IUN DEMENAGE En savoir plus en cliquant ici
TUMBLR DE IUN Un nouvel univers plein d'horreur vient d'ouvrir ! Le visiter en cliquant ici
LYCANS Les loups solitaires ne sont plus acceptés, vous devez figurer dans une meute.
WOLPERTÏNGERS Merci de ne plus créer de wolpertïnger Loups, ou Félins, qui sont déjà en surnombres.

Partagez | 

 Quelle idée de faire une colocation avec un inconnu ! [Ft. Ruben]


Silence is a true friend who never betrays.
Aller à la page : Précédent  1, 2

Identity Card
Je suis en ville depuis le : 27/01/2015 Nombre de messages : 67 Points : 1520 On me connait sous le pseudo : littlepaddle Je porte l'avatar de : Cameron Monaghan J'ai utilisé des images de : Trumblr
J'ai : 119 ans Je travaille comme : chercheur d'emploi et vagabond Actuellement, je suis : Célibataire ♧ Citoyen d'Edimbourg depuis 1913 ♧ Compte plus d'une vingtaines d'objets dans ses effets personnels cachés aux quatre coins de la ville et aux alentours ♧ Vit discrètement d'une maison à une autre ♧ A été renvoyé d'une petite dizaine de travail, réputé bien trop maladroit ♧ Regrette une boutique d'antiquaire qui n'existe plus aujourd'hui ♧ Les ruines d'un château est l'un de ses endroits fétiches, tout comme un ancien cimetière où dansent les feux-follets ♧ Apporte une grande importance aux fêtes et célébrations ♧ Adore le chocolat chaud Whisky ♧ Le sac bandoulière qui l'accompagne dans toutes ces escapades fait preuve d'une solidité sans pareil ♧ Connaît chaque recoins de la ville et ces alentours ♧ A un sens pointu de l'orientation ♧ A toujours trouvé étrange le fait de porter des vêtements ♧ A une sainte horreur des vipères ♧ Fan d'un feuilleton télévision "Les coeurs du Connemara" ♧
Tell Me More
Got It !

Mar 21 Avr - 23:02





Ruben savourait son fameux breuvage. Ce n'est que lorsqu'il reposa sa tasse à moitié vide, qu'il porta un peu plus d'attention sur Nylia. Elle était étrange, moins bavarde, moins enthousiaste...peut-être que le chocolat Whisky avait du mal à passer, pensa Ruben en se replongeant finalement dans sa tasse.

- Et bah, c'était bien bon ! S'exclama le Pixie en passant une main sur son ventre. Dommage que leur tasse ne soit pas plus grande...

Ruben attendait une réaction de la part de Nylia, ne serait-ce qu'un de ces sourires, ou bien un simple regard, mais rien. L'humaine se contentait d'observer la pluie qui s'abattait derrière la fenêtre. La mine presque déconfite.

Il ne savait trop comment attirer l'attention de l'humaine. Elle ne l'avait qu'en même pas attiré jusqu'ici pour tirer la tronche ? Se demanda Ruben en jetant un coup d’œil sur le plafond ; se demandant alors ce qu'il pouvait bien se trouver en haut.
Nylia ne se montrait pas vraiment d'une bonne compagnie, pourtant elle semblait si contente...c'est alors que l'esprit de Ruben tilta. Mais bien sûr, comme n'y avait-il pas pensé plus tôt ?

- T'inquiètes pas, la pluie va bien s'arrêter à un moment donner ! Lui dit-il. Et puis, ce n'est pas si grave que ça...à condition de ne pas avoir une paire d'aile ! Ricana le Pixie avant de remarquer qu'il était bien le seul à trouver sa remarque amusante. Bien évidemment, l'humaine ne pouvait pas comprendre. Dommage, elle aurait certainement rit sinon, se réconforta Ruben.

Toujours est-il que rien ne faisait effet sur Nylia. Elle se contenta de laisser ses bras croiser. Ruben toussota, comme s'il craignait qu'elle l'ait oublié. Son regard croisa la tasse de cappuccino vide.

- Ah...je vois...tu me fais la tête. Réalisa Ruben, se mordant le coin de la lève. Bouge pas...si c'est que ça, je peux t'en chercher un autre. Ils doivent sûrement en avoir encore...hein ?

Ruben regarda Nylia, attendant que celle-ci croise son regard. Enfin.






[/color]
Revenir en haut Aller en bas

Identity Card
Je suis en ville depuis le : 18/01/2015 Nombre de messages : 98 Points : 2249 On me connait sous le pseudo : Hanae Je porte l'avatar de : Nicola Peltz DC : / J'ai utilisé des images de : Google, Tumblr, Bazzart
J'ai : 20 ans Je travaille comme : Mannequin Actuellement, je suis : Célibataire et hétérosexuelle
Tell Me More
Got It !

Sam 25 Avr - 23:11
Quelle idée de faire une colocation avec un inconnu !
Ruben & Nylia.



Comme la plupart du temps, je restais silencieuse et froide. Pourtant, lorsque j'étais en présence d'une personne (masculine ou féminine), j'essayais de faire des efforts et montrer que je pouvais être quelqu'un de bien, malgré peut-être des petites maladresses ou encore avec une certaine froideur. Mais là, je devais avouer que Ruben m'avait sacrément vexé. Il osait faire une sorte de caprice pour ne pas me faire goûter de son breuvage, mais en plus il avait eu le culot de boire entièrement ma boisson ! Je ne savais vraiment pas s'il se fichait de moi, ou s'il n'avait pas fait exprès. En attendant, il m'ignorait tout en buvant sa tasse. Je pouvais l'entendre parler par moment mais je ne bronchais rien, me contentant de regarder la pluie battante à l'extérieur du petit café. J'avais fini par me réchauffer un peu, mais je devais avouer qu'un bon bain au retour n'était pas de refus.
Même si le jeune homme m'adressait la parole, je l'ignorais ouvertement, si bien même qu'il ne remarqua mon changement d'attitude et la raison qu'au bout d'un moment. Et bien, je ne savais pas trop si je devais devenir sarcastique et l'applaudir en l'encourageant car il était sur la bonne voix, ou bien le regarder avec un regard froid et vide, comme j'avais souvent l'habitude de faire. Ses remarques ne me faisaient pas rire, surtout celles en rapport avec les ailes des fées. Quel était le lien entre la pluie et les fées ? De toute manière, ces petites créatures n'existaient que dans les dessins-animés et dans les contes pour enfants.

Je lâchais ensuite un petit soupire avant de reporter mon regard sur Ruben, croisant finalement son regard. Je restais froide, mes bras toujours croisés sur ma poitrine, ainsi que mes jambes croisées l'une au dessus de l'autre. J'avais ce don pour redevenir froide en quelques secondes, surtout lorsque l'on me "provoquait" plus ou moins explicitement. Au bout de très longues minutes, le jeune homme me proposa de me reprendre la même boisson. J'hochais à peine la tête, étant en train de réfléchir aux diverses réponses que je pouvais lui dire. Entre jouer la comédie, être sarcastique ou juste essayer d'être... gentille. Finalement, je finis par dire d'un ton assez sec.

- Fais comme tu veux, je m'en fiche. Et oui, ils en refont, comme ton Chocolat Whisky si tu en voulais un autre, par hasard..

Sans plus attendre, je détournais de nouveau mon regard vers l'extérieur, lâchant un faible soupire.


© Mzlle Alice.



   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   
• Si la vie nous met au tapis, nous sommes les seuls
à décider si nous nous relevons ou non •  © Mzlle Alice.

   
Revenir en haut Aller en bas

Identity Card
Je suis en ville depuis le : 27/01/2015 Nombre de messages : 67 Points : 1520 On me connait sous le pseudo : littlepaddle Je porte l'avatar de : Cameron Monaghan J'ai utilisé des images de : Trumblr
J'ai : 119 ans Je travaille comme : chercheur d'emploi et vagabond Actuellement, je suis : Célibataire ♧ Citoyen d'Edimbourg depuis 1913 ♧ Compte plus d'une vingtaines d'objets dans ses effets personnels cachés aux quatre coins de la ville et aux alentours ♧ Vit discrètement d'une maison à une autre ♧ A été renvoyé d'une petite dizaine de travail, réputé bien trop maladroit ♧ Regrette une boutique d'antiquaire qui n'existe plus aujourd'hui ♧ Les ruines d'un château est l'un de ses endroits fétiches, tout comme un ancien cimetière où dansent les feux-follets ♧ Apporte une grande importance aux fêtes et célébrations ♧ Adore le chocolat chaud Whisky ♧ Le sac bandoulière qui l'accompagne dans toutes ces escapades fait preuve d'une solidité sans pareil ♧ Connaît chaque recoins de la ville et ces alentours ♧ A un sens pointu de l'orientation ♧ A toujours trouvé étrange le fait de porter des vêtements ♧ A une sainte horreur des vipères ♧ Fan d'un feuilleton télévision "Les coeurs du Connemara" ♧
Tell Me More
Got It !

