IUN DEMENAGE En savoir plus en cliquant ici
TUMBLR DE IUN Un nouvel univers plein d'horreur vient d'ouvrir ! Le visiter en cliquant ici
LYCANS Les loups solitaires ne sont plus acceptés, vous devez figurer dans une meute.
WOLPERTÏNGERS Merci de ne plus créer de wolpertïnger Loups, ou Félins, qui sont déjà en surnombres.

Partagez | 

 Tout n'est qu'une question de confiance... (Pv Gabriella)


Silence is a true friend who never betrays.

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Mer 10 Juin - 21:29
Tout n'est qu'une question de confiance...
~ Gabriella & Aidan ~



A
idan était content de voir un sourire s'afficher sur le visage de la sor'cière, il était vrai que sortir prendre l'air faisait du bien mais, quand on avait été enfermé comme elle depuis un moment dans un endroit comme l'hôpital, cela pouvait donner un impression de liberté ce qui devait être son cas en ce moment. Il riait avec elle au moment où elle parlait de mieux le manger... Mon dieu si elle savait... Il riait de bon cœur, le vrai fou rire qui faisait que votre corps était secouer de partout il en avait même du mal à s'en remettre, rare étaient les occasions de rire à ce point seuls ceux qui lui étaient vraiment proche y arrivaient, il tentait de se reprendre à plusieurs reprise, rire après tout ce qui venait de ce passer avec la sor'cière lui faisait vraiment du bien, cela lui permettait de décompresser un peu et il se trouvait qu'il en avait justement besoin. Par contre pour le fauteuil, elle pouvait dire ce qu'elle voulait, il savait que c'était l'une des premières choses qu'il demanderait arriver chez lui, il était hors de question qu'elle reste coincé dans le lit, il ne le permettrait pas.

- "Je pense que celui qui serait plus susceptible de manger l'autre se serait plutôt-moi vous savez..." Disait-il en riant de plus belle tandis qu'il l'emmenait vers sa voiture, bien sûr, elle ne pouvait pas savoir puisqu'elle avait apparemment oublier tout ce qui touchait au surnaturel, encore quelque chose qu'Aidan s'occuperait une fois qu'ils seraient arrivés au manoir, il ne savait pas encore vraiment comment il s'y prendrait mais, il ne pouvait pas la laisser croire qu'elle était humaine, elle n'appartenait pas à ce monde, elle appartenait pas non plus tout à fait au sien vue qu'ils n'étaient pas de la même race mais, valait mieux une sor'cière consciente de l'être plutôt qu'une sor'cière qui n'a aucune idée de ce qu'elle est et que ses pouvoirs se déclenche à n'importe quel moment...

- "Voilà le fameux carrosse." Disait-il en souriant tandis qu'il les menaient jusqu'à l'audi ou Finn les attendaient sagement à côté de la porte arrière qu'il avait déjà ouverte, il lui faisait un signe de tête pour qu'il approche et vienne aidée Gabriella à s'installer dans la voiture, il ne voulait pas tout de suite refaire l'expérience de l'avoir dans les bras, même si ça n'avait pas été si terrible, c'était trop en une seule journée, de plus pendant ce temps il avait été rapidement remettre le fauteuil dans l'hôpital, en revenant à la voiture, il ne s'installait pas côté passager, il venait à l'arrière s’asseoir à côté de la sor'cière, une chose qui fit lever un sourcil à Finn qui paraissait étonner mais, qui ne posa aucune question et démarra en direction du manoir...

