IUN DEMENAGE En savoir plus en cliquant ici
TUMBLR DE IUN Un nouvel univers plein d'horreur vient d'ouvrir ! Le visiter en cliquant ici
LYCANS Les loups solitaires ne sont plus acceptés, vous devez figurer dans une meute.
WOLPERTÏNGERS Merci de ne plus créer de wolpertïnger Loups, ou Félins, qui sont déjà en surnombres.

Partagez | 

 Une sortie prévue différente (feat Aidan)


Silence is a true friend who never betrays.

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Ven 22 Mai - 9:54

Aidan - Gabriella



Le médecin venait de partir de sa chambre, mais avec une bonne Nouvelle : elle pouvait sortir aujourd'hui et il avait déjà fait le nécessaire en prévenant une personne de son entourage. Il n'avait pas beaucoup de temps à lui accorder, lui donnant les ordonnances nécessaires à ses médicaments, infirmière et kiné car elle allait en avoir besoin, mais bref elle n'avait pas eut le temps de lui poser des questions et elle se retrouvait presque assise dans son lit. Si elle pouvait, elle serait déjà debout mais avec sa hanche elle ne pouvait pas forcer dessus. Les béquilles qu'il avait laissé lui semblait être un obstacle à sa liberté mais elle ne pouvait pas faire autrement. Dans tous les cas, elle attendait celui ou celle qui viendrait la chercher. Elle n'avait pas grand monde en liste se doutant que ce ne serait pas Blue car il était proche, mais pas à ce point là. Son cousin ? Oui cela ne pouvait être que lui car son entourage était très limité. Trois semaines ici, et heureusement une dans le coma, enfin heureusement était un bien grand mot. Au moins elle se sentait propre, l'infirmière lui avait lavé les cheveux en prenant son temps, un bien fou qui c'était propagé dans tout son corps, ou presque.

Elle glissa les doigts dans ses longs cheveux, les démêlant un peu plus, soupirant en se demandant l'heure à laquelle son cousin viendrait la chercher. Elle était impatiente d'en savoir plus sur lui, sur elle, sur leur famille. Il saurait sûrement combler les trous manquants, ces fameux morceaux de sa vie qui ne lui revenaient pas, mais au moins tous ceux qu'elle avait vu lui avait répondu le même prénom, c'était déjà une bonne chose. Elle n'était pas folle, mais certaines choses lui paraissaient encore étrange et ses ailes noires lui revenaient plus facilement. Pourquoi ? Elle n'en savait rien, mais elle aimait leur couleur et pouvait presque les toucher, dans ses rêves, car il ne pouvait s'agir que de cela, un rêve... Il lui avait semblé si réel pourtant que cela lui donnait envie de s'y emmitoufler et de ne plus en bouger. Ce sentiment de sécurité c'était ce qui lui manquait le plus et aussi le fait qu'elle ne pouvait rien faire toute seule. Son poignet gauche la faisait souffrir comme tout son côté gauche, mais dès qu'elle bougeait ne serait-ce qu'un seul doigt, la douleur irradiait tout son avant bras, l'immobilisant par dessus le marché. S'habiller allait relever du parcours du combattant et même si Stefan est un homme, il était son cousin, sa famille, donc cela irait, elle n'avait pas le choix de toute manière.

Elle venait de retirer le dernier nœud qui était dans sa chevelure lorsque la porte s'ouvrit sur une infirmière lui apportant son petit déjeuner. Elle avait complètement oubliée qu'elle n'avait pas encore mangé et n'en ressentait pas le besoin. Mais elle n'avait pas le choix, tous vérifiaient ce que leur otage, c'était ainsi qu'elle se voyait, manger, absorbait, enfin une véritable Gestapo. Elle eut du thé comme à sa première demande et regarda le plateau posé devant elle sur la tablette blanche. Thé, pain, confiture, beurre, yaourt, cuillère, couteau à bout rond - ce qui la faisait sourire à chaque fois en les voyant - et petite bouteille d'eau, sans oublier le sucre à profusion. Elle prit le temps de boire le thé sans sucre et regarda au dehors. De son lit elle pouvait voir au delà de la fenêtre et apercevoir le soleil qui était déjà levé. Elle avait envie de respirer l'air pur et même si idées n'avait pas pu revenir, surtout à cause de sa blessure, Gabriella se sentait mieux dans un sens car elle avait pu lui parler. Lorsqu'elle rentrerait chez elle, la sor'cière pourrait penser plus sereinement à Aidan sans être dérangée par un nouvel examen. La conversation qu'elle avait eut à son sujet avait plutôt été étrange pour ne pas dire plus que cela. Il était souvent dans ses pensées et ne comprenait pas pourquoi. D'accord il était là à son réveil, mais elle sentait quelque chose plus fort entre eux, sans avoir la moindre idée de ce que cela pouvait être.

Finalement elle attrapa le morceau de pain et se débrouilla pour mettre un peu de beurre dessus, puis croqua dedans faisant tomber quelques miettes. Cela lui fit penser a Blue lorsqu'il était venu avec des cookies, délicieux d'ailleurs. Elle chassa les petits morceaux puis le finit enfin, reprenant le reste du thé. Elle le garda en main tandis que l'infirmière passa de nouveau pour récupérer le plateau, laissant la bouteille d'eau à côté de la patiente. C'était une autre qui était passée avant pour l'aider à sa toilette, et encore une autre pour ses cheveux. Au moins elle était propre et cela lui faisait un bien fou, le problème allait être les vêtements, car elle n'en avait pas ici et espérait que son cousin lui en amènerait, car autrement il serait obligé de retourner chez elle pour récupérer ce qu'il faudrait. C'est sur le fait de se savoir bientôt sortie de ces lieux qu'elle ferma les yeux sombrant dans un sommeil plus léger qu'un sommeil de nuit, mais elle s'endormit tout de même assez profondément pour rêver une fois de plus d'ailes noires et de cet homme...

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Sam 23 Mai - 1:07
Une sortie prévue différente
~ Gabriella & Aidan ~



L
e médecin avait appelé Aidan quelques heures plutôt dans la journée, lui donnant des nouvelles de Gabriella et lui annonçant qu'elle allait pouvoir sortir dans la journée. Le latawiec se sentait soulagée, ce disant que si elle avait enfin le droit de sortir c'était qu'elle devait aller mieux, cependant il n'avait pas été préparé à la demande du médecin par la suite... Il voulait qu'il vienne la chercher... Aidan allait décliner lorsqu'il se souvenait qu'aux yeux du médecin il était son conjoint... Aidan avait alors soupiré, oui bien sûr, il était normal qu'il avait d'abord pensée à lui pour venir la chercher, qui d'autre? D'ailleurs Aidan se posait également la question, chez qui d'autre pourrait-elle allez? Car le médecin lui avait expliqué par téléphone qu'elle allait avoir besoin de soin... L'ange noir avait alors prit sa décision, envoyant l'une de ses employés chercher des affaires chez Gabriella, donnant ses ordres aux autres pour préparer une chambre, quelques temps après il avait été fin prêt pour aller la chercher... Il ne savait pas comment elle prendrait cette nouvelle, il espérait qu'elle le suivrait sans vraiment s'y opposer, plus Aidan y pensait et plus il voulait qu'elle s'installe au manoir, il ne savait pas vraiment pourquoi mais, il avait l'impression que c'était à lui de s'occuper d'elle, et surtout... Il en avait envie... Drôle d'idée pour le latawiec qui ne se préoccupait de personne d'autre en dehors de son petit cercle mais, il fallait croire qu'au fond, mine de rien, la petite sor'cière y avait créé une petite place...

Une fois l'employée de maison revenue avec les affaires qu'il avait demandé, Aidan monta dans sa voiture et indiqua à Finn d'aller à l'hôpital d'Edimbourg, le trajet fût plutôt rapide, il n'y avait pas grand monde sur la route, une fois garé, Aidan prit le sac et demanda à son chauffeur d'attendre dans la voiture. Il n'eut pas besoin de demander son chemin, il n'était pas venu beaucoup de fois, cependant il avait une très bonne mémoire et savait où se trouvait la chambre de la sor'cière, il était venu la voir de temps en temps dans ses rêves, n'arrivant pas à s'en empêcher, ils avaient parlé de tout, de rien, de ce dont elle se souvenait, ou ne se souvenait pas d'ailleurs... Aidan entendit la sonnette de l'ascenseur et rentrait dedans, une enfant était dedans accompagnée de ses parents, et il lui offrit un de ses rares sourires tendre qu'il ne donnait pas souvent. Enfin arriver au bon étage, il arrivait devant la porte de Gabriella, il toqua doucement, n'obtenant aucune réponse il décidait d'entrer tout de même ouvrant lentement la porte, tombant sur une petite sor'cière toute endormie... Il s'approchait d'elle doucement, posant le sac non loin du lit ou elle était installée, il venait ensuite à côté du lit, la regardant un instant profitant de son sommeil pour venir doucement touchée une mèche de ses cheveux qui était tombé sur son visage... Sa main tremblait doucement et une seconde plus tard il l'enlevait se reculant doucement, il s'éclaircissait la voix avant de parler d'une voix calme et douce pour ne pas lui faire peur.