Mar 5 Mai - 22:51





Cela ne faisait aucun doute ; elle était en colère. Ruben trouvait cette fille de plus en plus compliqué, pourtant il pensait s'en être assez bien sorti jusque présent...mais il a fallu que cette tasse de cappuccino vienne mettre son grain de café. Ruben resta un moment à sa place, sans un mot, semblant ne pas oser le moindre geste même, si ce n'est son regard qui se baladait d'un coin à un autre du bar, jetant au passage un coup d’œil discret sur l'humaine. Pensait-il vraiment que le temps suffirait à apaiser le caractère de Nylia ? Essayer ne lui coûterait pas plus cher, cela dit, Ruben ne supportait pas ce silence.

Discrètement, il quitta la table, s'approchant du comptoir et cherchant, du regard, quelqu'un à qui passer une nouvelle commande. Si une tasse de cappuccino avait semer la zizanie, une autre pourrait certainement mener à la réconciliation. Une jeune femme approcha alors, le badge sur son chemisier indiquait qu'elle travaillait dans cet endroit et qu'elle s'appelait Sandra. Après avoir attentivement observé le badge de la serveuse, Ruben passa alors une nouvelle commande et patienta à nouveau, s'amusant à faire tourner les pailles dans leur présentoir pour finalement le renverser par terre. Ruben se précipita sur les pailles, se dépêchant de les ramasser et de les replacer dans leur pot avant que qui que ce soit s'aperçoive de sa maladresse. Lorsqu'il se redressa, le pot de paille entre les mains, Ruben tomba nez à nez avec la serveuse qui l'observa – les deux tasses à la main – d'un air perplexe. Ruben déposa les pailles, un large sourire innocent sur le visage et s'empara des deux tasses, sans oublier de remercier la jeune femme.

- Et voilà ! Tout est réparé ! S'exclama Ruben en déposant la tasse de cappuccino sur la table, devant Nylia, avant de regagner sa place, sa tasse de chocolat entre les mains. Allé, fais pas la tête ! La prochaine fois, je ferais plus attention... Ruben se précipita sur sa tasse, l'entamant déjà de moitié. Parle moi plutôt de ce type sur la photo, tu sais, celle que tu regardais chez-toi !

Ruben garda sa tasse entre les mains, regardant Nylia, attendant que celle-ci lui raconte l'histoire de cette photo. Il fallait après tout qu'il en sache un peu plus sur celle avec qui il allait vivre.






[/color]
Revenir en haut Aller en bas

Identity Card
Je suis en ville depuis le : 18/01/2015 Nombre de messages : 98 Points : 2249 On me connait sous le pseudo : Hanae Je porte l'avatar de : Nicola Peltz DC : / J'ai utilisé des images de : Google, Tumblr, Bazzart
J'ai : 20 ans Je travaille comme : Mannequin Actuellement, je suis : Célibataire et hétérosexuelle
Tell Me More
Got It !

Ven 8 Mai - 22:34
Quelle idée de faire une colocation avec un inconnu !
Ruben & Nylia.



Il fallait croire qu'enfin ce jeune homme avait remarqué clairement que j'étais en colère contre lui. Il avait beaucoup de cran et surtout de culot pour faire ceci. Je restais donc silencieuse, attendant de voir s'il allait ou non me payer un nouveau cappuccino au caramel pour se faire pardonner. J'étais très vexée et j'allais le rester pendant un moment, c'était presque sûr. Lorsque j'étais vexée et que j'en voulais personnellement à une personne, je pouvais l'ignorer pendant plusieurs jours jusqu'à ce qu'elle décide de me parler de nouveau et qu'elle s'excuse. Ruben n'allait pas être une exception à la règle, c'était sur.
Néanmoins, je fus surprise lorsque celui-ci se redressa et se ôta de sa chaise pour se diriger vers le comptoir. Un petit sourire de satisfaction vient orner mon visage. Il avait décidé de faire quelques efforts et il remontait un peu dans mon estime. J'observais alors de loin le jeune homme au comptoir, essayant tout de même d'être un minimum discrète pour ne pas qu'il se sente observé, même s'il devait quelque part ressentir cette sensation. D'un côté, son comportement m'amusait par ses gestes qui pouvaient sembler un peu précipités ou comiques, mais d'un autre côté il était par moment agaçant à faire les choses de travers. Néanmoins, il avait un certain charme et c'était sans doute pour ça que j'avais décidé à l'accueillir chez moi; parce qu'il gardait une part de mystère.

Je ne pus m'empêcher de laisser échapper un petit rire à la vue de sa bêtise. Décidément, il n'avait pas l'air très habile de ses mains. Mais sa manière d'agir était plutôt marrante sur les bords. Il agit avec une extrême rapidité pour réparer sa bêtise et j'en fus presque surprise. Il n'avait pas l'air d'avoir un mauvais fond ce garçon. Il faisait juste des gaffes, un peu comme moi lorsque j'étais enfant. D'un côté, un sentiment de jalousie m'habitait car j'avais envie d'être comme ce garçon. Il avait l'air de se fichait de faire n'importe quoi, tant qu'il était heureux et qu'il vivait bien c'était le principal.
Puis, il revint environ cinq bonnes minutes plus tard avec deux tasses. En plus d'avoir repris un cappuccino au caramel pour moi, il avait sans doute craqué pour un second chocolat whisky. Je le regardais revenir, silencieuse, puis il me tendit ma tasse et je le remerciais alors timidement avant de prendre celle-ci, un petit sourire sur mes lèvres. J'hochais ensuite la tête à ses dires car oui, je ne lui en voulais plus. Il avait trouvé un très bon moyen pour se faire pardonner et cela avait fonctionné à merveille.
Alors que j'allais goûter à mon cappuccino au caramel, Ruben me coupa dans mon élan et j'ouvris en grand mes yeux, surprise qu'il me pose une telle question. C'est alors que je reposais ma tasse encore pleine sur la table et face à moi, avant de prendre une grande inspiration et de dire doucement et d'une voix timide, voire presque hésitante.

- Cet homme c'est... C'est mon père.. Il est mort d'un accident de voiture lorsque j'étais encore enfant. J'en ai beaucoup souffert à vrai dire, car c'était le seul membre de ma famille que j'aimais réellement. Pour tout t'avouer, j'ai fait une dépression à cause de ça aussi..

Je baissais alors sans plus attendre la tête vers ma tasse d'où une petite fumée blanche s'échappait, et je me mis à triturer nerveusement mes doigts. Mon sourire s'était presque aussitôt effacé de mes croissants de chair, laissant place à une mine triste sur mon visage.


© Mzlle Alice.



   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   
• Si la vie nous met au tapis, nous sommes les seuls
à décider si nous nous relevons ou non •  © Mzlle Alice.

   
Revenir en haut Aller en bas

Identity Card
Je suis en ville depuis le : 27/01/2015 Nombre de messages : 67 Points : 1520 On me connait sous le pseudo : littlepaddle Je porte l'avatar de : Cameron Monaghan J'ai utilisé des images de : Trumblr
J'ai : 119 ans Je travaille comme : chercheur d'emploi et vagabond Actuellement, je suis : Célibataire ♧ Citoyen d'Edimbourg depuis 1913 ♧ Compte plus d'une vingtaines d'objets dans ses effets personnels cachés aux quatre coins de la ville et aux alentours ♧ Vit discrètement d'une maison à une autre ♧ A été renvoyé d'une petite dizaine de travail, réputé bien trop maladroit ♧ Regrette une boutique d'antiquaire qui n'existe plus aujourd'hui ♧ Les ruines d'un château est l'un de ses endroits fétiches, tout comme un ancien cimetière où dansent les feux-follets ♧ Apporte une grande importance aux fêtes et célébrations ♧ Adore le chocolat chaud Whisky ♧ Le sac bandoulière qui l'accompagne dans toutes ces escapades fait preuve d'une solidité sans pareil ♧ Connaît chaque recoins de la ville et ces alentours ♧ A un sens pointu de l'orientation ♧ A toujours trouvé étrange le fait de porter des vêtements ♧ A une sainte horreur des vipères ♧ Fan d'un feuilleton télévision "Les coeurs du Connemara" ♧
Tell Me More
Got It !

Dim 10 Mai - 17:45





Attentif à la réponse que lui apportait Nylia, Ruben ne bougea pas d'un cil, seul les traits de son visage se relâchait au fur et à mesure qu'il apprenait ce petit morceau d'histoire. Il trouvait cette histoire bien dommage, triste également. Cependant, cela pouvait expliquer en parti le caractère de cette jeune humaine, après tout, certaines expériences de la vie endurcissent les esprits et leur caractère.