- "C'est vous qui ne devrez pas vous inquiétez, vous aurez un fauteuil, je refuse que vous passiez tout ce temps sans pouvoir bouger, le manoir est grand ainsi que le parc il y a de quoi faire... Ma... Sœur est malade, j'ai tout fait pour qu'elle puisse se changer les idées à la maison sans avoir trop sortir même si elle n'est pas prisonnière loin de là. Donc il vaut mieux que vous puissiez vous rendre ou vous le désirez sinon au bout de quelques jours vous finirez par devenir folle assise dans votre lit... Et puis sortir d'un hôpital pour aller dans un autre... Où est l'intérêt?" Demandait-il, l'argent n'était pas un problème pour lui et elle allait bientôt s'en rappeler lorsqu'elle verrait son domaine... La route était fluide, et le trajet fut plutôt rapide, Aidan jetais de temps en temps des regards à la jeune femme lorsqu'elle ne le voyait pas, il se demandait ce qu'elle faisait, utilisait-elle sa magie sans le savoir pour le changer? Comment avait-elle fait pour capter son attention à ce point? Il ne comprenait pas et en fait c'était lui qui allait finir par devenir fou si cela continuait... Il fit à peine attention au chemin et fut qu'ils étaient arrivés lorsque Finn sortit de la voiture et ouvrait déjà la porte à Gabriella.

- "Vous êtes arrivez à destination." Glissait-il à son attention tandis que Finn voulu l'aider à sortir en la prenant de nouveau dans ses bras... "Ça va aller Finn, merci." Le chauffeur fut pour la deuxième fois un peu choqué, cependant il ne contredisait pas le Latawiec. Bien monsieur. Aidan fit le tour de la voiture en se disant que c'était n'importe quoi, il aurait surement du laisser Finn faire, il allait devoir la reprendre dans ses bras, pourquoi était-il intervenu? Il ne comprenait pas... En tout cas il arrivait près d'elle tandis que les autres personnes vidaient la voiture et allait mettre les affaires de Gabriella dans la pièce qui sera à présent sa chambre pour le moment où elle serait là. Aidan venait s'accroupir pour se mettre à la hauteur de la jeune sor'cière. "Alors dites-moi tout, qu’est-ce que vous voudriez voir en premier? Votre chambre, la bibliothèque ou encore les écuries?" Tandis qu'il parlait, une des employés amenait déjà un fauteuil... Aidan avait déjà prévenu ses employés au moment même où il était entré dans la voiture avant de partir. "Vous voyez? Je vous avais dit de ne pas vous inquiétez." Disait-il en souriant doucement tout en attendant de savoir ce que la jeune femme aimerait faire à ce moment précis.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Jeu 11 Juin - 11:59

Aidan - Gabriella


Elle n'avait rien dit durant le trajet, regardant par la fenêtre le trajet pour tenter de s'en souvenir, en vain. Son cerveau semblait être telle une passoire n'arrivant pas à imprimer quoique se soit. Son sourire n'arrivait pas à s'en aller, tentant de ne pas comprendre ce qu'il avait voulu dire par le fait que c'était lui qui la mangerait. Pas dans ces termes, mais il avait retourné la situation et elle ne savait pas pourquoi. Posant doucement sa tête contre le montant de la vitre, elle regardait passer la route sans comprendre pourquoi elle se sentait excitée à l'idée d'aller vivre chez lui durant quelques temps, mais en même temps une peur sournoise s'insinuait dans ses veines à l'évocation de sa demeure. Elle n'eut pas le temps de se poser plus de question, qu'elle sentait déjà son souffle dans son cou lui indiquant qu'ils étaient arrivé. Levant les yeux vers la demeure, elle était impressionnante, déglutissant en voyant la taille de l'entrée. « C'est la maison qui va me manger » murmura-t-elle en baissant les yeux vers Aidan. Les mots étaient venus dans son esprit, pendant qu'elle se demandait si c'était une bonne chose de vivre ici. Elle se souvenait de ce qu'elle avait, elle et se sentait minuscule à côté de tout cela.

