IUN DEMENAGE En savoir plus en cliquant ici
TUMBLR DE IUN Un nouvel univers plein d'horreur vient d'ouvrir ! Le visiter en cliquant ici
LYCANS Les loups solitaires ne sont plus acceptés, vous devez figurer dans une meute.
WOLPERTÏNGERS Merci de ne plus créer de wolpertïnger Loups, ou Félins, qui sont déjà en surnombres.

Partagez | 

 [Intrigue] Le risque sur la glace !!! [Amy Morgan]


Silence is a true friend who never betrays.

Identity Card
Je suis en ville depuis le : 08/12/2014 Nombre de messages : 1351 Points : 5879 Je porte l'avatar de : Colton Haynes J'ai : 23 ans Je travaille comme : Garagiste Actuellement, je suis : Un con de Célibataire amoureux malgré lui de l'être le plus sauvage et violent que le monde puisse connaitre...
Tell Me More
Got It !

Lun 23 Fév - 18:32

 
Le risque sur la glace !!!
Amy Morgan et Alistair Siuaghan
Il faisait jour depuis maintenant plus de deux heures et je m'ennuyais à mourir. Toutes les étapes du futur étaient soigneusement planifiées et il n'y avait qu'à attendre... Je n'avais plus qu'à attendre le bon moment pour enfin satisfaire ma vengeance. J'étais à Edminbourg pour ça et cela faisait déjà bien trop longtemps que je remettais ce meurtre au lendemain. Quoi ? Non, je ne me dégonfle pas. Je suis juste très pointilleux sur le déroulement des choses. Je voulais que cela soit parfait et que je n'oublies rien dans l'équation. Je l'observais, j'analysais ses habitudes pour pouvoir planifier où et quand je l'attaquerais. Je sais qu'il est Alpha de sa meute, d'une meute que j'aurais très bien pu faire partie... Non, cela ne se serait jamais produit. J'aurais découvert qu'il était mauvais, qu'il faisait partie du plan dans le meurtre de ma mère. Je ne devais pas le voir comme mon frère, mais comme un ennemi à abattre tout simplement. Cela fait bien trop d'années que ma haine grandit en moi pour que je la laisse s'éteindre avec des idées idiotes. L'heure approche à grands pas et je savais que mon temps dans cette ville était bientôt révolu.

Je me levais du siège où j'étais assis et m'approchais de la fenêtre. Il faisait beau, enfin il y avait énormément d'éclaircies au-dessus de toute cette neige blanche qui recouvrait la pelouse des maisons, le bord de la route et le toit des bâtiments. Je ne suis plus pour très longtemps dans cette ville. Dans peu de temps j'allais la quitter, tout comme les personnes que j'ai rencontrées ici. C'est la première fois que je m'attache autant à une ville, c'est la première fois que je me retrouve peiner de devoir quitter ces bâtisses, mais aussi les personnes qui la composent. Il y avait tellement de personnes que j'aurais voulu emmener avec moi, une fois ma mission achevée. Secouant légèrement la tête, je décidais de sortir. Me morfondre ici n'allait pas m'aider. Me morfondre ici n'allait pas m'aider. Je n'étais pas du style à me morfondre en plus, ce n'était pas moi. Je ne pense jamais au mal que je peux faire, juste pour ne pas souffrir. C'est une chose que j'ai apprise dans la meute de Malack. Prenant mon manteau, je le passais tout en descendant les escaliers du bâtiment où j'avais élu domicile. J'habitais dans un petit studio assez modeste.

Arrivé en bas, j'eus une idée. Pourquoi ne pas en profiter pour voir Amy aujourd'hui. Si mes jours étaient comptés à Edminbourg autant passer le plus de temps possibles avec les gens que j'apprécie. Amy en faisait partie. C'était une Wolpertinger et malgré mon éducation, je n'ai pu m'empêcher de me prendre pour d'affection envers cette jeune fille. Cette fille était une perle, ruisselante et lisse à l'extérieur, vraiment jolie, elle était encore plus jolie à l'intérieur, je l'avais vu la première fois lors de mon premier jour à Edminbourg.

Je ne m'attardais pas dans le parc, le trouvant très beau mais n'ayant pas envie de flâner mais plutôt de faire quelque chose qui me ferait bouger un peu. Il fallait que je trouve une occupation pour elle et moi, pour la journée. Quelque chose qui nous resterait en mémoire. Sortant en ville, je marchais au hasard de rues et arrivais bientôt devant la patinoire. C'était parfait ! Le bâtiment, de forme ovale et très haut m'attira immédiatement. Je n'en avais jamais fait et je ne savais pas si Amy était une habituée à ce sport, mais pourquoi pas tenter. J'ai donc envoyé un message sur le téléphone d'Amy en espérant qu'elle puisse venir pour qu'on se voit un peu tous les deux.

Cela tombait bien, Amy n'était pas très loin. Que faisait-elle en ville ? J'attendais donc devant la patinoire que la petite Wolpertinger montre le bout de son museau.
"Te voilà Miss !"
© Poupi


Hope when you take that jump
You don't feel the fall
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Mar 24 Fév - 23:58
Alistair/Amy


Amy n'avait pas cours aujourd'hui les joies de la fac et elle avait décidé de ne pas se plonger dans les révisions, elle y était assez souvent comme ça donc ça ne lui ferait pas de mal de se détendre un peu. De plus avec les derniers événements dans sa vie elle en avait doublement besoin. Entre le fait qu'elle avait été blessée et soignée par un sor'cier, qu'un Lata à moitié nu c'était retrouver sous son lit, l'attaque à la sortie du bar où elle travaillait des fois...Oui il fallait qu'elle décompresse un petit peu, elle avait pris sa petite voiture, il lui manquait un carreau d'ailleurs elle avait mis du plexiglas en attendant mais il fallait qu'elle l'emmène à Ali, peut-être plus tard dans la journée? Là elle voulait se défouler mais elle ne savait pas encore comment. Il parait qu'il y avait un centre avec plein d'activité sportive, Amy se disait qu'elle allait y faire un tour, voir ce qu'il présentait et peut être qu'elle s'inscrirait à quelque chose après en avoir parlé à Ivy? Elle pensait à sa mère en conduisant, elle n’avait pas aimé la petite dispute qu'elles avaient eue, bon cela ne changeait rien entre elles, elles s'aimaient plus que tout, mais Amy aimerait tellement que sa mère revienne sur sa décision et lui accorde le droit d'aller rendre visite à Magyar chez lui... Il lui avait promis de lui en montrer plus et Amy avait soif de connaissance, sa curiosité était piquer à vif.