Remarquant l'expression de Nylia, Ruben se demanda s'il avait été malin de lui poser ce genre question, surtout au moment où elle s'apprêtait à ne plus faire la moue. Bien décidé à lui faire quitter cette tristesse sur son visage, Ruben se pencha par dessus la table et enlaça Nylia, manquant au passage de renverser les deux tasses. Serrant son étreinte, Ruben tapota le dos de l'humaine.

- T'inquiète pas, maintenant tu n'es plus seule ! Réconforta Ruben, presque allongé de tout son long sur la table, en continuant de maintenir Nylia contre lui, la tête de cette dernière presque écrasé contre son épaule. Un geste quelque peu étrange dans sa manière, mais toutefois sincère. Ruben ne supportait pas la tristesse sur un visage, il préférait les sourires, les rires, les expressions rayonnantes. Alors qu'il commençait sérieusement à écraser Nylia, il s'en détacha, mais resta sur la table à l'observer avec de grands yeux. Tu sais, je me suis toujours dit que l'on ne rencontre pas certaines personnes par hasard ! S'exclama le rouquin en regagnant sa chaise pour boire une gorgée de son chocolat Whiskey. Peut-être que nous nous sommes connus pour une raison qui expliquerait ce pourquoi nous nous sommes connus ! Il continua, sans se demander s'il était suffisamment clair. En tout cas, sache que je ferais tout pour te porter chance ! Cela paraissait peut-être étrange aux oreilles de l'humaine, mais pour Ruben, ça n'avait rien d'étrange. Il l'avait toujours fait envers ceux qu'il appréciait. Soudain, Ruben s'emporta dans son discours, debout sur la chaise, il entama un son discours...

- Et si jamais quelqu'un te pose problème, je m'en occuperais ! Je lui ferais avaler sa langue et lui botterais les fesses jusqu'à ce que son trou de balle lui remonte jusque dans sa bouche ! Et je le maudirais jusque la fin de ses jours ! OOOOooooh oui ! Prend garde à toi, Marot ! Il prononça, l'air sévère, le doigt pointé sur le serveur à l'autre bout du bar qui , immobilisé, observa Ruben avec de grands yeux. Le Pixie le remarqua alors et lui fit un petit signe de la main avant de se rasseoir sur sa chaise, afin de se remplir la pense de son chocolat chaud, comme si de rien n'était.

- Donc je disais que les rencontres, c'est pas que du hasard...si ça se trouve, tu as besoin de moi ! Il reprit, calmement, un large sourire sur le visage. C'est quand ton anniversaire ?







[/color]
Revenir en haut Aller en bas

Identity Card
Je suis en ville depuis le : 18/01/2015 Nombre de messages : 98 Points : 2249 On me connait sous le pseudo : Hanae Je porte l'avatar de : Nicola Peltz DC : / J'ai utilisé des images de : Google, Tumblr, Bazzart
J'ai : 20 ans Je travaille comme : Mannequin Actuellement, je suis : Célibataire et hétérosexuelle
Tell Me More
Got It !

Mer 20 Mai - 19:11
Quelle idée de faire une colocation avec un inconnu !
Ruben & Nylia.



Voila, il connaissait un petit bout de ma vie. Un passage plutôt triste et ennuyeux. Par moment il m'arrivait d'avoir des périodes de mélancolies mais ces temps-ci ce n'était point le cas. Je restais donc silencieuse, regardant cette tasse remplie de cappuccino au caramel. D'habitude, je me serais jetée dessus et boire presque cul-sec cette boisson que j'adorais tant mais là, je n'avais plus trop le moral pour le faire. Je levais de temps en temps mes pupilles vers Ruben pour le regarder, mais je n'arrivais même pas à lui adresser un faible sourire, ne serait-ce qu'un faux. C'est alors qu'il se redressa et me pris dans ses bras. Mes joues se tintèrent de rose et je fis de grands yeux. Je n'avais pas l'habitude de ce genres d'étreintes, surtout que je n'étais point tactile. Mais timidement, je vins passer mes bras autour du corps de Ruben, posant mes mains fines en plein milieu de son dos. Je restais silencieuse, profitant de cette étreinte que celui-ci me faisait. Je sentais sa main qui tapotait mon dos, et il m'adressa des paroles réconfortantes. Je laissais échapper un maigre sourire, voyant que celui-ci essayait de me rassurer et de me redonner un peu le moral. Puis, il me parla du hasard et que chaque personne que l'on rencontrait s'avérait déjà écrit dans nos vies. Sûrement ? Mais parfois, il y avait des choses qui s'ajoutaient dans ce long fil mais parfois, il suffisait d'un coup de ciseau pour le couper...

- Me porter chance ? Tu serais alors comme un porte bonheur ? Si tu pouvais éloigner tout le malheur et la malchance qui m'entourent, je t'en serai extrêmement reconnaissante.

A vrai dire, je ne croyais guère à ses paroles, mais cela me réconfortait et me redonnait une once d'espoir. Cela me faisait extrêmement plaisir de voir que quelqu'un était gentil avec moi et attention à ma personne, surtout. J'avais été si seule jusqu'à maintenant, et Ruben allait sans doute faire parti de ma vie pendant un petit bout de temps. Même s'il avait l'air de faire pas mal de bêtises, ce jeune homme avait l'air d'être une bonne personne. Au fond, j'allais peut-être réussir à m'attacher à lui petit à petit, même si pour le moment j'étais toujours un peu réticente de complètement me laisser aller.
Alors que je commençais un peu à m'étouffer dans ses bras car il me serrait plutôt fortement, il me relâcha et je pus souffler un peu. Je le regardais et il se leva alors sur sa chaise avant d'entamer une sorte de petit discours de menace envers quiconque me causerait du soucis. Sa manière de se comporter me fit sourire un peu plus, et je lâchais même à la fin un petit rire car je le trouvais vraiment adorable. Je ne savais point comment il pouvait me protéger, mais si réellement il pouvait le faire, j'en serai extrêmement étonnée mais surtout rassurée que quelqu'un puisse vraiment me défendre en cas de soucis. Au bout d'un moment il fini par se rasseoir et se remis presque aussitôt à boire son breuvage. Je pris moi aussi ma tasse en main avant de commencer à boire ma boisson. C'est alors que Ruben se remit à parler et je l'écoutais attentivement. Puis, il me demanda ma date d'anniversaire et je lui répondis alors sans réfléchir.

- Je suis née le 8 janvier. Et toi, tu es né quand ?


© Mzlle Alice.



   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   
• Si la vie nous met au tapis, nous sommes les seuls
à décider si nous nous relevons ou non •  © Mzlle Alice.

   
Revenir en haut Aller en bas

Identity Card
Je suis en ville depuis le : 27/01/2015 Nombre de messages : 67 Points : 1520 On me connait sous le pseudo : littlepaddle Je porte l'avatar de : Cameron Monaghan J'ai utilisé des images de : Trumblr
J'ai : 119 ans Je travaille comme : chercheur d'emploi et vagabond Actuellement, je suis : Célibataire ♧ Citoyen d'Edimbourg depuis 1913 ♧ Compte plus d'une vingtaines d'objets dans ses effets personnels cachés aux quatre coins de la ville et aux alentours ♧ Vit discrètement d'une maison à une autre ♧ A été renvoyé d'une petite dizaine de travail, réputé bien trop maladroit ♧ Regrette une boutique d'antiquaire qui n'existe plus aujourd'hui ♧ Les ruines d'un château est l'un de ses endroits fétiches, tout comme un ancien cimetière où dansent les feux-follets ♧ Apporte une grande importance aux fêtes et célébrations ♧ Adore le chocolat chaud Whisky ♧ Le sac bandoulière qui l'accompagne dans toutes ces escapades fait preuve d'une solidité sans pareil ♧ Connaît chaque recoins de la ville et ces alentours ♧ A un sens pointu de l'orientation ♧ A toujours trouvé étrange le fait de porter des vêtements ♧ A une sainte horreur des vipères ♧ Fan d'un feuilleton télévision "Les coeurs du Connemara" ♧
Tell Me More
Got It !

Ven 22 Mai - 20:10





Le sourire et le rire ( aussi petit qu'il soit ) sonnait comme une début de victoire aux oreilles de Ruben. Il y était arrivé, il y était parvenu à retirer cette moue sur le visage de Nylia. De nouveau assis sur sa chaise, sa tasse entre les mains, humant toujours le reste de chocolat Whisky qui lui restait, Ruben ignorait s'il était capable d'éloigner la totalité des malheurs dans une vie, en tout cas il se sentait capable de l'atténuer.