Le fauteuil, un neuf apparemment était déjà juste à côté d'eux. Son regard se perdait dans ses roues ne sachant pas quoi dire. Une envie de fuir les lieux, cette envie la tenaillait si fort que son coeur battait fort. Sauf qu'elle ne pouvait pas, à moins d'avoir un balai et de voler dessus, elle n'avait pas les moyens de partir à pieds, pour l'instant. Cette idée saugrenue la fit tiquer une seconde, un balai volant et pourquoi pas un tapis volant non plus ? Elle se passa la main sur la tempe, repoussant ses cheveux vers l'arrière. Tout était en train de se chambouler, elle ne s'était pas attendu à une pareille voiture, ni même à ce qui ressemblait à un château des temps ancien, perdant son sourire sans s'en rendre compte. Qu'est-ce qu'elle faisait ici ? Elle ne se sentait pas à sa place et pourtant en tombant dans le regard d'Aidan, elle se sentait mieux, reprenant un léger sourire. L'évocation de sa soeur lui faisait froid dans le dos, qu'elle soit malade ou non, mais si elle l'était, elles ne se verraient probablement pas beaucoup et Gabriella creusait l'espoir de ne pas la croiser du tout. Perdue dans ses pensées, elle ne prêtait pas d'attentions à l'homme accroupi face à elle. Cela aurait pu être une scène romantique si elle y pensait, mais ce n'était absolument pas le cas. Ses yeux voyaient des choses qui n'existaient pas pour elle et ce n'était pas en s'y accrochant que cela allait l'aider.

Ses doigts bougeaient doucement, venant effleurer le visage de cet homme comme si elle l'avait déjà fait, tombant sur une fossette, lui déclenchant une vision, un éclat, quelque chose qui ne pouvait pas être vrai. Elle se revoyait près d'une falaise, lui souriant pour se jeter dans le vide. Sa respiration ralentissait, puis se coupa brutalement sous le choc, frissonnant pour se rendre compte qu'elle était toujours dans la voiture, la main sur sa joue. « D, Désolée, » murmura-t-elle en retirant sa main vivement. Elle regardait sa main, paume ouverte vers le ciel, ne comprenant pas ce qu'elle venait de faire. « Pardon, je, je ne sais pas ce qui s'est passé, je, j'ai eut l'impression de l'avoir déjà fait et... de mourir derrière » disait-elle dans un souffle, tout en relevant ses yeux vers lui. C'était de la pure folie, se rendant bien compte que même la personne à côté du fauteuil paraissait choquée de ce qu'elle venait de faire. Elle déglutissait de nouveau, ramenant sa main contre sa poitrine. Il fallait qu'elle fasse attention à ses gestes et à ses pensées.   « Probablement que je l'ai rêvé» continua-t-elle sans pourtant lui dire qu'elle avait déjà rêvé de lui à maintes reprises.   « Chevaux, je veux dire l'écurie, je dois avouer que je pensais que ce n'était qu'un affreux mensonge juste pour me faire venir chez vous » annonça-t-elle avec un sourire coquin.

Elle devait penser à autre chose et oublier ce qui lui passait par la tête. Il lui avait parlé de chevaux, de poulains et il avait réellement une écurie. Ces yeux se mirent à pétiller rien qu'à l'idée qu'elle allait vraiment les voir de près. Elle ne se souvenait pas d'en avoir déjà caressé un, mais elle avait envie d'en voir au moins un de près. Elle ne pourrait pas monter dessus, sachant qu'elle ne pourrait pas avec ce qui la maintenait en un seul morceau, mais surtout elle ne savait pas en faire.   « Oui, c'est cela, je veux voir vos chevaux Monsieur Winghelow, je suis assez resté enfermée comme cela et puis me faire miroiter vos étalons sans avoir la possibilité de les voir en arrivant n'est vraiment pas gentil de votre part. » finissait-elle par dire en éclatant de rire. Elle ne savait pas bouder et savait très bien qu'il saurait lui répondre qu'il venait justement de le faire, mais elle voulait juste l'embêter, comme deux enfants qui jouent ensemble, même s'ils n'étaient plus des enfants.   « Vous savez monter ? Suis-je bête, vous devez savoir monter, sinon vous n'auriez pas ces animaux, je parle souvent trop vite sans m'en rendre compte, je suis désolée. » s'excusait-elle d'une toute petite voix. Même accroupi en face d'elle, il l'impressionnait de part sa stature, mais aussi par son regard. Il semblait avoir le même âge qu'elle et pourtant elle jurerait qu'il avait eut plusieurs vies, ce qui était impossible d'ailleurs, mais il semblait parfois si... mature que cela lui faisait peur, parfois et à d'autres moments il paraissait si jeune, comme lorsqu'il riait que cela lui donnait des frissons, de plaisir ?