- "Il est temps de vous réveiller Belle au bois dormant, j'ai obtenu le droit de vous kidnappé pour enfin vous emmenez loin d'ici..." Aidan chuchotait et souriait en disant ses mots, attendant doucement qu'elle se réveille, il espérait que ça allait suffire car il ne se voyait pas la secouer pour la réveiller, elle paraissait trop bien... Il pourrait attendre sinon en s'installant sur le fauteuil, peut-être venir la réveiller dans son propre rêve? Il souriait de plus belle, pensant d'un coup à autre chose... "Non en fait, dormez, ce ne serait plus un kidnapping si vous êtes consentante..." Aidan riait légèrement de sa propre blague, attendant de voir si la sor'cière allait se réveiller, ou s'il allait devoir attendre...
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Dim 24 Mai - 23:32

Aidan - Gabriella


Les rêves sont souvent faits d'interdits et de désirs inavoués, mais la jeune femme ne s'en rendait pas compte, pas encore. Elle mélangeait ses propres souvenirs à des rêves d'enfant, à la réalité sans s'en rendre compte, laissant baigner un léger sourire sur ses lèvres tandis qu'elle rêvait de cet homme ailé, combattant un dragon qui la retenait prisonnière. Son cœur battait vite en sentant l'angoisse l'étreindre sur le fait que ce brun puisse mourir, mais il était rapide et ingénieux. Son cœur s'affola encore plus lorsqu'elle le vit s'approcher d'elle, tout sourire tandis qu'elle le lui rendait, tendant la main vers lui pour le toucher. Ses yeux papillonnèrent en même temps dans son rêve que dans la réalité, tandis qu'elle le voyait s'approcher de son visage. Un grand sourire se fit tandis qu'elle était encore à moitié dans son rêve. « Mon chevalier servant m'a sauvé des griffes du dragon. » murmura-t-elle pensant être toujours dans son imaginaire. Elle soupira d'aise en s'étirant comme elle put, ne faisant qu'un bras se levers sur les deux, tandis qu'elle ouvrait franchement les yeux sur la fenêtre du coté. Son sourire ne s'était toujours pas éteint, tandis qu'elle entrouvrait les lèvres pour lâcher un soupir en tentant de se redresser pour voir ce qui se passait dans le ciel.

« Pas de dragon, juste un rêve... » se disait-elle en laissant sa tête retomber sur l'oreiller, sursautant en voyant que quelqu'un était présent. Elle plissa les yeux, se frottant les tempes, laissant son regard s'acclimater à la personne et la lumière. « Oh  » disait-elle doucement en penchant la tête sur le côté, laissant ses cheveux retomber sur l'une de ses épaules. « Vous êtes venus, » continuait-elle doucement en souriant de plus bel. Elle se demandait pourquoi il était venu aujourd'hui, même si elle ne s'en plaignait pas, au contraire, elle avait eut l'impression de l'avoir eut tous les jours avec elle, enfin plutôt ses nuits, mais ce n'étaient que des rêves. Elle hésita quelques secondes sur la conduite à tenir face à cet homme, ne sachant pas comment elle était avec lui, avant son accident. « Il fait jour et je suis réveillée et à moins de rêver que je me réveille, vous êtes bien là. Comment allez-vous? » demanda-t-elle en se glissant vers le haut pour être un peu plus assise. Elle se sentait presque en pleine forme, depuis qu'elle le voyait. Elle sentait son coeur qui battait toujours aussi vite, sans qu'il ne ralentisse.

Elle l'observa en silence, se souvenant de quelque chose qui la fit lâcher un petit rire. Avait-elle imaginé les mots, ou était-ce réel? « Vous voulez me kidnapper? » murmura-t-elle en pouffant, posant sa main sur sa bouche pour tenter d'arrêter ce rire qui ne cessait de grandir. « Vous ne savez pas dans quelle galère vous risquez de vous retrouver. » chuchota-t-elle en laissant éclater son rire dans la chambre. Elle se fichait de savoir si c'était son imagination ou non, mais il pouvait essayer de la kidnapper, pas sur qu'elle tente de le faire lâcher prise. Cette constatation lui fit avoir un hoquet de stupeur en comprenant qu'elle n'était pas indifférente à cet homme. Ce n'était pas son visage ou sa carrure, ni même son charme, mais ses yeux. Ils semblaient si profonds qu'ele aurait pu se perdre rien qu'en les regardant, comme elle le faisait en cet instant. Elle redevint sérieuse d'un coup en ressentant quelque chose qui la perturbait, tout comme le fait que se soit un homme qui la mette dans cet état. « Vous avez eut de la chance que je sois encore là, » murmura-t-elle, n'osant pas élever la voix,   « le médecin a dit qu'une personne allait venir me chercher pour me ramener chez moi. » finissait-elle par dire en souriant de plus bel. Son cousin allait surement venir bientôt, ils pourraient se rencontrer tous les deux, peut-être même qu'ils se connaissaient?
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Lun 1 Juin - 15:56
Une sortie prévue différente
~ Gabriella & Aidan ~



A
idan venait rire avec elle, lui offrant un sourire lumineux et un regard brillant, un visage sans barrière il lui laissait voir ce qu'il était vraiment tandis qu'il s'amusait réellement. De ce qu'elle disait mais, aussi du fait qu'elle n'avait pas fait le rapprochement avec ce que le médecin lui avait dit et le fait que l'ange noir était là, lui annonçant qu'il allait l'enlever, il s'approchait un peu plus d'elle, du lit sur lequel elle était installé, une première depuis la dernière ou il lui avait tenu la main, normalement il ne se tenait jamais aussi près d'une femme mais... Il ne savait pas pourquoi, peut-être le fait de lui avoir autant parlé en rêve... Il se sentait plus à l'aise à ses côtés, elle était elle aussi plus libérée, plus souriante depuis qu'elle s'était réveillée de son coma et il comprenait que cela devait-être dû à cette perte de mémoire qu'elle avait subi, surement des souvenirs douloureux qui avait été oublié... Ce qui d'une certaine manière n'était pas aussi bien que cela... C'était les souvenirs, et la façon d'avancer qui faisait d'une personne ce qu'elle était... Si une personne perdait quelques souvenirs elle devenait alors quelqu'un d'autre et Aidan en avait la preuve sous les yeux, elle était toujours Gabrielle bien entendu, cependant... Elle n'était pas la même tout simplement parce que l'ancienne sor'cière avait bien plus de cicatrice dans son passé que celle qui l'avait sous les yeux, cependant cela n'empêchait pas Aidan d'apprécier toujours autant la jeune femme... Il la regardait un instant, le regard taquin, venant vers le pied du lit puis se tournait vers elle.

- "Je suis au courant, c'est moi qui suis chargé de vous faire sortir d'ici, d'où le kidnapping dont je parlais, cela n'en sera pas un évidemment puisque vous avez l'autorisation de partir." Il souriait de plus belle, avant d'aller chercher le sac qui contenait ses affaires, il le prenait afin d'aller le poser sur le lit juste à côté d'elle faisant attention de ne pas lui coincé le bras ou autre pour ne pas lui faire du mal. "Je... J'ai demandé à l'une de mes employés d'aller chercher vos affaires, une partie est dans ce sac pour aujourd'hui, le reste est... Chez moi..." Annonçait-il la mine un peu plus grave, il ne savait pas comment est-ce qu'elle allait le prendre, est-ce qu'il allait devoir batailler pour qu'elle accepte de venir? Aidan se préparait déjà, de toute façon il avait déjà tous les arguments possible pour la convaincre, de plus, il était évidemment hors de question de la laisser seule chez elle, il n'aimait pas devoir lui donner d'ordre cependant il savait qu'il s'en servirait si jamais il n'arrivait pas à la convaincre...

- "Le médecin m'a envoyé ici vous chercher parce qu'à ses yeux je suis votre... Compagnon," Aidan fit une pause, avalant sa salive avant de reprendre regardant la jeune femme dans les yeux. "Cela avait été le seul moyen pour que je puisse rester dans la pièce avec vous la dernière fois que je suis venu... Il a donc jugé préférable à ce que vous vous installiez chez moi, cela sera plus simple pour la suite de votre traitement, car vous ne pouvez pas rester seule dans votre maison." Expliquait-il en espérant être assez compréhensible pour la jeune femme, lui souriant doucement, il avait eu l'impression que dernièrement leur relation amicale avait plutôt bien évolué mais... Il ne savait pas si cela suffirait à ce qu'elle le laisse l'emmener chez lui...

- "Alors qu'en dites-vous? Je vous emmènes?" Demandait-il toujours souriant ne montrant rien de ce doute qu'il avait au fond de lui. "Cela sera toujours mieux qu'ici non? J'ai des chevaux, si vous êtes sages, lorsque vous pourrez mieux vous déplacer, je vous emmènerait les voir." Disait-il sur le ton de la confidence, non il se servait pas de cela pour influencer son choix loin de là, c'était juste un petit plus si jamais elle acceptait de le suivre, il passait une main dans ses cheveux venant les soulevés un instant à l'arrière de sa tête, avant de reprendre la parole plus légèrement. "En tout cas je... Oui ça va, merci et vous? Vous avez l'air d'avoir meilleure mine tout de même." Disait-il toujours accompagné d'un sourire sincère tandis qu'il espérait que cela serait plus simple que ce à quoi il s'attendait de l'emmener chez lui, il ne l'avait pas choisi et pourtant, il ne voulait pas qu'elle aille ailleurs que chez lui...
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Sam 6 Juin - 16:19

Aidan - Gabriella


Elle fronça les sourcils pour au final faire les gros yeux. Il était venu la chercher pour la ramener chez lui ? Elle devait avoir mal entendu, mais non, il semblait insister sans insister, bref elle avait des doutes sur sa propre façon d'entendre. « hein ? Je veux dire... hein ?» d'accord, c'était très féminin, très pas elle du tout, très incompréhensif. Elle se redressa comme elle put, bénissant le fait que les plâtres avaient enfin été ôtés pour n'avoir que des trucs bizarres plus léger et solide. Le drap glissa doucement sur sa hanche ne dévoilant que le bandage serré. Ses cheveux tombaient de part et d'autre de son visage tandis qu'elle gardait la bouche ouverte sur pas mal de choses. Les cheveaux lui faisaient briller les yeux, par contre, le fait que toutes ses affaires soient chez lui, posait problème sans le poser vraiment. Il s'était passé quelque chose entre eux? Elle se frotta le front, refermant sa bouche en se rendant compte qu'elle avait vraiment réussit à sortir tout sauf une phrase.

