IUN DEMENAGE En savoir plus en cliquant ici
TUMBLR DE IUN Un nouvel univers plein d'horreur vient d'ouvrir ! Le visiter en cliquant ici
LYCANS Les loups solitaires ne sont plus acceptés, vous devez figurer dans une meute.
WOLPERTÏNGERS Merci de ne plus créer de wolpertïnger Loups, ou Félins, qui sont déjà en surnombres.

Partagez | 

 Ha nan mais je te rassure, c’est uniquement de ta faute.


Silence is a true friend who never betrays.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Identity Card
Je suis en ville depuis le : 07/02/2015 Nombre de messages : 312 Points : 2601 On me connait sous le pseudo : Shayane Je porte l'avatar de : Syato <3 J'ai : 27 ans Je travaille comme : Flic à la criminelle Actuellement, je suis : Loup célibataire mais possessif
Tell Me More
Got It !

Mar 24 Mar - 16:09


« No time for fear or blame
Inside, we are the same »

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Sor'cier
Voir le profil de l'utilisateur
Identity Card
Je suis en ville depuis le : 01/12/2014 Nombre de messages : 792 Points : 6826 On me connait sous le pseudo : Lex Je porte l'avatar de : Dylan O'Brien DC : Morgan McDugall J'ai utilisé des images de : avatar : devianart et moi on a fait équipe, gif : tumblr, profil : enada & tumblr
J'ai : 24 ans Je travaille comme : Détective Privé Actuellement, je suis : Before I fall too fast Kiss me quick but make it last So I can see how badly this will hurt me when you say goodbye
Tell Me More
Got It !

Sam 28 Mar - 18:43


❝Noah x Ezra

   ♡ Ha nan mais je te rassure, c’est uniquement de ta faute.

Peut être aurais je pu faire preuve de plus de tact, mais ce n'était pas vraiment dans mes habitudes. Je manquais cruellement de ce que les gens nommaient diplomatie, et une grimace s'afficha sur mon visage quand il répondait à ma question, avec une expression qui pouvait probablement trahir un certain outrage. Cependant peut être avais je tort, puisqu'il ne semblait pas disposé à me chasser pour mon interrogation confuse. Non, il m'offrait un spectacle qui me faisait pousser un petit gémissement bien malgré moi. Je n'aurais jamais pu croire que je trouverais cela si ... sensuel. Il fallait dire que j'avais eu des amants plutôt classiques dans le passé. Rien de ce désir primaire, purement animal. Il était si différent, et avait embrasé une part de mon corps qui couvait probablement depuis un moment. Il m'avait comblé, et dévasté d'une manière qui me laissait encore un peu, frémissant.

Mais ce n'était pas seulement un désir physique, non ... même cela je ne pouvais pas le renier alors que je sentais mon estomac se nouait alors qu'il semblait en quête d'affection dans un geste où l'animal sommeillant en lui le trahissait. Je pourrais me souvenir de mes lectures sur le sujet, mais mon esprit était encore bien trop morcelés par ce qui s'était passés entre nous pour avoir la décence d'avoir un semblant de cohérence spirituelle. Je lui offrais la caresse, sans arrière pensée même si une petite voix me susurrait que l'on ne faisait pas cela avec ce qui ne devait être que l'histoire d'une fois. Le bout de mes doigts glissant le long de la barbe encadrant son visage. Mes inquiétudes s'envolaient à ses mots suivants. Je sentais ma gorge se serrait alors que je concédais l'aveu. - Moi non plus ... Nos regards se croisant me figeant un instant. Je refusais de laisser la raison prendre le pas, pas maintenant.

Parce que c'était la vérité, parce que c'était la première fois que je ressentais cela et je commençais à m'interroger sur ce que cela pouvait bien signifier. J'étais encore bien jeune, bien naïf ... même si je voulais jouer les adultes. Un sentiment que la frêle caresse de ses lèvres faisait naître. Ces mots m’ôtant l'envie de parler, de laisser mes clowneries prendre le pas, de laisser ce vilain réflexe de me réfugier derrière des blagues pour dissimuler mon malaise. Je savais avec certitude la vérité dans ses mots, qu'il ne me ferait pas de mal. La salive glissait avec difficulté le long de ma gorge, me sentant nu bien plus qu'au sens littéral du terme. Je hochais lentement quand il évoquait la soirée où l'alignement de notre relation distante et peu cordial s'était désaxé. Quand j'avais vu derrière l'extérieur rude, un homme qui avait pris soin de moi même si je lui sortais par les yeux. Ou peut être pas si je devais en croire les nouveaux aveux. Je détournais le regard, légèrement nerveux. Ce n'était qu'une fois ... une seule et unique fois. Je me répétais les mots en boucles comme pour m'en convaincre moi même. Je ne pouvais me risquer à perdre mon cœur, j'étais probablement encore trop fragile. Oui c'était l'explication la plus logique.

Je lui été reconnaissant de revenir sur le sujet initial. Je n'étais pas doué pour parler, malgré ma cadence prolifique de mots à la seconde. Le poids de son bras sur ma taille, une ancre qui me réconfortait autant qu'elle pouvait m'effrayer. Je laissais mes dents s'enfonçaient dans la chair pleine de mes lèvres alors que je roulais sur le côté. Faisant face à ce visage qui semblait bien décidé à chambouler mes plans. Je forçais un rire sortir de ma gorge, un peu éraillé par l'émotion mais prêt à jouer le jeu. Je laissais mes doigts glissaient le long de son torse, pianotant avec cette agitation qui couvait toujours en moi. - Je crois que c'est la première fois que j'ai l'impression d'être aussi irrésistible. Un peu comme un délicieux lapin pour un loup affamé, je suppose ... Je taisais le rire qui menaçait de perler de mes lèvres à cette provocation qui avait tout d'innocente pour lui. Il ignorait que je connaissais sa nature profonde.

- Mais dormir, c'est bien aussi ... Je relevais mes yeux de manière à croiser son regard, un petit sourire dévoyé au coin des lèvres. - Récupérer un peu de mes forces ... Je devais admettre que j'avais aussi une excuse plausible pour ne pas quitter cet appartement, et me jurer de ne plus remettre les pieds dedans. Si on ne sortait ni l'un, ni l'autre ... ca restait une seule fois, n'est-ce pas ? Je laissais mon souffle se mêler au sien, approchant ses lèvres sans clore la distance. - On a un dossier à étudier, après tout ... Je me dégonflais peut être un peu. Il fallait dire que malgré mes grands gestes, et mon attitude un peu incorrect, je n'étais pas aussi confiant que je le laissais penser. Une chose qui m'avait probablement aidé à ne pas comprendre plutôt que j'avais peut être une chance avec ce type superbe qui était face à moi. Si j'avais su plutôt, peut être que je n'aurais pas cette tonne de regret amer accroché au bide qui faisait que je savais que j'allais probablement fuir plutôt que d'affronter la réalité. Je ne me serais peut être pas accroché à un passé qui n'était que cela au final, du passé. Je n'aurais pas cette culpabilité rongeant mes sens. Ou peut être que ce n'était rien de plus qu'une attirance physique, une curiosité naturelle de  sa part, après tout, il avait été d'accord avec moi qu'il ne s'agissait que d'une seule fois.

❝ Tu veux boire quelque chose ? Un café ? Un bourbon ? Du bourbon dans ton café ?❞
made by MISS AMAZING.



“Rien n’est plus trompeur qu’un sourire. Et nul ne le sait mieux que celles et ceux qui se cachent derrière lui. Certaines montrent leurs dents comme pour mettre poliment en garde leurs ennemis, d’autres arborent une mine radieuse pour empêcher leurs larmes de couler. D’autres encore grimacent bêtement pour masquer leurs peurs.”


Dernière édition par Ezra Galloway le Sam 23 Mai - 1:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Identity Card
Je suis en ville depuis le : 07/02/2015 Nombre de messages : 312 Points : 2601 On me connait sous le pseudo : Shayane Je porte l'avatar de : Syato <3 J'ai : 27 ans Je travaille comme : Flic à la criminelle Actuellement, je suis : Loup célibataire mais possessif
Tell Me More
Got It !

Lun 30 Mar - 6:02


❝Noah x Ezra

   ♡ Ha nan mais je te rassure, c’est uniquement de ta faute.

Contre toute attente, Ezra venait se nicher silencieux contre son torse. Le lycan l’accueillit avec la même joie intérieure qui n'en finissait pas de le surprendre. Il se gorgea de son odeur. Intoxicante. Complète une fois mêlée à la sienne songea possessivement Noah. Et il ne devait pas penser comme ça. Parce qu'Ezra n'était pas à lui. Mais le loup grondait de plaisir et de rage. D'incompréhension. Ezra était à lui. Il s'était offert à lui, l'avait laissé le marquer comme sien, accepté l'empreinte de ses crocs... non de ses dents. De ses dents, il était humain...

Je crois que c'est la première fois que j'ai l'impression d'être aussi irrésistible. Un peu comme un délicieux lapin pour un loup affamé, je suppose ... S'il savait... Si seulement il savait. Ça le rendait furieux d'une toute autre façon. N'importe qui voudrait Ezra, s'ils pouvaient l'avoir comme lui l'avait eu. S'ils savaient comment le presser contre le matelas, le faire languir, le rendre obéissant... La façon dont Ezra suivait les ordres – lorsque ça lui plaisait... dont il le caressait avec affection et empressement, l'incitant à aller plus loin. Toujours. Comme si le prédateur ne l'effrayait pas. Et pour la première fois, Noah n'avait pas eu à se contenir, lui avait fait l'amour comme un lycan, porté librement par ses instincts de loup. Parce qu'Ezra pouvait le supporter. Parce qu'il le voulait ?

Non il ne le voulait pas. Il ne connaissait pas l'existence de l'animal qu'il avait comblé de toutes les manières possibles. Noah avait envie de gronder, de le prévenir. L'idée qu'un autre lycan le touche – que n'importe qui le touche le mettait hors de lui.

Mais dormir, c'est bien aussi ... Récupérer un peu de mes forces ... Ses lèvres si proches des siennes, comme une invitation. On a un dossier à étudier, après tout ... Le lycan porta sa main sur la courbe tentatrice de sa bouche encore un peu rougie, l'entrouvrit d'une légère pression du pouce sur son menton et le fit taire, savourant une dernière fois le goût intime de sa langue contre la sienne.

Ça marchait, probablement parce qu'ils était tout les deux trop enivrés par leurs ébats pour mener une véritable conversation. Heureusement que je ne t'ai pas ravagé contre la porte. le nargua Noah, en se mouvant sur le dos pour qu'Ezra puisse se lover contre son torse.

Le lycan aurait pu grogner de satisfaction, mais une parfaite, exquise demi conscience l'enveloppait, ses bras encore enroulés autour de l'humain. Son humain.

ϾҨϿ

Lorsqu'il s'éveilla quelques heures plus tard, Noah serrait toujours jalousement son amant contre lui. Leur position avait changée, le dos d'Ezra épousait parfaitement le torse du loup, jusque dans le creux de ses reins et son bassin pressés contre le sien, sa peau n'était plus brûlante, mais chaude, confortable. Et s'il tendait l'oreille, Noah pouvait entendre sa respiration calme, les battements de son cœur apaisés, calqués sur le rythme du sien. En osmose.

Paresseusement, le lycan mordilla sa nuque, juste sous la naissance de ses cheveux. Il ne voulait pas le réveiller. Il... le voulait juste. Il ne savait pas s'il en avait le droit. Probablement pas. Le contrat entre eux était clair : juste une fois. A contrecœur, Noah soupira et ouvrit les yeux. Le soleil de la fin de l'hiver était trop pâle pour illuminer la pièce, mais c'était assez pour donner à la silhouette d'Ezra l'éclat d'une perle. Quelque chose de rare et de profondément caché, pas seulement un jeune homme endormi dans ses draps. Lentement, inexorablement, le lycan prenait conscience des conséquences. Non pas d'avoir couché avec Ezra... mais de son désir de recommencer, de le vouloir, encore et encore, et combien ça risquait de lui faire perdre le contrôle.

Pourtant il ne parvenait pas à détacher son regard et son corps d'Ezra, même quand l'humain se retourna pour lui rouler quasiment dessus comme un sale chat opportuniste. Hey. protesta Noah, sans protester vraiment contre l'envahisseur parce qu'il était déjà un territoire conquis. Il déposa une main dans le bas de son dos, retenant l'impulsion de caresser la courbe de ses fesses. Une paupière s'ouvrit, apparemment plus incommodée que lui par le soleil qui s'infiltrait dans la chambre. Bien dormi ?
made by MISS AMAZING.


« No time for fear or blame
Inside, we are the same »

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Sor'cier
Voir le profil de l'utilisateur
Identity Card
Je suis en ville depuis le : 01/12/2014 Nombre de messages : 792 Points : 6826 On me connait sous le pseudo : Lex Je porte l'avatar de : Dylan O'Brien DC : Morgan McDugall J'ai utilisé des images de : avatar : devianart et moi on a fait équipe, gif : tumblr, profil : enada & tumblr
J'ai : 24 ans Je travaille comme : Détective Privé Actuellement, je suis : Before I fall too fast Kiss me quick but make it last So I can see how badly this will hurt me when you say goodbye
Tell Me More
Got It !

Lun 30 Mar - 19:17


❝Noah x Ezra

   ♡ Ha nan mais je te rassure, c’est uniquement de ta faute.

Se réveiller dans les bras de quelqu'un, c'était une chose qui ne m'était pas arrivé depuis bien longtemps, même si je sortais d'une relation, il y a de cela quelques mois à peine. Mon ex n'était pas vraiment du genre à s'attarder sur les câlins du matin, ayant bien vite disparu avant d'avoir une chance de me réveiller à ses côtés. Mais c'était une chose que j'appréciais, le contact d'un corps chaud niché contre le mien. Profiter paresseusement d'échanger quelques baisers innocents avant de se résoudre à aller se brosser les dents.

C'était peut être la raison pour laquelle, mon cerveau avait du mal à faire la connexion nécessaire, et que une chaleur interne m'irradiait à la sensation de la proximité d'un corps humain. La raison pour laquelle, je chassais les rayons du soleil qui avait troublé mon sommeil en me retournant pour rechercher le confort humain. Je devais admettre qu'en tant que personne tactile, les câlins étaient choses que j'appréciais. Je finissais par ouvrir lentement une paupière au son m'interpellant. Mon esprit encore embrouillé et mon corps repu. Je laissais un sourire idiot se dévoilait sur mon visage. Parce qu'à cet instant précis, je n'étais pas assez réveillé pour voir à quel point la situation était étrange.

- Comme un bébé ... Je frottais mon visage contre la peau à ma portée, comme un chat ronronnant et incitant à ce qu'on le caresse. Un mouvement simple, avant que mon cerveau ne revienne rapidement en ligne, et que je ne me fige soudainement. Les évènements me revenaient avec toute l'ampleur que cela méritait. Mais surtout l'accord tacite qui ne justifiait nullement l'attitude dont je faisais preuve à son égard. Ce n'était pas le genre d'arrangement dans lequel on se prélassait à se papouiller au lit.