- Le 8 Janvier ? Ça alors, c'est le même jour que la fête du... Ruben s'arrêta, prit par le doute. Ah non, fausse alerte...y a rien ce jour-là, mais ça reste un bon jour pour y fêter ton anniversaire, tu sais ! Le 8 Janvier, c'est entre le 7 et le 9...ouai c'est un bon emplacement. Quant à mon anniversaire...c'est...

Impossible de se rappeler de cette date. Ruben fêtait tellement de jour, tellement de mois, d'années, qu'il avait fini par en perdre le jour qui le concernait vraiment. Et puis, ils étaient tellement nombreux dans sa famille, que même ces parents se trompaient dans les dates, ou bien oubliaient tout simplement, pensant déjà avoir fêté la naissance d'un tel ou d'un tel. À présent que la question était posé, Ruben faisait l'effort de s'en souvenir, mais rien ne venait, pas même l'année. Il l'avait bien noté quelques parts, mais où ? Il se rappel bien d'un jour particulier, mais cela commence à se faire vieux dans sa mémoire.

- C'est un jour...d'un mois...d'une année...mais je sais plus trop. Bon, on va dire que c'est...tiens, cette année, je prend le mois de Février ! Le 6 ou le 5...je sais pas encore. Tu en penses quoi ?

Il demanda sérieusement. Il n'était pas rien d'établir une date d'anniversaire, faute d'avoir perdu la sienne. Pour Ruben, ce n'était pas quelque chose d'étrange, il était seulement question d'un jour et d'une date, et puis de toute manière, un anniversaire restait un anniversaire, tant qu'il reste entre les douze mois de l'année.

- Quoi que j'aime bien Juillet et Août, c'est toujours sympa d'avoir beau temps pour son anniversaire...ça permet de faire des « barbullcues ». Par contre, le plus dérangeant, c'est peut-être la date...je voudrais empiéter sur l'anniversaire de quelqu'un d'autre...c'est vrai ça, tu trouves pas qu'il n'y a pas assez de jour pour tout le monde dans une année ?

L'heure d'une question essentielle, comme savait les poser Ruben lorsqu'il venait à trop réfléchir.

- Tu supporterais toi que quelqu'un fête SON anniversaire, le jour de TON anniversaire ? Ça perd tout son sens je trouve... Ruben termina le fond de sa tasse, encore embarrassé par la problématique.







[/color]
Revenir en haut Aller en bas

Identity Card
Je suis en ville depuis le : 18/01/2015 Nombre de messages : 98 Points : 2249 On me connait sous le pseudo : Hanae Je porte l'avatar de : Nicola Peltz DC : / J'ai utilisé des images de : Google, Tumblr, Bazzart
J'ai : 20 ans Je travaille comme : Mannequin Actuellement, je suis : Célibataire et hétérosexuelle
Tell Me More
Got It !

Dim 24 Mai - 0:39
Quelle idée de faire une colocation avec un inconnu !
Ruben & Nylia.



Je m'étais mise à boire quelques gorgées de mon cappuccino au caramel. Qu'elle était délicieuse, cette boisson. J'avoue que j'aurais été très déçue si je n'avais point pu boire ce délicieux breuvage; c'était comme une sorte de drogue pour moi. Je gardais mes yeux rivés sur le jeune homme en face de moi, l'écoutant aussi attentivement. Par moment il semblait raconter tout et n'importe quoi pour ne rien dire, sans doute; ou parce qu'il avait l'habitude de dire tout ce qui passait par sa cellule grise.
C'est alors qu'il se mis à parler de mon anniversaire et en faire tout un charabia que j'arrivais à peine à suivre. Je ne disais rien, me contentant de garder mes opinions pour moi; car à vrai dire il n'y avait pas de jour particulier qui semblait être meilleur qu'un autre, surtout pour fêter son anniversaire. Néanmoins, je souriais à peine et j'hochais la tête, faisant comme si j'étais d'accord avec ces propos afin de ne pas le vexer.
Peu après, il se mis à réfléchir sur sa date d'anniversaire. Je fronçais alors les sourcils et j'avais même arrêté de boire mon cappuccino au caramel, étant surprise de sa réaction. Ne pas connaître son anniversaire ? C'était plutôt insensé, non ? Toute personne sur cette terre est sensée connaître sa date de naissance ! Puis, il me proposa un mois et une date et j'ouvris grands mes yeux, comme bouche-bée de sa réponse. J'avoue que jamais je n'aurais pensé entendre une telle réponse. Je restais presque troublée que j'en entrouvris mes lèvres, me demandant ce que je devais répondre sur le coup. C'était une blague ? Il me demandait peut-être de deviner sa date d'anniversaire. Néanmoins au vu de l'expression que prenait Ruben, j'avais plutôt qu'il était réellement honnête.

- Euh... A vrai dire je ne sais pas trop quoi répondre. Si tu veux choisir une bonne date, prends celle qui te convient ! Moi je n'ai pas choisi de naître en hiver mais cela ne me dérange pas vraiment, à vrai dire. J'adore la neige, et comme quand j'étais petite j'étais en vacances, et bien je pouvais profiter de la neige, malgré que cela ne soit plus le cas aujourd'hui..

Nous avions commencé une sorte de débat plus ou moins palpitant mais qui semblait tout de même un peu loufoque au vu du sujet de ce débat. J'essayais tout de même de faire preuve d'intérêt envers ce sujet, même si j'étais toujours aussi surprise de sa réponse précédente.

- C'est vrai que d'avoir de la chaleur et du soleil pour son anniversaire ça doit être cool. Des "barcullcues" ? C'est quoi ça ? Hm... Comment tu pourrais empiéter sur l'anniversaire de quelqu'un d'autres ? Pleins de gens sont nés le même jour, on ne peut pas leur en vouloir ! Moi même je suis sûre que d'autres personnes sont nées le même jour que moi. Et tu sais, trois-cent soixante-cinq jours c'est un peu déplorable à côté du nombre d'êtres humains sur cette planète.

Finalement, j'avais fini par complètement m'intéresser au débat, malgré que j'eus beaucoup de mal au début. Puis, je repris ma tasse de cappuccino caramel entre mes mains et je bus quelques gorgées afin de savourer cette boisson chaude avant qu'elle ne refroidisse; elle allait perdre son goût un fois froid, comme de la viande froide que l'on doit réchauffer.
Alors que je buvais mes quelques gorgées, le jeune rouquin me posa une question et je reposais peu après ma tasse presque vide face à moi et je regardais de nouveau Ruben. J'essuyais mes lèvres à l'aide de la petite serviette en papier posée non loin, puis je réfléchis quelques secondes avant de répondre le plus honnêtement que possible.

- A vrai dire, je ne m'en préoccupe pas vraiment. Cela fait des années que je n'ai pas fêté mon anniversaire ou du moins, je n'ai pas eu celui que je voulais, malheureusement.. Mais je pense que ça doit être sympathique lorsque deux amis fêtent leur anniversaire en même temps. Enfin, c'est mon avis personnel.. Mais pourquoi tant de questions bizarres ? Tu as été traumatisé par quelque chose dans le genre ?, dis-je en riant à peine.


© Mzlle Alice.



   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   
• Si la vie nous met au tapis, nous sommes les seuls
à décider si nous nous relevons ou non •  © Mzlle Alice.

   
Revenir en haut Aller en bas

Identity Card
Je suis en ville depuis le : 27/01/2015 Nombre de messages : 67 Points : 1520 On me connait sous le pseudo : littlepaddle Je porte l'avatar de : Cameron Monaghan J'ai utilisé des images de : Trumblr
J'ai : 119 ans Je travaille comme : chercheur d'emploi et vagabond Actuellement, je suis : Célibataire ♧ Citoyen d'Edimbourg depuis 1913 ♧ Compte plus d'une vingtaines d'objets dans ses effets personnels cachés aux quatre coins de la ville et aux alentours ♧ Vit discrètement d'une maison à une autre ♧ A été renvoyé d'une petite dizaine de travail, réputé bien trop maladroit ♧ Regrette une boutique d'antiquaire qui n'existe plus aujourd'hui ♧ Les ruines d'un château est l'un de ses endroits fétiches, tout comme un ancien cimetière où dansent les feux-follets ♧ Apporte une grande importance aux fêtes et célébrations ♧ Adore le chocolat chaud Whisky ♧ Le sac bandoulière qui l'accompagne dans toutes ces escapades fait preuve d'une solidité sans pareil ♧ Connaît chaque recoins de la ville et ces alentours ♧ A un sens pointu de l'orientation ♧ A toujours trouvé étrange le fait de porter des vêtements ♧ A une sainte horreur des vipères ♧ Fan d'un feuilleton télévision "Les coeurs du Connemara" ♧
Tell Me More
Got It !