« Heu, désolée, je, euh... » Elle s'humecta les lèvres se demandant si elle n'avait pas raté un épisode et son cousin alors? Ce n'était pas lui qui devait la ramener? « Je dois savoir, je, je sais que j'ai perdu quelque chose en moi, mais... Il s'est passé quelque chose entre nous, je veux dire, enfin... » Elle se mit à rougir, mordillant sa lèvre inférieure. Baissant la tête un instant, elle se sentit bête d'oser demander, si cela se trouvait ils étaient vraiment ensemble? « Enfin, je suis désolée si je ne m'en souviens pas, en plus... je pensais que c'était mon cousin qui venait me chercher, je n'avais pas pensé que vous et moi, enfin je, vous êtes pas mal, n'y voyez rien de... » Elle bougeait les doigts devant elle n'arrivant pas à expliquer ce qu'elle voulait dire. Oui, il était même plus que pas mal, mais enfin elle se souviendrait s'ils avaient fait quelque chose non ? Ses mains se reposèrent doucement sur le lit, tandis que le drap semblait l'absorber un peu plus, se cachant derrière ses cheveux. Elle ne se souvenait s'il souriait, mais elle le trouvait changé avec le sourire qu'il venait de lui offrir.

Elle regarda le sac posé à ses côtés, portant ses doigts valides à sa bouche, en mordillant un, se demandant comment il avait pu rentrer... Lui aurait-elle laissé une clé ? C'était si difficile de savoir réellement ce qui se passait entre eux deux qu'elle en avait le tournis. Elle n'osait relever les yeux sur lui et préféra tendre la main vers le sac, l'ouvrant en prenant son temps. Ce qu'elle vit sur le dessus la fit rougir encore plus, le refermant en reposant juste l'un des pans sur l'autre. Des sous-vêtements juste au-dessus, ce qui était logique, vu qu'elle devait commencer par ça, mais devant lui alors qu'elle ne savait pas ce qu'il avait déjà pu voir la troublait encore plus.

« Me, merci pour, pour ça » murmura-t-elle en déglutissant nerveusement. Elle redressa le regard sur son torse, évitant de le regarder. Perturbée, elle l'était assurément, trop de choses interféraient dans son esprit pour la laissser vraiment tranquille. « Je, oui se sera mieux qu'ici, c'est... » Elle parlait vraiment faiblement, ne sachant pas si elle venait vraiment de donner son accord pour aller chez lui, mais elle mordit sa lèvre une fois de plus, et remit nerveusement une mèche de cheveux derrière son oreille. « Vous avez vraiment des chevaux? » demanda-t-elle en remontant son corps du regard jusqu'à son visage. Ses yeux pétilaient rien que de penser aux chevaux, elle avait toujours été plus proche des animaux que des humains, ça elle le savait, c'était ancré en elle. Elle s'humectait les lèvres, se demandant si son cousin pouvait venir la voir là-bas, maintenant qu'elle s'était décidée à aller chez lui, sans vraiment le lui dire.

Les yeux perdus dans le vague, elle se demandait comment cela se passerait chez lui. Elle ne pouvait pas marcher, pas encore, sa hache et sa jambe n'était pas encore renforcée, sans compter son poignet qui lui fallait encore une bonne semaine de rétablissement. Elle allait être un poids pour lui et pour « votre soeur ? Vous avez une soeur c'est bien cela ? » demanda-t-elle en tremblant un peu. Elle aurait aimé parlé avec plus d'assurance, mais en repensant juste au mot soeur, elle eut peur d'elle. Quelque chose de malsain était là, bien présent. Si elle pouvait savoir pourquoi elle se sentait ainsi, elle se sentait mal à l'idée d'aller dans la même maison qu'elle. Il serait là tout le temps, pas vrai? Elle ne savait plus si c'était une bonne ou une mauvaise idée, revoyant le visage sévère et hautain de cette blonde. Cela ne pouvait être qu'elle. Gabriella était si insignifiante comparé à elle et lui, comment et pourquoi irait-elle là-bas? Elle ne savait plus, crispant ses doigts valides sur la fermeture éclair du sac contenant ses affaires. Est-ce qu'elle pouvait lui faire confiance ? Elle en avait envie, terriblement envie, mais avait peur et cela devait se voir et se sentir.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Sam 6 Juin - 21:51
Une sortie prévue différente
~ Gabriella & Aidan ~



O
ui une sœur." Répondait Aidan en souriant se disant que peut-être certaines choses lui revenaient? Il en était content et se disait que sans doute le reste finirait par lui revenir également? Il ne savait pas si c'était ce qu'il lui souhaitait, car oui les souvenirs faisait une personne mais..., Il savait que Gabriella avait vue bien des choses qu'il lui serait sans doute très difficile de revivre de nouveau... Et même s'il ne comprenait pas pourquoi, si c'était contraire à ce qu'il est habituellement, il n'avait pas envie de la voir souffrir... "Isibelle, c'est son prénom." Indiquait-il au cas où cela lui aurait rappelé quelque chose... Bien sûr, il n'oubliait pas qu'entre-elle ce n'était pas la grande amitié et il ne comptait pas lui mentir, il préférait donc dérivé sur un autre sujet sans pour autant l'empêcher de pouvoir retourner à celui-ci si le cœur lui disait.

- "J'ai plusieurs chevaux, vous verrez le parc fais plusieurs hectares, il y a de la place, celle que je monte le plus souvent c'est une jument je vous la montrerais, et elle a mis bas à un poulain il y a quelques mois." Affirmait-il, Kathelyn était l'une de ses juments préférées qu'il avait pu avoir au long de tous ces siècles. "Ils grandissent vite, vous pourriez peut-être même lui choisir un prénom? Qu'en dites-vous?" Aidan ne lui en avait pas encore trouvé un, même s'il passait le voir environ tous les jours, il n'était pas forcément un cœur tendre, cependant il avait toujours eu quelque chose de spécial avec les chevaux, le contact passait bien et il aimait prendre soin d'eux... Il se disait que peut-être cela pourrait faire passer le temps moins long à la sor'cière lorsqu'elle serait chez lui, il réfléchissait un instant tandis qu'il regardait la jeune femme... Tout en faisant bien attention de ne laisser montrer que l'amusement qu'il ressentait sur son visage, un sourire rieur avait élu domicile sur ses lèvres et il n'était pas près de s'en aller, elle l'amusait beaucoup, bien souvent malgré elle mais..., Il ne se permettait pas de se moquer loin de là. Cependant, il ne pouvait pas s'empêcher de sourire quand il la voyait embarrassée, comme en cet instant ou ses joues devenaient un peu plus rose, c'était intéressant comme la gêne jouait sur le flux sanguin à cet endroit la...

Mais ce n'était pas tout ce que le latawiec pouvait ressentir en cet instant loin de la, il était également légèrement fébrile, gêné et perturbé, sans doute même un peu perdu de ressentir autant de choses à la fois, des émotions qui ne lui étaient pas du tout familières... Et tout cela venait d'elle, c'était cette sor'cière qui faisait naitre tout cela en lui sans qu'il sache réellement comment... Son regard... Son regard était l'une des raisons, il en avait vue des femmes le déshabiller ainsi du regard et l'ange noir s'attendait presque à ressentir cette forme de dégoût qu'il ressentait lorsque cela arrivait... Il fut pourtant soulagé en se rendant compte que cela n'arrivait pas et complètement perplexe en comprenant qu'il aimait cela, qu'il aimait réellement être regardé de cette façon par Gabriella, ne comprenant pas comment cela était possible... Encore une émotion à laquelle il n'était pas habitué qui le perturbait d'avantage lui faisant presque peur... Cela voulait dire quoi? Que lui avait-elle fait? Il se sentait partagé, une partie de lui avait envie de fuir loin de cette salle et l'autre, plus raisonnable et qu'il avait parfois envie d'étrangler lui disait que la laisser la n'était pas une solution, il était venue la cherchée et puis elle ne comprendrait pas... C'était d'une manière tout aussi timide qu'elle qu'il finissait alors par lui répondre...

- "Je... C'est moi qui suis désolé. La situation ne dois pas être très clair pour vous, n'hésitez pas à me poser des questions, j'y répondrais autant que je le pourrais." Disait-il tout en cherchant ses mots pour pouvoir lui répondre, "Non, il n'y a rien entre nous, il n'y a donc rien que vous avez pu oublier de vous en fait pas. Pour tout vous dire entre vous et moi, les débuts ont plutôt été chaotiques, je pense... Qu'on a simplement mit un peu de temps à se comprendre pour pouvoir enfin commencer à s'apprécier. Je dirais qu'on était plutôt bien partit pour devenir ami." Expliquait-il sans jamais se défaire de se sourire sur son visage. "Pour votre cousin je ne sais pas, je sais juste que le médecin m'a appeler et m'a demandé de venir vous chercher... vous savez... C'est plutôt grand chez moi, il y a de la place et se sera sûrement plus simple pour vous déplacer, ainsi que pour vos soins..." Expliquait-il, il avait l'impression qu'elle n'était pas spécialement contre même si elle n'avait pas encore dit oui, cependant il y avait encore un petit doute, il avait besoin de l'entendre de sa bouche... "Si c'est d'accord je... Je vais vous laisser vous habiller, ça va aller ou...?" Il ne finissait pas sa phrase, ce demandant ce qu'il voulait bien dire, ou quoi? Il allait l'aider peut-être? Comme s'il en était capable... Et puis elle préférerait sans doute qu'il appelle une infirmière non? Aidan se sentait légèrement con et il laissa sa phrase en suspend regardant la jeune sor'cière dans les yeux attendant d'avoir une réponse à sa question posée à mi- mot...