Je finissais par me reculer, émettant un léger rire embarassé. Une main dans mes cheveux qui partaient probablement un peu dans tous les sens, je décrochais mon regard du spectacle ravissant qu'était le lycan alors qu'il était encore assoupli par un bon repos. Ma libido en prenait certainement un coup, et je fermais les yeux pour ne pas que mon corps me trahissent. Je ne devais probablement m'expliquer mais en même temps, il s'en moquait bien, non ?

La réalité s'immisçait doucement et le malaise ne faisait que s'accroître. Une douche, et je devais probablement consulté ce foutu dossier même si je devais avouer qu'à ce moment précis, j'étais aussi fortement tenté par l'idée de fuir et me réfugier sous ma propre couette pour réfléchir sur ma propre stupidité. Qu'est-ce que j'avais fait ? Me retrouver dans le même lit que lui, ne faisait pas partie du programme. Apprécier et avoir envie de recommencer, encore moins. Mais rêver de me blottir tranquillement contre lui, c'était hors de question.

- Désolé ... Ca fait longtemps que je me suis pas réveillé auprès de quelqu'un ... je laissais mes yeux glissaient le long du décor de la chambre, et me demander si je pourrais récupérer mes affaires sans m'exposer à son regard. Me sentant stupidement gêné de ma nudité qui n'avait pas été un problème avant de m'assoupir. La douche n'était pas froide, elle était glacée. Je n'avais pas l'habitude de ce genre de choses, les aventures sans lendemain. On était supposé agir comment, quand le après venait ? Surtout quand on était censé bosser en collaboration avec la personne qui occupait l'autre partie du lit. La personne qui m'avait expressement dit que la seule condition pour moi de voir ce dossier c'était de le consulter sur place.

La personne qui avait provoqué en moi des choses qui n'avaient jamais eu lieu d'exister avant. Une exaltation puissante qui avait attisé le feu coulant dans mes veines sans que celui ci ne se déchaîne maladroitement. Une sorte d'équilibre qui me manquait pourtant encore alors que je commençais tout juste à manipuler ma magie. Mon ventre grondant me sauva de devoir trouver de quoi pallier à une conversation inutile qui aurait juste pour but de faire s'évaporer le silence ambiant.

Le rose envahissait mes joues. - Désolé ... Je brûle les calories trop facilement, mon estomac à besoin de carburant après ... Pas la peine de lui faire un dessin, il avait été là tout le long. Puis ramener ce qu'on avait fait sur le tapis, c'était peut être lui faire peur et lui prouver que je n'étais pas le genre de type à pouvoir avoir une aventure d'un soir sans m'impliquer.

❝ Tu veux boire quelque chose ? Un café ? Un bourbon ? Du bourbon dans ton café ?❞
made by MISS AMAZING.



“Rien n’est plus trompeur qu’un sourire. Et nul ne le sait mieux que celles et ceux qui se cachent derrière lui. Certaines montrent leurs dents comme pour mettre poliment en garde leurs ennemis, d’autres arborent une mine radieuse pour empêcher leurs larmes de couler. D’autres encore grimacent bêtement pour masquer leurs peurs.”


Dernière édition par Ezra Galloway le Sam 23 Mai - 1:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Identity Card
Je suis en ville depuis le : 07/02/2015 Nombre de messages : 312 Points : 2601 On me connait sous le pseudo : Shayane Je porte l'avatar de : Syato <3 J'ai : 27 ans Je travaille comme : Flic à la criminelle Actuellement, je suis : Loup célibataire mais possessif
Tell Me More
Got It !

Mar 31 Mar - 11:34


❝Noah x Ezra

   ♡ Ha nan mais je te rassure, c’est uniquement de ta faute.

Ezra se blottissait de tout de son corps – tellement confiant, et sensuel dans sa manière d'onduler, félin contre le lycan. Comme un petit animal quémandant pour être caressé de la bonne manière.  Comme un bébé ... Un ronronnement endormi tout au plus, tandis que que son visage se nichait contre le haut du torse de Noah juste sous sa clavicule, effleurait son menton.

Noah ne pouvait pas être blâmé pour ses envies. Même si elles consistaient à renverser Ezra sur le lit, à capturer ses poignets  d'une main en lui rendant ses caresses de l'autre, jusqu'à ce qu'il gémisse, jusqu'à ce qu'il l'accepte de nouveau entre ses cuisses, son corps engourdi par le sommeil – vulnérable.

Un froid qui n'avait rien à avoir avec la température ambiante saisit le loup lorsque l'humain se détacha de lui. Une main dans ses cheveux en bataille comme s'il avait été léché par un chat géant. Désolé ... Ca fait longtemps que je me suis pas réveillé auprès de quelqu'un ... Noah plissa les yeux. Il s’apprêtait à lui dire qu'il n'y avait pas de mal mais les prunelles brunes le fuyaient. Ezra faisait ce genre de ce chose, quand  l'embarras ne suffisait pas à couvrir sa gêne, quand Noah allait trop loin, il fuyait l'intensité de son regard et demeurait silencieux. Le lycan commençait à comprendre, à cerner avec quelle facilité son insolent détective se laissait troubler. Par lui. Ça ne devait pas faire naître ce frémissement indicible en lui, proche du frisson de la chasse, pour un millier de raisons, en tête de liste l'emprise qu'Ezra exerçait sur lui en retour.

Comment est-ce qu'il était supposé travailler avec Ezra ? Même si Noah surmontait ses pulsions comme il l'avait déjà fait le soir de Noël, il y avait une limite à ce qu'un loup pouvait endurer si l'agneau venait se sacrifier volontairement entre ses canines. Mais c'était un bonne raison de le garder. De le faire rester. De le faire revenir, sans avoir à demander. Le lycan ne savait pas demander. Il était trop impatient, trop solitaire, trop loup et pas assez humain.

Un gargouillis plus tard, une teinte rosée adorable colorait les joues d'Ezra. Désolé ... Je brûle les calories trop facilement, mon estomac à besoin de carburant après … Noah le contempla un instant avec cette même intensité tendre mêlée de regrets qui lui nouaient l'estomac. Ezra... Il aurait voulu lui dire qu'il n'avait pas à être perpétuellement désolé. Qu'il avait été parfait, qu'il l'était encore, parce que Noah n'aimait rien tant que de le voir rougir, à plus forte raison s'il en était la cause. Seulement... c'était Ezra qui ne lui avait accordé qu'une seule fois. Et il avait raison. Il était sage. Plus sage que lui. C'était la bonne chose à faire tant que Noah était encore capable de l'accepter. La seule chose à faire. Parce qu'il ne resterait pas à Edimbourg, ne restait jamais nul part et ne prendrait jamais, jamais le risque d'exposer Ezra à ceux qui le traquaient.

Le lycan se referma automatiquement à cette pensée. Je vais faire le petit déjeuner. Il roula sur le lit pour en sortir et attraper son pantalon même si tout son être protestait à l'idée de s'éloigner de son amant ne serait-ce qu'un peu.

Il le fallait pourtant. Il le faudrait définitivement songea le loup, en quittant la chambre laissant la porte entrouverte derrière lui. Il mit en route la cafetière, parce qu'il ne connaissait pas grand chose des goûts de l'humain à part le café et les beignets. Noah n'avait rien de sucré dans ses placards mais il avait de quoi faire des pancakes. Il savait les faire, vieux vestige des petits déjeuner américains en famille avec ses frères et sœurs. S'attelant à la tâche, il étendait son ouïe fine jusqu'au bruissement des draps émanant de la chambre, signe qu'Ezra émergeait à son tour. Un léger regret s'insinua en lui à l'idée de ne pas le voir quitter ses draps nu, fut éclipsé par la résolution de le chasser de sa vie. Le pouvait-il alors qu'il lui préparait en ce moment même un petit déjeuner ? Non... mais il pouvait partir lui. S'en aller comme il l'avait toujours fait.

Noah faisait cuire son premier pancake lorsque la porte s’entrebâilla et que l'effluve d'Ezra mêlée à celle intime et masculine de la chambre envahit ses sens. Le lycan tourna la tête vers lui, s'interrompit pour lui verser une tasse de café. Ça fait très longtemps que j'ai pas cuisiné pour quelqu'un. dit-il en glissant la tasse entre les mains du détective au cas où ils seraient immangeables. Ezra était fidèle à lui-même. Il se débrouillait pour être charmant avec ses vêtements de la veille froissés et ses cheveux en désordre. Noah n'avait eu aucune chance de lui résister, depuis le début.

Leurs mains se frôlèrent alors qu'Ezra saisissait la tasse, et le lycan ne lâcha pas son emprise presque malgré lui, obligeant l'humain à rester près de lui, à portée de toucher, à lever ses yeux dans les siens. Il y lu l'interrogation, ingénue, si typiquement lui que Noah caressa son bras, l'effleura juste, vraiment, pour le rassurer avant de prendre la parole. Tu n'es pas obligé de rester si tu ne veux plus travailler avec moi. C'était lui qui avait entraîné Ezra dans ses bras, et c'était à lui de le libérer de ses obligations au lieu de s'en servir pour le garder. "Si tu ne peux pas faire la peine ne commets pas le crime", et Noah était très doué pour s'auto infliger sa justice. Je suis pas en train de te chasser, ou de te dire qu'on a eu tort... C'était lui qui avait eu tort, seulement lui. Mais je ne veux pas t'obliger à rester. Je pourrais toujours ramener le dossier au poste et leur dire de te laisser le consulter. Offrir de se retirer du jeu sans qu'Ezra en pâtisse dans son enquête, c'était tout ce que le lycan avait à offrir tant qu'il le pouvait encore.
made by MISS AMAZING.


« No time for fear or blame
Inside, we are the same »

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Sor'cier
Voir le profil de l'utilisateur
Identity Card
Je suis en ville depuis le : 01/12/2014 Nombre de messages : 792 Points : 6826 On me connait sous le pseudo : Lex Je porte l'avatar de : Dylan O'Brien DC : Morgan McDugall J'ai utilisé des images de : avatar : devianart et moi on a fait équipe, gif : tumblr, profil : enada & tumblr
J'ai : 24 ans Je travaille comme : Détective Privé Actuellement, je suis : Before I fall too fast Kiss me quick but make it last So I can see how badly this will hurt me when you say goodbye
Tell Me More
Got It !

Mer 1 Avr - 19:13


❝Noah x Ezra

   ♡ Ha nan mais je te rassure, c’est uniquement de ta faute.

Je reporte finalement mon regard sur lui, alors mon prénom franchit ses lèvres, mon coeur s'emballant un peu trop vite, surtout en sachant que son ouïe fine me trahit probablement auprès de lui. Peut être parce que ce stupide espoir se fait sa place au creux de ma poitrine sans que je ne parviennes à le contrôler. Je ne sais même pas vraiment ce que j'attends de sa part. Mais la conclusion de sa phrase, me laissait exhaler un soupir.

Je m'autorisais à peine le luxe d'observer sa silhouette alors qu'il finissait par sortir du lit. Les marques de mes ongles encore présentes sur son dos musclé. Le désir palpable que j'éprouve à son égard redouble et je m'en veux. Je n'ai pas vraiment le droit de tomber dans le lit de quelqu'un, pas alors que j'ai brisé un coeur. Je n'ai pas le droit non plus de me servir de lui pour oublier, parce qu'être en ses bras me fait perdre l'esprit, que mes préoccupations s'envolent et que mon seul point de focus, c'est lui.

C'est avec regret qu'il finit par disparaître de ma vue et que je me décide à sortir à mon tour du lit, légèrement inconfortable mais n'osant guère réclamer la douche après que j'ai rendu les choses si tendues entre nous. Pourquoi aurait-il fuit sinon ? A-t-il senti mes émotions à son égard ? Je l'ignore mais je me rhabille avec lenteur, me laissant un moment pour reprendre le contrôle de mon esprit et lui faire face. Je localise mes chaussures et les enfile. Si j'aimais marché pied nu chez moi, je ne devais pas considérer cet appartement comme un refuge semble à mon propre logis.

Je finis par me glisser par la porte, pas encore décidé à fuir la queue entre les jambes, il ne m'avait après tout pas chassé et il avait parlé d'un petit déjeuner, mais je ne pouvais m'empêcher de ressentir cette appréhension visé à mes tripes. Je me stoppais un court moment, m'offrant le luxe de l'observer, un pantalon sur lui et rien d'autre, cuisinant. Et je devais admettre qu'une fois de plus, j'avais encore le souffle coupé par la beauté de cet homme. Mais si cela n'avait été qu'une attirance physique, les choses auraient été bien plus simples à gérer. Non il avait fallu que mon esprit chaotique s'attache à ce type qui n'avait pas vraiment ouvert ses bras à mon encontre mais qui pourtant avait fait preuve d'attention et qui avait fini par se révéler particulièrement tendre à mon égard.

Il tournait sa tête vers moi et se justifiait de la potentielle qualité de sa nourriture. Je lui offrais un sourire un peu tremblant, répliquant avec mon tact légendaire. - J'aurais pu te causer un empoisonnement alimentaire avec ces cookies, on sera à égalité je suppose. Je lâche une plaisanterie, parce que c'est plus simple de se replier derrière plutôt que de me fixer sur sa proximité soudaine alors qu'il glisse une tasse entre mes mains. Un grognement satisfait roulant dans ma gorge à la vu du nectar divin que j'affectionnais tellement.

Cependant la tasse ne venait pas avec autant de facilité que prémédité et je relevais les yeux vers lui, interrogeant silencieusement Noah pour savoir pourquoi il ne lâchait pas la tasse. Et bon sang, il était terriblement prêt, tellement près que je n'avais qu'à pencher légèrement la tête pour cueillir ses lèvres. La salive glissant avec difficulté le long de ma gorge. Je tentais de garder le contrôle. Me rappelant encore et encore qu'il était apte à sentir le désir sur moi, si cela devenait trop flagrant. Mais pouvait-il vraiment me blâmer avec cet instant que nous venions de partager ? N'importe qui serait probablement soumis à la tentation de recommencer, juste pour savoir si il n'avait pas été victime d'une hallucination. Je maltraitais ma lèvre inférieure alors qu'un frisson parcourait mon échine au contact de ses doigts sur mon bras.

La déception me fit l'effet d'une douche froide ... Me prouvant que j'avais probablement tout fait foiré. D'accord j'avais été tenté de fuir mais l'entendre de sa bouche. Peut être que mon visage était assez transparent pour lui car il s'empressa de me rassurer qu'il ne me chassait pas. Je relevais un regard déterminé sur lui. On pouvait très bien se comportait en adulte, non ? Pas besoin de jouer au jeu du chat et  de la souris. Et j'en étais venu à la conclusion que son aide me serait probablement aussi utile même si je ne voulais pas l'admettre.