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Jeu 11 Juin - 14:22
Tout n'est qu'une question de confiance...
~ Gabriella & Aidan ~



A
idan s'était totalement pétrifié, il ne s'était pas attendu à cela, pourquoi l'avait-elle touché? Elle avait posé ses doigts sur sa joue sans aucune hésitation comme si quelques instant plutôt à l'hôpital il ne lui avait jamais demandé de ne pas le faire... Son regard c'était écarquillé, son souffle c'était arrêter durant quelques secondes jusqu'à ce qu'elle enlève sa main d'elle-même et qu'il se rende compte que c'était déjà fini... Elle avait seulement posé sa main, comme la fois où il était effectivement venue dans son rêve et cela l'avait choqué de la même façon qu'aujourd'hui d'ailleurs, n'aillant pas eu le temps de faire quoique ce soit, il n'avait même pas eu l'envie de bouger, comme s'il aurait pu rester la pendant des heures plonger dans son regard avec ses doigts sur sa joue, se serait-il habitué? Cela il n'en était vraiment pas sur... Cette femme ne faisait vraiment rien comme tout le monde et les réactions de l'ange noir étaient tellement différentes à ses côtés qu'il se reconnaissait à peine...

- "Mais... Qu'est-ce que vous faites de moi??" Demandait-il dans un chuchotement à peine audible, il n'était même pas certain qu'elle l'ait entendu d'ailleurs... Et il se reprenait ne disant rien sur le fait qu'elle l'avait touchée, il avait brisé des mains pour beaucoup moins que cela et avec elle, il en était incapable sans savoir pourquoi le fait qu'elle le touche sembla pas si terrible que cela comme si... S'il pouvait le supporter, alors que pourtant cela l'avait terrifié quand il avait vu sa main se poser sur lui... C'était à ne plus rien à y comprendre et il se demandait bien quoi faire, peut-être en parlerait-il à Alister si jamais un jour il en trouvait le courage, peut-être qu'il pourrait lui dire ce qui pouvait bien clocher chez lui? "C'était effectivement un rêve..." Disait-il simplement, tout en se demandant si c'était le moment de lui dire qu'il se trouvait lui aussi dans son rêve... Mais d'abord il allait l'emmener voir les chevaux puisque c'était ce qu'elle désirait et il ne voulait pas rentrer tout de suite dans une discussion qui promettait d'être longue et difficile... S'armant de courage, l'ange noir pris de nouveau la sor'cière dans ses bras, se disant qu'il l'avait déjà fait quelques instant plutôt, il pouvait donc le refaire n'est-ce pas?

- "Aidan... Appelez-moi Aidan s'il vous plait." Demandait-il doucement car il préférait, alors qu'il la tenait au creux de ses bras, c'était avec la même douceur dont il avait usé la première fois, qu'il la posait dans ce nouveau fauteuil, il en avait prévu un électrique pour qu'elle puisse se diriger toute seule dans toute la maison sans avoir besoin de qui que ce soit. "Il vous suffit d'appuyer sur cette manette pour vous diriger, j'ai pensé que ça serait plus simple pour bouger à votre guise dans le manoir, sauf si... Vous préférez que je vous pousse." Disait-il avec un regard taquin avant de lui sourire franchement et de passer aux présentations. "Cette jeune femme ce nomme Johanna, elle s’est déjà occupé de vous quand vous êtes venue ou vous n'alliez pas très bien, si vous avez quoique ce soit, vous pouvez le lui demander, je vous la prête pour tout le temps que vous resterez ici." Disait-il sans se défaire de son sourire, "Allons-y." Ajoutait-il tandis que dans un premier temps il entreprenait de la pousser le temps qu'elle s'adapte à l'appareil et comprenne comment il fonctionnait et au fond... Il aimait prendre soin d'elle même s'il ne voulait pas l'avouer.