AVENGEDINCHAINS


Dernière édition par Aidan Winghelow le Dim 7 Juin - 12:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Dim 7 Juin - 9:24

Aidan - Gabriella


« Oups » lâcha-t-elle en se reculant un peu. Cela était le seul mot qu'elle dit une fois qu'il eut tout expliqué de manière générale. Elle ne savait plus comment le regarder, lui parler, tout semblait encore plus confus. Qu'est-ce qu'elle avait pu croire, qu'ils étaient ensemble? Il était bien trop inaccessible et ne devait pas être le genre d'homme à se pencher sur une chose si insignifiante qui lui ressemblait. Il était gentil, elle ne pouvait pas le nier et amis c'était déjà bien, il ne fallait pas en demander de trop non plus. Elle soupira doucement sans vraiment savoir par où commencer. Qui avait dit que les hommes ne savaient pas parler? Elle ne s'en souvenait plus, mais cette phrase était fausse, la preuve, elle le trouvait bavard, mais cela ne la dérangeait pas. Au contraire, elle se sentait moins sotte en le laissant prendre les rênes, ainsi elle avait un moyen : se taire. Sauf qu'il lui fallait répondre à certaines questions et que le fait de se retrouver sous lui, enfin pas en dessous, mais à un niveau plus bas la gênait terriblement.

Elle allait déplacer une de ses jambes pour la sortir de dessous le drap, lorsqu'elle se rendit compte qu'elle était avec une simple chemise de nuit de l’hôpital, ce genre de vêtements qui vous couvrait une partie du corps et qui était grand ouvert dans le dos du haut, vers le bas. Non, elle n'allait pas sortir de suite, elle allait être obligé d'attendre qu'il sorte pour s'habiller seule, si elle y arrivait. En d'autre terme, elle était mal barrée, car elle se reprenait pour ne pas le regarder avec des yeux, enfin pour éviter de le regarder ainsi et prit sur elle pour redevenir celle qu'il semblait connaitre, à savoir une amie. Isibelle, rien que d'y penser elle en frissonnait d'appréhension et préféra ne pas parler d'elle. Gabriella n'avait aucune envie d'y penser, car elle savait qu'elle ne l'aimait pas. Le pourquoi était encore un mystère et elle ne se voyait pas poser la question à son frère. Au final, elle reparti sur les chevaux. « Vous me laisseriez choisir le prénom de l'un de vos poulains? Ce, c'est, c'est vraiment très gentil, je ne sais pas si je saurais, mais je veux bien essayer de lui en trouver un. » disait-elle en évitant de penser que sa demeure devait être immense. Elle se souvenait de l'entrée, c'était certain, mais l'intérieur était plutôt vague.

Elle avait réussi à garder une expression neutre, ne voulant pas être la parfaite idiote devant lui, puis mit de côté tout ce qu'il avait pu lui dire sur leur relation. Enfin presque car elle avait envie de savoir comment ils avaient pu se connaitre, lisait-il beaucoup ? Car en dehors de sa librairie, elle n'allait nulle part parce qu'elle... difficile de trouver la solution, c'était là dedans, dans son esprit qui se bornait à tout cacher. « Je pense que je vais garder les questions pour plus tard si cela ne vous dérange pas et je pense que je vais demander à une infirmière de m'aider pour, pour m'habiller. » disait-elle sur le ton de la confidence. « Même si notre première rencontre je ne vois pas où nous avons pu nous rencontrer à part la librairie. Vous lisez beaucoup ? » demanda-t-elle en appuyant sur le bouton d'appel. Elle rechignait à les appeler, mais parfois, elle n'avait pas le choix. La porte s'ouvrit moins d'une seconde après qu'elle n'eut terminé de poser sa question. L'infirmière resta sur la porte, se demandant bien ce que la future ex patiente lui voulait. Lorsque Gabriella lui demanda de l'aide pour l'habiller, l'infirmière eut un petit rire en regardant Aidan. La conversation tourna court, d'une part parce qu'elle avait apprit que l' beau gosse qui faisait tourner la tête de la plupart des femmes en arrivant était son compagnon, donc il était parfaitement capable de l'aider et de deux, un code bleu venait de sonner, il y avait bien plus urgent que des habits.

« Votre compagnon est là, demandez-lui, cela ira plus vite, sinon il vous faudra attendre un bon moment avant qu'une infirmière puisse se déplacer. »lança-t-elle en refermant la porte rapidement pour courir vers le fond du couloir.
« Génial » marmonna-t-elle en regardant la porte comme si elle allait se rouvrir sur l'infirmière. Mais elle comprit bien vite qu'il allait falloir qu'elle se débrouille seule. Elle rapprocha le sac vers elle, se mordant la lèvre supérieure en ouvrant juste un peu, repoussant les sous-vêtements. Comment pourrait-elle en mettre? C'était impossible, son poignet gauche ne supporterait pas la pression, donc le soutien gorge était banni. La culotte encore pourrait peut-être se mettre, si elle n'était pas autant enturbanné. Elle pria intérieurement pour qu'il y ait une jupe, ouf sauvé, il y en avait une, c'était parfait. D'ailleurs, il y avait soit une jupe longue, soit un pantalon. Dans son état, seule la jupe irait, une chance qu'elle soit longue. Elle la sortir pour la mettre à côté d'elle, puis regarda ce qui était présent et une grimace apparut sur son visage. « Vraiment génial... » murmura-t-elle en constatant qu'il n'y avait que des chemises avec pleins de boutons minuscules. Comment allait-elle faire ? Elle allait se débrouiller lorsqu'elle releva les yeux du sac à Aidan. « Cela ne vous dérange pas de vous tourner ? Je pense que si elle vous voit dehors, elle risque de ne pas comprendre et donc, enfin, cela serait plus facile pour moi surtout. » demanda-t-elle doucement.

Elle attendit qu'il se tourne pour tenter de mettre la jupe, en vain, elle n'arrivait pas à soulever son bassin comme elle le voulait, à croire qu'elle était trop lourde et se rabattit sur le chemisier, mais ne prit même pas la peine de le mettre tellement elle ne voyait pas comment s'en sortir. « En fait, je, » commença-t-elle par dire en se grattant légèrement la gorge. « je crois que je vais avoir besoin de vous. » souffla-t-elle sans trop savoir comment lui expliquer tout ce qu'il faudra faire, sachant qu'elle ne lui dira pas qu'elle ne pourra pas porter de sous-vêtements et ne le lui dira absolument pas. Elle se sentait déjà honteuse de l'avoir regardé avec insistance avant de savoir qu'il n'y avait rien entre eux, alors maintenant, c'était encore pire.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Dim 7 Juin - 13:44
Une sortie prévue différente
~ Gabriella & Aidan ~



A
idan prenait sur lui, restant tout à fait maître de lui-même alors qu'il avait eu envie d'aller secouer cette infirmière rien que pour le ton qu'elle avait osé employé pour envoyer sur les roses Gabriella... Mais à la place il avait tendu l'oreille et écouter ce qui se passait à l'intérieur de l'hôpital même si son ouïe n'était pas aussi bien développer que sous sa forme d'ange noir, il pouvait reconnaître qu'effectivement il y avait urgence, cependant il se doutait tout de même que ça devait être de sa faute si l'infirmière avait utilisé un ton très sec, il soupirait se disant que la sor'cière ne méritait vraiment pas d'être traitée ainsi... Bien sûr qu'il s'était retourné en parfait gentleman et parce que la situation était déjà assez gênante comme ça, il ne comptait pas lui compliqué la tâche, déjà qu'elle semblait s'en vouloir d'avoir posé la question de si il se passait quelque chose entre eux... Il ne savait pas pourquoi cette question lui était venue en tête mais, il se disait que c'était sans doute normal elle devait être perdue... Cependant il n'avait rien fait croire si? Il ne savait plus et préférait répondre à ses questions en attendant.

- "Ce n'est qu'un nom pour un poulain vous savez, je n'ai toujours pas réussi à me décider, alors que peut être vous auriez une idée? Sinon je... Oui je lis beaucoup, vous verrez j'ai une immense bibliothèque chez moi, mais ce n'est pas pour cela que nous nous sommes rencontrées je suis effectivement venue dans votre librairie mais ma... Demande était tout autre..." Le latawiec avait suspendu la suite de sa phrase lorsqu'il entendit les derniers mots de la jeune femme derrière lui, tout son corps se raidit... L'aidé, elle voulait qu'il l'aide? Lui? Pourquoi était-il venu seul? Il aurait dû venir avec l'une de ses employés, il aurait dû se douté qu'il allait se passer quelque chose dans ce genre la... Aidan se retourna lentement, très lentement, son regard fixant le sol, il eut du mal à le relever jusqu'à son visage...