- Putain, mec ... J'ai vraiment peur d'être le pire coup du monde à te voir si conciliant ... Sortir la vanne facile, la blague un peu dépréciatif, c'est mon mode de fonctionnement. - A moins que ce soit le contraire et que tu sois effrayé de pas pouvoir tripoter tout cette beauté ... J'agitais ma main pour me désigner, laissant un reniflement moqueur sortir de mon nez pour prouver que je n'étais nullement sérieux. Bien au contraire. Je finissais par souffler sur mon café, relevant un instant les yeux vers lui. - Pas besoin d'avoir peur de moi ... Je sais que tu as du mal à le croire, mais je suis professionnel, et je vais pas te sauter dessus dès que tu baisseras ta garde. Je levais une épaule. - Tu sais que je sors d'une relation, et je suis pas près pour autre chose ... même si je suis pas contre un peu d'amusement ... Et oh quelle idée tentante ... mais ca ne marchait jamais ce genre de choses, n'est-ce pas ? Surtout que je ne pouvais nier qu'il provoquait en moi des remises en questions qui allait bien au dela de l'attraction physique.

Je portais la tasse à mes lèvres, savourant le café, poussant ce murmure satisfait. - Damn, tu sais quoi, je reviens ce que j'ai dit, pour avoir ce café chaque matin, je suis prêt à me proposer en esclave sexuel ... Moi partant sur des conneries, voilà comment je reprenais le contrôle d'une conversation qui aurait pu être terriblement gênante.


❝ Tu veux boire quelque chose ? Un café ? Un bourbon ? Du bourbon dans ton café ?❞
made by MISS AMAZING.



“Rien n’est plus trompeur qu’un sourire. Et nul ne le sait mieux que celles et ceux qui se cachent derrière lui. Certaines montrent leurs dents comme pour mettre poliment en garde leurs ennemis, d’autres arborent une mine radieuse pour empêcher leurs larmes de couler. D’autres encore grimacent bêtement pour masquer leurs peurs.”


Dernière édition par Ezra Galloway le Sam 23 Mai - 1:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Identity Card
Je suis en ville depuis le : 07/02/2015 Nombre de messages : 312 Points : 2601 On me connait sous le pseudo : Shayane Je porte l'avatar de : Syato <3 J'ai : 27 ans Je travaille comme : Flic à la criminelle Actuellement, je suis : Loup célibataire mais possessif
Tell Me More
Got It !

Jeu 2 Avr - 18:05


❝Noah x Ezra

   ♡ Ha nan mais je te rassure, c’est uniquement de ta faute.

Ezra portait ce regard déterminé droit dans les yeux du loup. Il ne cillait pas, ne soupirait pas de soulagement face à son offre comme Noah l'avait redouté, non espéré, comme il l'avait espéré. Putain, mec ... J'ai vraiment peur d'être le pire coup du monde à te voir si conciliant ... A moins que ce soit le contraire et que tu sois effrayé de pas pouvoir tripoter tout cette beauté ... Le lycan se demanda s'il avait la moindre conscience de son charme. S'il savait ce que ça faisait de lui faire l'amour, s'il savait l'effet qu'il lui faisait lorsqu'il haletait son nom, s'il savait de quoi il avait l'air lorsque rejetait la tête en arrière et gémissait. Pas besoin d'avoir peur de moi ... Je sais que tu as du mal à le croire, mais je suis professionnel, et je vais pas te sauter dessus dès que tu baisseras ta garde. Tu sais que je sors d'une relation, et je suis pas près pour autre chose ... même si je suis pas contre un peu d'amusement ...

Noah relâcha son emprise sur la tasse, incrédule. De l'amusement. Il recula d'un pas. Mon dieu, pourquoi est-ce qu'il avait cru une seconde qu'Ezra le voulait en retour ? Pourquoi n'importe qui le voudrait ? Noah avait l'air d'un humain, il parlait comme un humain mais il savait que 90% de son être était loup. Contrairement à Ezra. Il était humain, il n'avait pas ressenti le centième de l'intensité animale qui caractérisait le lycan. Et Noah détestait dire ça, mais Ezra n'était pas seulement son type. Il était le type de beaucoup d'hommes et de femmes. Il pouvait avoir n'importe qui, il était jeune, il voulait s'amuser. Noah avait été là, il avait proposé et oui... Ezra avait accepté, comme il l'aurait fait avec n'importe qui d'autre à son goût, pas nécessairement parce que c'était lui.

Il ne l'appréciait même pas vraiment. Il s'introduisait chez lui, ne l’appelait même pas par son prénom et le lycan mourrait d'envie de lui faire avaler ses « mec ». De lui dire qu'il avait un prénom, un prénom dont il semblait si bien se souvenir une fois entre ses bras. Et le loup grondait, pourquoi est-ce qu'il avait murmuré inlassablement son nom ? Pourquoi lui avait-il présenté sa gorge, ouvert ses cuisses, le laisser l'y marquer ? Est ce que ça ne voulait rien dire ?

Ça voulait dire qu'il était un jeune homme célibataire et décomplexé qui voulait s'amuser avant de travailler.

Un soupire de plaisir s'introduit dans ses pensées, dans la colère contre lui-même qui l'étreignait. - Damn, tu sais quoi, je reviens ce que j'ai dit, pour avoir ce café chaque matin, je suis prêt à me proposer en esclave sexuel … Le lycan lui jeta un regard furtif avant de retourner à ses pancakes. C'est ce que tu attends de moi ? De l'amusement, du sexe ? Tiens il ne l'avait pas dit à voix haute, ce qui traversa les lèvres du loup en revanche fut Je ne veux pas d'un esclave sexuel qui m'appelle toujours « mec » à part quand je lui fais l'amour. Ezra ne l'avait pas volé. Et peut-être qu'il pouvait au moins obtenir ça quitte à le revoir et à travailler ensemble.

Un silence s'installa, seulement perturbé par le crépitement de la poêle et les gorgées discrètes, normalement inaudibles, d'Ezra sirotant son café. Noah n'avait pas besoin de combler le silence, contrairement au détective. Il n'avait rien de plus à dire. Il voulait fuir, s'en aller sous sa forme de loup et courir, courir... Le monde civilisé n'avait pas tellement besoin de Noah Westmore. Bien que sa forme de loup ne lui apporte aucun réconfort. Il était entièrement lié à Ezra, peut-être même le voulait-il d'une manière plus animale qu'humaine.

Et peut-être que c'était une bonne chose de toute façon. Peut-être que c'était mieux de savoir qu'il pouvait vouloir quelqu'un sans que ce quelqu'un le veuille en retour. Même si Ezra portait son odeur, même si le loup pouvait sentir le désir émaner de lui, palpable et réciproque chaque fois qu'il s'approchait. Il savait ce que ça voulait dire. Qu'ils pouvaient être plus qu'une seule fois.

Tu devrais prendre une douche pendant que je termine ça. Il ne le voulait pas. Il voulait se sentir sur lui, il voulait le respirer et verrouiller ses poumons, les rendre imperméable pour garder son odeur. Tu pues le sexe, et j'ai pas envie que le voisinage pense que tu t'es échappé après que je t'ai violé. Mensonges, tellement qu'il n'avait pas daigné tourner la tête pour le regarder. Comme si le voisinage importait au lycan vagabondant d'une ville à l'autre depuis dix ans. Mais Ezra avait été clair sur ce qu'il voulait, et surtout sur ce qu'il ne voulait pas. Et il y avait des limites à la tentation que le loup pouvait endurer sans céder à ses instincts.
made by MISS AMAZING.


« No time for fear or blame
Inside, we are the same »

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Sor'cier
Voir le profil de l'utilisateur
Identity Card
Je suis en ville depuis le : 01/12/2014 Nombre de messages : 792 Points : 6826 On me connait sous le pseudo : Lex Je porte l'avatar de : Dylan O'Brien DC : Morgan McDugall J'ai utilisé des images de : avatar : devianart et moi on a fait équipe, gif : tumblr, profil : enada & tumblr
J'ai : 24 ans Je travaille comme : Détective Privé Actuellement, je suis : Before I fall too fast Kiss me quick but make it last So I can see how badly this will hurt me when you say goodbye
Tell Me More
Got It !

Ven 3 Avr - 22:13


❝Noah x Ezra

   ♡ Ha nan mais je te rassure, c’est uniquement de ta faute.

Mes sourcils se fronçant sur mon front en entendant ses propos ... Attendez un instant, on dirait presqu'il est ... Non, impossible. Je le scrutais en détail pour voir si je venais de ... le vexer. J'aurais pu penser que c'était à cause de ma blague de mauvais goût mais quelque chose me disait que cela avait plus un rapport avec le détachement apparemment que je voulais garder à son égard. Et pourquoi l'idée qu'il se vexe ainsi me faisait un peu plaisir. Comme ci, cela lui importait. L'image que je pouvais avoir de lui. Lui, le flic taciturne qui transpirait la confiance en soi et ne se laissait pas marcher sur les pieds. Je laissais le silence s'installait, incapable de pouvoir m'accrocher à quoi que ce soit, sans vraiment m'emmêler les pinceaux. J'étais même presque certain que j'étais entrain de me faire des films, façon septième art.

Je continuais de siroter ce tant apprécié café, ma faiblesse ... enfin l'une d'entre elle. Je venais d'en découvrir une autre ... Et elle me tournait le dos, visiblement peu ravi de mes propos. Mais ce n'était pas nouveau, j'avais tendance à toujours mettre les pieds dans le plat. Sauf que ce n'était pas ce mépris un peu hautain qui transpirait mais autre chose ... quelquechose sur lequel je ne parvenais à mettre le doigt. J'étais perdu dans mes contemplations alors qu'il reprenait la parole, et je sentais ma lèvre tremblait légèrement. Réprimant un rire un peu nerveux. J'aurais pu me vexer de ses propos, mais honnêtement , à part si l'immeuble était envahi de lycans, je doutais que quiconque, sache ce qui s'est passé à l'odeur que je dégageais. Mais parce que je pouvais être particulièrement sale gosse, je roulais des yeux.

- Hey, Cujo, si t'as si honte de m'avoir dans ton lit ... T'aurais peut être du y penser avant de me laisser une empreinte aussi grande que le mont Everest sur le cou. Je croisais mes bras, après avoir reposé la tasse. Profitant qu'il me regarde enfin pour montrer un air particulièrement renfrogné. Même si je n'étais pas vraiment en colère, mais juste un peu blessé dans mon égo.

- Pas que je m'en plaignes ... Je murmurais les mots, un peu plus à moi même qu'à lui mais sachant parfaitement qu'avec son audition plus accru que l'humain de base, il entendrait parfaitement les mots. Je passais une main dans mes cheveux.

C'était peut être pas la peine de chercher à discuter plus que cela, après tout je savais que mon art de ne pas avoir de filtre, ne ferait que probablement aggraver la situation mais en même temps. Il m'agacait. Voilà, c'était dit. Il avait été si ... différent que pendant un moment, j'avais eu l'impression d'être autre chose que l'insecte gênant qu'il écrasé sous sa semelle sans même prendre la peine de se retourner. J'avais probablement du me tromper, même si il disait ne pas me chasser, il semblait pourtant ardemment décidé à me voir hors de sa vue aussi rapidement que possible. Et ca ? Ca faisait probablement le plus mal.

Je m'apprêtais à aller me doucher, et finalement filé sans demander de compte à personne. Sauf que il fallait que mon cerveau se stoppe sur le seuil et que je me retourne dans sa direction mes sourcils fronçaient, presque dans une expression traduisant un chemin entre la réflexion, la confusion et la colère. Je laissais échapper un soupir, avant de me mordre la lèvre un instant.

- En même temps, tu dois admettre que si je commence à t'appeler babe, ca pourrait porter à confusion ... Je grimaçais à ma propre maladresse, j'avais l'art de m'expliquer de la pire des façons qu'il soit pour être honnête. J'aurais peut être du prendre des cours de délicatesse, ou même d'étiquettes. Mais, ma mère avait pas forcément les moyens pour ce genre d'extra, et elle m'avait toujours dit que l'essentiel c'était de garder mon coeur à la bonne place. Ce que je tentais de faire malgré les tentations du  contraire. - Tout ca pour dire que je connais ton prénom ... Noah. J'ai juste tendance à utiliser des sobriquets quand j'aime bien les gens.

Et diable, j'avais le haut des oreilles qui me chauffaient sérieusement à cet aveu. Bon, il devait probablement s'en douter, j'étais pas du genre à me retrouver dans le lit de n'importe qui, mais le sentiment n'était pas forcément réciproque. Enfin, je n'en savais strictement rien, il était bien trop compliqué des fois. Et ca me filait la migraine parce que je devais gérer avec mes propres complications. - Au cas, ou cela ne t'aurais pas mis la puce à l'oreille, ce qui s'est passé entre nous. Je suis pas du genre à me taper le premier venu ... Et si je boudais un peu, c'était pas son problème, n'est-ce pas ?



❝ Tu veux boire quelque chose ? Un café ? Un bourbon ? Du bourbon dans ton café ?❞
made by MISS AMAZING.



“Rien n’est plus trompeur qu’un sourire. Et nul ne le sait mieux que celles et ceux qui se cachent derrière lui. Certaines montrent leurs dents comme pour mettre poliment en garde leurs ennemis, d’autres arborent une mine radieuse pour empêcher leurs larmes de couler. D’autres encore grimacent bêtement pour masquer leurs peurs.”


Dernière édition par Ezra Galloway le Sam 23 Mai - 1:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Identity Card
Je suis en ville depuis le : 07/02/2015 Nombre de messages : 312 Points : 2601 On me connait sous le pseudo : Shayane Je porte l'avatar de : Syato <3 J'ai : 27 ans Je travaille comme : Flic à la criminelle Actuellement, je suis : Loup célibataire mais possessif
Tell Me More
Got It !

Sam 4 Avr - 21:36


❝Noah x Ezra

   ♡ Ha nan mais je te rassure, c’est uniquement de ta faute.

Toute l'attention de Noah était rivée sur Ezra, sur leurs odeurs intimes ancrées à sa peau qui faibliraient bientôt. Le loup inspirait, focalisé sur son odorat. Il en aurait fermé les yeux s'il n'avait pas un petit déjeuner sur le feu. Hey, Cujo, si t'as si honte de m'avoir dans ton lit ... T'aurais peut être du y penser avant de me laisser une empreinte aussi grande que le mont Everest sur le cou. Un grognement couvert par le crépitement de la pâte roula dans la gorge de Noah alors qu'il tournait lentement la tête vers Ezra. Il darda sur l'humain un regard mi surpris, mi corrosif qu'Ezra lui renvoya avec... avec quoi ? Il boudait là ? Il venait de l'inviter à pendre une douche pendant qu'il terminait de lui préparer son petit déjeuner. A quel moment Sherlock Holmes avait brillamment déduit qu'il avait eu honte de l'avoir dans son lit ? Pas que je m'en plaignes ... Les bras croisés, fermé. Et le lycan ne savait pas quoi faire. Ezra était agacé, vraiment agacé et Noah sentait – savait qu'il devait l'éloigner de lui, il le savait, mais il n'avait pas voulu le blesser.

Pourquoi est-ce qu'il était blessé ? Si Noah n'avait été que de l'amusement. Si Ezra était l'oiseau volage qu'il avait eu l'impression d'avoir en face de lui il y a peine une minute. S'il ne pouvait pas le garder pour lui tout seul...