Lun 25 Mai - 15:00





La tasse entre les mains, Ruben semblait encore réfléchir au jour de son anniversaire ; un véritable débat s'installer dans sa tête, tandis que Nylia répondait à ses questions et commentait les paroles qu'avait prononcé le Pixie.

- Les barbullcues...tu sais c'est ce que les humains font en été ; ces espèces de petit bûcher pour saucisses.

Il avait dit humain ? Un manque d'attention de sa sa part, cela lui arrivait souvent lorsqu'il était préoccupé par quelque chose ; les dates d'anniversaires en l'occurrence. Ruben termina sa tasse, peut-être faudra t-il plus de temps pour songer sérieusement à une date. Lorsqu'il reposa sa tasse, Nylia affirma quelque chose que Ruben ne pouvait encore imaginer ; elle n'avait pas fêté son anniversaire depuis longtemps, comme était-ce possible ? Se demanda le Pixie, dévisageant l'humaine, comme si elle venait de se transformer en une créature étrange. Quelque chose d'inconcevable pour quelqu'un d'aussi fêtard que Ruben, lui qui ne manquait jamais une occasion de célébrer un événement, il trouvait ça « bizarre », voir complètement loufoque.

- Des questions bizarres ?! Reprit Ruben, ne trouvant pas ses questions aussi bizarre que le fait de ne pas fêter son anniversaire. Si Nylia plaisantait, Ruben prenait la question très au sérieux. Traumatisé ? Je ne crois pas... Il commença à réfléchir, à fouiller dans sa mémoire ; un traumatisme ? Il n'en avait pas souvenir, même si ces nombreux frères et sœurs auraient pu lui causer l'un de ces traumatismes. Non, pas de traumatisme ! Répondit Ruben, sûr de lui. Je me pose seulement des questions sur certaines choses que je ne comprends pas encore...comme cette façon qu'on les gens de se saluer ; il se sert la main, franchement, y a rien de chaleureux là-dedans ! Critiqua Ruben, observant à travers la vitrine ; la pluie battait toujours son pleins, ne faisant que courir un peu plus vite les quelques piétons qui n'avaient pas eu autre choix que de s'aventurer sous cette averse.

Libérant un soupire, Ruben reporta son attention sur Nylia. Il n'avait pas la moindre petite idée de comment allait se passer cette nouvelle colocation, tout du moins, il l'espérait aussi meilleur que la dernière. Pour le moment, il savait qu'elle avait un petit caractère, mais semblant facile à démêler, cette fille avait de besoin de sourire, rire et il ne savait encore quoi d'autre.

- Qu'est-ce que je ne sais pas encore de toi ? Il demanda.







[/color]
Revenir en haut Aller en bas

Identity Card
Je suis en ville depuis le : 18/01/2015 Nombre de messages : 98 Points : 2249 On me connait sous le pseudo : Hanae Je porte l'avatar de : Nicola Peltz DC : / J'ai utilisé des images de : Google, Tumblr, Bazzart
J'ai : 20 ans Je travaille comme : Mannequin Actuellement, je suis : Célibataire et hétérosexuelle
Tell Me More
Got It !

Lun 25 Mai - 18:14
Quelle idée de faire une colocation avec un inconnu !
Ruben & Nylia.



J'avais repris ma tasse entre mes mains, m'étant remis à boire ma boisson. Je la terminais assez rapidement puis je reposais ma tasse sur la table, non loin de moi. Je pris l'une de ces petites serviettes de papier afin d'essuyer mes lèvres humidifiées par le cappuccino au caramel, avant de reporter mon attention sur le jeune homme face à moi. Je l'écoutais ensuite attentivement, mes un mot vint me tilter à l'oreille : "les humains". Je fronçais alors les sourcils, c'était bel et bien la première fois que j'entendis ce mot venant de la part de quelqu'un comme moi. Quelques semaines après, je pense que j'aurais pris ce sens différemment; vu que j'allais faire la rencontre d'un homme étrange; il se changeait en homme-sirène mais aussi en centaure. Mais je ne dis rien, me contentant de croiser mes bras sur le dessus de la table et de me pencher vers Ruben, afin d'être davantage attentive à ses propos que je ne l'étais déjà. Ses paroles m'intriguaient et j'hochais la tête lorsqu'il m'expliqua ce qu'étaient les "barbullcues".

- Oh ? Je ne connais pas. C'est sans doute typique d'ici, c'est pour ça. Comme je viens de New York, les traditions et les coutumes en fonction des États sont différentes. Tu en as déjà fait toi, de barbullcues ?

Alors que je continuais d'observer Ruben, je le surpris en train de me dévisager. Avais-je dis quelque chose de travers, qu'il ne fallait pas ? Pourtant en me remémorant les paroles que j'eus dites juste avant, tout semblait normal enfin...pour moi. Néanmoins, il cessa de me dévisager rapidement car il recommença à parler, et j'étais alors toute ouïe. Il m'avoua qu'il se posait tout un tas de questions lorsque celui-ci ne connaissait pas quelque chose. Cet aveu me fit sourire un peu, car j'étais toute autant curieuse que lui. Néanmoins, j'avais plutôt l'impression qu'il se posait des questions quelques peu loufoques et futiles. J'essayais tout de même de gardais mon sérieux, avant d'essayer de répondre à sa question après avoir réfléchis durant une petite minute ou deux.

- Je suis comme toi, je me pose pleins de questions. Mais par contre, j'essaye de me poser des questions un peu plus... sérieuses et existencielles, sans trop vouloir te vexer. Et pour répondre à ta question je pense que c'est en rapport avec l'espèce humaine en générale. Comme les hommes sont des mammifères, ils se reconnaissent en se serrant la main. C'est un peu comme les chiens entre eux qui se reniflent. Après... Ce n'est qu'une supposition, hein ! Mais je crois avoir déjà lu ça quelque part..

A peine j'eus le temps d'expliquer mes propos que Ruben regarda dehors. C'est vrai que la pluie était toujours aussi importante à l'extérieur du bâtiment, et il fallait bien qu'à un moment ou à un autre nous retournions à mon loft se mettre plus à l'aise qu'ici. Je m'étais aussi mise permis de regarder dehors ce temps maussade, mais lorsque je sentis un regard se poser sur moi, je tournais alors mon visage afin de faire de nouveau face à Ruben, le regardant droit dans les yeux. Il me posa alors une question et un grand silence s'installa. Je rentrais alors dans une profonde réflexion, baissant même les yeux pour ne pas être déconcentrée par le regard du jeune homme assis face à moi. Sur moi ? Que pouvait-il y avoir d'autre à savoir ? Telle était la question..

- A vrai dire, je ne sais pas moi-même. J'ai beaucoup vécu recluse et donc personne ne pourra répondre à cette question. Mais ce que je peux te dire, c'est que je ne supporte pas que l'on parle de mon père, ou qu'on me perturbe mes petites habitudes. Bon, c'est peut-être aussi parce que j'ai vécu "seule" pendant si longtemps. Faudrait peut-être que je me débouche un coin un peu.., dis-je avant de rire un peu.


© Mzlle Alice.



   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   
• Si la vie nous met au tapis, nous sommes les seuls
à décider si nous nous relevons ou non •  © Mzlle Alice.

   
Revenir en haut Aller en bas

Identity Card
Je suis en ville depuis le : 27/01/2015 Nombre de messages : 67 Points : 1520 On me connait sous le pseudo : littlepaddle Je porte l'avatar de : Cameron Monaghan J'ai utilisé des images de : Trumblr
J'ai : 119 ans Je travaille comme : chercheur d'emploi et vagabond Actuellement, je suis : Célibataire ♧ Citoyen d'Edimbourg depuis 1913 ♧ Compte plus d'une vingtaines d'objets dans ses effets personnels cachés aux quatre coins de la ville et aux alentours ♧ Vit discrètement d'une maison à une autre ♧ A été renvoyé d'une petite dizaine de travail, réputé bien trop maladroit ♧ Regrette une boutique d'antiquaire qui n'existe plus aujourd'hui ♧ Les ruines d'un château est l'un de ses endroits fétiches, tout comme un ancien cimetière où dansent les feux-follets ♧ Apporte une grande importance aux fêtes et célébrations ♧ Adore le chocolat chaud Whisky ♧ Le sac bandoulière qui l'accompagne dans toutes ces escapades fait preuve d'une solidité sans pareil ♧ Connaît chaque recoins de la ville et ces alentours ♧ A un sens pointu de l'orientation ♧ A toujours trouvé étrange le fait de porter des vêtements ♧ A une sainte horreur des vipères ♧ Fan d'un feuilleton télévision "Les coeurs du Connemara" ♧
Tell Me More
Got It !

