IUN DEMENAGE En savoir plus en cliquant ici
TUMBLR DE IUN Un nouvel univers plein d'horreur vient d'ouvrir ! Le visiter en cliquant ici
LYCANS Les loups solitaires ne sont plus acceptés, vous devez figurer dans une meute.
WOLPERTÏNGERS Merci de ne plus créer de wolpertïnger Loups, ou Félins, qui sont déjà en surnombres.

Partagez | 

 Bestiaire ; Les Faës


Silence is a true friend who never betrays.

avatar

Monster of Destiny
Voir le profil de l'utilisateur
Identity Card
Je suis en ville depuis le : 27/09/2014 Nombre de messages : 279 Points : 2433 Je porte l'avatar de : Du maître du jeu J'ai utilisé des images de : Eden Memories
Tell Me More
Got It !

Dim 16 Nov - 17:17

Les Faës



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Origine : Mondiale

Histoire : Les Faës sont les créatures qui foulèrent la Terre en premier. Emprunt de magie depuis la nuit des temps, elles n'ont eut de cesse d'intervenir dans la vie des Humains, dans leurs légendes et leurs folklores depuis la naissance du monde des Hommes. Elles ont toujours été présentes, toujours ... et même si aujourd'hui dans l'imaginaire collectif, les Faës ou Fées sont de petites créatures adorables à l'image de la fée Clochette... en réalité il n'en ait rien. Créature bienfaisante, ou cauchemardesque, elle hante aussi l'esprit des Humains de terreur. En réalité, les Faës forment un seul peuple, mais on y discerne plusieurs races différentes et très éloignés les unes des autres. C'est pourquoi, on ne sait jamais sur quelle Faës nous tombons et surtout, quelle est son intention. Car si certaines sont profondément bienveillantes, d'autres au contraire, entretiens la peur pour s'en nourrir... ou bien simplement pour s'amuser. Mais peu importe sur qui vous tombez, il faut toujours se méfier d'une Faës... A savoir également que les Faës peuvent se reconnaitre entre elles. Une sorte d'instinct, plus où moins développer selon l'individu, qui leur permet de savoir à qu'elle espèce de leur peuple elles ont à faire. Mais si elles ne travaillent et ne développe pas cette faculté, alors cette dernière seras nulle !

Apparence : Chaque espèce possède une forme Humaine et une forme de Faës. Sous leurs formes Humaines, les Faës ne peuvent utiliser leurs dons. Pour cela, il faut revenir à leur véritable forme, à ce qu’ils sont vraiment (excepté pour certaines espèces qui parfois, peuvent utiliser leurs dons sous forme humaine -précisé dans les chapitres-)

Reproduction : C'est très simple, car cette espèce ne peu donner naissance à autre chose que des Faës, et les Faës ne peuvent se reproduire avec autre chose que des Faës... Plus encore, les différentes espèces ne se mélangent pas, sauf quelques exception. Ils peuvent utiliser leurs deux formes pour ce reproduire, et une Faës enceinte peu aussi utiliser les deux à sa guise malgré son état de grossesse.


Dans la mort : Dans leurs peaux d'Humains, les Faës ont une mort classique. Pas sous leurs formes naturelles. Les Pixies, Pillywiggins et Leprechauns semblent se changer en verre. Les Nuckelavee et les Huldres tombent s'enflamment et tombent en poussière. Les Rusalkia semblent, elles, consumées par une lumière céleste avant de disparaitre de se changer en eaux. Et contrairement à ce que l'on pense, les Banshee peuvent aussi mourir, une fois leur tâche accomplie (la Mort elle même les remercies, et elles disparaissent comme un fantôme, ne laissant plus aucunes traces de leur passage sur terre.)

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien][Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien][Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien][Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien][Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien][Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien][Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]


Pixie


Origine : Celte

État d'esprit : Bienveillant

Espérance de vie : 200 ans

Folklore : Les pixies sont des lutins censés habiter des sites antiques – cercles de pierres, tumulus, dolmens, forts circulaires, pierres debout.  On dit qu’ils se déguisent en paquet de chiffons pour attirer les enfants dans leurs jeux, et que lorsque l’on en croise un ou une, il faut lui donner un objet brillant, pour l’échanger contre un vœu. On dit aussi que les Pixies récompensent ceux qui leur accordent leur attention et qu'ils punissent les humains qui ne s'intéressent pas à eux. Par leur présence, ils apportent des bénédictions à ceux qui les aiment.

Réalité : Tout est vrai, hormis le vœu. Ils sont en général attirés par les endroits chargés de croyances ou d’émotions, des lieux emprunts d’ancienne magie païenne et de Sorcellerie. Les Pixies sont donc attirés par les maisons des Sor’ciers, dont elles s’entichent rapidement. Ils sont cousins avec les Pillywiggins, s'entendent bien avec mais la moindre broutille donne lieu à des bagarres enfantines.