Il ne pouvait pas. Le lycan secoua la tête avec impuissance alors qu'Ezra se détournait de lui. Même s'il y avait la moindre chance que pour qu'il le désire autant que le loup le désirait, il ne devait pas.

En même temps, tu dois admettre que si je commence à t'appeler babe, ca pourrait porter à confusion ... Noah soupira, ferma les yeux un instant, avant d'éteindre le feu et de se tourner vers Ezra en grommelant un Babe. qui en disait long sur les diverses manières qu'il connaissait de faire taire un homme trop bavard à son goût. Tout ca pour dire que je connais ton prénom ... Noah. J'ai juste tendance à utiliser des sobriquets quand j'aime bien les gens. Au cas, ou cela ne t'aurais pas mis la puce à l'oreille, ce qui s'est passé entre nous. Je suis pas du genre à me taper le premier venu ...

L'expression d'Ezra était boudeuse, stupidement boudeuse, mon dieu, il allait être leur mort à tous les deux un jour. Tellement transparent, laissant n'importe qui voir en lui, surtout Noah, l'attention du prédateur entièrement braquée sur lui. Et avant qu'il ne disparaisse dans la sale de bain, le loup s'élança à sa poursuite. C'est ce que tu crois ? Que j'ai honte de t'avoir mis dans mon lit ? Que j'ai peur que tu me sautes dessus à la moindre occasion ? La colère irradiait de Noah, incandescente et volatile. Soudainement le lycan attrapa l'humain par la nuque et l'embrassa, furieusement, comme si c'était un argument. Et peut-être que c'en était un. Un moyen de le faire taire, de lui prouver qu'il avait tort. Parce que Noah le plaquait contre la paroi de la cabine de douche, son autre main tâtonnant partout sur son corps jusqu'à le tenir par le col de son tee shirt, et qu'il l'embrassait avec tout ce qu'il avait. Reste. grogna t-il à travers ses dents serrées. Reste. Bon sang, il n'arriverait jamais à le laisser partir après ça. Il ne pouvait pas avoir Ezra. Il était supposé s'en inquiéter. Il devait s'en inquiéter.

Mais il ne l'aurait pas vraiment. Quoi qu'il soient ils ne seraient jamais une vraie relation. Non. Ezra n'en voulait pas. Lui non plus. Alors, il ne faisait rien de mal. Ne le mettait pas en danger, non ? Qui irait s'en prendre à Ezra en croyant l'atteindre ? Personne.

Il rompit le baiser, haletant comme s'il venait de courir plusieurs kilomètres, relâcha son tee shirt pour effleurer sa gorge, glisser ses doigts autour en une caresse aux allures de menaces. Je suis pas du genre à faire des pancakes pour le premier venu...
made by MISS AMAZING.


« No time for fear or blame
Inside, we are the same »

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Sor'cier
Voir le profil de l'utilisateur
Identity Card
Je suis en ville depuis le : 01/12/2014 Nombre de messages : 792 Points : 6826 On me connait sous le pseudo : Lex Je porte l'avatar de : Dylan O'Brien DC : Morgan McDugall J'ai utilisé des images de : avatar : devianart et moi on a fait équipe, gif : tumblr, profil : enada & tumblr
J'ai : 24 ans Je travaille comme : Détective Privé Actuellement, je suis : Before I fall too fast Kiss me quick but make it last So I can see how badly this will hurt me when you say goodbye
Tell Me More
Got It !

Dim 5 Avr - 0:04


❝Noah x Ezra

   ♡ Ha nan mais je te rassure, c’est uniquement de ta faute.

Après avoir avouer la vérité dans un élan d'honnêteté, je tournais le dos pour suivre ses instructions et aller prendre ma douche avant de rentrer chez moi. Je le savais que céder à mes pulsions allait tout gâcher entre nous. J'étais stupide, cette situation était une mauvaise idée. Je le savais ... et pourtant j'avais cédé, incapable de résister à la possibilité. A cette attirance qui coulait dans mes veines. Et peut être qu'il en était de même pour lui, parce que je n'allais pas bien avant que sa voix ne me rattrape, me forçant à lui faire face, alors que la colère irradiait de son être. Etait-ce inapproprié de le trouver diablement séduisant ainsi ? La salve de question me fit froncer les sourcils, mais pas vraiment le temps de cogiter à la signification de ses propos parce que soudain, ses lèvres étaient sur les miennes. Une fureur qui prouvait son point, et qui avait le don de m'enivrer. Ce baiser était bien plus que la simple commotion d'un orgueil meurtri. Non, c'était plus. Un sens d'appartenance qui me faisait tourner la tête. Nous n'avions partagés que peu de temps de manière intime mais je sentais qu'il s'infiltrait par chaque pores de ma peau, bien plus que quiconque n'avait pu le faire auparavant.

Mes doigts pourraient s'agripper à la peau nu encore recouverte d'un léger voile de sueur se présentant devant moi, mais mon cerveau a peine à agir de manière cohérente. Je finis par reprendre mon souffle, et je ne peux empêcher mes yeux de s'écarquiller un peu à ce simple mot.

Je laisse ma tête se balloter de manière un peu stupide dans un signe positif. Tentant de récupérer de ce moment d'émotion, avant de me rendre compte que je devrais probablement trembler à sentir ses doigts se refermer ainsi autour de ma gorge.

- Okay, mon grand, tu t'es fait entendre ... Je relève vers lui mon regard, m'étant laissé distraire par la proximité de ses lèvres. Je ne sais pas vraiment comment tout cela va finir, mais je sens que la chute est probablement inévitable. Je l'apprécie, et de ce qu'il semble dire, il m'apprécie aussi ... Sans compter notre compatibilité physique indéniable.

- Enfin en parlant de pancakes ... Peut être que je pourrais peut être les savourer avant de devoir me jeter sous l'eau, non ? J'ai une routine, et ... Je m'interromps un instant, non mais si il a décidé de me faire des pancakes, de me dire de rester, j'ai quand même le droit de décider à quel moment, je vais prendre ma douche, non ? Et puis si il est pas occupé à cuisiner quand j'irais sous le jet ... Oh, non ! Faut que j'arrête de me mettre à fantasmer sur lui quand il est aussi prêt, je dois puer les hormones à plein nez, et c'est pas vraiment très flatteur. Il va me prendre pour un adolescent en rut si ca continue. Je suis pas le genre obsédé, mais j'y peux rien si je peux pas contrôler ce désir qu'il m'inspire. L'envie de passer des journées entières à découvrir ce qu'il aime et comment lui faire plaisir. Et je ne peux pas m'attacher, qu'est-ce que je fais ? Je cours tout droit vers un coeur brisé. Faut que je me rappelle le mantra de mon grand père, qui est devenu mien. L'amour, ca craint. Ca sert à rien sauf à faire souffrir. Et puis, on peut pas tomber amoureux aussi vite, non ? On est juste deux adultes consentants qui se plaisent et qui décide d'en profiter.

- Euh, je veux dire c'est comme tu préfère ... vu que t'es chez toi et tout ... Je passe une main sur ma nuque, et je prie le ciel de pas partir dans un monologue sans queue ni tête, parce qu'il a pas vraiment besoin de ce cadeau en plus pour savoir que je suis nerveux.

Mais c'est de sa faute ... Parce que je peux me montrer séduisant et captivant quand j'ai, face à moi, une personne qui a clairement montré son intérêt. D'ailleurs avant qu'il me fasse perdre la tête, j'avais pas ce problème quand nous étions dans son lit. C'est probablement le poids de la réalisation qu'il y a un potentiel entre nous qui me fait paniqué comme une pucelle aux joues rosies par la pudeur.


❝ Tu veux boire quelque chose ? Un café ? Un bourbon ? Du bourbon dans ton café ?❞
made by MISS AMAZING.



“Rien n’est plus trompeur qu’un sourire. Et nul ne le sait mieux que celles et ceux qui se cachent derrière lui. Certaines montrent leurs dents comme pour mettre poliment en garde leurs ennemis, d’autres arborent une mine radieuse pour empêcher leurs larmes de couler. D’autres encore grimacent bêtement pour masquer leurs peurs.”


Dernière édition par Ezra Galloway le Sam 23 Mai - 1:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Identity Card
Je suis en ville depuis le : 07/02/2015 Nombre de messages : 312 Points : 2601 On me connait sous le pseudo : Shayane Je porte l'avatar de : Syato <3 J'ai : 27 ans Je travaille comme : Flic à la criminelle Actuellement, je suis : Loup célibataire mais possessif
Tell Me More
Got It !

Lun 6 Avr - 15:07


❝Noah x Ezra

   ♡ Ha nan mais je te rassure, c’est uniquement de ta faute.

Les yeux de Noah suivaient le chemin de ses phalanges sur la peau d'Ezra, sur le tendon pulsant de sa gorge, là où il voulait porter sa bouche, pour le sentir, pour capturer ce moment à tout jamais. Quelque chose avec le détective aiguisait son instinct animal, domestiquait sa raison comme si le monde se réduisait à lui et à Ezra, et les « si » et les « peut-être » qui se battaient dans l'esprit du lycan pouvait aller se faire foutre parce que le loup savait ce qu'il voulait. Il savait combien il voulait Ezra lorsqu'il le sentait si proche de lui. Lorsque qu'il pressait son corps svelte contre la paroi de verre. Lorsque son regard embrumé par le désir peinait à retrouver son point d'ancrage : lui toujours lui. Comme si Noah était tout dans le chaos autour. Lui qui n'avait jamais été que rien.

Okay, mon grand, tu t'es fait entendre ... Noah entendait les mots sans les écouter, regardait la ligne de sa gorge bouger alors qu'elle s'activait pour lui parler, enfonçait à peine le plat de ses doigts, rien qu'une pression, à peine plus qu'une caresse parce que le caresser n'était pas suffisant mais qu'Ezra n'était qu'humain. Enfin en parlant de pancakes ... Peut être que je pourrais peut être les savourer avant de devoir me jeter sous l'eau, non ? J'ai une routine, et ... Il s'interrompit et le le lycan contempla. Il pouvait le voir s'agiter contre lui, son visage rouge d'embarras et d'excitation, de cette chaleur, de cette exquise brûlure que Noah voulait sentir à nouveau sous ses doigts, sur sa peau nue. Euh, je veux dire c'est comme tu préfère ... vu que t'es chez toi et tout ...

Alors le loup relâcha la gorge d'Ezra. Il laissa sa paume glisser jusqu'à la taille mince pour la coller contre lui. Il ne savait pas pourquoi il ne le libérait pas. Seulement que c'était si facile avec Ezra, son désir si réciproque, pesant dans les sens du loup, comme une invitation jamais formulée mais présente. Une invitation à le prendre. Le prendre sans demander. Et ce n'est pas comme si Noah avait beaucoup de contrôle sur ce genre d'invitation. Il était un lycan, un chasseur, et il voulait conquérir ce qu'il y avait de plus profond en Ezra, cette flamme rebelle et insolente. Il voulait la contempler, la piéger, la faire sienne et s'y brûler. Les consumer tous les deux, emmener l'humain au bord d'une falaise et sauter avec lui.

Une autre part de lui, celle qui n'était pas enragée, lui murmurait qu'Ezra pouvait lui apporter autre chose. Un équilibre. Qu'il pouvait dompter le loup, le chérir. Cette part là adorait Ezra, et Noah passa ses lèvres sur sa joue rougie, glissa sa main logée sur sa taille sous son t-shirt pour tracer le creux de ses reins presque tendrement, mais avec force, tout en le maintenant dans l'étau de ses bras. Il aurait du se retirer, retourner dans le salon et finir le petit déjeuner.

Il se pressa plus fort contre lui à la place, s'insinua entres ses cuisses. Quand il tenait Ezra, sa peau douce, trop chaude, sa bouche humide, entrouverte... Le loup se pencha pour dévorer ses lèvres, roula son bassin verrouillé à celui de son captif. Il ne savait même pas de quelle manière il appréciait Ezra, mais il raffolait de la sensation de le posséder, de le comprimer avec son corps, de le maintenir, de pousser contre la paroi de la douche cet humain obstiné, impossible, désirable.

Cet humain... un humain. Noah sépara leurs lèvres. Dis moi d'arrêter. murmura t-il, enfouissant son visage dans le creux de son cou, parce qu'il ne serait jamais capable de le faire lui même. Il embrassa sa peau en excuse, desserra sa poigne sur tout son corps pour en faire une étreinte. Si tu ne me dis pas d'arrêter je vais te laisser mourir de faim. Le lycan respira son amant un dernière fois, puis releva son visage, leurs lèvres continuant de s'effleurer, leurs souffles se mêlant impitoyablement alors qu'il essayait de renouer avec le fil de la conversation, avec ce qu'il devait dire. Tu peux manger et te doucher dans l'ordre que tu veux, princesse. Noah esquissa un demi sourire. Kiddo. Sale gosse.
made by MISS AMAZING.


« No time for fear or blame
Inside, we are the same »

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Sor'cier
Voir le profil de l'utilisateur
Identity Card
Je suis en ville depuis le : 01/12/2014 Nombre de messages : 792 Points : 6826 On me connait sous le pseudo : Lex Je porte l'avatar de : Dylan O'Brien DC : Morgan McDugall J'ai utilisé des images de : avatar : devianart et moi on a fait équipe, gif : tumblr, profil : enada & tumblr
J'ai : 24 ans Je travaille comme : Détective Privé Actuellement, je suis : Before I fall too fast Kiss me quick but make it last So I can see how badly this will hurt me when you say goodbye
Tell Me More
Got It !

Mar 7 Avr - 18:41


❝Noah x Ezra

   ♡ Ha nan mais je te rassure, c’est uniquement de ta faute.

Peut être que j'avais commis un autre faux pas ... C'était une option plausible, fallait dire que j'avais l'impression des fois qu'il me regardait comme si il allait me bouffer. Et au final, j'avais toujours cru que c'était de manière pénible et douloureuse, du genre arracher la tête d'un coup de griffe, pour savourer mes entrailles mais peut être que j'avais eu tout faux. Surtout quand on voyait ce qui s'était passé entre nous, ce qui se passait encore si j'en jugeais par la manière dont son emprise sur moi se muer lentement en quelque chose d'un peu plus ... tendre. Le terme était le plus approprié malgré un manque flagrant d'habitude. Mais comment pouvais je qualifier autrement ses lèvres courant légèrement sur ma joue, et la main qui agrippait la courbe de ma taille.

La tendresse laissait bientôt place à la chaleur, la braise ... Et mes doutes s'envolaient alors que ses lèvres me possédaient sans hésitation, que je n'étais que capable de nouer mes bras autour de son cou pour approfondir le baiser et resserer l'étreinte. C'était agréable, ce sentiment ... Celui d'être désiré avec autant de férocité. De rendre avec autant de force que je pouvais, de ne pas baisser le regard ou la voix, alors qu'il pourrait facilement faire de moi un cadavre, l'envie l'en prendrait. C'était un peu galvanisant et je m'enivrais de la sensation qui courait le long de mon épiderme. Il me croyait simple humain, il ignorait que je connaissais sa vraie nature, et pourtant il ne me traitait guère comme une poupée fragile qu'on pouvait briser à tout moment. C'était peut la raison pour laquelle, je glissais sans vergogne ma main sur son dos pour finir sur la courbe ferme de ce délicieux arrière train que ce jean recouvrait à mon grand regret.