- "Vous savez j'avais déjà pas mal d'argument pour vous emmener ici, je n'aurais pas inventé l'écurie si je n'en avais pas, et je ne mens que si j'y suis obligé..." Indiquait-il tandis que le chemin vers les écuries n’était qu'à quelques minutes du manoir, en attendant elle pouvait admirer le jardin, les fleurs avaient commencé à repousser et en plus aujourd'hui ils avaient le droit au soleil quoi demandé de plus? Il souriait sans trop savoir pourquoi se sentant simplement bien et il se doutait fortement que cela était dû à la présence féminine à ses côtés...  "Je sais monter oui, depuis très longtemps... Ma famille avait déjà des chevaux lorsque j'étais jeune, je les ai toujours aimé." Expliquait-il sans dire qu'il parlait d'une époque qui avait vécu il y avait presque deux millénaires... "Je pourrais... Vous apprendre un jour, si vous le désirez... Quand vous irez mieux, bien entendu." Proposait-il tandis que les écuries apparaissaient sous leur yeux avec tout l'enclos aux alentours, ils arrivaient au bon moment, la jument d'Aidan et son poulain étaient de sortis, lorsqu'ils arrivaient près de la barrière, Aidan émit un petit sifflement et sa jument arrivait tout de suite accompagner de son petit qui avait maintenant au moins entre trois et quatre mois.

- "Je vous présente Kathelyn." Disait-il en venant toucher le front de sa jument. "Et son petit dont vous êtes chargée de trouver le nom." Disait-il en riant doucement tandis que le poulain en question se mit à hennir comme s'il savait qu'on parlait de lui. Aidan plaçait le fauteuil de Gabriella de côté pour qu'elle puisse avoir accès plus facilement aux chevaux... "Humm attendez moi, je n'en ai pas pour longtemps." Le latawiec tenue sa promesse quelques seconde plus tard il était déjà de retour vers la sor'cière, une carotte à la main, il l'a cassait et en donnait un bout à la jeune femme. "Donnez-lui." Disait-il avec un vrai sourire de gosse sur le visage. "Paume bien ouverte et tendu vers le haut." Expliquait-il tandis qu'il la laissait faire si elle le désirait...
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Jeu 11 Juin - 16:48

Aidan - Gabriella


Hochant la tête par l'affirmative, elle se laissait pousser, regardant autour d'elle. Plus tard elle essaierait pour le moment elle s'émerveillait de tout ce qui l'entourait. Les fleurs étaient pour la plupart prêtes à éclore, certaines étaient même déjà en train de s'ouvrir sous ses yeux. Elle tendait la main vers un massif qui, à son contact s'ouvrit plus vite que les autres, mais elle ne s'en rendait pas compte, son regard était porté sur les chevaux qui étaient dans un enclos. Elle trépignait d'impatience de pouvoir les approcher sans pouvoir le faire d'elle-même, mais se retenait de lui demander d'aller plus vite, car au final, elle aimait beaucoup sa présence. Elle ne le toucherait plus, c'était certain, car il n'aimait pas cela et elle aimait trop cela justement. Un simple rêve, elle ne chercha pas à savoir comment il pouvait le savoir, même si elle venait de le lui dire. Le morceau de carotte en main, elle le regardait, se disant que cela serait sûrement la première fois qu'elle allait donner à manger à un cheval, ou plutôt un poulain. Il semblait tout aussi impatient qu'elle d'avoir son morceau qu'elle de ne lui donner. Elle fit comme il lui dit, mettre le morceau en plein milieu, tendre le bras et la main bien à plat. Elle n'avait pas peur qu'il lui croque les doigts, au contraire, elle tendit le plus haut qu'elle put pour l'apporter juste au bord de la bouche de l'animal.