Elle avait trouvé une place sur le parking sans problème et sortait donc de la voiture habillé d'un jean et d'un top comme à son habitude, une veste en cuir lui arrivant à la taille car il ne faisait pas encore assez chaud loin de là pour sortir sans veste et puis elle avec troqué ses habituelles chaussures avec dix centimètres de talon pour ne plus se sentir aussi petite contre des converses, elle allait sans un centre sportif après tout, les talons ne lui servirait pas à grand-chose. En arrivant près d'une des portes du bâtiment, elle tombait sur une silhouette qu'elle reconnaissait sans peine, elle sentait son téléphone vibrer, elle souriait, regardant de qui était le sms qu'elle venait de recevoir et alors son sourire ce faisait encore plus grand, elle remonta le regard sur Alistair et voyait alors qu'il s'était aperçue de sa présence, quelque chose passait entre les deux, une réelle complicité dans le regard, elle n'attendait pas plus longtemps et courrais vers lui comme elle le faisait souvent se jetant complètement dans ses bras. Si on regardait la scène de loin on pouvait surement la prendre pour une folle mais, Amy se fichait de ce qu'on pouvait pensée d'elle, elle aimait montrer à ceux qu'elle aimait qu'ils comptaient tout simplement et elle n'hésitait pas à être démonstrative.

- "Ali!! Comment est-ce que tu vas?" Demandait-elle le regard brillant tant elle était heureuse de voir le garçon, elle déposait un baiser sur sa joue, geste qu'elle faisait toujours pour le saluer et puis elle le serrait dans ses bras encore une fois se rendant compte à quel point elle avait eu besoin d'un contact amical en ce moment, revoir quelqu'un qu'elle connaissait bien et avec qui elle se sentait bien. Elle ne savait pas ce qu'elle ferait si elle ne l'avait pas dans sa vie. Elle le desserrait doucement finalement avant de regarder devant quel bâtiment ils étaient arrêté. "La patinoire?" Demandait-elle, elle n'avait pas eu le temps de lire son message, elle ne savait ce qu'il contenait mais, sans savoir réellement pourquoi, elle se doutait que c'était lier à cet endroit. Et ça tombait bien, elle avait besoin de se bouger un peu, elle espérait qu'elle ne se trompait pas et qu'elle pourrait passer un peu de temps avec Ali, cela lui ferait du bien elle en était sur et certaine! "Quelle coïncidence." Lâchait-elle tout de même, c'était dingue qu'ils soient là au même moment, c'était drôle et cela lui donnait l'impression d'être connecté au garçon et elle aimait cela, elle souriait à Ali, attendant de savoir ce qui les attendait pour la suite.
Revenir en haut Aller en bas

Identity Card
Je suis en ville depuis le : 08/12/2014 Nombre de messages : 1351 Points : 5879 Je porte l'avatar de : Colton Haynes J'ai : 23 ans Je travaille comme : Garagiste Actuellement, je suis : Un con de Célibataire amoureux malgré lui de l'être le plus sauvage et violent que le monde puisse connaitre...
Tell Me More
Got It !

Jeu 26 Fév - 11:55

 
Le risque sur la glace !!!
Amy Morgan et Alistair Siuaghan
En écosse, on ne peut pas dire que nous avons un climat tropical, nous avons plus souvent droit à la neige et au vent glacial qu'aux grands rayons de soleil bien chaud. Pour mon espèce, ce n'est pas vraiment un problème. Ayant des gênes du loup, nous assommes acclimatés à ce climat et donc nous avons la peau plus résistante pour résister au froid hivernal. En ce qui me concerne, j'ai vécu dans les grandes forêts du nord de l'écosse. Des endroits où il fait bien froid, ou le vent peut vous tailler les jambes quand il vous transperce et geler votre coeur si n'est pas fort. Un endroit tout aussi machiavélique que froid, un endroit que l'on ne rêve pas et que l'on espèce éviter toute sa vie tellement que l'ambiance y est angoissante. Une angoisse constante quand on ne sait pas ce qu'il se passe là-bas. D'ailleurs la plupart du temps, j'ai chaud à Edminbourg. Même l'hiver, je me trimballe en veste avec un tee shirt dessous sauf en cas de grosses tempêtes qui ne sont pas encore prévus pour ce mois-ci.
C'était donc sans surprise que l'on me trouve avec une paire de new balance noire en tissu au pied, un jean simple qui vient d'un petit commerce du centre-ville, un tee-shirt basic blanc tout aussi simple avec une petite doudoune noir Jott qui ne tient pas si chaud que ça.

En relevant la tête de mon téléphone, je vis Amy. Je venais à peine de lui envoyer un sms qu'elle était déjà là. On était souvent sur la même longueur d'onde avec Amy... Enfin, je me rangeais la plus part du temps de son côté. Me demandait pas pourquoi, mais cette fille me donne juste envie d'être meilleur. Toutes les mauvaises décisions que j'aurais dû prendre se sont évaporés depuis que je l'ai rencontré. Je sais qu'elle place beaucoup d'espoir en moi et je ne souhaite pas la décevoir. Si je voulais rester son ami, son frère de coeur, je ne pouvais prendre le risque de la décevoir aujourd'hui. Surtout que peut-être que demain, elle découvrira peut-être mon passé.
Nos regards se trouvèrent pour ne plus se lâcher. Un sourire m'échappa pendant que je fais un petit non de la tête qui signifiait le mot impossible. Impossible qu'elle soit là aussi vite. Je sentis un grand bonheur remplir mon coeur de glace, mon coeur de loup sanguinaire. Je dois vous avouer qu'être proche d'Amy n'est pas toujours facile. On m'a transmit des instincts de tueur, notamment envers son espèce et les premiers temps je sentais mon loup qui avait envie de la mordre, de la déchiqueter sur place tandis que mon côté humain l'adorait au premier coup d'oeil. C'était une fille tellement gentille et facile à aimer que je ne pu la détester pour sa race. Mais oui, il arrive parfois que mon loup est de mauvaise habitude, des souvenir du passé, et qu'il est envie de la croquer. Le plus dur à se maitriser c'est quand nous sommes tous deux sous notre forme animal. Les premiers temps, je ne prenais pas de risques avec ça en évitant qu'on soit sous notre forum animal tous les deux préférant de loin discuter dans l'herbe du jardin des Morgan's. Ce n'est que maintenant que je commence à voir comment mon loup peut se comporter avec elle, comment mon côté humain contrôle mon loup quand je suis sous la forme de ce monstre gigantesque. Je voyais que plus je prenais de contrôle sur mon humanité, sur mes émotions et plus j'arrivais à contrôler mon loup alors qu'avant je laissais ses instincts me guider. J'avais été dressé pour tuer et non pas pour réfléchir, malheureusement.