Lui dire d'arrêter ? Il me disait cela alors que mon corps, instinctivement, guidait ma tête à se pencher légèrement sur le côté pour lui laisser la place nécessaire. Je savais qu'il y avait un motif devant cette requête, mais j'avais encore l'esprit embué par l'excitation grouillant dans mon corps. Mais on pouvait toujours compter sur un goûjat de première pour vous remettre les idées en place. Et il souriait en plus le bougre, content de m'avoir fait tourné la tête pour m'affubler de sobriquets ridicules. Etait-ce sa vengeance ? Putain, ce petit sourire lui allait tellement bien quand même, je résistais néanmoins à la tentation de le goûter et de l'effacer à l'aide de ma bouche.

- Tu es un con ... tu le sais ? Je relevais vers lui, un sourire scintillant qui pouvait être paradoxal au vu des mots prononcés, mais l'affection était évidente malgré le qualificatif peu glorieux. Je m'éloignais un peu de lui, lui pincer et torder le téton en guise de punition avant de laisser le plat de ma main, pousser ce torse pour reprendre un peu mes esprits. Inspirer une bonne bouffée d'oxygène sans avoir à la partager avec lui.

- Voilà le programme ... Tu vas me finir ce petit déjeuner fissa, parce qu'on peut pas promettre de la nourriture à un homme et pas respecter sa parole ... Ca pourrait me briser le coeur, LE COEUR ! Et si j'exagère volontiers le ton et les manières, c'est parce que me donner des airs de drama queen, ca a le don de me permettre de chasser la nervosité à coup de pieds au cul. De laisser la pression se relâcher un peu, et surtout de dédramatiser dans mon esprit la situation dans laquelle je me trouve actuellement. Je ne sais absolument pas, ou cela va me conduire, mais je sais que je vais être assez stupide pour sauter à pied joint dedans sans même une arrière pensée.

- Ensuite, tu pourras venir me frotter le dos dans la douche, si tu as tellement envie de mettre tes paluches sur moi ... Je fais un petit sourire graveleux, avant de rajouter avec un rire digne d'un ado débile. - T'auras même le droit de me frotter autre chose que le dos mais ... J'arque un sourcil, m'assurant de bien plonger son regard dans le sien. - Mais après, laisse moi bosser sur ce foutu dossier ... Je suis un professionnel et tes méthodes de distractions aussi séduisantes soient-elles ne pourront me détourner de ma mission ... Après tout j'ai risqué ma peau pour se dossier ... Ou c'était l'a priori que j'avais pu avoir en début de conversation avec le flic, mais les choses avaient rapidement dégénéré. Enfin, si on bossait ça éviterait de devoir discuter de ce qui à l'évidence se passait entre nous. Comme la pulsion d'agripper sa nuque, pour un dernier baiser passionné avant de claquer ses fesses et me diriger vers la cuisine, comme autre chose qu'un invité semi désirable.


❝ Tu veux boire quelque chose ? Un café ? Un bourbon ? Du bourbon dans ton café ?❞
made by MISS AMAZING.



“Rien n’est plus trompeur qu’un sourire. Et nul ne le sait mieux que celles et ceux qui se cachent derrière lui. Certaines montrent leurs dents comme pour mettre poliment en garde leurs ennemis, d’autres arborent une mine radieuse pour empêcher leurs larmes de couler. D’autres encore grimacent bêtement pour masquer leurs peurs.”


Dernière édition par Ezra Galloway le Sam 23 Mai - 1:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Identity Card
Je suis en ville depuis le : 07/02/2015 Nombre de messages : 312 Points : 2601 On me connait sous le pseudo : Shayane Je porte l'avatar de : Syato <3 J'ai : 27 ans Je travaille comme : Flic à la criminelle Actuellement, je suis : Loup célibataire mais possessif
Tell Me More
Got It !

Mer 8 Avr - 16:48


❝Noah x Ezra

   ♡ Ha nan mais je te rassure, c’est uniquement de ta faute.

C'était tentant... tellement, tellement tentant, trop tentant de plaquer Ezra contre la paroi de glisser ses mains sous son tee-shirt, dans son pantalon, de le regarder rougir, d'abuser de la facilité avec laquelle il penchait la tête pour lui offrir un meilleur accès à sa gorge. De ne plus jamais le laisser partir.

Tu es un con ... tu le sais ? Les yeux ambrés le fixaient intensément, légèrement assombris par l'assaut du lycan. Noah répondit distraitement. On me l'a dit. Et il n'était qu'à moitié là, vraiment, encore enivré de son jeune amant, repoussant juste assez sa part animale pour le provoquer.

Peut-être même qu'il avait trop repoussé sa part animale, parce que le lycan n'eut aucun réflexe lorsque des doigts agiles lui pincèrent sans vergogne un mamelon. Hey ! Et qu'Ezra s'écartait, sans doute dans le but de se fossiliser un peu plus avec la douche de Noah... ou d'échapper à sa vengeance... ou de respirer, probablement ça. Noah passa sa main sur la zone malmenée, se laissa repousser en relevant un regard de loup battu sur l'humain qui osait le priver de lui. - Voilà le programme ... Tu vas me finir ce petit déjeuner fissa, parce qu'on peut pas promettre de la nourriture à un homme et pas respecter sa parole ... Ca pourrait me briser le coeur, LE COEUR ! Mi embarrassé, mi bruyant, mais il y avait quelque chose de plus. Pas encore de la confiance... une complicité, qui arracha inexplicablement un nouveau sourire au loup. Ensuite, tu pourras venir me frotter le dos dans la douche, si tu as tellement envie de mettre tes paluches sur moi … T'auras même le droit de me frotter autre chose que le dos mais ... Et il riait, comme si ce qu'il venait de dire n'avait pas rendu Noah enragé. Ezra... grommela le lycan dans un grognement étranglé. Pourquoi tu... - Mais après, laisse moi bosser sur ce foutu dossier ... Je suis un professionnel et tes méthodes de distractions aussi séduisantes soient-elles ne pourront me détourner de ma mission ... Après tout j'ai risqué ma peau pour se dossier ...

Noah recula d'un pas, majoritairement pour se contrôler, s'empêcher de sauter sur le détective. Peine perdue, Ezra s’agrippa son cou, pilla ses lèvres. Le loup saisit sa taille en réponse, lécha voracement l’intérieur de sa bouche, jusqu'à ce que le corps de son amant ne lui glisse entre les doigts. Une main claqua sur ses fesses, la silhouette d'Ezra s'engouffra dans la cuisine et Noah résista à l'envie, à l'urgence de le toucher, de lui donner la chasse, mon dieu, deux minutes plus tôt ils se mettaient d'accord pour prendre le petit déjeuner, comment ce genre de choses arrivaient encore et encore ?

Le lycan recula d'un pas, respirant fort, trop fort – il se passa de l'eau froide sur le visage, puis rejoignit son invité dans la cuisine. Ezra était encore plus débraillé que lorsqu'il était apparu de la chambre, l'attendant près du bar. Noah devait vraiment arrêter de trouver ça charmant.

Il déposa le plat de pancakes sur le bar, laissant Ezra s'asseoir pendant qu'il rassemblait des couvert et ce qu'il avait d'acceptable pour petit déjeuner dans son frigidaire. Je n'ai pas grand chose. signala le loup, parce qu'il serait toujours un carnivore dans une société qui se dirigeait vers une nutrition à base de sucre. Je n'ai encore reçu personne ici. Vraiment personne. Le constat l'avait mis mal à l'aise plus tôt dans la mâtinée, alors que le regard de l'humain se portait sur son appartement. Mais c'était... familier d'avoir Ezra à ses côtés, son odeur imprégnée de la sienne flottant agréablement autour du loup, comme s'il appartenait à son territoire.

Noah prit place face à lui. Il se serait bien assit à côté de lui mais... ouais, peu de chances pour qu'il lui laisse assez d'espace pour manger. Or le lycan voulait lui offrir ce qu'il demandait. Ce pour quoi il était venu chez lui en premier lieu, et accessoirement l'épine dans sa patte : le dossier. Parce que... et bien il n'était pas seulement un homme. Et il n'était pas non plus seulement un loup, même si son héritage animal cannibalisait son cerveau. Il était aussi un flic, et il n'était pas stupide. Si on doit coopérer sur l'affaire. Noah marqua une pause, le temps qu'Ezra fixe bien son attention sur lui. Tu vas devoir me dire pourquoi quelqu'un ferait appel à un détective pour enquêter sur une une série de meurtres perpétrés par des animaux sauvages. Prendre la température, voir à quel point le détective était impliqué dans le monde surnaturel. Voilà qui était assez important pour chasser le désir qui collait à la peau du lycan comme une épaisse couche de lave en fusion.
made by MISS AMAZING.


« No time for fear or blame
Inside, we are the same »

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Sor'cier
Voir le profil de l'utilisateur
Identity Card
Je suis en ville depuis le : 01/12/2014 Nombre de messages : 792 Points : 6826 On me connait sous le pseudo : Lex Je porte l'avatar de : Dylan O'Brien DC : Morgan McDugall J'ai utilisé des images de : avatar : devianart et moi on a fait équipe, gif : tumblr, profil : enada & tumblr
J'ai : 24 ans Je travaille comme : Détective Privé Actuellement, je suis : Before I fall too fast Kiss me quick but make it last So I can see how badly this will hurt me when you say goodbye
Tell Me More
Got It !

Mer 8 Avr - 18:38


❝Noah x Ezra

   ♡ Ha nan mais je te rassure, c’est uniquement de ta faute.

J'avais pris place au bar, attendant mon hôte qui finissait par réapparaître, j'arquais un sourcil, constatant son visage humide, mais m'abstenait de toutes remarques alors qu'il était celui qui allait me nourrir, et je mourrais de faim. Je posais ma joue dans le creux de ma main, accoudé sur le bar, profitant du spectacle alors qu'il fouillait l'intérieur de son frigo. Enfonçant mes dents dans ma lèvre inférieure, pour retenir un petit soupir d'extase. Ce ne serait pas productif, si je voulais obtenir à manger. Il finissait par émerger, et ces mots éveillant une certaine curiosité quand à lui. Le mystère planait vraiment autour de ce type ... Pas parce qu'il n'avait jamais reçu personne, il n'était pas dans les parages depuis bien longtemps, mais à cause de sa nature profonde. Celle que j'étais censé ignorer.

Je m'attaquais sans délicatesse au pancake qu'il m'avait servi alors qu'il prenait place, face à moi, mon esprit se laissant rapidement distraire par la saveur envahissant ma bouche. Je n'étais peut être pas le mangeur le plus gracieux et il l'avait probablement noté alors que je relevais vers lui, un visage aux joues gonflés comme un hamster faisant des provisions alors qu'il reprenait la parole. Il voulait parler de l'affaire, et c'était le but premier de ma visite même si je ne pouvais pas non plus me plaindre totalement du développement de la situation. Mon attention sur lui, il poursuivait.

Je manquais m'étouffer à sa question, et m'emparer du premier verre me passant sous la main, pour m'aider à retrouver un tant soit peu de respiration. Est-ce que c'était un test ? Ou une réelle curiosité ? C'était vrai que vu sous l'angle humain le plus banale, cela pouvait paraître incohérent d'embaucher quelqu'un pour ce genre d'affaire. Je ne pouvais cependant pas lui révéler la vérité, ne pouvait pas lui révéler ma nature sans prendre le temps de réfléchir. Parce que d'une part, je n'étais plus le seul impliqué et j'avais une pseudo nouvelle famille à protéger mais aussi parce que malgré les étapes brûlées, je ne savais pas si je pouvais lui faire totalement confiance. J'avais grandi avec la paranoïa insufflait par la missive que mon père m'avait laissé, et ce genre de chose ne s'envolait pas en un claquement de doigts.

- Je ne peux pas trop parler de mes clients même si je suis ouvert à toute coopération en ce qui concerne les informations que j'ai pu avoir ... J'avalais une bouchée de pancakes, histoire de me laisser le temps mort suffisant pour pouvoir répondre avec calme, mais aussi pour ne pas mentir directement. Contourner la vérité.

- Disons juste que les versions données par la police ne conviennent pas toujours à mes clients ... Je l'examinais du coin de l’œil avant de reporter mon attention sur mon petit déjeuner. Ce n'était peut être pas ce qu'il désirait, et il pouvait penser que je lui mettais des bâtons dans les roues. Mais je n'allais pas donner le nom de mes clients alors qu'ils avaient appels à mes services parce que la police ne pouvait strictement rien faire pour eux. Cependant la vérité était que le flic en face de moi, avait probablement beaucoup plus de piste qu'un flic lambda.

Et si je lui exposais les quelques théories de ma cliente, il serait à même de m'aider à voir si tout cela corroborait. Mais comment annoncé à quelqu'un que vous étiez au courant du surnaturel, sans que petit a) lui dire que vous étiez vous même ne créature surnaturelle et petit b) lui avouer indirectement que vous étiez au courant de sa condition de créature surnaturelle.

Parce qu'il faut être honnête, j'allais pas balancé ce genre d'informations aux premiers venus, sans assurer mes arrières. Cependant je savais pertinemment qu'il était au courant de ce côté obscur et caché d’Édimbourg. Il ne m'avait pas fallu plus de deux minutes auprès de lui, pour sentir cette aura animale et puissante. Ce qui nous conduisait au petit c) que vous étiez plus ou moins, le détective plus ou moins officielle de ces dites créatures qui connaissaient votre réputation par bouche à oreille.

- J'ai une clientèle qui n'a pas forcément confiance dans les compétences de la police locale, sans offense pour toi. Ils ont souvent l'habitude de gérer leurs histoires en privés. Voilà, je n'avais pas aligné un seul mensonge, et je restais passablement honnête sans trop en dire. Sauf que si il avait été un humain des plus normaux sans aucune connaissance du monde du surnaturelle, je pense que mes paroles porteraient probablement à confusion. Et me ferait probablement passé pour un mec peu scrupuleux qui fermait les yeux sur des choses pas très légales.


❝ Tu veux boire quelque chose ? Un café ? Un bourbon ? Du bourbon dans ton café ?❞
made by MISS AMAZING.



“Rien n’est plus trompeur qu’un sourire. Et nul ne le sait mieux que celles et ceux qui se cachent derrière lui. Certaines montrent leurs dents comme pour mettre poliment en garde leurs ennemis, d’autres arborent une mine radieuse pour empêcher leurs larmes de couler. D’autres encore grimacent bêtement pour masquer leurs peurs.”


Dernière édition par Ezra Galloway le Sam 23 Mai - 1:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Identity Card
Je suis en ville depuis le : 07/02/2015 Nombre de messages : 312 Points : 2601 On me connait sous le pseudo : Shayane Je porte l'avatar de : Syato <3 J'ai : 27 ans Je travaille comme : Flic à la criminelle Actuellement, je suis : Loup célibataire mais possessif
Tell Me More
Got It !