Le poulain approcha doucement les dents pour prendre délicatement la carotte et la mettre dans sa gueule. Il croqua en s'ébrouant, s'approchant un peu plus jusqu'à ce que lui ne puisse plus à cause des barrières. Elle fit de même, se soulevant un peu plus pour approcher sa main de son encolure et la poser doucement sur lui. « tu aimes ça ? » demanda-t-elle doucement en lui caressant ce qu'elle pouvait de son encolure. Elle ne pouvait s'empêcher de sourire en grand, sentant la puissance de l'animal sous ses doigts et pourtant il n'était encore qu'un petit. Il secoua doucement la tête pour en avoir encore, poussant sur la poitrine de la jeune femme par son museau. Elle se mit à rire et laissa sa main venir lui gratter entre les deux oreilles. « Je ne savais pas que tu étais si coquin mon beau.  » continua-t-elle en venant déposer sa joue contre celle de l'animal. « Et tu es tout doux » disait-elle en se frottant contre lui, ses doigts s'agitant sur le haut entre ses deux oreilles. Un léger hennissement juste sur le front, comme s'il avait voulu lui déposer un baiser à cet endroit.

«  Aidan, je crois qu'il en veut encore, ou alors il me prouve bien que c'est un garçon. » affirma-t-elle en posant sa main sur son museau pour le repousser doucement de sa chemise. Il avait presque le nez dedans, ce qui la faisait rire un peu plus. «  Merci, pour tout cela, » disait-elle des étoiles dans les yeux en se retournant vers cet homme si étrange soit-il, mais elle ne pouvait que l'apprécier. En fait, elle savait qu'elle l’appréciait déjà, c'était cela le problème, peut-être un peu trop d'ailleurs, mais elle se tiendrait à ce qu'il lui avait dit auparavant, elle ne le toucherait plus. Elle gérerait ses mains, mais pour le moment, ce n'était pas dur puisqu'elle caressait sans cesse cet animal qui cherchait également à être proche d'elle. « Tu sais, je reviendrais te voir tous les jours si tu es sage, d'accord ? Il faudra que l'on cherche un prénom ensemble, parce que mon beau cela te va, mais ce n'est pas un prénom, pas vrai ? » Il semblait être d'accord avec elle, secouant la tête de haut en bas et inversement. « Vous savez, je ne suis pas sur de savoir un jour en monter un Aidan, tout ce qui est, comment dire » elle cherchait ses mots tout en cajolant le poulain. « Je ne me souviens pas, mais je crois que je dois avoir peur de tout ce qui n'est pas mes deux jambes. C'est vrai que vu comment je me débrouille à être dans un fauteuil ce n'est peut-être pas la meilleure manière de présenter les choses, mais je crois qu'être en hauteur me fait peur. » murmura-t-elle. « D'ailleurs, je n'ai pas le permis, c'est qu'il doit y avoir une raison... Je, je me souviens d'une parole que Vincent m'a dit au début, je crois... qu'il, qu'il m'aimait et que même si je n'aurais jamais pu franchir la moindre mer, vu que je ne sais pas nager, je trouverais toujours un moyen de le rejoindre. » Elle souriait en tournant sa tête vers Aidan. «  Voila, vous savez que vous avez un cas désespéré dans votre maison » finissait-elle par dire en riant « mais je viendrais les voir, surtout toi » acheva-t-elle de dire en riant au museau du poulain. Elle enfouit sa tête dans son encolure, le laissant se coller à elle comme les deux pouvaient. A croire qu'ils étaient faits pour s'entendre.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Jeu 11 Juin - 23:30
Tout n'est qu'une question de confiance...
~ Gabriella & Aidan ~