Elle me sauta dans les bras après une petite course et en la rattrapant je nous fis tourner sur moi-même. Oui, on aurait pu nous prendre pour un couple, mais c'est notre façon de nous aimer. Et puis, on ne peut pas faire les choses comme tous les autres nous ne sont point humains après tout. Un Wolpertinger et un lycan qui jouent ensemble, ça alors. Ce côté physique affectif a été difficile a accepté au début, sauf avec Amy. Je n'avais pas l'habitude des câlins, des moments d'affectifs entre deux personnes même amicales.
Si Maelween est la première personne qui me fit découvrir mon humanité, les deux femmes de la famille Morgan sont certainement celles qui m'ont poussé à laisser cette humanité prendre le dessus sur le monstre que je suis. J'avais parfois envie de lui dire qui j'étais réellement, ce que j'étais censé faire en sa présence, je me voulais être complètement honnête avec elle, mais cela m'était impossible. Impossible pour un plaisir égoïste. Je ne pensais pas à Amy, ni même aux risques que je lui faisais prendre en ma présence. Je pensais qu'à mon bonheur d'être à ses côtés, au bonheur d'être avec une personne qui ne voit que chez vous un sauveur, quelque chose que je n'étais que rarement.

Elle me déposa un baiser sur la joue et je fis de même. Au début, je n'en faisais pas, mais depuis peu je découvre cette tendresse que j'ai envers Amy plus expressive. "Toujours très bien quand tu es là, et toi ?" avec un sourire amusé. C'était sincère. "Et oui ! Mais je t'avertis, je ne sais pas en faire et je pense qu'on va plus se retrouver les fesses sur la glace qu'autre chose" avec un ton de bonne humeur et jovial. Avec Amy, on adorait tester de nouvelles choses en mettant un peu d'aventure à nos vies déjà bien mouvementées.

Je fis passer Amy devant, lui ouvrant la porte du centre. En me retournant vers le parking, je sentis quelque chose d'étrange. Comme s'il y avait quelqu'un qui nous observait de loin. Il faisait jour pourtant et je ne vis personne, pourtant je sens quelque chose d'étrange. C'était un peu comme la fois où Chris me suivait pendant plusieurs jours. Cela devait encore être lui et s'il voulait s'en prendre à Amy, je défoncerais sa gueule de loup. Ou alors était-il là pour moi ? Il me suivait encore ? Une part de moi s'en méfiait, le détestant même et une autre pourtant espérait le voir. Pourquoi vouloir le voir après tout le mal qu'il m'a fait ? Peut-être parce que j'ai partagé plus que mon appartenance à la meute de Malack avec lui... Je chassais toutes ses pensées en me faufilant à la suite d'Amy dans la grande bâtisse.

On passa par l'accueil pour avoir un vestiaire et de patins à glace avant de se retrouver sur la glace tous les deux. En enfilant mes patins à côté d'Amy, je lui adressais curieusement "Pourquoi étais-tu en ville aujourd'hui ? Ivy sait que tu es là ?" Je connais Ivy depuis quelques mois maintenant et je savais qu'elle était très protectrice avec Amy, tout comme avec Slade avec qui ne je n'arrive pas à créer un lien comme avec Amy. En mettant les pieds sur la glace, je regardais Amy "Au final, je ne suis pas sûr que cela soit une bonne idée tout ça...", j'étais à l'aise sur la terre ferme avec des cailloux, des brindilles, des arbres et surtout sur un sol qui n'est pas glissant. Là, je me retrouve un peu en mauvaise posture. Je sens que mes jambes sont plus faibles que je ne l'aurais cru et je peinais à gardes mes jambes droites et serrées pour ne par me retrouver les jambes écartées sur la glace. J'étais trop occupé à me maintenir debout que j'en avais oublié de regarder comment se comporter Amy sur patin. "Amy ?" en essayant de retourner mon corps vers elle. Se fut un échec, seul ma tête réussie à se tourner vers elle. Je voulais voir si tout allait bien pour elle, ou si elle était dans la même situation que moi...
© Poupi


Hope when you take that jump
You don't feel the fall
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Ven 27 Fév - 21:04
Alistair/Amy


- "Oui je vais bien." Répondait-elle tout de même amusée par sa réponse à lui, elle aussi allait toujours bien quand il était-là, c'était une évidence. Amy avait suivi Ali avec grand plaisir à l'intérieur du bâtiment, elle n'allait pas être mieux que lui elle avait fait du patin oui, quand elle était petite souvent l'école l'emmenait disons qu'elle arrivait à tenir debout à l'époque et ça s'arrêtait là. Mais aujourd'hui? Avec les années qui ont passé, Amy n'était plus très sûre d'elle, cependant essayer la tentait et puis même s'il finissait les fesses par terre cela serait amusant, ils allaient passer un moment ensemble et dans le fond, c'était ça le plus amusant! Amy levait les yeux en ciel en entendant Ali, comme si Amy allait partir sans dire à sa mère ou elle se trouvait, bon Ivy ne savait pas qu'Amy était à la patinoire puisque même la jeune fille ignorait que c'était là-bas qu'elle se trouvait, mais elle savait qu'elle était en ville oui. "J'avais besoin de me changer les idées, il faut croire que tu as lu dans mes pensées." Disait-elle en souriant d'un air complice. "Et oui papa, maman est au courant." Disait-elle en lui tapant doucement dans l'épaule, elle aimait bien ce moquer de lui quand il se montrait légèrement un peu trop protecteur, au fond, elle aimait cela, il s'inquiétait et donc cela voulait dire qu'il tenait à elle autant qu'elle tenait à lui.

Amy avait enfilé elle aussi les patins et cela lui faisait tout drôle, oui elle avait raison ça faisait vachement longtemps qu'elle n'en avait pas mis, ce n'était pas une activité dans laquelle elle brillait après tout, on ne pouvait pas être bonne partout... Elle se relevait alors difficilement se tenant au mur pour marcher et se retenait de rire en voyant Alistair qui avait tout autant de mal qu'elle, elle le rejoignait sur la glace et venait prendre sa main. "Allez vient, tu vas voir on finit par s'y habituer, vient tenir la rambarde." Il y avait une barre tout autour de la patinoire comme dans toute les patinoires, et souvent avant de se lancé il valait mieux faire le tour tout en se tenant et lâcher cette barre quand on se tenait près. "On fait ça tous les deux d'accord? Et si l'un de nous tombe, on tombe tous les deux." Disait-elle tout en souriant, elle n'avait pas lâché sa main une seule seconde, elle n'était pas rassuré non plus et la lui tenir lui apportait cette confiance dont elle manquait en cet instant.