Jeu 9 Avr - 15:24


❝Noah x Ezra

   ♡ Ha nan mais je te rassure, c’est uniquement de ta faute.

Ezra s'étouffait, avec cette maladresse touchante et spontanée qui était sa signature. Le loup l'avait observé attentivement. Le plaisir évident avec lequel il mangeait, sa tête d'écureuil la bouche pleine de provisions, totalement libre et irréfléchi. Absent de toute séduction aussi, mais Noah appréciait cette facette d'Ezra d'une manière possessive, lui donnait l'impression qu'il ne séduirait personne d'autre, pas consciemment du moins.

Néanmoins le lycan attendait des réponses, et bien que sa réaction prouvait qu'il y avait anguille sous roche, le détective ne semblait pas ouvert à la discussion. Je ne peux pas trop parler de mes clients même si je suis ouvert à toute coopération en ce qui concerne les informations que j'ai pu avoir ... C'était un non. Un non déguisé poliment. Noah ne rétorqua rien, pris au dépourvu par la distance soudaine de celui qui s'était offert à lui avec un abandon que le loup n'avait encore jamais connu. Disons juste que les versions données par la police ne conviennent pas toujours à mes clients ... Un coup d’œil furtif, que le lycan aurait presque pu qualifier de fuyant. Les deux partis jaugeaient l'autre dans un duel du chat et de la souris, ou du loup et de l'agneau, autour d'un plat de pancakes. C'était comme d'être revenu quelques heures en arrière lors de leur joute verbale contre sa porte. Noah cherchait des réponses. Ezra fuyait, se démenait pour obtenir ce qu'il désirait de lui tout en protégeant son business.

Intelligent, tellement intelligent sous le couvert des émotions qu'il laissait transparaître. Ezra donnait une impression générale de vulnérabilité et de maladresse, alors qu'il ne lâchait rien. Ses défenses dressées contre le loup. Le cœur de Noah se serra au souvenir de ce qu'il lui avait avoué entre ses draps. Combien il n'était pas une menace, sa promesse de ne jamais lui faire de mal. Pouvait-il en vouloir au détective de se préserver malgré tout ? Ezra était jeune, assez brillant pour avoir monté sa propre agence à seulement 24 ans.

J'ai une clientèle qui n'a pas forcément confiance dans les compétences de la police locale, sans offense pour toi. Ils ont souvent l'habitude de gérer leurs histoires en privés. Ça ne voulait pas dire plus que le reste de ses explications. C'était un « je ne répondrais pas à ta question » enrobé dans du sucre. Aucune information concrète, aucun mensonge. Ezra était futé, et Noah ne répondit rien, si ce n'est un Je vois. laconique.

Il avala une gorgée de café, pesant ses options. La vérité, c'est qu'il n'avait pas envie de pousser l'interrogatoire plus avant, d'envoyer Ezra dans ses retranchements, de le confronter à ses propres informations. Pas celles du dossier, celles qu'il détenait sur lui. C'est à dire rien à part son nom : Galloway. Celui d'un meurtrier. Une série de meurtre sur laquelle Noah avait planché peu de temps après son arrivée à Edimbourg. Il lui suffisait de prononcer son nom, Ewen Galloway, et aussi bon menteur soit-il, Ezra se trahirait probablement s'il avait le moindre lien avec le lataweic. Il n'était pas rare que ces derniers veillent sur leur progénitures, que ce soit de loin ou en prenant contact avec elle. Et vraiment... confirmer cette information ne demanderait aucun effort à Noah. Un coup d’œil dans le base de données, et le lien entre les Galloway serait fait ou défait. Peut-être Ezra sous estimait-il trop les ressources à la portée du lycan, son implication dans le monde du crime plus ancienne que la sienne. Peut-être était-elle là sa faiblesse.

Mais voulait-il réellement savoir ? En quittant sa chambre, Noah était à deux doigts de se décider à quitter la ville. Abandonner l'affaire aux mains d'Ezra, abandonner Ezra lui-même et l'addiction violente qu'il déclenchait en lui. Se renseigner sur lui, c'était un peu comme décider de rester. Lui faire avouer qu'il connaissait l'existence d'autres espèces, revenait à ouvrir une porte. Ce n'était pas seulement briser le barrage entre eux, lui avouer qu'il était lycan et faciliter leur coopération. C'était donner une chance à Ezra de le percer à jour, de deviner combien il avait plu au loup, de mettre en lumière le comportement animal dont Noah ne parvenait pas à se défaire. L'affection dont il avait fait preuve, son désir le marquer.

Avant qu'il ai le temps de s'en rendre compte, le silence s'était de nouveau installé. Noah n'avait pas bougé. Il était un homme de peu de mots. Tout ce qu'il avait à dire était marqué dans sa posture, dans ses sourcils froncés en une expression pensive, dans l'attention totale qu'il vouait au détective, traquant chacun de ses mouvements, chaque tortillement agité. Puis de son pouce, il essuya quelques miettes au coin de ses lèvres, comme pour se dire « c'est réel », le toucher, parce qu'Ezra était là dans sa cuisine, et que si le loup ne décidait pas de combler le fossé entre eux, c'était peut-être la dernière fois.
made by MISS AMAZING.


« No time for fear or blame
Inside, we are the same »

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Sor'cier
Voir le profil de l'utilisateur
Identity Card
Je suis en ville depuis le : 01/12/2014 Nombre de messages : 792 Points : 6826 On me connait sous le pseudo : Lex Je porte l'avatar de : Dylan O'Brien DC : Morgan McDugall J'ai utilisé des images de : avatar : devianart et moi on a fait équipe, gif : tumblr, profil : enada & tumblr
J'ai : 24 ans Je travaille comme : Détective Privé Actuellement, je suis : Before I fall too fast Kiss me quick but make it last So I can see how badly this will hurt me when you say goodbye
Tell Me More
Got It !

Jeu 9 Avr - 18:16


❝Noah x Ezra

   ♡ Ha nan mais je te rassure, c’est uniquement de ta faute.

Si j'avais pu contourner la question, je sentais son regard sur moi alors que je dévorais le repas qu'il avait fait pour moi. Je savais qu'il n'était pas réellement satisfait de la réponse que je venais de lui apporter mais je n'avais pas d'autres opportunités de le satisfaire. Le prix était peut être encore un peu trop haut à payer. Je ne pouvais pas exposer cette nouvelle famille qui venait de s'offrir à moi. Je picorais donc et laisser le silence s'installait alors que j'étais toujours celui qui le combler de mots nerveux et sans sens en règle générale.

Je tentais de bloquer sa présence au possible, mais cela se révélait de l'impossible. Mon âme semblait particulièrement consciente de lui. De cette chaleur grouillant dans mes veines à sa proximité. Peut être aurais je du saisir l'opportunité de fuir qu'il m'avait offerte mais je ne pouvais pas me résoudre à abandonner cette intensité. Comme un accro à l'adrénaline qui s'exposer à multiples dangers, je ne pouvais m'empêcher de désirer sa présence alors qu'il était probablement bien trop dangereux de par ses émotions qu'il faisait naître en moi. Mon épiderme picotant légèrement, et l'envie de laisser cette magie sortir pour compenser ce trop plein qui bouillait à l’intérieur de ma chair. Autant sa proximité semblait la bercer et la canaliser autant la nervosité qu'il m'inspirait me faisait craindre de laisser mon secret sortir par accident.

Je relevais mon regard vers lui, alors que son pouce caressait légèrement le coin de mes lèvres, tentant de comprendre un peu ce qui pouvait bien parcourir sa jolie petite tête de lycan, mais je devais admettre que je n'en avais absolument aucune idée. J'aurais aimé avoir le don de lire dans les pensées, peut être que cela faciliterait la communication avec lui, puisque apparemment aujourd’hui m'avait ouvert les yeux sur certaines choses, mais principalement que j'interprétais de travers tout ce que je représentais à ses yeux. Ou sa vision avait subitement changé. La tentation de croire à la théorie du coup sur la tête était séduisante. J'avais peine à réaliser que cette créature majestueuse, puissante, magnifique, peu enclin à se mêler aux communs des mortels de ce que j'avais pu lire, jete son dévolu sur moi sauf peut être ... si il savait.

- Et toi ? Mes sourcils fronçaient, je me demandais si je ne devais pas moi même poser la question. Mon rythme cardiaque s'accélérait, parce que tourner autour du pot alors que cela ne servait peut être à rien. Peut être était il déjà pleinement conscient de la vérité. J'agrippais son poignet alors que sa main quittait mon visage, gardant un point de contact entre nous.

- Qu'est-ce qui te pousse à vouloir poursuivre une enquête qui a déjà été classé comme produit par des animaux sauvages ? La tension était palpable, un jeu incompréhensible. J'avais peut être besoin qu'il me confirme mes doutes, plus que je n'avais peur de ses révélations. Pouvoir être moi même. Pouvoir le voir être lui même. Nos deux natures n'étaient peut être pas les plus compatibles au monde, ne résidant pas vraiment sur le même instinct mais ce n'était pas d'importances, n'est-ce pas ? Ce n'était qu'une lubie temporaire pour lui comme pour moi. Nous n'avions pas un réel avenir ensemble, nous satisfaisions des pulsions primaires qui semblait prendre le parti sur nos cerveaux qui était pourtant ceux d'être plutôt intelligents. Il avait au moins l'excuse d'être poussé à l'instinct par sa nature animale.

Je laissais mon pouce traçait des cercles sur l'intérieur de son poignet, là où je pouvais sentir les battements de son cœur pulser, me donnant au moins un peu plus d'égalité dans ce duel silencieux qui avait lieu. Je n'avais guère ses sens affûtés, et je devais donc faire comme je pouvais pour ruser. Ou peut être était ce simplement dans un geste que je voulais apaisant, inconsciemment. Je ne savais plus trop ce qu'il en était quand il s'agissait de lui, et c'était très déroutant, au point que je me demandais encore si je n'étais pas entrain de rêver, malgré la douleur plaisante des marques qu'il avait laissé sur mon corps, de ce rappel alors que je m'agitais sur mon siège d'avoir été à lui de la manière la plus intime possible.

❝ Tu veux boire quelque chose ? Un café ? Un bourbon ? Du bourbon dans ton café ?❞
made by MISS AMAZING.



“Rien n’est plus trompeur qu’un sourire. Et nul ne le sait mieux que celles et ceux qui se cachent derrière lui. Certaines montrent leurs dents comme pour mettre poliment en garde leurs ennemis, d’autres arborent une mine radieuse pour empêcher leurs larmes de couler. D’autres encore grimacent bêtement pour masquer leurs peurs.”


Dernière édition par Ezra Galloway le Sam 23 Mai - 1:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Identity Card
Je suis en ville depuis le : 07/02/2015 Nombre de messages : 312 Points : 2601 On me connait sous le pseudo : Shayane Je porte l'avatar de : Syato <3 J'ai : 27 ans Je travaille comme : Flic à la criminelle Actuellement, je suis : Loup célibataire mais possessif
Tell Me More
Got It !

Ven 10 Avr - 17:01


❝Noah x Ezra

   ♡ Ha nan mais je te rassure, c’est uniquement de ta faute.

Sou pouce s'attardait une seconde supplémentaire sur la lèvre inférieure d'Ezra, ses doigts frôlant sa joue en exploration, captant son attention. Et toi ? Ses yeux relevés dans les siens avec juste cette décharge de nervosité et de détermination qui voulait dire qu'il attendait plus qu'une simple réponse. Plus que ce que lui lui avait dévoilé. Noah laissa retomber sa main, mais les doigts fins de son jeune amant s'enroulèrent autour de son poignet. Comme si... comme si voulait le garder à lui, le rassurer. Et le lycan fixa ses phalanges quelques secondes, encore étonné parce que... Ezra ne recherchait pas tellement son contact – n'avait pas eu l'occasion de le chercher pour être honnête. Toujours victime des assauts répétés du loup.

Qu'est-ce qui te pousse à vouloir poursuivre une enquête qui a déjà été classé comme produit par des animaux sauvages ? Quelque part dans sa conscience professionnelle, Noah savait ce qui était en train de se passer. Les rôles s'inversaient. L'humain interrogé, lui faisait maintenant passer son propre examen. C'était froid. C'était le job. C'était de la méfiance mutuelle qu'on essaie d'atténuer. Pourtant le loup ne sentait que la caresse d'Ezra sur son épiderme. Il réalisait que c'était la toute première question qu'il lui posait, sa toute première marque de curiosité, d’intérêt en dehors du désir physique qui les liait l'un à l'autre.

Des gens continuent de mourir. Noah fit bouger ses doigts, les entrelaça aux siens, comme il l'avait déjà fait plus tôt. Lentement, son regard remonta le long de son bras, suivit la courbe nerveuse d'une épaule, se fixa quelque seconde sur sa gorge, tendre, offerte. Un frisson animal remonta le long de son échine. L'envie de dénuder ses crocs en un sourire carnassier rampait sous sa peau d'homme, seulement endiguée par leurs mains liées, jusqu'à ce que le lycan ne se contienne, assez pour détacher son attention de sa gorge, pour plonger attentivement ses yeux dans ceux d'Ezra et déclarer d'un ton parfaitement neutre, calme, maîtrisé. Et je suis un peu un animal sauvage moi-même. Un sourire qui en disait long sur son sous entendu étira brièvement ses lèvres.

Le prédateur à l'affût avait une dizaine de réponses différentes à offrir, pouvait laisser l'humain le traquer en vain. Ou il pouvait le laisser se débrouiller avec cette information. Je suis plus qualifié qu'un garde forestier pour traquer ce qui rôde là-bas dans les bois. Noah s'y était rendu sous sa forme de loup. Il avait d'abord cru trouver un lycan isolé. Un solitaire comme lui, peut-être rejeté par sa meute et incapable de se contrôler. Il avait pris cette affaire parce qu'il avait cru pouvoir agir, prendre le loup isolé sous son aile, lui apprendre à maîtriser la bête.

Il n'avait pas trouvé la piste d'un seul loup mais de plusieurs. Et il avait compris que cette affaire cachait quelque chose. De plus gros, de plus important. Mais que pouvait faire un loup solitaire face à une meute ? Alors Noah avait enquêté. Il avait fait le lien entre les victimes : des wolpertingers. En tant que lycan lui même, ses visites aux familles des victimes n'avaient pas été bien reçues et il avait vu de très près le canon du fusil d'un père qui venait d’enterrer sa petite fille. La rumeur courait, des lycans tuaient leurs cousins métamorphes. Bientôt ces derniers réclameraient vengeance, il s'en fallait de peu, oh de si peu pour que Noah lui-même ne se piège dans les filets d'une guerre qui n'était pas la sienne.

Je sais que je ne te ferais pas renoncer à cette affaire. dit-il au bout d'un moment. Et je n'y renonce pas parce que peu importe ce qui les tue, des gens continent de mourir. Son regard se fit moins intense. Le lycan porta les phalanges d'Ezra à ses lèvres. Ça pourrait être toi si tu t'en t'approches trop. Une supplique déguisés de se retirer de cette enquête. Noah embrassa ses doigts, laissa leurs mains liées reposer contre sa bouche, conjurant cette idée en le ressentant près de lui.
made by MISS AMAZING.