L'aidé, la touchée... Il allait s'y prendre comment? D'accord il lui avait tenue la main la première fois qu'il était venu ici mais, elle était endormie et ça n'avait pas été pareil... Allez mon vieux, tu peux bien le faire! s'encourageait-il dans sa propre tête, il pensait à comment il faisait quand il lui fallait habiller Isibelle quand elle était petite même si très vite ce sont les employés de maison qui s'en occupait, lui était un homme et sa sœur et bien... Elle avait bien finit par commencer à se former, c'était plus simple ainsi, seulement cette fois, il y avait personne d'autre, juste lui et cette femme qui avait besoin d'aide... Il s'avançait lentement, il commençait à connaitre cette sor'cière ce qui le réconfortait c'était qu'aucun des deux ne serait plus à l'aise que l'autre... Il s'arrêtait à un pas du lit se rendant compte qu'il avait même cessé de respirer, heureusement que pour survivre il n'en avait pas besoin. Il réfléchissait à comment s'y prendre, il ne se sentait pas prêt pour autant de contact d'un coup, il regardait la jeune femme un moment qui avait tout autant de mal que lui à le regarder dans les yeux...

- "Je... S'il n'y avait pas eu cette urgence, je vous jure que je serais allé vous chercher une infirmière pour vous aider par la peau des fesses s'il le fallait mais..." Mais ce n'était pas le cas, l'infirmière avait raison, code bleu et il n'y en avait pas une seule qui n'avait rien à faire... Il commençait donc par lui expliquer certaine chose, se demandant encore s'il allait vraiment faire ce qu'il s'apprêtait à faire... "Il va vous falloir bouger le moins possible d'accord? Je ferais tout ce qu'il faut pour ne pas vous faire trop mal mais... Je... Essayé de ne pas trop me toucher d'accord?" Son ton n'était plus qu'un chuchotement, une supplique à l'oreille de la jeune femme, lui laissant entrevoir la peur qu'il pouvait ressentir au fond de lui sans le vouloir mais, avec cette proximité il n'arrivait plus à garder son impassibilité... Il regardait ce qu'elle avait sortie du sac, une jupe et une chemise, d'accord, il ne posait pas plus de question et ne comptait lui mettre que ce dont elle avait apparemment sortie. Elle avait apparemment tentée de commencer à mettre la jupe et il allait donc commencer par cela, comme elle portait encore la chemise de l'hôpital il lui fallait donc la glisser en dessous, cela lu permettrait de garder le minimum d'intimité par contre, en posant ses mains tremblante de chaque coté de sa jupe il comprenait qu'il allait devoir ce coller à elle... Prenant une grande inspiration, puis une expiration, il s'asseyait sur le lit, enlevant ses mains, il allait d'abord lui expliquer comment ils allaient faire.

- "D'accord, vous allez mettre vos mains sur mes épaules d'accord? Uniquement à cet endroit je... C'est compris?" Demandait-il doucement à la jeune femme qui avec sa perte de mémoire ne devait peut-être pas tout ce rappeler de ce qu'il avait pu lui dire auparavant... "Je... Je ne sais pas si vous vous en rappelez mais j'ai... Un problème avec le contact féminin et je... Non je ne suis pas gay si vous vous apprêter à poser la question une deuxième fois." Disait-il en souriant en se rappelant les premières discussions qu'ils avaient pu avoir entre eux. Il ne lui disait pas qu'il n'était pas sur de savoir se contrôler, il ne voulait pas non plus lui faire peur, il allait prendre sur lui, il n'avait pas le choix tout simplement, un petit hochement de tête pour lui faire comprendre qu'ils s'y mettaient et il venait doucement, lentement même la soulever en posant sa main derrière elle, sauf qu'il n'avait pas pris en compte l'ouverture de la chemise de l'hôpital que sa main se retrouva sur la peau du dos de Gabriella... Chose dont il ne s'attendait vraiment pas. Il se figea totalement pendant un moment, tout tandis que seul quelque centimètre séparaient le reste de leur corps, il entendait son cœur tambouriné dans sa poitrine, sa respiration se faisait plus forte, plus violente, cependant sans le vouloir, son pouce glissa de quelque centimètre et tout ce qu'il arrivait à penser c'était que c'était la chose la plus douce qu'il n'est jamais touchée... Il se sentait émerveillé en cet instant, tandis que son regard tombait sans le vouloir dans celui de la sor'cière... Sans prononcer un seul mot, il la soulevait de quelques centimètre la tenant bien dans l'étau de son bras et avec sa deuxième main il remontait sa jupe jusqu'à sa hanche, sentant de nouveau sa peau douce glisser contre sa main, cela ne dura que quelques secondes, et pourtant Aidan qui n'arrivait plus à réfléchir correctement ce disait qu'il n'avait jamais connu pareille sensation en presque deux millénaires...

Il la relâchait tout de même rapidement en la reposant délicatement sur le lit, tandis que ses mains venait fermer la fermeture éclair de la jupe, ensuite il ne bougeait plus, ne disant plus rien, il se sentait tellement perdu, il avait voulu fuir tous ces gestes toute sa vie, et il se rendait compte à présent que ça n'avait peut-être pas été si difficile que cela... Il avait comme... Une révélation en ce moment et avec cette jeune femme, cela arrivait un peu trop souvent en très peu de temps... Il s'était attendu à se sentir oppresser, et ne pas supporter ses mains sur lui, à ne pas supporter son contact et pourtant... Oui en ce moment il avait envie de reculer de reprendre son espace vitale mais..., parce que cela avait été son habitude pendant tellement de siècle que c'était sa façon à lui de se replier, pas parce que ça avait été si horrible que cela... "Je heu..." Oui bien, il faisait des phrases aussi complètes qu'elle maintenant... Il se sentait idiot et finalement, il ne cherchait pas à dire quoique ce soit d'autre, n'osant pas la regarder, il se recula légèrement pour prendre la chemise, et parce que tout de même quelques centimètres d'écarts lui ferait du bien même s'il arrivait à supporter sa proximité... Tout se disant que maintenant il fallait enlever celle qu'elle avait sur le dos..
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Lun 8 Juin - 11:10

Aidan - Gabriella


Les deux mains sur ses épaules, elle avait eut un mal fou à ne pas réprimer un rire hystérique tant la situation lui faisait peur. Savoir qu'il semblait dans le même cas la confortait dans son idée, mais elle n'avait pu s'empêcher de laisser son imagination vagabonder le temps de sentir sa main dans son dos, sans compter la façon dont il avait glissé l'autre sur sa hanche. Ces gestes avaient été si érotique aux yeux de la jeune femme que cela en était indécent. Elle était, non pas excitée, mais il y avait eut quelque chose à ce moment précis qui était encore plus chaud que le fait de se laisser déshabiller par un homme. Se faire habiller ainsi sans arrières pensées lui en avait donné bien plus que ce qu'elle pouvait imaginer. Elle n'avait pas osé bougé le moindre orteil, le laissant faire. D'accord, elle s'était raidi un instant le temps qu'il s'approche d'elle, et même encore après elle n'avait pas su se détendre, retenant son souffle comme elle pouvait pour ne pas lui souffler dessus. Son cœur battait une chamade si forte qu'elle l'entendait dans ses tempes, n'arrivant pas à maîtriser cet état. Durant une seconde elle crut voir quelque chose dans son regard de différent, comme s'il tenait une chose précieuse entre ses bras. Elle s'était senti en or à ce moment, ne détournant pas le regard une seule seconde.

Elle aurait dû pourtant, parce que maintenant, elle ne cessait de se poser des questions sur le fait qu'elle n'arrivait pas à calmer son cœur qui ne cessait de battre toujours plus vite alors qu'il était à ses côtés. Elle observait ses mains qui attrapait la chemise, se disant que c'étaient celles-ci qui l'avait touché et sans le vouloir, elle sut qu'au final elle n'aurait pas voulu que se soit l'infirmière qui l'aide. De plus il avait été très doux et elle ne pouvait nié qu'elle avait apprécié sa façon de faire. Il n'avait pas cherché à la mettre nue, il lui avait laissé ce qu'elle portait, même si cela n'était qu'un bout de tissu qui ne pouvait se refermer dans le dos. Elle n'avait pu nier le fait que son corps avait frémi à son contact, mais avait fait comme si de rien n'était, hochant la tête en comprenant qu'il avait du mal avec les femmes, mais n'était pas gay. Elle avait osé lui poser la question ? Elle ne voulait pas se sentir mal et se força à rester avec cette sensation de bien-être qui n'avait duré qu'une seconde, mais elle avait aimé être ainsi entre ses bras, même si ce n'était que pour l'aider à un geste si naturel que de s'habiller. Le sentiment de sécurité ne la quittait pas lorsqu'il était présent et tout à l'heure, elle aurait pu laisser sa vie entre ses mains sans rien dire.

Se secouant mentalement, elle devait reprendre ses esprits, tant pis si son cœur lui semblait dire le contraire en battant toujours aussi vite, elle savait qu'il ne pouvait entendre la façon dont il s'excitait lorsqu'il se rapprochait d'elle, personne ne le pouvait et cela la confortait dans le fait qu'elle pouvait le laisser aller à sa guise. Elle ne savait pas quoi penser de tout cela, pourquoi ressentait-elle tout cela, excitation et peine en même temps. Savait-elle quelque chose qui aurait fait qu'il ne pouvait... Non, elle ne pensait à rien, voulant éviter de se poser milles questions alors qu'il était encore là et qu'elle allait vivre chez lui durant quelques temps, juste de quoi se remettre. Il faudrait qu'elle fasse vite, car elle ne pouvait pas ne pas travailler. Elle chercha à contrôler sa respiration afin de pouvoir parler, faire une phrase, une vraie phrase, même si elle savait que c'était peine perdue.