Elle commençait donc à avancer lentement se tenant à la barre comme elle l'avait suggérer à Ali et à ce dernier, les deux en même temps, un dans chaque main, elle souriait en pensant à cela, d'autres patinaient autour d'eux avec plus ou moins de mal qu'eux, cela dépendait des expériences de chacun, mais ils n'étaient pas les seuls à se tenir. "Quand tu te sentiras près on lâchera tout d'accord?" Disait-elle au jeune homme qu'elle considérait comme son propre frère, elle le regardait avec un grand sourire, elle se sentait bien en cet instant, elle avait besoin de faire quelque chose de complètement loufoque et cette petite séance de patinoire improvisée était exactement ce dont elle avait besoin. "Et sinon tu as fait quoi ces derniers jours?" Demandait-elle par curiosité, elle avait l'habitude qu'Ali lui raconte, ou tout du moins une partie de ce qu'il faisait et puis elle espérait qu'il ne pensait plus trop à cet homme qui lui avait brisé le cœur... Elle voulait qu'il s'en remette mais, elle n'osait pas demander de peur de mettre les pieds dans le plat, pour une fois qu'elle réfléchissait avant d'ouvrir la bouche, c'était plutôt rare, elle commençait à avancer sur ses patins faisant bien attention de voir si Ali arrivait à suivre ou non.
Revenir en haut Aller en bas

Identity Card
Je suis en ville depuis le : 08/12/2014 Nombre de messages : 1351 Points : 5879 Je porte l'avatar de : Colton Haynes J'ai : 23 ans Je travaille comme : Garagiste Actuellement, je suis : Un con de Célibataire amoureux malgré lui de l'être le plus sauvage et violent que le monde puisse connaitre...
Tell Me More
Got It !

Lun 2 Mar - 0:01

 
Le risque sur la glace !!!
Amy Morgan et Alistair Siuaghan
Je fis un sourire un peu ronchon quand elle m'appela papa. Il est vrai que je sur-protège Amy depuis le début. Pourquoi ? Parce que je connais les risques de ce monde. Je sais qu'être une Wolpertinger n'est pas facile et qu'ils ont des ennemis cachés. Peut-être qu'Amy ne s'en doutait pas, mais certains veulent l'extermination de son espèce, j'ai voulu l'extermination de son espèce. Alors, peut-être qu'elle ne comprend pas ce qui me motive à être super protecteur avec elle et c'était tant mieux. Amy avait cette part d'innocence en elle, une partie que je voulais qu'elle garde le plus longtemps possible. Une partie d'elle qui me pousse à aller dans le droit chemin que plutôt celui de l'obscurité.

Contrairement a Amy, je n'avais pas pris la sage décision de me tenir à la rambarde. Quel idiot. Les patins me menaient un peu plus à chaque seconde au milieu de la piste, mais c'était sans compter à la bienveillance de ma soeur de coeur qui m'attrapa avant que je ne sois trop loin d'elle. En venant contre la rambarde, je compris à quel point j'avais eu une mauvaise idée. Je n'étais pas à l'aise du tout, mais j'essayais de cacher cela à Amy. C'était moi qui avait eu cette idée stupide après tout, alors autant faire le fier jusqu'à la fin. "D'accord, tous les deux", en essayant d'avoir un ton réconfortant. Plus pour moi-même que pour Amy à vrai dire. La prochaine fois je proposerais une course dans les bois, j'adorais courir avec Amy. On avait le contrôle, du moins je le gagnais de plus en plus en sa présence. Au début, j'avais refusé d'être sous ma forme animal seul avec elle, mais aujourd'hui je contrôle. Elle était plus rapide, mais j'avais une bonne endurance tout de même.

Quand je me sentirais prêt ? Euh, jamais ! Est-ce que je venais sérieusement de penser à cela ? J'avais peur de me retrouver les fesses sur la glace et glisser parmi les autres patineurs. Ce n'était pas moi, cela ne me ressemblait pas du tout d'ailleurs. J'étais courageux et fort ! Alistair tu es courageux et fort, c'est ce que je me répétais pour essayer de gagner de l'aisance sur les patins. Je voyais Amy sur ses patins qui essayaient elle aussi de faire tant bien que mal de son mieux. Faut dire que la jeune fille y arrivait beaucoup plus que moi. "Ces derniers jours ?" en essayant de suivre ses mouvements qui semblaient de plus en plus en confiance. Euh, j'avais fait la rencontre d'un fantôme de mon passé : Chris Hawkins. "On va dire, que j'ai fait la rencontre d'une vieille connaissance... Je ne sais pas trop encore comment je dois le prendre... Ni même si c'est bien ou mal à vrai dire... Et toi ?" Mes joues commencèrent à se rougir. Je parlais de Chris, mon bourreau. Ce vaniteux sublime petit monstre. Il était affreusement détestable mais d'un autre côté mon coeur pensait autre chose. C'était un pur salaud, un bel salaud soit disant passant, mais un salaud quand même.

Ne voulant pas y penser, je fis la première chose qui me soit venu à l'esprit. Je lâche la barre en emmenant Amy avec moi. "Fais-moi confiance" avec un sourire. J'essayais tant bien que mal de me mêler, en la compagnie d'Amy, aux autres patineurs et on dû se séparer à un moment. Je lâchais mon emprise sur sa main et je compris qu'elle allait voler, elle comme moi, de ses propres ailes. Une chose qui arrivera aussi dans la vie qu'elle mène aujourd'hui. Aujourd'hui, elle est sous la protection d'Ivy, de Slade ainsi que de moi. Mais demain ? Qui veillera sur elle, si je disparais avec Chris. Je la regardais essayant de l'imiter parfois ainsi que de la rejoindre.
Les patineurs faisaient des tours sur la glace, pour beaucoup dans le même sens. Je me laissais porter par le mouvement facilement. Amy était devant moi et j'essayais de gagner en vitesse, mais la jeune fille était plus à l'aise faut croire. Pour la rejoindre, je voulus couper par le centre et l'attraper au vol.

C'est une fois au centre que je sentis encore son odeur... L'odeur de la meute de Malack. Un de ses membres. Je regardais autour de nous, en tournant sur moi-même grâce à l'aide de mes patins, mis je ne vis personne. "Où es-tu cette fois Chris ?" en chuchotant pour moi-même. Est-il là pour Amy ? Est-il là pour faire souffrir ma soeur de coeur sous mes yeux juste pour me voir souffrir ? Je cherchais des yeux Amy, je la voyais plus. Je commençais à paniquer. Elle devait être là, elle ne pouvait pas s'évaporer comme ça. "Amy ?" commencés-je doucement avant de crier parmi le brouhaha du centre "Amy ! Où es-tu ?"
© Poupi


Hope when you take that jump
You don't feel the fall
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Mer 4 Mar - 18:39
Alistair/Amy


Tout se passait plutôt bien finalement, Ali lui avait même fait lâcher la barre et elle l'avait suivi avec joie, elle n'avait pas eu le temps de répondre à sa question mais, elle se disait qu'ils auraient sans doute plus de temps pour parler ensuite, pour le moment l'heure était venue de s'amuser un peu plus. Elle reprenait peu à peu les habitudes qu'elle avait quand elle était petite, à croire que finalement c'était comme le vélo, ça ne s'oubliait pas, elle avait donc pris plus facilement ses aises et partie un moment de son côté se laissant emporter par le flot de personnes qui allait dans le même sens qu'elle, gardant toujours un œil sur Ali du moins elle essayait, personne n'était par terre elle supposait que c'était bon signe. Elle glissait si facilement sur la glace à présent, elle ne se risquait pas à essayer des faire des figures comme elle pouvait voir lors de concours à la télé, elle n'était pas suicidaire mais déjà arriver à se diriger et sentir un léger vent procurer par le mouvement lui faisait un bien fou, elle ne pensait plus au problème elle se concentrait uniquement sur ses patins et le fait qu'elle glissait sur la glace... Elle manquait de tombé lorsqu'elle entendait alors Ali l'appeler comme s'il y avait du danger, elle se retournait le cherchant du regard tandis que l'inquiétude la gagnait également, qu'est-ce qui lui prenait de crier comme ça d'un coup? Amy changeait alors de direction et venait doucement à ses côtés.