« No time for fear or blame
Inside, we are the same »

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Sor'cier
Voir le profil de l'utilisateur
Identity Card
Je suis en ville depuis le : 01/12/2014 Nombre de messages : 792 Points : 6826 On me connait sous le pseudo : Lex Je porte l'avatar de : Dylan O'Brien DC : Morgan McDugall J'ai utilisé des images de : avatar : devianart et moi on a fait équipe, gif : tumblr, profil : enada & tumblr
J'ai : 24 ans Je travaille comme : Détective Privé Actuellement, je suis : Before I fall too fast Kiss me quick but make it last So I can see how badly this will hurt me when you say goodbye
Tell Me More
Got It !

Ven 10 Avr - 18:26


❝Noah x Ezra

   ♡ Ha nan mais je te rassure, c’est uniquement de ta faute.

J'attends une réponse qui ne tarde pas alors qu'il entrelace nos doigts, me faisant glisser mon regard sur ses derniers, étonnait par l'intimité du geste sorti du lit, mais aussi par cette appréhension, cette étrangeté que j'attends et qui ne vient pas, comme ci ce geste était si naturel. Je repose mon regard sur lui, et réprime un reniflement amusé à sa réplique suivant. Tu m'étonne qu'il est un peu un animal sauvage lui-même. Il n'a cependant pas fait été de ma propre condition, et je reste prudent, ne m'avançant pas sur un terrain un peu trop périlleux dans lequel j'aurais avoué bien plus que de mesure. Cependant, je ne savais pas comment j'étais censé réagir à ses aveux, si il attendait de moi de mordre l'hameçon et me laisser gentiment ferré comme un poisson.

Mais je dois penser à ma famille ... malgré cette connexion improbable entre nous. Je dois arrêter de foncer tête baissée sans prendre la peine de réfléchir. Les regrets sont bien trop amers après. Trop douloureux, et vous empêchant de savourer les cadeaux de la vie. Comme trouver une personne qui a le pouvoir de bouleverser complètement votre univers mais avoir peur d'y laisser trop de plumes pour en savourer pleinement la signification. Renier ce que vous avez pu ressentir au creux de ses bras, ou simplement à lui tenir la main alors que vous déjeuner. D'être méfiant ... un peu trop méfiant.

Le souffle coupé par ce geste simple, démontrant cependant une prévenance incroyable à mon égard. Maudit coeur battant probablement un battement dans sa danse parfaite. Ou simple impression du à un trop plein d'émotions. Ma gorge se serre, et je me dois de tousser un peu avant de dire d'une voix que je veux plus désinvolte qu'elle ne sort en réalité. - T'en fais pas pour moi, je ne semble pas correspondre aux profils des victimes ... Ce qui n'était pas un mensonge puisque les victimes étaient tous des wolpertingers, et j'avais des raisons de m’inquiéter à cette idée, une pensée pour mon ami Nathaniel, pour Kennocha et sa petite fille ... et peut être même un peu pour mon ex petit ami. Même si nous n'étions pas dans les meilleurs termes du monde, je ne lui souhaitais nullement la mort.

- Et même si c'était le cas ... Je ne suis pas complètement sans défense ... Oui, j'avais quelques pouvoirs qui me permettrait de distraire suffisamment mes adversaires, à défaut de les battre. Assez pour m'enfuir en tous les cas et trouver un refuge. Les responsables semblaient être des lycans selon ce que la jeune femme m'avait dit des informations recueillis sur place. J'aurais pu le mettre dans ma liste de suspect mais il était évident qu'il avait à coeur d'éviter le drame plus que de le provoquer. Ou alors il était un très bon acteur, et moi, un peu trop biaisé parce qui se passait entre nous.

- Mais si on commence à parler, il me semble qu'on saute une étape essentiel du programme ... Je dépose la fourchette dans l'assiette vide de tout pancakes, gardant sa main dans la mienne alors que je me lève. M'approchant de lui, un sourire sur les lèvres, alors que mon visage est penché vers le sien, mon nez caressant la contour de sa mâchoire solide. - Et si tu venais me faire une démonstration de ton état sauvage, monsieur l'animal ... Je finissais ma course, en laissant mes dents accrochaient doucement la chair tendre du lobe de son oreille alors que ma main libre, glissait le long de sa nuque, pour se perdre à jouer avec les petites mèches limitant son cou et sa chevelure.

- Allons à la douche ... Le murmure, presque une supplique parce que je déteste devoir lui mentir sciemment, et je déteste plus que tout son regard qui semble attendre autre chose que moi. Je n'aime pas vraiment celui que je suis quand je fais face à l'émeraude légèrement doré de ses yeux. Qui semble me transperçait de part et d'autre sans concession, qui semble lire la vérité entre les lignes mais surtout qui chamboule ma vie d'une manière que je n'avais ni anticipé, ni désiré.

❝ Tu veux boire quelque chose ? Un café ? Un bourbon ? Du bourbon dans ton café ?❞
made by MISS AMAZING.



“Rien n’est plus trompeur qu’un sourire. Et nul ne le sait mieux que celles et ceux qui se cachent derrière lui. Certaines montrent leurs dents comme pour mettre poliment en garde leurs ennemis, d’autres arborent une mine radieuse pour empêcher leurs larmes de couler. D’autres encore grimacent bêtement pour masquer leurs peurs.”


Dernière édition par Ezra Galloway le Sam 23 Mai - 1:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Identity Card
Je suis en ville depuis le : 07/02/2015 Nombre de messages : 312 Points : 2601 On me connait sous le pseudo : Shayane Je porte l'avatar de : Syato <3 J'ai : 27 ans Je travaille comme : Flic à la criminelle Actuellement, je suis : Loup célibataire mais possessif
Tell Me More
Got It !

Dim 12 Avr - 15:18


« No time for fear or blame
Inside, we are the same »

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Sor'cier
Voir le profil de l'utilisateur
Identity Card
Je suis en ville depuis le : 01/12/2014 Nombre de messages : 792 Points : 6826 On me connait sous le pseudo : Lex Je porte l'avatar de : Dylan O'Brien DC : Morgan McDugall J'ai utilisé des images de : avatar : devianart et moi on a fait équipe, gif : tumblr, profil : enada & tumblr
J'ai : 24 ans Je travaille comme : Détective Privé Actuellement, je suis : Before I fall too fast Kiss me quick but make it last So I can see how badly this will hurt me when you say goodbye
Tell Me More
Got It !

Dim 12 Avr - 16:08


❝Noah x Ezra

   ♡ Ha nan mais je te rassure, c’est uniquement de ta faute.

Sans comprendre ce qui m'arrivait, je trônais sur un des meubles de sa cuisine, avant de voir la mort prématurée de mon tee shirt - hé, j'y tenais ... Je protestais faiblement avant de me laisser distraire par le contact de ses doigts glissant sur ma peau, électrisant mon épiderme, et créant une légère chair de poule dans leur sillon. Le goût d'un baiser qui me faisait perdre tout désir de revendiquer plus longtemps.

Me retrouver dans ses bras n'était pas sans me donner une petite pulsion d'excitation, parce que même si je ne doutais pas de sa force, cette petite démonstration me faisait tourner la tête de manière agréable. Je suivais la note et mes jambes s'enroulait autour de ses hanches, mes bras se nouait autour de sa nuque. Je savourais le goût de sa peau alors que je me laisser transporter jusqu'à la salle de bain. J'apprenais de nouveau le goût de ses lèvres. Je laissais toute pense sortir de mon cerveau pour me concentrer sur le ressenti de cet instant. Chacun de mes récepteurs sensoriels focalisés sur le lycan.

Nous finissions néanmoins à destination, me retrouvant sur une machine à laver et arquant un sourcil dubitatif au son de la voix, à l'ordre de Noah. Et si cela pouvait faire plaisir à certains, je n'étais certainement pas du genre à me laisser trimbaler au bout d'une laisse comme un gentil toutou obéissant. Une dose un peu trop perfide d’orgueil qui compensait mes insécurités, ou c'était peut être mon côté lion ... Allez savoir, toujours était il que je n'obtempérais pas immédiatement comme un animal domestiqué et le regardait en plissant les yeux alors qu'il tentait de me dérouter de ma mission à lui faire comprendre, que relent d'alpha ou pas, je n'étais pas un oméga, se promenant la queue entre les jambes. Les loups et leurs hiérarchies.

Même si je ne pouvais nier que ses paroles aux goûts de promesses ne m'arrachait pas un frisson d'excitation, me laissant échapper un gémissement inapproprié que j'étouffais avec force. Posant mes mains de chaque côtés de mes jambes et le laissant se déshabiller le premier, dévorant du regard ses muscles se dévoilait et profitant pleinement du spectacle que je n'avais pas eu loisir d'admirer lors de notre étreinte précédente, bien trop emporté par la fougue du moment. Je finissais par redescendre de la machine, et me débarrasser à mon tour de mes vêtements. Ayant à peine le temps de tester la température de la douche, pour m'éviter un nouvel incident du à la différence de température, mon corps s'ajustant mal depuis que je testais mes pouvoirs, mes limites que je me retrouvais contre lui.

Je me laissais probablement un peu distraire de nouveau, parce que je devais admettre que mon corps contre le sien, avait tendance à me faire perdre le sens des priorités. Que je n'avais jamais cru possible de me retrouver dans ses bras, et que j'en savourais peut être un peu plus que de mesure. Que mes mains agrippaient ses hanches pour ne pas nous laisser trop loin l'un de l'autre mais j'avais besoin de respirer, parce que je n'étais qu'un humain et je n'étais pas le plus doué à la plongée en apnée.

- Okay mon grand ... Je posais un regard sévère sur lui, prônant une assurance que j'étais bien loin de posséder. - Qu'on soit clair, si j'aime quand tu démontres à quel point tu es musclé, et sauvage dans un lit ... Tu devrais savoir que je ne suis pas une de ses jeunes vierges en fleur qui se pâment devant le faux romantisme d'un Christian Grey .... Je glisse ma main jusqu'à sa nuque, ne baissant pas le regard même si je sais que techniquement je ne fais probablement pas le poids sur le plan de la force physique. Je presse un peu la peau sous mes doigts pour m'assurer d'avoir son attention.

- Alors ... si on fait ça ... Je fais un vague geste de la main entre nous pour désigner ce qui passe entre nous, sans forcément y mettre de mots. Parce que le dictionnaire entier ne comportait pas assez de vocabulaires à mon goût pour qualifier ce qui se passait entre nous. Peut être parce que je ne le savais pas moi même pour être tout à fait honnête.

- Une règle à apprendre, je ne suis pas du genre à apprécier qu'on me donne des ordres ... Alors si c'est rédhibitoire pour toi ... Je sens mon nez se plissait dans une moue insatisfaite. Etre le receveur, ne signifiait pas pour moi ouvrir gentiment mes jambes sans broncher. Peut être parce que j'aimais les deux positions avec autant de ferveur, et que par défaut, je laissais à mon partenaire le soin de choisir ce qu'il préférait. La plupart des hommes, hélas, assumait souvent de moi que je sois tranquille et soumis, peut être parce que j'étais attiré par un certain type d'homme moi même mais je ne pouvais empêcher de les rappeler à l'ordre avant qu'il est envie de faire de moi leur petite chose.

Et même si ce stupide loup me faisait perdre la tête, je n'allais pas non plus rouler sur le dos si ce n'était pas ce que j'avais prévu de faire dans un premier temps. Peut être aussi, inconsciemment je voulais tester son respect à mon égard, peut être m'assurer qu'il s'agissait peut être d'un peu plus qu'un besoin animal primaire de luxure. C'était stupide si ca restait charnel au moins, je n'avais aucune raison de croire que mon cœur était en danger de chavirer pour cet homme. Je pouvais oublier les aspects de sa personnalité qui me charmait et me focalisait sur ses défauts qui m'horripilait.

❝ Tu veux boire quelque chose ? Un café ? Un bourbon ? Du bourbon dans ton café ?❞
made by MISS AMAZING.



“Rien n’est plus trompeur qu’un sourire. Et nul ne le sait mieux que celles et ceux qui se cachent derrière lui. Certaines montrent leurs dents comme pour mettre poliment en garde leurs ennemis, d’autres arborent une mine radieuse pour empêcher leurs larmes de couler. D’autres encore grimacent bêtement pour masquer leurs peurs.”


Dernière édition par Ezra Galloway le Sam 23 Mai - 1:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Identity Card
Je suis en ville depuis le : 07/02/2015 Nombre de messages : 312 Points : 2601 On me connait sous le pseudo : Shayane Je porte l'avatar de : Syato <3 J'ai : 27 ans Je travaille comme : Flic à la criminelle Actuellement, je suis : Loup célibataire mais possessif
Tell Me More
Got It !

Dim 12 Avr - 17:47


❝Noah x Ezra

   ♡ Ha nan mais je te rassure, c’est uniquement de ta faute.

Quelque chose clochait. Noah ne savait pas quoi mais quelque chose clochait. Au lieu de répondre à chaque caresse, à chaque contact, Ezra s'écartait de lui. Il ne le repoussait pas mais ce n'était vraiment pas loin.

Okay mon grand ... et le regard perforant qu'il lui lançait n'avait rien de sensuel non plus. Qu'on soit clair, si j'aime quand tu démontres à quel point tu es musclé, et sauvage dans un lit ... Tu devrais savoir que je ne suis pas une de ses jeunes vierges en fleur qui se pâment devant le faux romantisme d'un Christian Grey .... Christian qui ? Faux romantisme ? Le loup encaissait la cascade de reproches, complètement à la ramasse sur le message qu'Ezra essayait à l'évidence de faire passer en lui plantant ses doigts dans la nuque. Alors ... si on fait ça ... Ça ? S'envoyer en l'air dans sa douche ? Peut-être que tu ne devrais pas le faire si tu n'oses pas le dire. L'ombre d'un sourire narquois sur les lèvres. Peut-être qu'Ezra brillait par sa grande gueule, mais aux dernières nouvelles, il n'était pas le seul. Et une étreinte aussi passionnée soit elle ne lui conférait aucune immunité à la morgue du lycan. C'était le jeu. C'était la base pathétique de leur relation qui lui avait si souvent donné envie de l'étrangler. Une règle à apprendre, je ne suis pas du genre à apprécier qu'on me donne des ordres ... Alors si c'est rédhibitoire pour toi ...

Noah retira aussitôt ses mains du corps d'Ezra. Des ordres ? La moue réprobatrice dirigée vers lui confirmant ses craintes. Mais je croyais que... Il s'interrompit, s'écarta pour que l'humain le relâche, pour lui laisser l'espace qu'il réclamait. Le loup ne comprenait pas. Il n'avait pas réfléchi. Qu'est ce qu'il avait fait de mal ? Il avait pris soin d'Ezra, lui avait montré son affection, lui avait préparé à manger lorsqu'il avait dit avoir faim... D'accord, il n'était pas toujours le plus tendre des amants, mais il ne l'avait pas brutalisé non plus, si ? Et si tu venais me faire une démonstration de ton état sauvage monsieur l'animal ? répéta Noah, médusé. C'est bien ce que tu m'as dis. Il n'y avait aucun reproche dans le ton, seulement une profonde incompréhension. Le lycan ne se considérait pas comme un mâle dominant et autoritaire, même pour un loup il n'avait rien d'un alpha. Il était seul. Juste un omega, qui avait trouvé en Ezra un partenaire capable de le défier. L'humain, un humain quelle ironie, avait fait renaître une flamme joueuse, avide de complicité dans l'âme du loup.