Caractéristiques : Il s'agit de la race de Faës le plus proche de l'imaginaire collectif. Ils aiment la musique, danser, faire la fête et se battre comme des chiffonniers... De vrais garnements ! Ils sont souvent mal habillés ou carrément nus,  même s'ils sont sensibles à la nécessité d'une couverture. Les Pixies ont aussi une prédilection pour les belles parures : En effet, une sorte de faible pour les beaux atours existe chez eux, et un bout de ruban semble en être ... très prisé ! Les Pixies sont attirés par les chevaux, et ils aiment s’entortiller dans les boucles dans leurs crinières. Ce sont de grands explorateurs connaissant bien les grottes de l'océan, les sources cachées des ruisseaux et les recoins du pays. Ils sont généralement serviables à l'égard des humains, parfois ils aident les veuves dans le besoin ainsi que d'autres personnes dans leurs travaux ménagers. Ils ont la faculté d’être invisible, et de jeter de petite illusion aux Humains pour les punir. Ils peuvent également déplacer des objets par la pensée, mais cela uniquement sous leur forme de Faës.  Les Pixies sont aussi capable de bénir ou de maudire un Humain. Une bénédiction, et l’humain aura une chance insolente durant les mois suivant, une malédiction et se sera une malchance insupportable… mais toujours dans la facétie (pas de drame, mais des chutes, des objets qui cassent en série, des crottes de pigeons sur la tête ect…). Les Pixies ont aussi la faculté de se changer en luciole.

Apparence : Sous leur véritable forme, les Pixies sont de petite taille (pas plus de 10 cm, ce qui fait quand même plus que leurs cousins Pillywiggins !) et ont une apparence enfantine. Souvent, leur peau possède une teinte légèrement doré et brillante. Leurs oreilles sont pointues, leur nez en trompette et ils possèdent un regard mutin hors paire. Ils volent, aussi léger et élégant qu'un papillon grâce a des ailes diaphanes, dont ont le distingue que la poudre. On raconte que cette poussière est faite d'or ou de diamant et qu'elle possède des vertus inintéressantes en matière d'envoutement.  


Banshee


Origine : Irlande

État d'esprit : Neutre

Espérance de vie: Immortel (fantôme)

Folklore : Une Banshee, ou Bean Sí (« La femme de l’Autre Monde ») est une créature féminine de la mythologie celtique irlandaise, considérée comme une magicienne ou une messagère de l'Autre monde (sidh). Elle est réputée pour ses cris, terrifiants, qui surviennent toujours en présage de notre mort ou de celle d’un proche.

Réalité : Ce que le folklore dit est tout à fait vrai, mais en réalité on sait bien peu de chose sur les Banshees. Un, ou une Banshee (car en réalité, ce ne sont pas des créatures exclusivement féminines !) est un messager de la Mort, qui commence à gémir ou crier quand quelqu'un est sur le point de mourir. Mais ces Faës possèdent aussi d’autres dons et attributions, beaucoup moins connus.

Caractéristiques : Les Banshees sont des Faës très différentes des autres, pour la simple et bonne raison qu’il s’agit d’ancien Humain. Ce sont des fantômes, des revenants, des Humains déjà morts et souvent dans des conditions terribles. Généralement, les vies humaines des Banshees n’ont pas été évidentes, bien au contraire elles furent parcourues de souffrances et de tragédies, si bien que les moments de bonheur furent rares… et quand la Mort vient les faucher, elle les prit en pitié. Pour leur offrir une seconde chance, la Mort les fera revenir sous forme de fantôme, de Banshee, pour qu’ils protègent les faibles, et préviennent la Mort d’un travail à venir. Le peuple Faës à l’époque, fut touché par cette initiative et accueilli très volontiers cette nouvelle espèce dans ses rangs. Depuis toujours, les Banshee peuvent compter sur les autres espèces du peuple Faës, et y trouve une nouvelle famille, plus soudée, plus aimante que ce qu’ils n’ont jamais vécu dans leur peau d’Humain. Ils sont en quelques sortes, les « chouchou » des Faës, ceux dont on prend soin.

Quand un Humain meure et que la Mort lui donne une vie de Banshee, alors ce dernier doit s’habituer à sa nouvelle condition de spectre comme de Faës. Au-delà de découvrir un monde qu’il ignorait, il doit aussi maitriser ses dons, et ses instincts de Banshee qui le conduisent vers ses responsabilités vis-à-vis de la Mort et des Humains. C’est parfois difficile, mais les Banshees plus anciennes savent aider les « nés-à-nouveau ». En général, c’est une seconde chance d’être heureux, de ‘re-vivre’, et de laisser le passé derrière soit pour trouver le bonheur dans la Mort, même si l’immortalité les empêche de s’attacher aux Humains. Car en général, un ou une Banshee s’entiche d’une famille, d’une maison, d’un immeuble ou d’un quartier (celons son expérience de spectre). Sa tâche principale sera de prévenir des morts, en pleurant ou hurlant pour faire venir la Grande Faucheuse. Les morts naturelles ou douces seront annoncés par des pleurs, des gémissements ou des lamentations ; ou plus exactement des « mélopées funèbres ». Les morts violentes et précipités (accidents, meurtres…) sont-elles, prévenues par des hurlements terrifiants. Un cri humain ou proche d’un animal, et il se fait toujours entendre durant la nuit. Il est entendu le soir par les personnes encore éveillées, ou bien il réveille les personnes durant leur sommeil. En plus de cette tâche, les Banshees ont le don et même, la responsabilité de protéger les innocents. Les enfants battus par exemple, ou toute personne particulièrement pure, victime d’oppression. Pour ce faire, les Banshees peuvent leur chuchoter des conseils à l’oreille, que les Humains recevront comme des idées leurs venant à l’esprit, des ‘illuminations’ soudaines pour régler leur problème. Mais dans certains cas les plus graves, les Banshees peuvent apparaitre furtivement à la vue de l’oppresseur. Cette apparition provoque une maladie que nulle médecine ne peut guérir, et qui conduit à la mort, à moins d’une intervention divine (de Sor’ciers).