- "Je suis la Ali, ça va?" Demandait-elle doucement à celui qu'elle considérait comme un frère, elle était vraiment inquiète ce qu'elle voyait sur son regard ne lui disait rien qui vaille et ce n'était pas dans ses habitudes de péter un plomb de cette manière, il avait vu quelque chose? Elle le prenait dans ses bras sentant que c'était la chose à faire et lui glissait à l'oreille. "Je suis là, tout va bien d'accord?" Demandait-elle de nouveau afin de tenté de le rassurer, il était tout pale, il avait dû avoir une belle frayeur et Amy ne comprenait pas pourquoi, elle n'avait pourtant pas disparue mais, il était vrai qu'il y avait beaucoup de monde dans cette patinoire il était facile d'y perdre quelqu'un de vue, elle le desserrait un instant ils se trouvaient au milieu de la piste en train de s'enlacer, le tableau pouvait totalement faire penser à autre chose et en y pensant Amy rougissait légèrement. "Et si on allait s'asseoir, tu veux me dire ce qui s’est passé?" Elle souriait davantage, puis se dirigea ensuite vers les gradin, où il pourront sortir de la piste pour pouvoir aller s'asseoir tranquillement et retourner patiné s'ils le voulaient, Amy tenait la petite porte qui lui arrivait à la taille et sortait faisant attention de bien tenir en équilibre sur ses patins qui n'étaient plus sur la glace...

Il y eu un mouvement et Amy n'eut pas le temps de réagir qu'elle se retrouvait déjà dans les bras de quelqu'un, "Ali?" criait-elle presque sous la surprise, sauf qu'alors elle se retrouva avec un couteau sous la gorge, son dos complètement coller à un homme qui n'était donc pas Alistair, il ne se serait certainement pas amusé à ce genre de chose, mince, Ali l'avait bien suivis jusqu'au gradin n'est-ce pas? Il allait arriver non? "Je te conseil de te tenir tranquille" Lui chuchotait une voix masculine à l'oreille. Amy sentait déjà les larmes venir à ses yeux sous la peur qu'elle ressentait, ça faisait déjà la deuxième fois qu'elle était agresser, pourquoi?? Pourquoi s'en prenait-on encore à elle??? La jeune ne comprenait pas en temps normal Amy se serait débattu mais, avec une arme coincé sous la gorge, elle n'osait pas faire le moindre geste, son regard était sur la piste, elle cherchait Ali du regard espérant qu'il l'avait bel et bien suivit, et qu'il allait appeler de l'aide, la sécurité, enfin bref n'importe quoi pour la sortir de la...
Revenir en haut Aller en bas

Identity Card
Je suis en ville depuis le : 08/12/2014 Nombre de messages : 1351 Points : 5879 Je porte l'avatar de : Colton Haynes J'ai : 23 ans Je travaille comme : Garagiste Actuellement, je suis : Un con de Célibataire amoureux malgré lui de l'être le plus sauvage et violent que le monde puisse connaitre...
Tell Me More
Got It !

Sam 7 Mar - 20:34

 
Le risque sur la glace !!!
Amy Morgan et Alistair Siuaghan
Elle avait disparu de mon champ de vision et pourtant je continuais à sentir son odeur de Wolpertinger. Une odeur que je pourrais reconnaitre entre mille, une odeur que j'avais apprise à haïr, à détruire, à éliminer de la surface de la planète. Alors même si elle si je ne la voyais plus et bien je savais qu'elle était encore là, c'était pire. C'était pire de savoir qu'elle était ici et que mes yeux ne puissent la trouver. J'avais eu peur, voilà ce n'était rien d'autre que ça : de la peur. Le simple fait de ne plus l'avoir dans mon champs de vision m'avait fait ressentir une boule au ventre et un stress immense. Oui, on dirait que je suis une louve qui veille sur sa progéniture. Amy est trop importante pour moi pour que je puisse me permettre de la perdre. Egoïste ? Oui et je vous emmerde. La peur commençait à me prendre les entrailles, à me paralyser sur la glace tandis que mes yeux parcouraient cette patinoire pour retrouver celle que je considérais comme ma soeur.

Sa douce voix vient alors trouver mon oreille pour m'enlacer ensuite. J'étais surement devenu très pâle comme si le pire était arrivée, comme si je venais de la perdre. Je resserrais mon étreinte sur elle, comme si c'était la chose la plus précieuse qui m'appartenait. On nous confond parfois pour un couple, mais c'est parce qu'on a une grande complicité et qu'on n'a pas besoin de parler pour réconforter l'autre. "Oui... Tout va bien..."  avec un sourire. Ma boule au ventre disparu et se fut un grand bonheur que de revoir Amy. Elle voulait savoir. Elle voulait savoir pourquoi j'avais pété un plomb ainsi, elle qui m'a toujours vu calme et en contrôle, du moins d'apparence, sur mes faits et gestes. Peut-être est-il temps de tout lui avouer ? Peut-être faut-il lui dire qui je suis vraiment...

Je fis un oui de la tête, ne trouvant pas les mots. La discussion qui allait se suivre n'allait pas être une partie de plaisir loin de là. J'allais devenir le monstre de ses nuits, l'ennemi de sa vie et je le savais bien. J'ai tenu ce rôle bien trop longtemps pour m'en cacher. J'essayais de trouver une autre histoire à raconter, un autre mensonge. Mais à quoi bon ? Ne vaut-il mieux pas savoir qui je suis réellement ? C'est le cri d'Amy qui me sortit de mes réflexions, un cri qui n'avait rien à voir avec ce que j'avais entendu de sa douce voix auparavant. Il était d'une intonation de surprise avec un soupçon de peur.

En relevant les yeux, je la vis au loin. J'étais resté planté à côté de la sortie de la piste de la patinoire, alors qu'Amy s'était éloignée pour rejoindre les gradins. Amy était accompagnée d'un homme. Un homme que je connaissais, un homme qu'on préférerait ne jamais voir sur son chemin surtout celui de Amy.