D
oux... Aidan aussi avait longtemps trouvé les chevaux doux mais depuis que ses doigts c'était malencontreusement retrouver sur la peau de cette jeune femme non loin de lui, il savait à présent la vrai définition de ce mot... Mais, qu'est-ce qui lui prenait à la fin? Il devait oublier, oui oublier ce qu'il avait ressenti quand il l'avait touchée parce que plus jamais il ne le referait, il ne fallait pas que ça arrive... Il revenait dans l'instant tandis qu'il donnait l'autre bout de carotte à Gabriella pour qu'elle puisse en donner de nouveau au poulain, "Peut-être qu'il s'agit un peu des deux..." Disait-il un peu moqueur, bien sur Aidan savait que oui le poulain en voulait certainement encore mais, c'était drôle et facile d'entrer dans le jeu de la sor'cière. Il avait donné la sienne à sa jument et venait souffler avec le bout de son nez dans le cou d'Aidan réclamant elle aussi sa part de caresse, l'ange noir souriait alors flattant l'encolure de sa jument. Il souriait en entendant la jeune femme lui parlé et lui dire combien elle n'était pas douée, elle n'avait pas beaucoup de confiance en elle mais, Aidan savait que si elle le laissait faire il pourrait lui montrer que ce n'était pas si difficile que cela.

- "Je ne parle pas de monter un cheval pour faire de la compétition vous savez? Il n'y a pas que cela, juste faire une promenade, au pas, cela peut faire du bien de temps en temps et ça ne requière pas beaucoup de compétence, il suffit de faire confiance à son partenaire..." Expliquait-il toujours le sourire aux lèvres. "Si vous avez confiance entre votre cheval et que celui-ci a confiance en vous, alors cela se passera bien, et tisser des liens avec l'un d'entre eux est déjà une bonne base pour créer cette confiance, que diriez-vous de le monté quand il sera plus grand? D'apprendre avec lui?" Demandait-il en montrant le poulain qu'elle câlinait depuis tout à l'heure, bien sûr, cela ne serait pas avant quelques mois ce qui lui donnait le temps d'apprendre à connaitre le cheval et aussi de faire à l'idée de le monter, Aidan souriait, il ne savait pas si elle dirait oui mais, il savait qu'elle y penserait surement et c'était déjà un bon début, d'ailleurs les animaux étaient souvent une bonne thérapie pour lorsqu'on venait d'avoir un accident, il ne disait pas que Gabriella en avait besoin, cependant ça ne pouvait pas lui faire de mal au contraire.

- "Aucun cas n'est désespérer vous savez..." Commençait-il par dire tout en cherchant ses mots pour ne pas en dire de trop sur ce qu'elle ne savait pas encore. "Il se trouve que je m'occupe beaucoup de personne qui... Ont quelques problèmes comportementaux, du mal à contrôler certaines pulsions, il suffit d'y aller en douceur, petit à petit, rien ne sert de courir." Disait-il doucement tandis qu'il regardait sa jument, pendant une seconde ont avait l'impression que l'homme et la bête se comprenait parfaitement ce qui fit sourire un peu plus l'ange noir. "Vous pouvez venir ici autant que vous voulez, quand les chevaux ne sont pas sorti, ils sont dans leur box." Expliquait-il tout en montrant le bâtiment. "Il y en a d'autre, le cheval d'Isibelle, ma sœur entre autre. Vous trouverez les carottes dans un sac à l'entrée mais, attention de ne pas en donner trop ce sont leurs friandises." Il ne pouvait pas s'empêcher de sourire et cela lui faisait un bien fou, il se sentait mieux ici avec elle plutôt qu'à l'hôpital et puis elle aussi avait l'air de se sentir mieux et pour le moment c'était ce qui comptait pour le Latawiec.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Ven 12 Juin - 14:40