Ce sont donc de fidèle vigie de la Mort. Les Banshees peuvent se déplacer sous la forme de cygnes, et chantent d’une manière divine. Et même si elle sera très solitaire par crainte du rejet et attendra d’être invitée, une Banshee reste une compagnie plaisante, timide, mais qui cherche l’affection et l’attention des autres.

Apparence : Comme ses sœurs Faës, Les Banshees possèdent la capacité de prendre une forme Humaine mais il est asser rare que ce soit apprécié. En effet, une Banshee garde le même aspect que celui qu’elle avait dans sa vie Humaine, et c’est souvent source d’ennuis si quelqu’un la reconnait. En général, les Banshees attendant plusieurs années avant de prendre forme Humaine et n’apprécie pas beaucoup de redevenir ‘de chair et de sang’. Sous leur nouvel aspect de spectre, c’est clairement des airs de fantôme qu’une Banshee reçoit. Il s’agit de son aspect d’ancien vivant, mais avec le teint terne, diaphane, des traits quelque peu morbide… et surtout légèrement transparent. Souvent vêtues de longues étoles noires, grises ou blanches, les Banshees couvent leurs visages lorsqu’elles apparaissaient aux Humains. Quand elles se déplacent, une sorte de brume les suit. Si ces Faës ont un aspect un peu blafard, la couleur de leurs yeux est cependant très vive et lumineuse, ce qui les rend finalement beau, et très attrayant malgré tout. Leur regard est si expressif, qu’un Banshee ne peu mentir.


Pillywiggins

Origine : Angleterre

État d'esprit : Neutre

Espérance de vie : 200 ans

Folklore : Les pillywiggins sont de minuscules créatures gardiennes de la flore. Ils passent leur temps à s'amuser et se bagarrer avec leurs cousins Pixies. On raconte qu'ils sont si proches de la nature qu'ils ressentent la douleur des plantes, et peuvent maudire un Humain pour avoir maltraité les fleurs qui forme son domicile.

Réalité : C'est vrai. Ils y passent leur temps à jouer et à batifoler. Ce sont des esprits gardiens de la petite flore, vivant au rythme des plantes qu'ils protègent et aide à prospérer. Mais l'on parle bien peu souvent de la virulence de leur malédiction, qui est loin d’être aussi malicieuse que celle des Pixies. Quand un Pillywiggin est en colère (il faut quand même le pousser drôlement à bout), il est capable de déchainer le chaos dans la vie de l'Humain visé. Alors, et ce en quelques jours, les pires craintes que possèdent l'Humain en son fort intérieur lui tombe dessus.

Caractéristiques : Les Faës, ou Fée des fleurs. Les pillywiggins sont une personnification de « l’essence divine des plantes » et son d’ailleurs très fière de ce statut ! C'est sans doute les Faës qui utilisent le moins leurs apparences Humaines. Ils ignoreraient les Humains, préférant danser parmi les fleurs sauvages à l'ombre de grands chênes, où ils se trouvent habituellement. Ils ont aussi la caractéristique d'être très silencieux, bien que lorsqu'ils sont sur d'être entre eux... ce ne soit plus vraiment le cas ! Car pour une, jouer et faire la fête n'est pas une simple occupations, c'est quasiement une philosophie de vie, et les Pillywiggins en sont passé maitres depuis bien longtemps. Ils vivent dans les fleurs, les arbres, les rochers... leur domicile regorgeant de graines de fleurs et habitant souvent des coccinelles ou des sauterelles, qu'elles adorent (surtout les sauterelles, qui sont fortes amusantes). Mais leurs véritables amies, celles avec qui elles peuvent communiquer par l'esprit restent les abeilles, qu'elles chevauchent de fleurs en fleurs et protègent aussi bien que leur maison. D'ailleurs, ils possèdent le don d'invisibilité comme les Pixies, mais aussi un autre moyen de défense peu commun : ils crachent une sorte de substance proche de celle des toiles d'araignée, extrêmement collant et irritant, qui brule presque la peau.

Vous l'aurez comprit, les Pillywiggins aiment la nature sauvage. Mais aussi les parcs et les jardins qui restent de jolies cachettes. Ils célèbrent la nature, dansent, jouent, batifolent, chantent avec les oiseaux, aime se baigner dans les flaques de rosée. Ils représentent donc quelque chose de beau, de précieux, d'heureux... et offre aux yeux qui parviennent à les espionner, un spectacle beau à pleurer de bonheur. Le changement des saisons est d'ailleurs pour eux le motifs de très grandes fêtes où ils se rassemblent pour chahuter des jours durant, souvent sur d'anciens sites sacrés. Ces Faës savent aussi se changer en phasme ou en libellule.