Tous deux s'introduisirent dans une pièce qui était des vestiaires en cours de rénovation. Un endroit bien tranquille... tranquille pour commettre un meurtre. J'essayais de courir avec les patins, mais cela n'entraina qu'une chute. Sans réfléchir, je les retirais de mes pieds, cassant les lacets voir même déchirant la chaussure elle-même avant de les rejoindre dans cette pièce. "Je peux savoir qu'est-ce que tu fous ?"  en rentrant dans la pièce. Je ne regardais pas Amy, je ne pouvais pas.

"Oh ! Mais c'est notre très vieux Alistair ! Je savais que tu étais partie de la meute, mais je ne pensais pas que tu continuais à tuer pour notre cause" avec un ton assez machiavélique. Il se nommait Rodriguez, un loup d'Italie qui était venu dans notre meute lors d'une échange avec le sud. Un échange de culture dirons-nous. "Rodriguez ! On ne t'a jamais dit de ne pas toucher au proie des autres ?"

"Oh parce que cette petite Wolpertinger, t'es réservée ? Je savais que tu étais pervers dans la meute, mais de là à faire croire que tu l'aimes ? Tu es décidément plein de surprises et surtout très sadique. Toi qui était si rapide pour le meurtre de ces satanés Wolpertingers. Aujourd'hui, tu joues avec eux. C'est le regard d'une personne trahie que tu aimes voir sur leurs visages avant que la mort ne l'emporte ?" toujours en tenant Amy fermement. Il n'a jamais été malin ni même intelligent celui-ci. J'étais tellement sanguinaire que pour lui ce n'était donc pas possible que je me lie réellement d'amitié envers une Wolpertinger. En m'appuyant sur le mur en face de lui de manière décontractée "Décidément, tu as tout compris. Le dernier regard et celui auquel j'aspire le plus et voir leur détresse et ce sentiment de trahison en eux ne me fait que jubiler de plaisir avant le coup de grâce". Je savais que flatter ce loup, aiderait à le détendre et m'aiderait surtout à prendre le contrôle de la situation.Je regardais le sol avant de relever mes yeux sadiques vers lui et Amy. Des yeux qu'Amy ne connaissait pas, des yeux qui disent que oui tu vis tes derniers instants de vie. Ceux qui annoncent que ta mort est proche.

Je m'approchais doucement d'eux, il était un peu sur la défensive et pourtant il ne faisait rien me laissant m'approcher suffisamment d'eux pour...

Pour caresser le visage d'Amy d'une main et la regarder dans les yeux. "Tu croyais vraiment que je m'intéressais à toi petite Wolpertinger ? Tu pensais vraiment qu'un loup de mon espèce aurait pu être fou amoureux d'une sotte comme toi ?", je me mis à rire machiavéliquement. Je devenais l'Alistair d'autre fois, complètement. Enfin presque... Je laissais des messages codés à Amy. Oui, je n'ai jamais été amoureux d'elle et elle le savait. Elle devait surement se demander ce que je foutais, à quoi je jouais, mais c'était dangereux pour elle. Dangereux pour sa vie.

Je me reculais, ne la regardant plus et fit un geste d'une main dans les airs comme si cela m'importait peu. "Laisse là parler, qu'on entende ce qu'elle a à dire. On va s'en charger comme à l'époque" en regardant mon ancien partenaire de meute.

Il la jeta dans un coin de la pièce non sans violence, sans issue, pour qu'elle puisse nous regarder tandis que j'allais me mettre aux côtés de Rodriguez, comme un allié. Elle était à présent plus sous l'emprise de son couteau, c'était une bonne chose. "Alors, cela te fait quoi d'avoir été prise pour une conne ? Toutes les Wolpertingers sont aussi conne que toi ? Elles croient au grand amour comme les humaines ?", avec un sourire narquois. "Je pense que oui. Elles sont affaiblies pas leur sentiment, cela n'est presque désolant. Je crois que celle-ci ne m'aimera plus Rodriguez. Tu as été trop brusque avec elle...", en le regardant alors qu'il faisait une tête de plus que moi. "Oh, tu crois qu'elle t'aimait vraiment ?" dit-il de façon très théâtral.

"Certainement, mon ami ! Elle vient de perdre l'homme qu'elle aime et elle vient d'apprendre que celui-ci est un psychopathe. Regarde ce sale visage de Wolper' !! Ne sent-elle pas la déception à plein nez ? ". Je m'étais avancé vers elle, me mettant à ses côtés cette fois. J'avais même pris son visage dans l'une de mes mains pour la forcer à regarder ce loup appartenant à la meute de Malack. J'effectuais une pression sur ses joues. Amy pouvait très bien se sentir menacer par moi-même, car je ne laissais aucun de mes mouvements laisser sous-entendre le reste. "Qu'elles sont stupides" dans un grand rire sonore.
© Poupi


Hope when you take that jump
You don't feel the fall
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Mar 10 Mar - 13:05
Alistair/Amy


Amy ne comprenait rien du tout, elle était simplement terrorisé, ne comprenant vraiment pas à quel jeu jouait Ali. C'était qui ce mec à ces cotés? Pourquoi est-ce qu'il l'avait menacé de son couteau? Pourquoi Ali semblait le connaitre? Pourquoi est-ce qu'il parlait de meurtre? Pourquoi Ali disait que je l'aimais? Enfin oui je l'aimais mais pas de cette façon-là, comme un frère et il le savait, pourquoi... Amy se posait tellement de question elle ne savait pas comment réagir et le regard d'Alistair lui faisait froid dans le dos, jamais elle ne l'avait vue ainsi c'était comme si elle avait un étranger devant les yeux, il voulait la tuer? Ali désirait la tuer? Il y avait quelque chose qui ne collait pas dans tout ce tableau, le fait qu'il s'entête à dire qu'elle était amoureuse et qu'il avait joué le jeu alors que ce n'était pas le cas, peut être que ça aurait dû lui mettre la puce à l'oreille, oui surement cependant Amy n'avait aucune confiance en elle et le peut qu'elle avait pouvait être tellement facile à briser... Ali était l'une des premières rencontre qu'elle avait fait en arrivant à Edimbourg c'était en partie grâce à lui si elle allait mieux et avait pu commencer à se reconstruire et en cet instant... Ces paroles lui faisait mal, autant venir la poignardé en plein cœur cela faisait le même effet, à coté la douleur qu'elle avait à l'épaule du au choc au moment où il l'avait jeté dans un coin de la pièce n'était qu'une broutille...