Mer 10 Juin - 23:45
( hj: Désolé de ce temps de réponse, c'est honteux  :please: )






Si longtemps ? Ruben s'en étonnait, se demandant bien comme une jolie humaine comme Nylia pouvait seule « si longtemps ». Ceci dit, tant mieux pour le Pixie qui n'aurait peut-être pas eu l'opportunité de trouver une nouvelle colocation si Nylia avait déjà comptée quelqu'un dans sa vie.

- Ne t'inquiètes surtout pas, je sais me montrer des plus discret...je changerais aucune de tes habitudes ! S'avança Ruben.

Malheureusement, seul les personnes qui ont eu l'occasion de croiser la route du Pixie savait qu'il lui était impossible de respecter entièrement les habitudes d'autrui. Loin de toutes mauvaises intentions, Ruben était d'un naturel perturbateur, qui en s'incrustant dans la vie des autres, parvenait toujours à mettre son grain de sel, si ce n'était la salière.

Pour commencer, Ruben allait certainement demandé à Nylia de rapatrier quelques de ses affaires, « quelques » qui petit à petit prendra une certaine ampleur dans l'espace de la jeune humaine. Néanmoins, il n'est pas seulement questions d'occupation matériels, car Ruben finirait certainement par s'occuper des affaires de Nylia, que cette dernière le veuille ou non, car en acceptant d'héberger le Pixie sous son toit, Nylia avait également accepté de supporter la moindre petites parcelles de caractère que pouvait renfermer Ruben ; sa curiosité, son sens du désordre...tout ce qui à la longue forcera les petites habitudes de l'humaine.

En contre partie ? Ruben avait beau être une personne assez difficile à contenir entre quatre murs, il fallait cependant reconnaître qu'il y avait un certain avantage à vivre avec le Pixie. Effectivement, comme tout ceux qui ont accepté la présence de Ruben et ont su attirer sa sympathie, Nylia verra certainement quelque « coup de chance », ou « bonne opportunité » émerger dans les jours à venir.

En attendant, Ruben se leva de sa chaise.

- Bon sang ! Il s'exclama, l'air grave. Nylia, vite, il faut rentrer ! Se pressa soudainement Ruben, forçant Nylia à se lever de sa chaise, sans même faire attention à ce qui restait dans sa tasse. Il est bientôt l'heure... Il poursuivit, pointant du doigt la pendule qui occupait le mur. J'vais rater « Les cœurs du Connemara » ! Vite !

« Les cœurs du Connemara », un feuilleton télévision que Ruben suivait depuis quelques années maintenant. Le genre de feuilleton « eau de rose », au décor grotesque, tout comme les intrigues et les rebondissements qui étaient possible de sentir à dix épisodes, ou bien au contraire, complètement inattendu par leur manque de réalisme. Malgré tout, Ruben avait complètement adhéré à ce genre d'émission et ne ratait jamais l'occasion de suivre le moindre épisode, au cour desquels il n'hésitait pas à intervenir par l'intermédiaire de ses commentaires.

- Dis moi...Ta télé, elle a bien la chaîne 55 ? Hein ? Demanda Ruben, l'air soucieux, cramponnant le bras de Nylia.







[/color]
Revenir en haut Aller en bas

Identity Card
Je suis en ville depuis le : 18/01/2015 Nombre de messages : 98 Points : 2249 On me connait sous le pseudo : Hanae Je porte l'avatar de : Nicola Peltz DC : / J'ai utilisé des images de : Google, Tumblr, Bazzart
J'ai : 20 ans Je travaille comme : Mannequin Actuellement, je suis : Célibataire et hétérosexuelle
Tell Me More
Got It !

Dim 14 Juin - 0:08
(HS: C'est clair, c'est honteux. Pour la peine lorsque ce RP sera terminé, on en fera un autre; c'est ta punition :P.)

Quelle idée de faire une colocation avec un inconnu !
Ruben & Nylia.



Voila, je lui avais avoué un petit morceau de ma vie. Allait-il me demander des détails ou autres informations ? Je n'espérais pas car je n'étais pas du genre à me dévoiler au premier inconnu que je rencontrais et encore, j'avais fait énormément d'efforts pour dire ces quelques informations à mon nouveau colocataire. A vrai dire, je ne connaissais presque rien de la vie de Ruben et j'avais peur qu'il me raconte d'autres idioties comme il le fit précédemment avec sa date de naissance; et j'en étais encore choquée de sa réponse. Mais lorsqu'il m'avoua qu'il allait se faire discret, j'hochais alors la tête, espérant que cela soit bien vrai. Je n'étais pas du genre à m'énerver pour de petites choses mais j'eus l'impression que Ruben était comme un grand enfant à faire des bêtises, mettre le bazar un peu partout autour de lui, etc. Enfin bref, j'étais à la fois curieuse mais aussi effrayée de l'avenir que me réservait Ruben en tant que colocataire.

Sans doute une dizaine de minutes après, Ruben s'activa brusquement et me força à me lever de ma chaise sans que je puisse l'en empêcher. Il semblait très pressé jusqu'au moment où il m'avoua qu'il regardait une sorte de téléfilm à l'eau de rose que regardaient les personnes âgées en grande majorité lorsqu'il n'y avait rien d'intéressant à la télévision. Mes sourcils se froncèrent et mes yeux se plissèrent un peu; j'eus l'impression qu'il se fichait entièrement de moi. Il se cramponna rapidement à mon bras et me demanda d'un air sérieux si je possédais la chaîne 55. J'hochais alors la tête de haut en bas afin de rassurer Ruben.

- Oui, bien sûr que je l'ai. Même si je ne regarde pas énormément la télévision à cause de mon travail, j'ai pris un abonnement pour avoir toutes les chaînes de la télévision. Tu auras beaucoup de choix au niveau des émissions comme ça.

Je lui adressais un faible sourire puis je le tirai avec moi au comptoir du coffee shop pour aller payer nos boissons; et je laissais Ruben payer celle qui m'avait offerte bien sûr. Puis, je saluais poliment le serveur avant de m'approcher de la porte qui nous séparait, Ruben et moi, de la pluie battante que nous allions devoir affronter. Avant de se jeter dans la gueule du loup, je donnais un autre coup d’œil au rouquin avant de le questionner.

- Tu es prêt à affronter cette pluie ?

J'attendis son approbation avant de m'approcher et de pousser la porte du coffee shop, puis de sortir. La pluie avait doublée d'intensité et je me mis presque aussitôt à courir. Ruben s'accrochait sérieusement à mon bras et courir en talon n'était pas la meilleure chose; vu que je manquais de tomber plusieurs fois, voire de me fouler sérieusement la cheville. C'est finalement au bout d'une bonne dizaine de minutes que nous sommes arrivés à mon immeuble, complètement trempés de la tête aux pieds. Je tapais vite le code avec mes doigts mouillés afin que l'une des portes vitrées ne s'ouvre et nous laisse pénétrer à l'intérieur des bâtiments. Je montais avec vivacité les escaliers que je mouillais au passage; puis nous sommes arrivés devant l'entrée de mon loft. Je pris les clefs et ouvris, demandant à Ruben qu'il retire ses chaussures une fois rentré afin de ne pas salir les sols que j'avais nettoyé quelques jours avant. Je fis donc le geste afin de lui montrer l'exemple et j'attendis qu'il soit rentré pour refermer à clef derrière lui.

- Si tu ne veux pas louper ton feuilleton, je te conseille d'aller tout de suite prendre ta douche et comme ça tu seras plus à l'aise. Mais dépêche toi, d'accord ?

J'espérais que Ruben écoute mes conseils et ne fasse pas ce que bon lui semblait. Ici j'étais la seule à nettoyer le loft et je ne souhaitais pas qu'il me donne du fil à retorde.


© Mzlle Alice.



   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   
• Si la vie nous met au tapis, nous sommes les seuls
à décider si nous nous relevons ou non •  © Mzlle Alice.

   
Revenir en haut Aller en bas

Identity Card
Je suis en ville depuis le : 27/01/2015 Nombre de messages : 67 Points : 1520 On me connait sous le pseudo : littlepaddle Je porte l'avatar de : Cameron Monaghan J'ai utilisé des images de : Trumblr
J'ai : 119 ans Je travaille comme : chercheur d'emploi et vagabond Actuellement, je suis : Célibataire ♧ Citoyen d'Edimbourg depuis 1913 ♧ Compte plus d'une vingtaines d'objets dans ses effets personnels cachés aux quatre coins de la ville et aux alentours ♧ Vit discrètement d'une maison à une autre ♧ A été renvoyé d'une petite dizaine de travail, réputé bien trop maladroit ♧ Regrette une boutique d'antiquaire qui n'existe plus aujourd'hui ♧ Les ruines d'un château est l'un de ses endroits fétiches, tout comme un ancien cimetière où dansent les feux-follets ♧ Apporte une grande importance aux fêtes et célébrations ♧ Adore le chocolat chaud Whisky ♧ Le sac bandoulière qui l'accompagne dans toutes ces escapades fait preuve d'une solidité sans pareil ♧ Connaît chaque recoins de la ville et ces alentours ♧ A un sens pointu de l'orientation ♧ A toujours trouvé étrange le fait de porter des vêtements ♧ A une sainte horreur des vipères ♧ Fan d'un feuilleton télévision "Les coeurs du Connemara" ♧
Tell Me More
Got It !