Apparence : Comme les autres Faës, ils possèdent en plus de leur forme originel, une forme Humaine dont l'apparence ne change jamais. Les Pillywiggins sont des créatures merveilleusement belles, d'avantage même que les Pixies. Leur corps est frêle, mince et gracile... et pourtant si dur qu'il est impossible de l'écraser, même avec la plus grande puissance du monde. Ils mesurent 6 cm en moyenne, et leurs peaux est souvent la même que celle de leur apparence Humaine. Ils sont très expressifs grâce à leurs antennes et ailes de papillons ou de libellules, grandes et colorés, pleine d'une poussière multicolore. Ils sentent la sève et les jeunes feuilles, la pluie et le pollen bref, le bonheur ! Ils vivent souvent nus, où paré de quelques minuscules morceaux d'étoffes dépareillés.

 

Nuckelavee

Origine : Ecosse

État d'esprit : Malveillant

Espérance de vie : 200 ans

Folklore : Issu de la mythologie celtique écossaise, le Nuckelavee est le plus horrible des « elfes » écossais. Il vit principalement dans la mer, mais est aussi tenu responsable des mauvaises récoltes, des épidémies et des sécheresses. Son souffle peut faire se faner les récoltes et rendre malade le bétail. C’est une créature de cauchemar, terrifiante et mauvaise, qu’il est bon de ne jamais croiser dans sa vie.

Réalité : Le folklore dit vrai. De toutes les espèces que forme les Faës, celle-ci est bien la pire de toute. Les Nuckelavees sont capables du pire, ils sont vils et cruelles mais on sait moins pourquoi : la souffrance et la peur qu’ils infligent aux Humains sont des émotions qui les nourrissent. Ainsi, ils aiment s’infiltrer dans les cauchemars des Hommes, pour faire festin de leur frayeur nocturne !

Caractéristiques : La première caractéristique des Nuckelavees sont exclusivement masculins, et aucunes femelles ne sont jamais nées dans leur rang. C’est l’unique race qui se reproduit avec une autre espèce de Faës : les Rusalka. Mais il est difficile pour un Nuckelavee de convaincre une Rusalka de s’accoupler (leur aspect naturel est bien trop effrayant) et souvent, c’est sous leur forme Humaine que cela se passe. Après une naissance, si l’enfant né masculin, il sera forcément Nuckelavee et sera confié à son père. Si  c’est une fille dans ce cas, l’enfant sera une Rusalka et restera avec sa mère. Ces Faës ont la capacité de se rendre invisible, intangible et de changer de taille. Bien qu’ils soient parfaitement terrifiants, ils possèdent une sorte de charisme, et ils en imposent par leur aura primitif et bestial. Ils ont une aversion de l'eau courante et ceux qu'ils pourchassent n'ont qu'à croiser un simple ruisseau pour se débarrasser d’eux. Ils ne supportent pas l’odeur d’algue brûlée, qui les rend malades et les éloignera à coup sur.

Leur source de nourriture, c’est les émotions les plus fortes des Humains, qu’ils aspirent souvent durant leur sommeil. Et puisqu’ils sont rarement capables d’inciter à l’amour, ils font preuve de beaucoup de créativité pour déclencher des émotions bien plus primitives : la peur, et la souffrance. Pour cela, les Nuckelavees ont la capacité de hanter le sommeil des Humains et de manipuler leurs rêves. Ils sont aussi de bon illusionniste, et peuvent envoyer des images furtives à des Humains éveillé, pour leur faire croire à une présence, à des bruits, ou imiter la phobie la plus néfaste de leurs victimes. Ils ont naturellement la possibilité de sentir les émotions des autres, et de capter leurs désirs et leurs peurs.  

Apparence : Comme les autres espèces de Faës, les Nuckelavees possèdent une forme Humaine, et leur forme naturelle… sous laquelle ils les plus terrifiants, effrayants même parfois les autres fées. Mais contrairement aux autres Faës, ils possèdent deux formes naturelles et mutent celons leur élément. Dans l’eau, il aura une forme différente que sur la terre ferme, et cela facilite grandement ses déplacements entre les deux. La plus impressionnante reste celle qu’ils abordent sur terre : Immenses centaures aux torses développés, ils sont imposants, imposants et leurs visages sont souvent très fermés, aux expressions barbares bien que les traits soient fins et bien dessinés.  Le plus horrible au sujet de leurs aspects est le fait qu'ils n'ont pas de peaux... Le sang noir parcourt les veines jaunes et leurs pâles tendons et leurs puissants muscles forment une masse pulsante directement visible. Autrement dit, ce sont des centaures, mais a l’aspect d’écorchés. Dès qu’ils vont sous l’eau, les Nuckelavees mutent pour trouver une forme proche de l’image commune qu’on les sirènes, mesurant alors presque 80 cm de hauteur. Comme pour leur forme de centaure, ils gardent un torse Humanoïde et une queue de poisson… ils auraient pu être beaux, s’ils n’avaient toujours pas l’air d’écorché.