Aidan - Gabriella


Est-ce qu'elle voulait apprendre à monter à cheval ? Vu la façon dont il en parlait, oui, elle aimerait beaucoup et puis elle se sentait en confiance avec le poulain, mais aussi avec lui. Elle donna l'autre morceau à l'animal, ne cessant de le flatter tandis qu'il mangeait doucement dans le creux de sa main. Il était déjà grand pour un poulain, mais comparé à la jeune femme, assise dans ce fauteuil, tout était plus grand qu'elle. Elle réfléchissait à tout cela, elle pourrait peut-être contrer ce problème de peur car elle n'était pas si sure que cela d'avoir peur. Juste une appréhension de monter et de lui faire mal, et d'aller plus vite que le pas aussi, mais peut-être qu'en apprenant à se connaître cela irait mieux ? Elle gardait son sourire, il était beau ce poulain et peut-être qu'elle saurait le monter ? « Je veux bien essayer, j'espère juste ne pas vous faire perdre votre temps non plus, vous semblez avoir tellement de choses à faire, je ne voudrais pas qu'une personne soit en retrait par ma faute. » disait-elle doucement en se reculant un peu de la tête du bébé.

Elle commençait à avoir mal à force d'être mal assise et dû se remettre un peu mieux, s'éloignant du poulain. Elle le caressa du bout des doigts tandis qu'il lui soufflait au-dessus de la tête. « Désolé mon beau, mais je ne peux pas rester longtemps comme cela. Quand j'irais mieux je pourrais rester plus longtemps et debout même mon bonhomme, mais là, ce n'est pas encore ça. » disait-elle à regret. Cela allait mieux, mais son poignet la faisait souffrir, encore une fois. Elle aurait voulu le masser, mais il était encore dans son carcan. D'ici une semaine, il lui enlèverait le tout, elle pourrait reprendre un peu plus de force et marcher, car elle ne comptait pas faire du fauteuil roulant après une semaine. Même si c'était lui qui la poussait. « Mais si ce n'est pas pour faire de la compétition, cela m'ira très bien. Avec lui, cela devrait aller, s'il veut bien de moi. » murmura-t-elle en lui passant une main sur le coté de la joue. L'animal vint se frotter dessus comme s'il savait que le couple parlait de lui. « Apparemment il serait d'accord » disait-elle en souriant.

« Oui, j'ai confiance en toi mon beau, » continua-t-elle, baissant sa main pour la poser sur ses cuisses. La fatigue physique était présente, pourtant elle n'avait pas fait grand chose, juste prendre le grand air. Elle s'adossa un peu plus contre le fauteuil, laissant son regard errer autour d'eux. Le domaine, elle ne voyait même pas où il s'arrêtait, ce qui lui donna le tournis. « C'est drôlement grand chez vous, » murmura-t-elle en faisant le tour, revenant sur la maison derrière elle. Gabriella ne resta pas longtemps à la regarder, si grande et pourtant elle lui paraissait si froide. « J'ai peur de me perdre je crois, même dans le parc, mais je comprends mieux le fait que vous disiez que j'aurais de quoi faire, rien que le jardin je pourrais en faire le tour en une semaine  » lâchait-elle en riant. Rire, cela lui faisait du bien, même si elle avait mal au ventre. Elle leva sa main sur son propre visage, sentant les cicatrices quasiment invisibles sous ses doigts, le chirurgien avait fait du très bon travail dans tous les cas. Apprendre, elle ne cessait d'en apprendre tous les jours et pensa à Blue, ce qui la fit sourire différemment.

« Je ne me souviens pas avoir fait de projet, mais depuis que je me suis réveillée dans cette chambre d’hôpital, j'en ai plusieurs. Apprendre à danser avec Blue, mais il sera obligé de faire des gâteaux avec moi, et avec vous j'apprendrais à monter à cheval si tout va bien. Je me demande quelles surprises m'attendent encore dans les jours à venir » disait-elle doucement, plus pour elle-même que pour cet homme. Elle pencha la tête sur le côté, fermant à demi les yeux et inspira profondément l'air qui les entourait. Sa poitrine se gonfla sous l'inspiration, la laissant rêveuse de ce moment qui changeait tout : être libre, c'était ce qu'elle ressentait en ce moment même !

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Identity Card
Tell Me More
Got It !

Revenir en haut Aller en bas
 

Tout n'est qu'une question de confiance... (Pv Gabriella)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IN UMBRA NOCTIS :: Archives des RPs-