Noah porta un regard sur son corps. Il n'osait même plus le toucher. Ses sourcils froncés comme s'il essayait de comprendre à quel moment il avait commis une erreur, et ses bras pendants stupidement de chaque côté de son corps. Lentement, il se mesura de nouveau à ses yeux fauves qui le jugeaient sans concessions. Je n'essaie pas de te soumettre. Parce qu'Ezra n'était pas un lycan. Parce que Noah n'aurait pas voulu le soumettre même s'il en avait été un. Je ne t'obligerai jamais à faire quoi que ce soit. A suivre un ordre qu'il n'avait pas envie de suivre. Noah avait cru... Il avait vraiment cru en cette alchimie, sauvage et inattendue qui brûlait entre eux. Qu'elle était réciproque. Qu'Ezra le comprenait sans qu'il ai besoin de le formuler à voix haute.

Manifestement il s'était trompé. Le lycan coupa l'eau, et plaqua sa main contre la porte de la cabine de douche qu'il entrouvrit, non sans jeter un dernier regard d'excuse à Ezra. Dis moi ce que tu veux. Je peux te laisser te doucher seul. Il en avait vraiment envie là tout de suite...
made by MISS AMAZING.


« No time for fear or blame
Inside, we are the same »

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Sor'cier
Voir le profil de l'utilisateur
Identity Card
Je suis en ville depuis le : 01/12/2014 Nombre de messages : 792 Points : 6826 On me connait sous le pseudo : Lex Je porte l'avatar de : Dylan O'Brien DC : Morgan McDugall J'ai utilisé des images de : avatar : devianart et moi on a fait équipe, gif : tumblr, profil : enada & tumblr
J'ai : 24 ans Je travaille comme : Détective Privé Actuellement, je suis : Before I fall too fast Kiss me quick but make it last So I can see how badly this will hurt me when you say goodbye
Tell Me More
Got It !

Dim 12 Avr - 20:33


❝Noah x Ezra

   ♡ Ha nan mais je te rassure, c’est uniquement de ta faute.

Non, non ... J'avais probablement fait une erreur dans mon chemin de pensée, parce que je n'avais aucune envie de le voir prendre ses distances. Mais pire que tout, c'était cette confusion dans son regard, qui faisait naître la culpabilité au creux de mon estomac. La peur, la stupidité, c'était des compagnes quotidiennes mais je savais pertinemment ce qui m'avait poussé à me replier de cette manière, et il n'était pas le responsable. La réponse horrifiante de la vérité un écho à ce que je gâchais déjà. C'était censé être léger sans contrainte mais ... J'avais du mal à garder l'esprit clair, j'avais du mal à ne pas perdre le fil de mes limites.

J'attrapais son bras alors qu'il s'apprêtait visiblement à sortir, relevant sur lui, un regard un peu contrit - Non, reste ... S'il te plaît. Il avait été ... à y réfléchir, il avait été beaucoup plus que celui dont l'ombre ternissait ce moment qui aurait du être bien plus heureux. Il avait pris le temps de me serrer dans ses bras, il m'avait fait un petit déjeuner sans faire de commentaires désobligeants sur ma façon de manger que je savais de source sure, peu glamour. Il ... s'était plié à mes désirs sans protester et j'avais ruiné tout cela parce que ... Quoi ? Mon orgueil mal placé avait pris peur en l'entendant gronder une seule tout petite phrase.

- Désolé ... C'est juste que ... Je tortillais mes doigts, et n'aimait pas vraiment être nu pour ce genre de conversation, mais son regard m'évitait de complexé un peu trop sur mon apparence. J'enfonçais la paume de ma main dans mon oeil, en prenant une profonde inspiration. Je n'aimais pas beaucoup parler de moi mais j'étais soudainement un peu effrayé de perdre cette connexion entre nous, juste parce que j'avais laissé la vipère serinait à mon oreille ses rappels cruels. - Je t'aime bien ... et ce qui s'est passé dans cette chambre, meilleur orgasme de ma vie ... Voilà que je bafouillais, comme à chaque fois que j'étais un peu nerveux, je maudissais le gel entourant mon coeur et m'empêchant de pouvoir articuler correctement. Parce que je n'aimais pas me montrer faible, fragile. Et quand j'exprimais mes désirs à haute voix, j'avais l'impression que de m'ouvrir de cette manière m'exposait beaucoup trop. De vouloir, désirer quelque chose égoïstement était une faiblesse. Je me retournais, parce qu'au moins autant évité son regard plein de pitié à mon égard, n'est-ce pas ?

- J'aime bien que tu ne te retienne pas avec moi, t'sais ? Je secouais la tête, en me frappant mentalement. Il n'allait rien comprendre si tu partais sur des tangentes sans sens. Mais autant arraché le pansement d'un seul coup, c'était la solution pour ne pas souffrir, non ? - Mon ex attendait toujours de moi que je sois à sa disposition ... Je vais pas rentrer dans les détails mais disons que cela a tendance à faire ressortir une agressivité toute déplacée ... Je laissais un rire un peu creux sortir de mes lèvres, mes épaules s'affaissant légèrement. - J'aurais du être heureux des miettes d'attention ... Et toi ... Je finissais par prendre mon courage à deux mains, pour relever le regard vers lui. La tête haute, malgré l'humiliation flottant au dessus de ma tête à cause de ce que je laissais voir de l'être pathétique que je pouvais avoir été ... Juste par besoin d'attention. Juste parce que je ne voulais pas être abandonné encore et encore ... Mais même si il me jugeait pour cela, je resterais avec ma fierté, je ne montrerais pas de faiblesse. Foutu orgueil, n'est-ce pas ?

- Je sais que ce n'est pas la même chose ... On est pas un couple ... mais tu m'as offert plus en une seule matinée que lui pendant tout le temps ou on était ensemble, je suppose que j'ai juste pris peur que ... Je lève une main défaitiste, après mes aveux. - Pas comme ci ce respect que tu avais pour moi aller rester maintenant ... mais c'était important pour moi, que tu m'ai traité en égal. J'ai paniqué ... Et maintenant, j'ai même gâché ... le côté amusant de l'histoire, n'est-ce pas ? L'eau avait refroidi sur ma peau, créant une légère chair de poule alors que mes cheveux étaient plaqués contre mon crâne de manière misérable. Etre sexy selon Ezra Galloway, on repassera.


❝ Tu veux boire quelque chose ? Un café ? Un bourbon ? Du bourbon dans ton café ?❞
made by MISS AMAZING.



“Rien n’est plus trompeur qu’un sourire. Et nul ne le sait mieux que celles et ceux qui se cachent derrière lui. Certaines montrent leurs dents comme pour mettre poliment en garde leurs ennemis, d’autres arborent une mine radieuse pour empêcher leurs larmes de couler. D’autres encore grimacent bêtement pour masquer leurs peurs.”


Dernière édition par Ezra Galloway le Sam 23 Mai - 1:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Identity Card
Je suis en ville depuis le : 07/02/2015 Nombre de messages : 312 Points : 2601 On me connait sous le pseudo : Shayane Je porte l'avatar de : Syato <3 J'ai : 27 ans Je travaille comme : Flic à la criminelle Actuellement, je suis : Loup célibataire mais possessif
Tell Me More
Got It !

Lun 13 Avr - 20:33


❝Noah x Ezra

   ♡ Ha nan mais je te rassure, c’est uniquement de ta faute.

Le comportement d'Ezra n'avait aucun sens. Lui qui s'était montré si vif et décomplexé. Avide du loup autant que de l'homme, le rejetait dès que Noah prenait prenait la moindre liberté. Ça ne marchait pas comme ça. Le lycan s'était excusé, avait eu si peur de lui faire du mal... avant de comprendre qu'Ezra le désirait avec la même ferveur, avant de lui faire confiance.

Il n'avait fallu qu'une poignée de secondes au détective pour briser sa confiance. Pourtant Noah était resté à sa demande. Aussi éperdu que l'humain face à lui, le loup portait son regard sur ses doigts qui se tortillaient nerveusement. Je t'aime bien ... et ce qui s'est passé dans cette chambre, meilleur orgasme de ma vie ... La gorge de Noah se serra aux aveux. Mais ce n'est pas à eux qu'il répondit, articulant un Merci ? dubitatif parce qu'il n'avait plus la moindre idée de comment interpréter les confessions du jeune homme sur leurs ébats.

J'aime bien que tu ne te retienne pas avec moi, t'sais ? Non il ne savait plus. C'était ce qu'il avait cru comprendre, jusqu'à essuyer un rejet qui collait en tous points à la définition du mot castrateur. Mon ex attendait toujours de moi que je sois à sa disposition ... Je vais pas rentrer dans les détails mais disons que cela a tendance à faire ressortir une agressivité toute déplacée ... J'aurais du être heureux des miettes d'attention ... Et toi ... Lui quoi ? Il n'était pas son ex. Il n'était pas son plus son petit ami actuel. Il n'était rien. Attendez... est-ce qu'Ezra était vraiment en train de lui parler d'un autre homme ? Dans sa douche ? Un frisson glacé s'enroula autour de l'échine du loup. Nom de dieu, c'était humiliant.

Puis comme si c'était lui qui subissait l'humiliation après le rejet, Ezra releva péniblement la tête. Noah rencontra son regard infiniment triste et confus, et il eut envie de le toucher de nouveau. Je sais que ce n'est pas la même chose ... On est pas un couple ... mais tu m'as offert plus en une seule matinée que lui pendant tout le temps ou on était ensemble, je suppose que j'ai juste pris peur que ... Que quoi ? Le regard du lycan s'étrécit. Pas comme ci ce respect que tu avais pour moi aller rester maintenant ... mais c'était important pour moi, que tu m'ai traité en égal. J'ai paniqué ... Et maintenant, j'ai même gâché ... le côté amusant de l'histoire, n'est-ce pas ?

Comment en étaient-ils arrivés là ? Noah avait beau se repasser le film à l'envers, il ne voyait pas comment un moment torride né sur son bar avait pu évoluer en règlement de comptes dans sa douche pour s'achever sur la mine déconfite d'Ezra, frissonnant sous les gouttelettes d'eau qui refroidissaient à présent sur sa peau.

Délicatement, comme s'il craignait sa réaction – et c'était un peu le cas – Noah glissa une main dans le bas de son dos pour l'attirer à lui. Viens là. Il leva son autre main, et effleura le cou du détective. Là où la chair avait rougie, marquée de ses dents. Je ne te croyais pas capable d'avoir peur de moi. Sa voix était douce, à l'image de ses doigts qui effleurait la ligne de sa mâchoire, remontait sur la courbe de sa joue. J'aurais pu t'envoyer en cellule, te refuser l'accès au dossier, te chasser de chez moi après t'avoir mis dans mon lit. Je l'aurais fait... si je ne te respectais pas.

N'était-ce que cela qui l'avait mis dans un état ? Un ordre murmuré sous le coup du désir ? Ça ne ressemblait pas au Ezra impertinent et insatiable qu'il avait tenu dans ses bras quelques heures avant. Je ne suis pas cet homme dont tu parles. Je ne suis personne que tu aies connu auparavant. Et moi... je ne vois que toi Ezra. Ce n'est pas à mes autres amants que je pense quand je te tiens dans mes bras. Seulement le détective qui m'horripile, qui me cambriole, et qui a réussi à me charmer en essayant de m'étouffer avec ses cookies dégueulasses. Peut-être parce qu'aucun d'entre eux ne l'avait marqué si profondément qu'Ezra semblait l'être. Noah ne s'était pas intéressé à sa relation lorsqu'il l'avait ramassé en pleures dans un bar. Il n'en connaissait pas les tenants et les aboutissants et surtout il n'en connaissait pas la fin, mais il supposait que cet homme l'affectait encore bien trop aujourd'hui. Tellement qu'Ezra n'était pas capable d'entretenir une relation purement physique avec lui.

Et ça faisait mal. Noah n'attendait rien de lui. L'humain lui offrait une porte de sortie idéale étouffer la flamme désir qui le consumait et à laquelle le lycan n'aurait jamais du céder. Alors pourquoi ça faisait si mal ?...

Peut-être que tu n'es juste pas prêt. articula finalement Noah. Il lui offrit un pauvre sourire désabusé et pressa ses lèvres contre les siennes. Rien qu'un baiser, chaste, pour lui faire comprendre qu'il ne lui en voulait pas. On est pas obligés de faire quoi que ce soit. Et je crois que me comparer à deux hommes différents en moins de cinq minutes c'est bien assez pour que j'arrive à te laver sans abuser de toi. Parce qu'il avait sa fierté le loup, et qu'elle avait été largement piétinée par la dernière personne qu'il aurait cru capable de mettre à mal son ego.
made by MISS AMAZING.


« No time for fear or blame
Inside, we are the same »

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Sor'cier
Voir le profil de l'utilisateur
Identity Card
Je suis en ville depuis le : 01/12/2014 Nombre de messages : 792 Points : 6826 On me connait sous le pseudo : Lex Je porte l'avatar de : Dylan O'Brien DC : Morgan McDugall J'ai utilisé des images de : avatar : devianart et moi on a fait équipe, gif : tumblr, profil : enada & tumblr
J'ai : 24 ans Je travaille comme : Détective Privé Actuellement, je suis : Before I fall too fast Kiss me quick but make it last So I can see how badly this will hurt me when you say goodbye
Tell Me More
Got It !

Mar 14 Avr - 19:18



“Rien n’est plus trompeur qu’un sourire. Et nul ne le sait mieux que celles et ceux qui se cachent derrière lui. Certaines montrent leurs dents comme pour mettre poliment en garde leurs ennemis, d’autres arborent une mine radieuse pour empêcher leurs larmes de couler. D’autres encore grimacent bêtement pour masquer leurs peurs.”


Dernière édition par Ezra Galloway le Sam 23 Mai - 1:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Identity Card
Je suis en ville depuis le : 07/02/2015 Nombre de messages : 312 Points : 2601 On me connait sous le pseudo : Shayane Je porte l'avatar de : Syato <3 J'ai : 27 ans Je travaille comme : Flic à la criminelle Actuellement, je suis : Loup célibataire mais possessif
Tell Me More
Got It !

Mer 15 Avr - 21:53


« No time for fear or blame
Inside, we are the same »

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Identity Card
Tell Me More
Got It !

Revenir en haut Aller en bas
 

Ha nan mais je te rassure, c’est uniquement de ta faute.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Ha nan mais je te rassure, c’est uniquement de ta faute.
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Aristide : « Sélection mais pas d’élections ! »
» Haitiinfos: Il n'est pas neutre mais il essaye d'être objectif

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IN UMBRA NOCTIS :: Residential Area :: 267 Dunkrunn RD-