 

Leprechaun

Origine : Irlande

État d'esprit : Malin

Espérance de vie : 150 ans

Folklore : Un leprechaun est une créature humanoïde. Il est souvent représenté sous forme d'un vieil homme de petite taille avec une barbe, coiffé d'un chapeau et vêtu de rouge ou de vert. Le leprechaun passerait son temps à fabriquer des chaussures, commettre des farces et compter ses pièces d'or qu'il conserve dans un chaudron caché au pied d'un arc-en-ciel. Si jamais il se fait capturer, il peut exaucer trois vœux en échange de sa libération.

Réalité : On le nomme aussi lutin ou farfadet, mais ils n’apprécient pas vraiment le dernier de ces surnoms. En réalité, les Leprechauns sont représentés comme ‘vieux’ car les seuls à s’être fait attraper par des Humains étaient sans doute légèrement sénile… car ils sont bien trop malicieux et rusés pour se laissé choper ! L’histoire de l’arc-en-ciel est un mythe, et ceux qui disent que leurs vœux sont un bienfait ont tort. Car si ils sont le don d’accorder 3 vœux selon la volonté d’un Humain, ils s’arrangent souvent pour le réaliser de manière détourner… pour qu’il y ait toujours une mauvaise surprise dans le lot ! Quant aux chaussures, ils s’en fichent souvent pas mal.

Caractéristiques : L’expansion Humaine est une aubaine pour eux, et de très nombreux Leprechaun vivent plus souvent sous la forme des Hommes, afin d’acculer des richesses… Il n’est d’ailleurs pas rare qu’un grand PDG ou un milliardaire soit en réalité, un Leprechaun particulièrement malin. Au-delà de leur aspiration pour les richesses, ils sont très avares et ne donnent pas facilement, de crainte de manquer (ce qui est rare, il faut le dire !). Mais cela ne fait pas d’eux des êtres cupides, car les Leprechauns connaissent la valeur du travail et préfère largement mériter leur richesse que de l’usurper. Ils sont généralement solitaires, dotés d’un caractère ni vraiment bénéfique, ni vraiment maléfique, mais terriblement habile et roublard. Autrement dit, ils aiment les vilaines farces, les blagues vexantes, faire tourner les gens en bourrique, sans que les conséquences soient très dramatiques. Cependant, ils préfèrent vivre entre eux (même si la proximité favorise les conflits et les accusations –de tentatives- de vol de leur richesse) et ne supportent pas que des étrangers les dérangent. D’ailleurs, ils ressentent une profonde aversion pour les Pilly’ ou les Pixies qui ne possèdent rien, vivent simplement et surtout, trop gaiement ! C’est qu’ils sont un peu bougon nos Leprechauns, mais finalement, ils peuvent avoir bon cœur et lorsqu’une cause les touches, ils peuvent se montrer généreux.

Ils aiment vivent cachés, souvent sous terre dans des galeries, des grottes ou de grands troncs d’arbres. Ils possèdent le don de rentre leurs habitats totalement invisibles aux yeux des Humains et leurs intérieurs sont souvent somptueux, dans les tons chauds. Ils affectionnent particulièrement les crépitements d’un bon feu de cheminée et … se faire offrir une chope de bière. C’est aussi de grand gourmand, qui ne résistent pas à l’appel d’une bonne crème fouetté ! Contrairement à ce que l’on pourrait penser d’eux, ils sont de véritables portes bonheurs en matière d’amour, et trouver un de leurs trèfles à 4 feuilles (qui poussent sous chacun de leur pas lorsqu’ils sont dans leurs vraies formes) est un bon présage : celui de trouver son âme sœur dans les jours prochains.  Les Leprechauns sont eux même de grands passionnés, extrêmement fidèles, qui hésitent souvent en amour mais se donnent ensuite pleinement. Ils vivent souvent avec un seul partenaire, qu’ils chérissent toute le long de leur vie et leurs enfants sont de vrais petits trésor (bien qu’ils soient souvent plus bougons encore jeunes, qu’adultes !). Ils vivent doucement, sans bruit, dans le calme et la sérénité et son souvent d’une grande lenteur.

Les Leprechauns sont aussi l'espèce des Faës qui possèdent le plus de dons magiques, bien qu'ils en fassent usages asser rarement, car ils n'ont que peu l'envie d'attaquer, même pour des richesses qu'ils préfèrent mériter. Ils possèdent le don de téléportation, ce qui accentue encore plus leur goût pour la paresse. Mais ils sont très actifs quand il s'agit de leur sécurité, de leur famille aussi (ou celle de leur richesse !) et ils possèdent quelques dons défensifs. Un don d'illusion d'abord, il est aisé pour eux de lancer des illusions simples mais efficace pour filer en douce. Les Leprechauns ont d'ailleurs, une facilité étonnante à infliger des douleurs physiques à leurs ennemis, et auront souvent comme but de leur faire croire qu'ils sont à l'agonie pour se libérer de leur emprise. Ils ont aussi la facultés de se changer en écureuils roux, et une réelle facilité à voir t faire naitre l'amour entre deux êtres. Contrairement aux autres Faës, ils peuvent utiliser leurs dons sous forme Humaine.