- "Pour... Pourquoi??" Était tout ce qui sortait d'entre ses lèvres, tout ce qu'elle arrivait à peine à dire, oh oui elle pouvait sentir la déception à plein nez il n'y avait pas besoin d'être amoureuse pour cela... Des larmes qu'elle ne pouvait pas contrôlés glissaient sur ses joues, s'échappant de son regard qui devenait si triste... Pourquoi lui faisait-il subir cela? Si c'était une blague elle était de très mauvais goût, mais, ça ne pouvait pas être une blague, ils ne pouvaient pas joués la comédie aussi bien si? Elle avait peur, très peur et son cœur était sur le point de se briser, elle avait fait confiance, et elle s'était apparemment de nouveau faite avoir, se relever après cela serait encore plus dur, du moins... Si elle s'en relevait, elle n'était même pas sûr d'arriver à quitter cet endroit saine et sauve... Où était le mec de l'autre nuit? Il ne pouvait pas arriver et venir la sauver encore une fois? Pourquoi est-ce que ces derniers temps tout le monde s'entêtait à vouloir la tuer? Qu'avait-elle fait pour mériter cela? Elle était si jeune et son heure était déjà venue? Amy commençait à avoir du mal à respirer et la colère bouillonnait en elle, elle se fichait de comment tout cela allait se finir, elle n'allait pas se laisser faire, ça c'était sûr et certain! Le regard qu'elle leur lança par la suite était... Chargée de douleur, de peine, mais aussi d'une grande colère, une colère sourde, froide qu'elle gardait au fond et qui menaçait d'exploser à n'importe quel moment.

- "C'est comme ça que vous prenez votre pied?!" Cracha-t-elle en se redressant, ce mettant debout en massant doucement son épaule. "Tellement lâche que vous êtes obligés d'être à deux pour terrorisé et vous débarrasser d'une jeune femme sans défense! Oh oui très viril c'est certain!" Elle ne se démontait pas, quand Amy était stressée, ou pire morte de peur, il ne fallait pas lui donner la chance de parler, ou alors c'était foutu parce qu'elle ne s'arrêterait plus. "Et toi!" Disait-elle en regardant le Alistair qu'elle ne reconnaissait plus se défaisant de son emprise en y mettant toute la force dont elle était capable. "Tu vas le laisser faire?? J'avais CONFIANCE EN TOI!!" Criait-elle tandis que les larmes se tarissaient, elle ne voulait pas lui faire se plaisir, elle ne voulait pas le laisser voir à quel point il pouvait lui faire mal, même si c'était déjà sans doute trop tard. Au fond, elle avait toujours su qu'il lui cachait quelque chose, ce regard qu'elle l'avait vue tant de fois prendre sans savoir de quoi il s'agissait, elle avait pensée à un passé douloureux, apparemment elle était bien loin du compte, il se jouait d'elle, se jouait de sa mère depuis le début, et après l'avoir tué, ils iraient retrouver Ivy? Lui faire subir le même sort? Rien que cette pensée la mettait hors d'elle, mais aucun moyen de s'enfuir, ils étaient tous les deux devant la seule issue qu'offrait cette pièce, elle n'allait pas avoir le choix, si elle voulait pouvoir s'en sortir, elle allait devoir se transformer...
Revenir en haut Aller en bas

Identity Card
Je suis en ville depuis le : 08/12/2014 Nombre de messages : 1351 Points : 5879 Je porte l'avatar de : Colton Haynes J'ai : 23 ans Je travaille comme : Garagiste Actuellement, je suis : Un con de Célibataire amoureux malgré lui de l'être le plus sauvage et violent que le monde puisse connaitre...
Tell Me More
Got It !

Dim 15 Mar - 14:11

 
Le risque sur la glace !!!
Amy Morgan et Alistair Siuaghan
Je ne pensais pas que mon passé me rattraperait aussi vite, aussi tôt. J'avais cru que je pouvais le fuir indéfiniment, qu'il ne referait jamais surface dans ma nouvelle vie. Il faut croire que je me suis trompé, j'ai commis trop d'erreurs. L'attachement en était la première, je m'étais attaché à Amy. La deuxième c'est d'avoir cru que je pouvais tout reconstruire ici, me reconstruire dans ce monde qui est si différent de celui que j'ai toujours connu.

Aujourd'hui, dans cette pièce je suis confronté à choisir entre mon passé et mon présent. Je suis mal. Quand je regarde mon ancien ami, je ne peux m'empêcher de ressentir tous ces moments de satisfaction à l'extermination d'un Wolpertinger. Qu'est-ce que j'ai fait de mon âme ? Où est passé ce jeune garçon qui ne pensait qu'à vivre, à s'évader ? Je ne sais plus où est mon âme, mais je veux essayer... Je veux essayer de devenir quelqu'un de meilleur. C'est quand mon regard croise celui d'Amy que je comprends que je veux recommencer, que je veux oublier et me rappeler ce que j'étais, car je ne sais plus où est mon âme, mais je veux essayer. Je veux essayer de redevenir celui-ci que je suis réellement. Non pas Alistair Donovan, pas Alistair de la meute de Malack non plus, mais Alistair Siuaghan. Qu'est devenu ce jeune garçon Siuaghan ?

Je la regarde et je suis mal. Elle m'a donné tellement de choses éternelles, je ne suis plus ce que j'étais avant. Je n'avais pas besoin de rien, ni de toi, mais maintenant je sais qu'il faut aimer. L'amour est le meilleur de la vie, le passé est déjà loin et moi je le suis aussi. Je veux recommencer et tout changer, me rappeler le petit garçon que j'étais, car je ne sais plus où est mon âme.

Ses larmes étaient comme des coups de couteau plantés dans mon coeur à mainte reprise. Je n'avais pas le choix, je connais les méthodes de ces loups-garous. Ce qui les adore encore plus que de donner la mort c'est de jouer avec les proies. Je voyais la force qu'avait Amy face à la menace, face à moi. C'est bien la fille d'Ivy, elle me pardonnera peut-être jamais ce coup-là, mais je pense à elle avant ça. Confiance en moi ? Tu le peux toujours, c'est ce que j'avais envie de lui dire, de lui crier ! Mais au lieu de ça, je rigolais. Je rigolais aux grands éclats, de façon mélodramatique. "Mais je le sais petite Amy et tu as eu raison de me faire confiance pour mon plus grand plaisir. Tu ne peux pas imaginer qu'est-ce que cela me fait de te voir dans une telle situation..." de façon sadique et pervers. "Allez Ali qu'on en finisse, j'ai envie de lui planter mes griffes dans sa gorge toute fine" ré-enchéri mon acolyte.

Je fis un pas en arrière pour lui laisser la place face à Amy. "A toi l'honneur, mais laisse-moi s'en", en faisant un léger clin d'oeil à Amy. Elle n'avait comprit aucun de mes messages ou alors elle est très bonne comédienne. Je ne savais même pas à quoi penser Amy. Enfin, je pouvais le deviner, elle pensait surement à Ivy. Au moment que nous avons partagés tous les droits et à la trahison que je viens de lui faire.