« Mer, merci. » murmura-t-elle en regardant la jupe sur ses jambes. Elle avait des tonnes de mots à lui dire, mais aucun ne sortait. Cela faisait si longtemps que quelqu'un, autant le dire, qu'un homme ne l'avait pas approché qu'elle était presque fébrile, même si elle sentait que ce n'était que de l'interdit. Bien entendu elle avait comprit sa supplique à son oreille, elle ne ferait rien qui puisse le mettre mal à l'aise. De plus elle n'avait pas... Elle arrêta net ses pensées, comment avait-elle rencontré Vincent ? Elle se souvenait qu'un homme l'avait tué, mais les circonstances de leurs débuts étaient vagues, flou, sans comprendre comment ils... Levant sa amin valide jusqu'à son visage, elle se frotta le front quelques secondes, sachant qu'il y avait un blocage, mais ne comprenait pas pourquoi juste des parcelles et pas un pan complet. Quelque chose se produisait dans son esprit sans comprendre. De toute façon elle ne cherchait pas à le draguer ou le mettre dans son lit, il était beau certes, mais il y avait une aura mystérieuse autour de lui qui bien que la mettait en émoi, la faisait reculer d'un pas, mentalement. Elle revenait au présent, comprenant que même maintenant elle ne bougeait plus et tendit le bras vers sa chemise pour l'attraper. C'était celle de Vincent, elle le savait, puisqu'elle la gardait à ses côtés la nuit. Son odeur avait disparu depuis longtemps, mais c'était comme une présence. La personne qui avait été chez elle n'avait pas dû faire attention, mais elle ne dirait rien, c'était déjà très gentil de lui avoir récupéré de quoi sortir.

« Je, je euh, je vais tenter de, de la mettre.  » murmura-t-elle e, la lui prenant doucement des doigts. Cela ne serait pas facile, mais imaginer qu'il pose ses mains sur elle de nouveau risquerait de la faire frémir de nouveau. Saperlipopette, elle n'arrivait pas à oublier son regard lorsqu'il s'était penché sur elle, n'importe qui, qui serait passé à ce moment là dans la chambre, aurait pu croire qu'il allait l'embrasser tant ils étaient proches. Inconsciement, elle entrouvrit les lèvres, respirant plus fort en tenant la chemise près d'elle. Elle ôta son bras et poignet qui était encore dans un strap de la chemise de l'hôpital pour la passer dans la manche trop grande de la chemise. En faisant ainsi, elle pourrait ainsi garder une part d'elle-même, son intimité serait toujours sauf. Elle n'avait pas pensé à lui demander de se retourner, espèrant et n'espèrant pas qu'il le fasse. Ell plaqua son poignet contre sa poitrine afin de maintenir la chemise de l'hôpital tout contre et ôta son autre bras comme elle put de sa manche. Ses cheveux passaient d'un coté à l'autre des ses épaules, les découvrant à tour de rôle, mais ce n'était que des épaules et son cou où battait violemment son coeur. Le sang devait pulser à cet endroit, juste dans les artères tant elle le sentait vibrer sous sa peau. Elle réussi, non sans mal, à mettre son autre bras dans la seconde manche sans rien faire glisser devant elle, juste son poignet qui la faisait souffrir. Elle savait qu'elle n'arriverait pas à maintenir assez longtemps ce qui était devant, sur sa poitrine. Sa main droite prit le relais en serrant les pans de celle qui serait à attacher, puis laissa retomber son poignet meurtri faisant ainsi tomber celle de l'hôpital. Une bonne chose de faite, si l'on considère qu'elle c'était fait mal et que les boutons ne pourraient pas être mit par elle-même.

Elle devait essayer, être devenue impotente, c'était ce qu'elle était en sa présence et même avec une autre personne elle n'aurait pas voulu. Lorsqu'elle bougea les doigts de sa main gauche elle ne put que réprimer un hurlement tant la douleur était lancinante et lâcha malgré elle un légèr cri, si faible qu'elle ne sut pas s'il était réellement sorti d'entre ses lèvres. Elle se les humecta se disant qu'elle n'allait pas aimer ce qu'elle allait demander une fois de plus à cet homme, mais elle n'avait plus le choix. Mettre des boutons allait devenir un véritable fardeau. Elle espèrait que ce qui était chez lui était ses propres affaires, car elle n'avait que des pulls et des débardeurs, tout ce qui pouvait se mettre facilement seule. « Je suis désolée, je » Elle souffla un coup, mordant sa lèvre inférieure pour réprimer des mots qu'elle risquait de se dire pour elle, « mes doigts, ils me font encore mal, je veux dire quand je les bouge, mon poignet, je suis désolée... » murmura-t-elle en baissant la tête sur ces maudits boutons qu'elle ne pouvait pas mettre. De plus elle savait qu'il lui faudrait lâcher les pans de sa main, qui ne maintenaient pas grand chose, une partie de son ventre était découvert, tout comme sa gorge, mais l'essentiel était caché, tant qu'il restait assis, parce qu'elle n'était pas sur que s'il se lève, tout lui serait dévoilé.

Elle aurait bien aimé mettre un soutien gorge, mais il aurait fallu qu'il l'aide et il valait mieux ne pas qu'ils se touchent plus que cela. «  Je vous ai vraiment demandé si vous étiez gay ? » demanda-t-elle en souriant. Il fallait qu'elle pense à autre chose et les chevaux ou cette phrase, il n'y avait pas photo dans son esprit, elle devait savoir quel genre de relation ils pouvaient avoir pour qu'elle ait osé lui poser cette question. Lui aurait-elle fait des avances? Non impossible, elle ne se souvenait pas avoir fait le premier pas avec quiconque et ce n'était pas avec lui qu'elle aurait pu. Il était plein d'assurance, sauf en ce moment où elle le sentait comme elle, sur ses gardes. «  J'ai hâte de pouvoir voir votre bibliothèque » lâcha-t-elle rapidement. Elle adorait lire et si la sienne était si grande, elle pourrait probablement y passer des heures durant. Ses yeux pétillaient à cette idée, oubliant complètement qu'elle était à moitié dévêtue, étant presque impatiente de pouvoir y être déjà.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Lun 8 Juin - 15:35
Une sortie prévue différente
~ Gabriella & Aidan ~



A
idan avait à peine tournée la tête pour lui laisser de l'intimité mais, de toute façon il ne voyait rien en cet instant il était concentré sur une unique chose, un son qu'il entendait, une musique qui battait à ses oreilles, il avait mis un moment à comprendre ce que c'était puis finalement il avait reconnu le bruit d'un battement de cœur, il avait d'abord pensé que c'était le sien puisqu'il avait du mal à le calmer et qu'il continuait à battre aussi fortement que lorsqu'il avait été tout contre elle mais non, il ne s'agissait pas du sien, son cœur à lui battait plus sourdement, plus grave... La mélodie qu'il entendait en ce moment provenait du cœur de la sor'cière et pour la deuxième en quelques minutes à peine il s'émerveillait de nouveau en se disant que c'était le plus beau son au monde qu'il n'avait jamais entendu, il se perdait dans ce concert privé qu'elle n'avait sans doute pas conscience de lui donner... Pourquoi battait-il autant? Aussi fort? Aussi vite? Aidan ne comprenait pas vraiment, il aurait bien mit cela sur le compte de la peur d'être proche de quelqu'un mais, l'ange noir connaissait très bien le bruit de la peur, même son cœur battait différemment lorsque lui-même pouvait avoir peur, alors que la, la mélodie était semblable à la sienne, comme si elle ressentait la même chose mais, que ressentait-il vraiment au fond de lui?

L'ange noir était tellement perdu dans tout ce dédale d'émotions qu'il mit même un moment à laisser les mots de la sor'cière le pénétrer et comprendre enfin qu'elle avait l'air d'attendre quelque chose de sa part... Tournant légèrement la tête vers elle, il la regardait un instant le regard complètement perdu, sans comprendre et descendait vers ses mains et cette chemise entre-ouverte qui lui laissait entrevoir des choses sans les montrer réellement ce qui était peut-être pire... Il s'approchait de nouveau, venant remplacer les doigts de la jeune femme faisant attention de ne pas toucher sa peau même si la tentation était grande tellement grande, il ne put empêcher ses yeux de regarder alors qu'il aurait dû... Fermant avec douceur les boutons un à un, il ne put faire autrement que de remarquer ce qui devait être la naissance de sa poitrine, le renflement de ses seins qui se laissaient deviner et la chemise qui était grande mais, qui laissait pas vraiment de place pour son imagination... Il se faisait l'effet d'un voyeur alors qu'il ne le voulait pas, lorsqu'il s'était rendu compte de ce qu'il faisait il était trop tard... Il ne comprenait pas, il ne se comprenait pas, jamais il n'avait regardé quiconque de cette façon et au prix d'un effort surhumain et se détachait de ce spectacle sous ses yeux et remontait le regard... Ce qui n'était peut-être pas la meilleure idée qu'il est eu... Tombant directement dans le regard de Gabriella alors qu'il finissait de fermer les derniers boutons, il savait que pendant quelques secondes elle avait pu lire que ce qu'il venait de voir lui avait plus... A ce moment même, il aurait aimé que le ciel lui tombe sur la tête...