Apparence : Les Leprechauns ressemblent beaucoup aux Humains, bien qu’ils ne mesurent souvent pas plus de 50 cm. Ils sont souvent mince bien que l’embonpoint vienne asser tôt chez eux. Ils sont plus gourmands que sportifs, c’est bien connu ! Tous ont les yeux bleus. Souvent, leur peau est très pâle, tacheté de grains roux, et leurs cheveux sont blond vif ou roux flamboyants. Ils aiment porter du vert ou du noir, et on souvent de petits chapeaux pour couvrir le bout de leurs oreilles pointus, où ils ont constamment froid.

 

Huldre

Origine  : Scandinave

État d'esprit : Ambigüe

Espérance de vie : 150 ans

Folklore  : Les Huldres ou Skogsrå, sont des esprits de la forêt tiré du folklore Scandinave. Ils sont sauvages, indomptables et particulièrement rusés. Il faut s’en méfier, car on ne connait jamais leur véritable dessein et ils peuvent être aussi doux que virulent. Leur but est de veiller sur leurs forêts, et de chasser perdre les Humains mauvais au plus profond des bois…

Réalité  : Les Huldres sont en effets les esprits de la forêt par excellence. Ils sont protecteurs des arbres et frères de la faune sauvage. Ils sont beaucoup plus bestiaux que veux bien l’avouer la légende, et n’ont pas spécialement envie de présence Humaine. Le folklore dit vrai, mais il faut bien ajouter que les Huldres sont bien plus complexe que ça.

Caractéristiques  : Étonnante créatures que celles-ci. Parmi les Faës, les Huldres sont certainement les moins sociables et pourtant, ils restent très captivants.  Ils sont dotés d’un instinct et de sens exceptionnels, et sont en général assez agréables à regarder, en dépit de leur apparence fauve. On les confondra parfois avec des enfants sauvages, d’une démarche animale, féline, nu ou vêtu de peau de bête. Les mâles sont souvent plus grands de quelques centimètres, et sont se laisse souvent moins voir que les femelles car ils sont particulièrement craintifs et méfiants. En général, ils s’entendent très bien avec les Pixies ou les Pillywiggins et viennent parfois les rejoindre en lisière de forêt pour s’amuser avec.

Véritable enfants de la forêt, ils sentent la nature, la comprenne, vive à son rythme et maudissent ceux qui la troublent. Depuis la modernisation du monde, certains Huldres ont tendances à haïrent les Humains et à rejeter systématiquement leur présence, s’enfonçant plus encore aux cœurs des forêts. Certains cependant, se sont habitués à la situation mais ne tiennent pas longtemps avant de retourner à l’état sauvage pour se ressourcer. Ils ont d’ailleurs le don de se changer en renard, et préfèrent vivre dans un terrier plutôt que dans une maison. Les Huldres bénéficient d’une très grande force physique, d’une endurance et d’une agilité à toute épreuve.

Autrefois, ils étaient capables de maudire les Humains et de protéger les forêts… mais à présent, ils sont diminués par le peu de bois restant sur leur territoire et ils ne sont bons qu’à fuir les Humains ou s’adapter en vivant parmi eux. Mais ils se laissent rarement apprivoiser. Malgré leur image globalement bienveillante et inoffensive, les Huldres se vexent parfois du dédain des Humains pour la faune et la flore. Dans ces cas là, ils sont encore capables d’une fougue étonnante, leur permettant d’hypnotiser leur victime pour qu’il soit en confiance… et les Huldres s’amusent alors avec, le perdant au cœur de la forêt et se délectant de cette torture.

Apparence : Les Huldres ont la taille de lutin (environs 1m10) et sont fins de corps, parfois légèrement potelé.  Puisqu’ils vivent dans les sous bois, ils sont souvent très pale, mais bronze vite l’été dans les clairières. Souvent, leur peau est parsemée de tâche de rousseur. Les Huldres ont les mains griffus, les pieds et le dos recouverts d’une très légère fourrure, la plus douce dans doute que l’on puisse toucher. Ils possèdent une queue de renard toujours rousse, qui à tous les coups saura trahir leurs émotions. Leurs visages est enfantins, aux traits rond et jeune (ils ne vieillissent que lentement, et auront l’aspect d’une personne de 30 ans à peine au crépuscule de leur vie), bien qu’une grande dureté transparaisse. En effet, ils sont plus proche de l’état sauvage que tout les autres Faës, ils sont indomptables et cela se voit dans leurs yeux. Leurs yeux qui d’ailleurs, brillent d’une lueur très particulière. Souvent en forêt, vous ne verrez que leurs yeux briller dans l’obscurité, vous observant sans siller…



