, et j'essayais de trouver les bons mots à lui dire afin de ne pas le faire fuir. C'était déjà si gentil de sa part d'être venu abordé une inconnue seule, et qui plus est était en train de déprimer.

- Bonjour.. Je vous remercie de votre attention. Hm... C'est que mon Apple Collada est finie et euh... Si cela ne vous dérange pas, bien sûr, j'aimerai en avoir un second verre mais avec un tout petit peu plus d'alcool s'il vous plaît. Elle est vraiment délicieuse.

J'essayais de faire des efforts et je fis un piètre sourire sur mon visage, si bien que le jeune homme ne dût même pas s'en apercevoir. Néanmoins, je voulais essayer de rester polie et douce pour un premier contact, malgré ma froideur et ma franchise pour dire les choses.


© Mzlle Alice.



   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   
• Si la vie nous met au tapis, nous sommes les seuls
à décider si nous nous relevons ou non •  © Mzlle Alice.

   
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Identity Card
Tell Me More
Got It !

Revenir en haut Aller en bas
 

"Ce n'est rien, ce n'est que le mal du pays."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rien n'égale la soupe au giraumon de ma mère.
» Il n'y a rien de nouveau sous le soleil Lavalas
» Quand Steven Bénoit ne trouve rien à dire
» Rien pour écrire à sa mère...
» Plus rien, ni personne. (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IN UMBRA NOCTIS :: Lulu Bar & Nightclub-