Mer 17 Juin - 23:47
( hj: Oh, ça va comme punition XD )






Il poussa un long soupire de soulagement ; elle avait la « 55 », il l'aurait certainement serré dans ses bras si le temps ne lui était pas compté.

La pluie n'était pas un problème, Ruben acquiesça d'un bref hochement de tête, tel un héros s'apprêtant à braver le danger. Accrochant le bras de Nylia, ils s'engagèrent sous l'averse, courant du mieux qu'ils purent pour rejoindre la porte de l'immeuble. Ruben s'impatientait derrière Nylia qui déverrouilla la porte après avoir tapé quelques touches sur le cadran numérique. Un bourdonnement électrique résonna et Nylia pu tirer la porte.

- Ok, ok...vite, ouvre, ça va commencer ! S'enquit Ruben, quittant déjà ses chaussures alors que Nylia n'avait même pas fini son second tour de clef pour ouvrir la porte du loft. À peine avait-elle fait résonné le dernier cliquetis de la porte, que le rouquin s'empressa à l'intérieur, laissant ses baskets sur le paillasson, se dépêchant d'attraper la télécommande qu'il trouva sur la table basse.

L'écran s'alluma, tandis que Ruben tapota de son pouce, inlassablement, la touche « 5 ».

- Une douche ?! Mais ça va commencer ! Dit-il gravement, son regard fixant la page de publicité qui s'animait derrière l'écran. Puis il jeta un rapide coup d’œil sur Nylia. Bon...ok ! Soupira Ruben avant s’engouffrer dans la salle de bain, envoyant valser ses vêtements, sans même prendre la peine de refermer la porte. Il s'agissait d'une course contre le temps. Il sauta dans la cabine de douche, actionna le robinet, sans même s'attarder sur la température de l'eau qui était plutôt fraîche. Quelques minutes plus tard, si ce n'est quelques secondes, Ruben ressorti grelotant et arrachant une serviette du portant pour s'essuyer rapidement et la passer autour de sa taille afin de rejoindre le salon.

- C'était moins une ! S'exclama Ruben, presque essoufflé et encore dégoulinant d'eau, remarquant le générique de son feuilleton qui défilait sur le téléviseur. Il se posa sur le canapé, son attention soudainement et entièrement consacrée à la télévision. Bientôt, un bref résumé des épisodes précédent , regroupant un tas de répliques assez brève et sans aucun lien les unes aux autres.

«  Précédemment, dans LES CŒURS DU CONNEMARA...

- Jeff...tu es vivant ?
- Non, Maggie...je suis son frère jumeau : Connor.
- Comment ça, tu n'es pas mon père....mais ma mère ?!
- Qui a volé la plante de mon oncle ? Comment...c'est le voisin de mon cousin...qui est en fait...mon grand-père par alliance ?
- J'ai noyé ton chien ! Kate...je suis schizophrène !
- Un mariage...avec ma propre femme ? Comme est-ce possible ?
- Horace...je suis enceinte...de ton fils !
 »

Ruben regarda le nouvel épisode débuter ; Maggie encaissa la nouvelle, le frère jumeau de Jeff : Connor.

- C'est trop bien pensé... Echappa Ruben, semblant réellement époustouflé par le rebondissement de la série. Maggie va certainement tomber amoureux de Connor...elle aimait trop Jeff...et dire qu'il est mort dans un accident de vélo. Continua Ruben, le regard triste, rivé sur la scène où Maggie s’évanouit dans les bras de Connor.







[/color]
Revenir en haut Aller en bas

Identity Card
Je suis en ville depuis le : 18/01/2015 Nombre de messages : 98 Points : 2249 On me connait sous le pseudo : Hanae Je porte l'avatar de : Nicola Peltz DC : / J'ai utilisé des images de : Google, Tumblr, Bazzart
J'ai : 20 ans Je travaille comme : Mannequin Actuellement, je suis : Célibataire et hétérosexuelle
Tell Me More
Got It !

Ven 19 Juin - 22:34
Quelle idée de faire une colocation avec un inconnu !
Ruben & Nylia.



Alors que Ruben allait s'installer dans le canapé, il parti finalement se doucher. Je décidais de préparer un repas léger pour tous les deux car à vrai dire, je commençais à avoir les crocs. Je me dirigeais vers la cuisine lorsque j'entendis Ruben sortir de la salle de bain et en me tournant, je le vis vêtu d'une simple serviette autour de la taille. Comme il était encore mouillé, il laissait des traces d'eau derrière lui. Sans plus attendre il se jeta presque sur le canapé, et mis la fameuse chaîne 55. Mes joues se mirent à rougir en le voyant dans cette petite tenue car, même si je côtoyais des hommes la plupart du temps dénudés, c'était pour le travail, puisque nous étions mannequin. Néanmoins, j'avais toujours cette gêne de voir un homme en petite tenue, je ne saurai dire pourquoi. Mais si je me concentrais de nouveau sur l'action qui venait de se produire, je calculais rapidement que Ruben s'était juste passé de l'eau sur le corps, sans même se laver. Je poussais un long soupire d'insatisfaction et je décidais donc d'aller à la douche, car MOI, j'avais besoin de me sentir beaucoup plus propre.
Alors que je m'étais enfermée dans la salle de bain pour me doucher, j'entendis le générique de son feuilleton et je soupirais de nouveau, tant je trouvais cela affreusement idiot. Rien qu'en entendant les passages des épisodes précédents, je compris que cela n'avait ni queue ni tête et que les histoires étaient un peu trop futiles. Je pris le temps de me déshabiller et, au lieu de prendre un bain comme je l'avais prévu, j'allais finalement dans ma cabine de douche pour me doucher rapidement car j'avais le repas à préparer. J'avais perdu beaucoup de temps et ce garçon m'avait complètement bouleversé ma journée. Je me lavais donc assez rapidement avant de sortir, et d'enfiler un pyjama plutôt confortable. Je ne remarquais qu'après les affaires de Ruben jetées en vrac sur le sol et, furieuse, je les attrapais avant de sortir de la salle de bain. Je me dirigeais vers Ruben puis je lui balançais violemment ses affaires à la figure.

- Ce n'est pas parce que tu vas vivre sous ce toit que tu te crois tout permis !, dis-je d'un ton furieux.

Puis, je me rendis ensuite à la cuisine pour aller préparer à manger. J'ouvris mon frigidaire puis en fouillant un peu partout, j'aperçus de la salade et du porc que j'avais fait décongelé la veille, et qu'il fallait que je termine. C'est donc avec vivacité que je me mis au fourneaux, cuisinant une bonne petite salade composée et à côté, je fis cuire le porc. Par moment, je regardais en direction du poste de télévision et en entendant ces dialogues de sourd, ce feuilleton paraissait encore plus ridicule que je ne l'imaginais. Toutes ces situations semblaient pourtant improbable dans la vie réelle et il fallait que cela arrive dans une série télévisée pour personnes âgées.
C'est alors que je me souvins de la phrase de Ruben qu'il prononça juste avant que j'aille me laver. Malgré mon gros défaut, je ne pus alors m'empêcher d'interpeler Ruben, c'était plus fort que moi.

- Et toi, tu es déjà tombé amoureux ?

Je ne savais point ce qu'était ce sentiment, puisque j'ai vécu une enfance et une adolescence solitaire. Je restais toujours dans mon coin, mais je savais qu'il me manquait des choses à ma vie, comme ce sentiment qui pouvait rendre les gens heureux pour rien, lorsqu'ils voyaient leur bien aimer. Cela me fit sourire tristement, car je me demandais si un jour j'allais moi aussi, connaître ce sentiment qui me semblait si obscur et impénétrable.
Je ne savais pas trop si le jeune rouquin m'avait entendu ou non, mais ça ne m'empêcha pas de continuer à préparer notre repas. Une fois que celui-ci fut terminé, je mis le tout dans deux assiettes et les disposais sur la table-bar, l'une en face de l'autre. Afin d'être sûre que mon colocataire puisse m'entendre cette fois-ci, je me mis à parler plus fort.

- A table !


© Mzlle Alice.



   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   
• Si la vie nous met au tapis, nous sommes les seuls
à décider si nous nous relevons ou non •  © Mzlle Alice.