Rusalkia

Origine : Slave

État d'esprit : Malfaisant

Espérance de vie : 230 ans

Folklore : Dans la mythologie slave, les Rusalkia sont des êtres très particuliers. Elles ont inspirés de nombreuses croyances : naïades ou sirènes de l'Antiquité, ondines ou dames blanches du Moyen Âge occidental. Cachées dans les épaisses forêts ou les clairières de sous-bois, elles épient les voyageurs et, si elles peuvent se saisir de l'un d'eux, elles l'entourent en riant et le chatouillent jusqu'à ce qu'il périsse dans les convulsions du rire. Tout imprudent qui se baigne avec une Rusalkia est entraîné par elles au fond de l'eau. Elles manifestent une vindicte insatiable : elles observent si on leur porte des offrandes à la lisière des champs et elles s'en prennent aux villageois qui oublient de leur rendre cet hommage…

Réalité : Tout est exacte. Tout est absolument vrai et pire encore : les Rusalkia sont terriblement vils et elles méprisent les Hommes au point de s’amuser de leur mort. Si elles paraissent frivoles, adeptes naïves de la luxure où les Hommes les plongent facilement, il n’en ait rien… au contraire. Une Rusalkia n’aiment pas les relations amoureuses, elles ensorcellent les Hommes, et les entraines à leur perte.

Caractéristiques : Etranges Faës, cette espèce est exclusivement féminine. Elles sont les seuls Faës à avoir deux manières de perdurer : soit on nait Rusalkia, soit on le devient suite à une mort (Humaine). Puisque c’est une espèce féminine, les Rusalkia se reproduisent avec les Nuckelavees, qui souvent doivent les convaincre et les séduire (chose peu évidente) et prendre une forme Humaine pour ne pas les dégouter. Sinon, et comme les Banshees, les Rusalkia sont d’origines Humaines, mais ne le sont pas resté longtemps. Ce sont des jeunes filles maudites par leurs parents, des suicidées, des noyées, des jeunes filles s'étant égarées dans la forêt, des jeunes filles mortes pendant la semaine de la Trinité, ou des femmes volés par des Nuckelavees. Mais elles ont en commun le fait d’haïr les Hommes et de vouloir s’en venger à tout prix. Ils n’y a pas de différence entre une Rusalkia née de manière naturelle ou transformée suite à sa mort Humaine, les deux sont de ‘pure race’ et elles ne se dénigrent pas entre elles.

Les Rusalkia peuvent être jeunes et belles ou vieilles et repoussantes, et même passer du premier état au second. Dans le premier cas, elle se distinguent par leur légèreté qui leur permet de passer sans encombre d'une branche d'arbre à une autre, par leurs longs cheveux, épais, verts, bleu ou roux, par leur voix suave dont il faut se méfier. Dans le second cas, elles sont de dimensions impressionnantes, avec des seins pendants et un bâton crochu avec lequel elles harponnent les passants. Elles peuvent aussi se présenter sous la forme de belette, se changer en poisson argenté ou se vêtir de brume et de fleurs. Elles ont la capacité d’envouter les Hommes, qui entre dans une transe amoureuse extrême et ne verront plus qu’elles… capable de mourir pour leur plaire.

Elles vivent en bande, toujours nues ou simplement couvertes d’une cape. Les Rusalkia passent leurs temps à folâtrer, chanter d’une voix cristallines et se baigner dans les ruisseaux de sous bois, où elles vivent hiver comme été. Les goûts pour l’eau est légendaire et elles savent parfaitement rester en apnée pendant des heures et sont d’excellentes nageuses. Elles ne craignent absolument pas le froid et apprécie au contraire, la neige par-dessus tout. Elles ne sont pas entièrement négatives. L'une d'elles peut tomber amoureuse d'un jeune homme, l’emmener dans son habitat, l'entraîner dans sa passion et en faire son amant. Il n'en reviendra pas ou en gardera une nostalgie éternelle. Enfin, les Rusalkia craignent l'orage et elles disparaissent sous l’eau au premier roulement de tonnerre.

Apparence : Les Rusalkia sont les Faës les plus proches des Humains (du moins, physiquement !). A vrai dire il n’y a aucune différence entre une femme Humaine et une Rusalkia… sauf que cette Faës est suave, sensuelle, charnelle, et extrêmement envoûtante. Voluptueuse et féline, elle attire les regards et respire la luxure. Elles sont cependant de taille moyenne pour une Humaine, et sera considéré par les femmes comme une beauté fraiche et naturelle… autrement dit, les Humaines ne verront que rarement les Rusalkia comme une menace pour leur couple ou une source de jalousie. Sous forme Humaine, c’est parfois seulement la couleur de cheveux qui change. A la lumière de la lune, les Rusalkia brillent d’une lueur bleutée, qu’elles peuvent transmettent aux eaux dans lesquelles elles se baignent.



Selkie


Origine: Ecosse

État d'esprit : Pacifique

Espérance de vie : 150 ans

Folklore : Désignés comme "le peuple phoque", en Écosse ils peuvent porter le nom d'Haaf-Fish. Les Selkies sont des créatures imaginaires issues principalement du folklore des Shetland. Elles y sont décrites comme de superbes jeunes filles (ou assez exceptionnellement comme de beaux jeunes hommes) qui revêtent une peau de phoque dans le but de se changer en cet animal marin et de plonger dans la mer. Une fois sortie de l'eau, ce qu'elle fait toujours la nuit la Selkie quitte sa peau et danse à la lueur de la Lune. Si un homme découvre alors son accessoire ensorcelé et le dérobe, la Selkie devra lui obéir tant qu'elle ne l'aura pas retrouvé. Dans cette situation, il arrive parfois que la femme-phoque et l'homme qui la tient sous sa coupe finissent par s'attacher l'un à l'autre, se marient et aient des enfants, mais si la peau n'est pas détruite par le feu et que la Selkie la retrouve, elle plongera dans les profondeurs de l'océan pour ne jamais revenir, laissant mari et enfants, tout comme certaines sortes de sirènes.