- "Pardon..." Lâchait-il d'un air totalement penaud et aussi perdu qu'il l'était réellement, comment avait-il pu laisser les événements dégénérer à ce point? Elle pourrait lui mettre son poing dans la figure si elle avait été en état de le faire qu'il n'aurait même pas essayer de l'arrêter... Il s'était toujours interdit de regarder une femme de cette façon, et jusqu'ici cela avait plutôt été facile puisqu’il n’en avait jamais éprouver l'envie... Il se retrouvait avec la gorge sèche et ce n'était pas parce qu'il avait soif, il ne comprenait pas ce qui se passait et surtout il ne tenait pas à comprendre... Changer de sujet, d'attitude, s'éloigner, se reprendre, et faire comme s'il n'avait rien eu voilà ce qu'il devait faire... Il commençait donc par se relever et ainsi mettre un minimum de distance entre elle et lui, cela allait l'aider à pouvoir y voir un peu plus clair, du moins il l'espérait! Il se passait une main dans les cheveux, il perdait complètement le contrôle de la situation et détestait cela, il avait toujours eu le contrôle de tout, il se sentait totalement nu sans cela...

- "Et bien... Bientôt vous allez pouvoir la voir alors... La bibliothèque." Disait-il pour revenir dans le sujet de la discussion qu'elle avait commencé quelques instants plutôt, cela lui faisait étrange de parler de sujet si... Léger après tout cela, il ne s'était pas préparer au fait que l'habiller soit aussi difficile que cela... Difficile dans le sens où il en oubliait presque son nom... "Et oui, vous m'avez vraiment demandé cela, je ne saurais vous dire ce qui vous ai passé par la tête..." Disait-il avec un semi sourire, il n'arrivait pas à sourire, il se sentait surtout idiot et ne savait pas comment faire pour arranger les choses, après cela si elle lui disait qu'elle ne voulait plus s'installer chez lui, il aurait tout gagné et ne pourrait même pas lui en vouloir au contraire même lui ne voudrait pas s'installer dans son manoir s'il aurait été à sa place... "Est-ce que... Etes-vous prête à présent? J'imagine que vous ne pouvez pas marcher?" Il sortait un moment de la chambre avant de trouver son bonheur, revenant avec un fauteuil, il était évidemment hors de question qu'il la porte, il n'avait pas peur de la lâcher à n'importe quel moment, au contraire, il avait peur de ne pas pouvoir la relâcher du tout...
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Mar 9 Juin - 9:50

Aidan - Gabriella


Pardon ? Pour l'avoir aidé ? Elle ne comprenait pas tout, mais préféra ne rien dire de suite, elle risquait de paraître essoufflée et cela lui aurait mit la puce à l'oreille. Son sang ne faisait qu'un tour, tandis que son cœur battait la chamade si fort qu'elle crut qu'il allait se décrocher. Cet homme avait un regard à vous faire perdre la tête et sa façon de détailler ce qu'il avait en face de lui, sans compter ses gestes emprunt de sensualité. Elle n'était pas ainsi, mais si elle avait eut une petite culotte, elle l'aurait mouillée, assurément.  Il fallait qu'elle se reprenne et vite, parce que là, son cas devenait vraiment critique. Mais il avait des gestes si doux, si tendre, si lents que cela en était totalement indécent. Comment le fait de se faire habiller pouvait la mettre autant en émoi ? Elle cherchait ce qu'elle pouvait lui dire, le temps qu'il soit parti dehors, elle ne savait pas où, mais elle tenta, en vain, de s'en remettre. Il était craquant, elle ne niait pas, mais ils étaient à peine amis, comment pouvait-il lui faire autant d'effet ? Il y avait un magnétisme animal en lui qui la faisait frémir.

Le bruit du fauteuil lui fit tourner la tête et elle déglutit en le voyant revenir. Elle n'avait toujours pas digéré sa façon de faire, mais avec du temps, cela irait, il le fallait, surtout vu ce qu'il lui avait dit sur le fait de ne toucher uniquement aux épaules. Ses yeux, voilà ce qui s'était passé, il avait regardé, pas grand chose à vrai dire, elle se trouvait plate comme une limande et n'avait rien dit à ce sujet. Mais son regard était comme celui d'un enfant qui voit ses cadeaux de noël, il avait donc dû penser à quelque chose à ce moment précis, rien de plus et elle n'irait pas lui demander. Apparemment, elle lui posait déjà des questions assez personnelles, comment avait-elle pu d'ailleurs ? Elle se mit à rougir, baissant les yeux sur son sac. Profitant pour le fermer, elle y enfouit le numéro de téléphone de Blue qui était affiché sur le carton de la fameuse boite de cookies, d'ailleurs ils étaient bons et elle se mit à sourire tendrement en repensant à lui qui lui faisait penser à un grand enfant. Par contre elle espérait qu'il n'y ait pas de vent, parce que la jupe sans culotte n'était pas ce qu'elle aimait, mais alors pas du tout.

« Je, merci, pour, enfin cela ira mieux lorsque je pourrais choisir mes habits, les chemises, c'est, ce sont, enfin je n'ai que des choses sans bouton, je saurais me débrouiller » Elle espérait bien y arriver, parce que pour le moment, elle ne se sentait même pas capable de se lever sur une jambe pour aller s'asseoir sur le fauteuil. Elle ne lui parla pas de ce qu'il avait pu dire avant, il n'y avait rien à pardonner, si elle avait réussi à se débrouiller seule, il n'aurait pas été dans cette situation. Son sac était fermé, totalement, elle n'avait rien, à part des numéros de téléphone, rien de plus. « Oui, votre bibliothèque, c'est vrai, je, je l'ai déjà vu? Je suis déjà venue chez vous, je crois me souvenir d'une grande entrée, mais je... » elle se mordit les doigts en repensant à cette phrase. « Je suis désolée, je veux dire, d'avoir osé vous poser une question si personnelle, si intime, je, nous ne sommes même pas amis et je, pardonnez-moi. » disait-elle dans un souffle. « En tout cas, merci Sherlock, pour le fauteuil, il est vrai qu'ils m'ont laissés des béquilles, mais cela va être compliqué durant quelques jours. » affirma-t-elle en montrant son poignet gauche bien emballé. Elle glissa sa jambe droite sans problème, faisant bien attention à ce que la jupe reste bien collée à elle, puis de sa main droite, elle tira sur son genou afin de le rapprocher du bord. Elle ne voulait pas lui demander de l'aider, encore, mais elle n'allait pas pouvoir faire autrement pour s'asseoir, parce que tenir debout sur une seule jambe, sachant que son coté gauche devait peser bien dix kilos de plus.  

« Je crois que je ne pourrais pas faire plus » marmonna-t-elle en soupirant de dépit. Elle en avait assez d'être obligé de demander sans cesse de l'aide, elle n'était pas ainsi, se souvenant qu'elle arrivait à se débrouiller, seule et cela était bien ancré dans son esprit. Elle leva les yeux vers lui, sentant son cœur ralenti qui commençait à repartir de plus bel. Sachant qu'elle serait proche de lui, il commençait déjà à jouer du tambourin alors qu'il ne l'avait même pas encore prise dans ses bras. Elle se trouvait pathétique de se sentir ainsi, comme si elle était une jeune fille à son premier rendez-vous. Cela irait mieux lorsqu'elle verrait plus de monde, à moins que cela ne fasse que s'aggraver à son contact. «  Que les épaules, promis, je, je ne toucherais rien d'autres  » murmura-t-elle en se disant qu'il fallait qu'elle ne soit pas tentée de poser sa tête sur lui. Elle aurait aimé se sentir encore une fois en sécurité, comme tout à l'heure, sans penser à mal, mais il lui semblait qu'il n'était pas... câlins.

Dommage, mais elle savait qu'elle en aurait avec Blue plus tard, elle compenserait avec lui, même si cela ne serait pas pareil. D'ailleurs, elle eut l'impression que cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas eut de contact avec une personne, juste un geste rien de plus, mais c'était surement le fait d'être à l'hôpital qui lui faisait penser cela. Elle se perdait dans tout cela et se disait que poser ses mains sur ses épaules serait compliqué, car il faudrait qu'il la porte de tout son long. Il valait mieux qu'il la porte comme une jeune mariée, ce qui la fit sourire car elle n'était pas pour le mariage, mais l'image de faire entrer une personne dans une maison ainsi était assez comique. « Je laisserais mes mains sur moi, se sera plus facile, pour vous je veux dire. » et pour elle aussi d'ailleurs, car elle serait tenté de le toucher sans le vouloir. Cette chambre était un vrai supplice, vivement qu'elle puisse être ailleurs et pouvoir ne plus l'approcher, à force, elle se demandait si elle n'était pas en train de... non impossible, il était beau voilà tout et tout le reste allait s'estomper. Il  avait forcément un problème quelque part pour, il était marié, voila c'était surement cela, d'où le fait qu'il ne supportait pas qu'on le touche. Sa femme devait inspecter le moindre détail et lui faire une crise de jalousie, en même temps elle comprendrait cette réaction, mais excessive à ce point? Non, dans tous les cas elle le saurait bien assez vite et inconsciemment, elle était contente de pouvoir profiter de lui durant quelques secondes de plus, après, tout cela serait terminé, à part la mise en voiture. Rien que d'y penser cela lui fit arrêter une seconde les battements de son cœur pour mieux repartir de plus bel. Elle était devenue un cas désespéré de s'accrocher ainsi à lui.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Mar 9 Juin - 13:16
Une sortie prévue différente
~ Gabriella & Aidan ~



A
Aidan regardait la sor'cière sans rien dire et avançait vers elle, de toute façon même si elle n'avait rien demander il ne l'aurait pas laisser faire, il avait peut-être du mal avec le contact féminin mais, il ne pouvait pas non plus la voir souffrir et ne pas bouger le petit doigt, cependant est-ce qu'il en serait capable de la portée jusqu'au fauteuil? Avec tout ce qui venait de se passer il était tout ce qu'il y avait de fébrile et avait peur de découvrir encore une nouvelle chose... Où cela le mènerait-il? Il ne le savait même pas, il se sentait comme un gamin en ce moment, découvrant certaines choses qu'il n'avait jamais connu en plus d'un millénaire et bientôt deux. C'était toutes ses convictions qu'il sentait s'effriter et franchement non, il n'aimait pas cela, même si ce qu'il avait découvert et la tout ce qu'il y avait d'agréable cela il ne pouvait pas le nier mais... Il n'était pas prêt pour un tel changement surtout aussi rapidement... Avait-il le choix de faire autrement? Malheureusement non et le fauteuil n'était pas loin, cela allait durer que quelques secondes comme tout à l'heure oui, juste quelques secondes... Il ressentit quelque chose, était-ce un frisson? Il en frissonnait de savoir qu'il allait l'avoir près de soi et il ne savait pas vraiment de quoi... Il y avait de la peur oui mais, pas que cela...