   
Revenir en haut Aller en bas

Identity Card
Je suis en ville depuis le : 27/01/2015 Nombre de messages : 67 Points : 1520 On me connait sous le pseudo : littlepaddle Je porte l'avatar de : Cameron Monaghan J'ai utilisé des images de : Trumblr
J'ai : 119 ans Je travaille comme : chercheur d'emploi et vagabond Actuellement, je suis : Célibataire ♧ Citoyen d'Edimbourg depuis 1913 ♧ Compte plus d'une vingtaines d'objets dans ses effets personnels cachés aux quatre coins de la ville et aux alentours ♧ Vit discrètement d'une maison à une autre ♧ A été renvoyé d'une petite dizaine de travail, réputé bien trop maladroit ♧ Regrette une boutique d'antiquaire qui n'existe plus aujourd'hui ♧ Les ruines d'un château est l'un de ses endroits fétiches, tout comme un ancien cimetière où dansent les feux-follets ♧ Apporte une grande importance aux fêtes et célébrations ♧ Adore le chocolat chaud Whisky ♧ Le sac bandoulière qui l'accompagne dans toutes ces escapades fait preuve d'une solidité sans pareil ♧ Connaît chaque recoins de la ville et ces alentours ♧ A un sens pointu de l'orientation ♧ A toujours trouvé étrange le fait de porter des vêtements ♧ A une sainte horreur des vipères ♧ Fan d'un feuilleton télévision "Les coeurs du Connemara" ♧
Tell Me More
Got It !

Ven 26 Juin - 18:29





Il était sans réaction, son attention entièrement absorbé par le petit écran. Lorsque Nylia lui jeta les affaires qu'il avait semé, il n'eut pas autre réflexe que de rattraper mollement en vol quelques de ses vêtements pour finalement en faire une boule et la placer sous ses coudes. Aucun détail n'échappait à Ruben, pas même une phrase, un mot, une réplique, son visage changeait constamment d'expression.

S'il était aussi attentif à sa série télévisée, il n'en faisait pas autant lorsque Nylia lui posa une question. Une question qui resta sans réponse, pour le moment. En attendant, le plus vil et capricieux des personnages de la série venait de faire son entrée, fronçant les sourcils de Ruben qui dévisagea l'écran comme si le personne était réellement devant-lui.

« Alors comme ça, tu dis êtres enceinte de mon fils ? Vociféra Barner, les cheveux impeccable, brillant sous la lumière d'un projecteur.
« Oui, Barner, nous avons eu une relation ! Rétorqua Rachel en avança d'un pas au milieu de la scène. Et je pars avec lui...c'est décidé ! »
« Tu n'es pas sérieuse...Rachel, je n'ai pas de fils, mais une fille ! » Révéla Barner, accompagné d'une musique appuyant le suspens du moment, la caméra prenant en gros plan le regard du personnage de Rachel, semblant plus que troublé par ce qu'elle venait d'apprendre. Le générique de fin termina l'épisode.

Ruben s'en rongea les ongles, tout aussi choqué par ce qu'il venait d'apprendre. Heureusement, Nylia annonça le repas, ce qui força Ruben à se lever et se changer un peu les idées, même s'il était impatient d'être à demain pour en savoir un peu plus sur ce fils-fille.
Prenant place à la table-bar, Ruben observa son assiette avec assez d'attention, juste le temps d'identifier les ingrédients qui la composait.

- Ça à l'air bon.... Dit-il avant que son regard parcours le reste de la table, avant d'empoigner un tube de ketchup et de mayonnaise pour arroser généreusement sa salade et l'attaquer d'un bon et premier coup de fourchette qui ne tarda à remplir sa bouche. Ruben mâcha grossièrement, les joues gonflés et déglutissant le tout en une seule fois. Tu me demandais si j'étais déjà tombé amoureux ? Et bien non. Je crois pas, enfin, j'en sais trop rien ! Il reprit avant de se remplir la bouche d'une nouvelle bouchée. Et toi ?







Revenir en haut Aller en bas

Identity Card
Je suis en ville depuis le : 18/01/2015 Nombre de messages : 98 Points : 2249 On me connait sous le pseudo : Hanae Je porte l'avatar de : Nicola Peltz DC : / J'ai utilisé des images de : Google, Tumblr, Bazzart
J'ai : 20 ans Je travaille comme : Mannequin Actuellement, je suis : Célibataire et hétérosexuelle
Tell Me More
Got It !

Ven 3 Juil - 21:24
Quelle idée de faire une colocation avec un inconnu !
Ruben & Nylia.



Je mis du cœur à préparer ce repas, le premier que Ruben et moi allions partager. Bon, il fallait avouer qu'une salade composée de légumes et de petits morceaux de viande cuite n'était pas le meilleur des repas, mais il me suffisait amplement pour ce soir car je n'avais pas très faim; j'avais pris l'habitude de me nourrir que très peu le soir. Alors que je faisais cuire la viande, une douce odeur commença à s'évaporer dans la cuisine, malgré que j'eus mis la hôte pour pouvoir faire partir la vapeur et l'odeur de viande, que j'appréciais plus ou moins. Tout en cuisinant, j'avais cette grande joie et ce privilège (ironie, quand tu nous tiens) de pouvoir écouter ce charmant et palpitant feuilleton, aux intrigues à couper le souffle et au suspens long de trois kilomètres. Néanmoins je ne dis rien, jetant par moment un petit coup d’œil vers le jeune rouquin. Il ne bougeait pas de sa place, mais de petites gouttes perlaient toujours le long de son épiderme fin, venant ainsi s'installer confortablement sur le canapé. Je laissais échapper un petit soupire puis je préparais nos deux assiettes. Je les disposais sur la table puis une fois que j'eus suffisamment prévenu Ruben, il vint assez rapidement à table et bien sûr, avec sa serviette autour de la taille. Mes joues se mirent de nouveau à rougir car j'étais quelque peu gênée, il fallait l'avouer, que cet individu que je connaissais à peine se trimballe chez moi, torse-nu. Mais j'allais devoir m'y faire et m'y habituer.

Une fois tous deux installés, Ruben empoigna la mayonnaise ainsi que le ketchup afin d'en badigeonner partout. Je ne pus m'empêcher d'afficher une mine échouée car cela paraissait tout simplement immangeable. C'était en quelques sortes sa manière de me dire "Seulement ? Je ne suis pas venu m'installer ici juste pour manger de la salade !". Moi qui avait mis du temps à tout éplucher, découper et bien disposer, son assiette n'était plus que bouillie répugnante. Il commença alors à mastiquer grossièrement ses premières bouchées, ainsi que de les avaler d'un seul coup, tout ceci accompagné d'un son très élégant. Je baissais donc les yeux vers moi assiette et je me mis à manger le plus proprement et silencieusement possible, évitant de lever les yeux vers Ruben afin de ne pas être dégoûtée de le voir manger ainsi.

Au bout d'un long moment de silence entre nous deux, Ruben haussa donc la voix et répondit à ma question que je lui avais posé lorsqu'il regardait la télévision. Je fus surprise qu'il s'en souvienne, et je me stoppais pour relever les yeux vers lui. Lorsqu'il m'avoua qu'il n'était sans doute jamais tombé amoureux, j'hochais alors la tête une seule fois pour dire que j'avais bien compris. A vrai dire, il avait l'air du genre à vivre seul et... Qui aurait pu tomber amoureux d'un type bordélique, mangeant sans aucune grâce et tête en l'air ? J'étais presque sûre de pouvoir tomber amoureuse d'un gars comme Ruben, vu que j'étais encore qu'une sorte "précieuse" qui n'avait jamais expérimentée quoi que ce soit. Mais bon, j'étais persuadée que ce jeune homme avait un bon fond, et que son comportement n'était pas complètement conscient. Lorsqu'il me retourna la question, je fis des grands yeux avant de les baisser vers mon assiette. Je restais silencieuse quelque seconde avant de secouer négativement la tête, puis de le regarder de nouveau avant de répondre de façon hésitante et timide.

- N-non, jamais.. Mais j'aimerai bien savoir comment ça se passe..


© Mzlle Alice.



   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   
• Si la vie nous met au tapis, nous sommes les seuls
à décider si nous nous relevons ou non •  © Mzlle Alice.

   
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Identity Card
Tell Me More
Got It !

Revenir en haut Aller en bas
 

Quelle idée de faire une colocation avec un inconnu ! [Ft. Ruben]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Ce que vous pouvez faire de bien avec le pokémon distribué (Evoli)
» [How To...] Faire votre propre affiche Wanted avec Photoshop.
» La perfection ce n'est pas de faire quelque chose de grand et beau, mais de faire ce que l'on fait avec grandeur et beauté
» Qui osera faire un pacte avec le diable ? -Lana-
» Nouvelle nuit avec Sylvie [PV Sylvie]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IN UMBRA NOCTIS :: Residential Area :: 231 Kerr AV-