Réalité : Il y a beaucoup de vrai dans cette histoire, mais ces faës sont nettement plus complexe qu’il n’y parait. Le folklore de la peau de phoque est cependant faux, car les Selkies tirent leur pouvoir d’elle-même et non d’un accessoire ensorcelé. Beaucoup d’humains cependant, traquaient autrefois les phoques dans l’espoir de voir apparaitre de belles jeunes femmes…

Caractéristiques : Les Selkies possèdent de très nombreuses capacités. Comme toutes les Faës d’abord, ils peuvent prendre une forme Humaine qui leur permet de vivre parmi le commun des mortels. D’ailleurs, ils sont souvent très partagés sur le sujet et préfère leurs vies ‘à l’état sauvages’. Ils vivent toujours proches de la mer, incapable de s’en séparer. Leur spécificité est de se changer en phoque. Une forme sous laquelle ils se sentent d’avantage eux même et grâce à laquelle ils peuvent vivre dans l’eau la plus glaciale ! Les Selkies ont d’ailleurs été jusqu’en Islande et en Norvège, car ils sont mine de rien, plutôt friand de voyage sous marin et de découverte. Malheureusement, il ne supporte pas l’eau chaude et plus d’un Selkie c’est retrouvé très malade à force de voyager en méditerrané. Sous leur forme de phoque, ils sont extrêmement rapide et possède les mêmes aspirations et caractéristiques que l’animal en lui-même. Ils sont cependant plus joueurs, et savent aussi déjouer les pièges tendus par les Humains, notamment les pécheurs.

Sous leur forme de Selkies, ces Faës possèdent aussi beaucoup de dons. Ils savent parfaitement se rendent invisible aux yeux des Humains grâce à un talent certain de camouflage. Ils sont captivés par les perles phosphorescentes, et les Selkies qui en possèdent les portes souvent avec ferté comme une marque de ‘noblesse’. C’est aussi le plus beau cadeau que l’on puisse faire à ces créatures, et souvent une preuve d’amour très profonde.
Pour beaucoup, les Selkies sont des Faës exclusivement féminines… Mais c’est faux ! Bien que les individus masculins soient extrêmement rares et donc très convoités par les jeunes Selkies en quête de partenaire. Il est donc courant qu’un mâle entretienne des relations avec plusieurs Selkies femelles sans qu’il n’y ait de jalousie ! Si les Selkies femelles apprécient grandement de s'extraire de leur forme animale histoire de danser et chanter sous la caresse de l’astre nocturne, les Selkies mâles eux ont un caractère plus ombrageux : ils leur arrivent de temps en temps de déchaîner des tempêtes épouvantables dans le but de faire sombrer les bateaux, vengeant ainsi les massacres aveugles perpétrés par l'homme sur les habitants des fonds marins. Les femelles aussi ont se don, mais l’exploite souvent moins car leur pureté leur en empêche souvent. En dehors de cela, les Selkies mâles sont également pourvus de grands pouvoirs de séduction (leur stupéfiante beauté est un atout dans ce domaine) sur la gent féminine (humaine). Ils cherchent parfois à trouver de la compagnie auprès de celles qui ont été déçues par la vie. Quand aux femelles Selkies, elles ont des doigts de glace et peuvent geler par un simple touché. En commun, ils sont le des sens très développer et une rapidité accrus sous n’importe quelles formes. Quand au don de déclencher les tempêtes, c’est uniquement dans leur peau de phoque, et quand leurs émotions sont néfastes (chose terriblement rare !) que cela peu se produire.

Apparence : Sous leur véritable forme, les Selkies ont d’abord une apparence très enfantine. Ils ressemblent en effet aux Leprechauns, dont ils sont d’ailleurs cousins. Ils mesurent à peu près 50 cm et ont une un air terriblement espiègle et clairement adorable. Les Selkies sont souvent très menus, voir considéré comme maigrelet. Leur peau est tintée d’un bleu légèrement pailleté et à la lueur de la lune, ils brillent comme de l’argent. Leurs cheveux peuvent avoir toutes les couleurs possibles, mais souvent ils possèdent une longue mèche blanche comme de la neige. Ils aiment se vêtir de fourrure blanche ou grise, quand ils ne se trémoussent pas les fesses à l’air !

© Superno√A ; pour In Umbra Noctis


- SHADOW OF THE NIGHT -
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
 

Bestiaire ; Les Faës

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bestiaire
» Bestiaire fantastique
» ~ Le Bestiaire ~
» Page 2 ¤ Le Bestiaire de Oo-Spn
» Le Bestiaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IN UMBRA NOCTIS :: Appendix-