- "Je suis désolé... Celle que j'ai envoyée chercher vos vêtements n'a pas du pensée que vous auriez du mal à fermer les boutons... Elle a surement pensée au plus pratique... Mais heureusement que je ne m'en suis pas chargé moi-même, je pense que cela aurait été pire." Avouait-il en lui souriant doucement, tandis qu'il arrivait juste à ses côtés, gardant encore un peu de la distance autant qu'il pouvait... "Non vous n'avez pas encore vue ma bibliothèque mais en effet vous êtes déjà venue chez moi, nous nous sommes même déjà occupés de vous, cependant vous n'aviez rien d'aussi grave qu'aujourd'hui. Et ne vous en faites pas, ce n'était qu'une question, je ne vous en voulais pas." Assurait-il, elle n'avait pas besoin de s'excuser pour une chose pareille oubliée depuis longtemps... Du moins à présent cette question l'amusait oui mais, il ne l'avait pas sorti pour qu'elle se sente mal loin de là. Il la regardait un instant, chacun savait ce qu'il leur restait à faire et Aidan entendait de nouveau ce son si beau, si mélodieux qui provenait de la jeune femme, il tendait la main et entendait se son s'accentuer encore plus, comme si... C'était lui qui produisait cette réaction mais, pourquoi? Il la regardait avec incompréhension et certainement un peu émerveillé encore une fois, n'arrivant pas à reprendre son masque d'impassibilité comme souvent lorsqu'il était près d'elle... Allez il pouvait le faire, il l'avait déjà portée sauf que oui à ce moment-là on ne pouvait pas dire qu'elle était vraiment consciente... Elle garderait ses mains près d'elle, c'était déjà un bon début...

Prenant sur lui, il passait sa main dans son dos, à l'endroit même où elle s'était posée sur sa peau nue quelques instant plutôt mais, cette fois la chemise était bien fermée derrière et pourtant si elle voyait son regard en cet instant, il en disait long... Ensuite il glissait sa deuxième main sous ses genoux, la robe étant longue il faisait attention à ne pas la touchée même si une part de lui avait envie de savoir de nouveau ce que ça faisait de sentir autant de douceur sous ses doigts... Ne pas y pensée, ne pas y pensée Se répétait-il tandis qu'il la soulevait délicatement faisant attention à ne pas lui faire de mal, comme s'il portait ce qu'il y avait de plus précieux sur terre... Il avait raison le trajet fut court, passez et beaucoup trop en même temps, il ne savait plus quoi pensée de tout cela et en avait marre d'être aussi perdu, il posait toujours aussi doucement la jeune femme sur le fauteuil tandis qu'il approchait un peu trop son visage de son cou... Une seule inspiration mais, elle fut déjà de trop...

- "Ce que vous sentez bon..." Lâchait-il dans un seul souffle, son odeur le perturbait autant que sa peau douce ou le bruit de son cœur et il n'avait pas pu retenir cette phrase qui avait franchi ses lèvres sans son consentement... Dans le silence qui suivit il n'entendit que leur souffle qui était apparemment aussi dur l'un que l'autre et leur cœur battant à tout rompre et il la relâchait lentement, se disant qu'il lui fallait à tout prix tenir ses distances avec elle parce que plus cela allait et plus il commençait à aimer être à son contact, une fois qu'il était sûr qu'elle était bien installé, il prit le sac et commençait enfin à la pousser vers l'extérieur de la chambre. "Prête?" Demandait-il essayant de se reprendre, et de repeindre ce masque d'impassibilité sur son visage. "Je verrais pour avoir un fauteuil au manoir, cela m'étonnerait qu'ils me laissent partir avec l'un des leurs mais, si c'est plus simple pour vous, alors se sera fait, jusqu'à ce que vous puissiez marcher plus facilement avec vos béquilles." Expliqua-t-il, d'ailleurs il n'oubliait pas de les prendre non plus, il ne donnait rien à Gabriella ne voulant pas qu'elle est à portée quoique ce soit, prochain arrêt, l'accueil pour signé les papiers et ensuite la voiture et enfin il m'emmènerait dans un endroit surement plus accueillant qu'ici et plus naturel.


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Mar 9 Juin - 23:50

Aidan - Gabriella


Pourquoi est-ce que son cœur lui faisait faux bond à chaque fois qu'il approchait ? Elle mit un certain temps à s'en remettre, une fois de plus, Sa présence la rassurait et excitait les battements de son cœur d'une manière qui lui plaisait et lui faisait peur en même temps. Comment une personne pouvait la mettre dans un état pareil ? Elle s'était laissé porter comme une poupée de porcelaine jusqu'à son fauteuil roulant. Elle n'avait pas bougé, pétrifiée par le fait qu'elle ne voulait pas le toucher comme il le désirait. Et maintenant, elle était en train de se faire pousser par cet homme dont les femmes ne cessaient de se retourner à son passage. Sans le vouloir, elle ressentit de la jalousie, sentant son cœur se pincer douloureusement en voyant leurs regards se poser sur le couple bizarrement formé par elle et lui. Elle n'avait pas envie de voir leur regard de pitié, ni même le fait que certains semblaient se demander ce qu'il pouvait lui trouver. Rien, mais rien ! Si elle le pouvait, elle le leur aurait dit, mais elle préférait se taire et ne pas leur donner raison. Elle signa de la main droite les papiers à signer et sortit enfin de son mutisme une fois qu'ils se retrouvaient à la porte de sortie. L'air frais s'engouffra dans ses cheveux, les soulevant un instant. Elle en profita pour fermer les yeux, sourire et respirer cet air qui lui semblait plus pur que sa chambre.

« Merci Aidan » murmura-t-elle en rouvrant les yeux. « Vous ne pouvez pas imaginer ce que cela fait comme bien de pouvoir sortir, même quelques secondes. » Elle inspira profondément, gonflant sa poitrine pour avoir enfin cette impression de pur bonheur. Elle se mit enfin à sourire, « Je dirais plutôt heureusement que vous n'avez pas fouillé dans mes sous-vêtements » disait-elle en commençant à rire doucement. « Parce que je dois avouer que j'aurais été mal, vos mains dans mes tiroirs. » Elle ne put s'empêcher de rire franchement. « Mais vous savez » commença-t-elle sous le ton de la confidence « Si je sens si bon, c'est pour mieux te manger mon enfant. » lâchait-elle en riant de plus bel. Elle voulait ne pas penser à ce qu'il avait dit, enfin pas les mots, mais plutôt le fait, la façon dont il l'avait dit. Cela n'avait été qu'un souffle, mais elle l'avait entendu et même très bien. Elle avait même ressenti son souffle sur elle et en frissonnait encore. Son coeur n'arrivait pas à reprendre un rythme normal à ses côtés, mais à force, elle prendrait le dessus.

« Ne vous inquiétez pas pour le fauteuil, je n'en ai que pour une à deux semaines et louer, revient cher, je, » elle ne voulait pas lui dire qu'elle n'aurait pas les moyens et préférait rester dans une chambre qui ne serait pas la sienne, juste pour quelques jours. « Je me débrouillerais, ne vous inquiétez pas pour moi, d'accord?  » Elle ne voulait pas qu'il dépense quelque chose qui ne lui servirait pas à lui, mais à elle. Elle se détendait un peu plus, cela irait très bien, une fois qu'ils auraient réussi à trouver un terrain d'entente qui ne la ferait pas se mettre dans tous ses états comme à chaque fois qu'il s'approchait d'elle. Il suffisait de parler de livres, ou d'histoires et cela irait probablement mieux, car elle penserait à autre chose qu'à lui, juste derrière elle. Tendant la tête en arrière afin de pouvoir le regarder, elle glissa un peu sur le siège, lui souriant. « Alors, où est votre carosse, vous savez, celui que vous devez utiliser pour mon enlèvement ?   » demanda-t-elle en lui faisant un grand sourire. Ses cheveux devaent frotter sur ses mains tout comme le haut de ses épaules, d'ailleurs sa chemise glissait sur l'une d'entre elle sans qu'elle ne s'en rende compte. Le vent soufflait un peu plus fort maintenant, comme vouée de son propre instinct, dictée par une main qui n'était pas mère nature. Gabriella se sentait bien en cet instant, fermant les yeux, se laissant transporter par la nature.



hj:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Mer 10 Juin - 21:29
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Identity Card
Tell Me More
Got It !

Revenir en haut Aller en bas
 

Une sortie prévue différente (feat Aidan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IN UMBRA NOCTIS :: Archives des RPs-