"A l'ancienne méthode !", Rodri commençait donc à sortir les griffes sans mener sa transformation à terme. Il allait la griffer, lui arracher les membres un à un jusqu'à la voir mourir de souffrance, baigner dans son propre sang. "Allez transforme toi en ton alter-ego, je vais me faire un plaisir de te montrer qui sont les plus forts dans ce monde !" Je baissais la tête en fermant les yeux, pour écouter chaque battement de coeur du lycan pour savoir à quel moment il allait se jeter sur Amy. J'écoute. Le temps me sembla une éternité, il semblait s'être mis au ralenti 1,2...1,2...1,2,3...1,2...1,2,3...1,2,3 MAINTENANT !

Je relevais la tête, mes yeux étaient devenus bleus scintillants. Le bleu de mon loup, mes ongles avaient laissé place à des griffes et mes canines avaient poussé. J'attrapais Rodriguez par son haut alors qu'il était en plein vol pour venir le bloquer contre le mur à la droite d'Amy. L'une de mes mains était au niveau de son coup tandis que l'autre maintenait l'une de ses mains. Mes griffes commencèrent à se planter dans son cou pour le dissuader de bouger. "Amy sauve-toi !" lui-criais-je alors que celui-ci me planta son autre main sur le côté de mon buste.

Il était coincé, il était dans une position délicate et il le savait. Je savais ce que je devais faire et je ne voulais pas qu'Amy le voit. Je ne voulais pas qu'elle me voit en train de tuer quelqu'un. "Lâche-moi crétin ! Traitre à ta propre cause, comment peux-tu aider cette sous race de merde ?", mes griffes s'enfoncèrent un peu plus, ma main resserrant son emprise sur sa peau. Je ressentais de nouveau ce plaisir de tuer, j'étais presque excité de savoir que j'allais lui donner la mort. Je ne sentais pas ses griffes se plantaient un plus en profondeur dans ma chair, l'adrénaline avait pris le dessus. Je serai peut-être blessé, mais lui il sera mort. Il grognait, ses canines en évidence mais ne faisait aucun mouvement brusque, il regardait Amy et je lisais dans son regard qu'il voyait que sa proie allait lui échapper. "Tu crois vraiment pouvoir lui faire confiance ? C'est un tueur, il est formaté pour haïr ton espèce ! Il te tuera dans ton sommeil petite sotte ! Arggg." Je ne regardais pas Amy, j'espérais juste qu'elle sorte sans se retourner... "Ne l'écoute pas..." d'une voix énervé, mais à l'encontre du loup. Je ne voulais pas qu'elle entende tout ça, je ne voulais pas qu'elle sage ce passé-là.
© Poupi


Hope when you take that jump
You don't feel the fall
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Mer 18 Mar - 12:50
Alistair/Amy
Amy comprenait à peine ce qui se passait, elle les voyait déjà en finir avec elle lorsqu'elle remarqua quelque chose d'étrange chez Ali et au moment où l'autre lycan allait se jeter sur elle, Alistair l'avait intercepté, Amy en restait bouche bée, non de dieu mais à quoi est-ce qu'il jouait? De quel côté était-il? Est-ce qu'elle pouvait lui faire confiance? Ce n'était un de leur jeux pour mieux la traqué par la suite? Elle restait tétanisé pendant un instant, tandis que les mots d'Ali disant qu'ils étaient ensemble lui semblait moins bizarre d'un coup, était-il possible qu'il ait essayé de la mettre au courant qu'il fallait jouer un jeu? Mais ses paroles lui avait fait tellement de mal... Elle avait peur pour Ali en cet instant, même pas pour elle, elle avait peur que l'autre prenne le dessus mais, elle savait que si elle restait là, il allait devoir ce concentré sur deux choses à la fois, elle reprit donc enfin conscience de ce qui l'entourait et tenta de fuir en espérant que personne ne l'arrête, Amy courait vite, elle était l'une des meilleurs à la course, mais pour le moment elle ne pouvait pas avec ce qu'elle avait au pied. Elle se retournait juste avant de quitter la pièce espérant que ce soit celui qu'elle avait si longtemps considérer comme un frère qui s'en sorte et elle espérait ne pas tomber dans un piège... Qui ne lui disait pas qu'à l'extérieur il n'y avait pas une meute entière de Lycan? Mais elle n'avait pas le choix...

Elle se enleva ses patins aussi vite qu'elle put parce qu'elle ne pourrait pas courir avec, cependant elle les lançait assez près d'Ali, leur lame pouvait surement l'aider à se débarrasser du Lycan, pour la suite, elle ne voulait pas voir le dénouement de cette histoire, elle se mit donc à courir, aussi vite que possible, se fichant d'être en chaussette, se fichant que ses chaussures allaient surement rester dans les vestiaires de la patinoire un long moment, ce n'était pas le moment d'y pensée et elle courait à grande vitesse vers la sortie, elle fut soulagée en voyant aucun loup dehors elle sortit et ne s'arrêtait pas, elle se dirigeait vers sa voiture sauf que son sac et son manteau étaient aussi dans les vestiaires, Bordel de merde Pensa-t-elle tandis qu'elle cherchait ou est-ce qu'elle pourrait se cacher, elle commençait à avoir du mal à respirer cela lui faisait terriblement mal à la gorge, elle allait dans les petits fourré, ce cachant derrière les arbustes, elle ne pouvait pas s'enfuir plus loin, elle avait besoin de savoir qui s'en sortirait tout en priant pour ce que soit Ali... Si c'était l'autre elle ne savait pas comment elle s'en sortirait, elle priait pour lui, même si elle n'était plus sûr de pouvoir lui faire confiance... Pourquoi ne lui avait-il jamais parlé de tout ça? Amy tombait de haut aujourd'hui et ne savait plus quoi croire, elle attendait le cœur battant à la chamade, tremblant de tout son corps, de toute façon elle ne pouvait pas courir jusqu'à chez elle, c'était vraiment trop loin, ou alors il faudrait qu'elle se transforme...
Revenir en haut Aller en bas

Identity Card
Je suis en ville depuis le : 08/12/2014 Nombre de messages : 1351 Points : 5879 Je porte l'avatar de : Colton Haynes J'ai : 23 ans Je travaille comme : Garagiste Actuellement, je suis : Un con de Célibataire amoureux malgré lui de l'être le plus sauvage et violent que le monde puisse connaitre...
Tell Me More
Got It !

Sam 21 Mar - 13:10

 
Le risque sur la glace !!!
Amy Morgan et Alistair Siuaghan
C'était maintenant. Maintenant que les choses devenaient sérieuses. Que cela soit dans l'instant ou bien dans ma vie. Je me retrouvais face à mon passé tandis que mon futur était apeuré. Rodriguez représentait ce passé-là, si confiant si sûr de lui avec de la méchanceté qui en faisait frissonner plus d'un tandis qu'Amy représentait mon futur. Un futur dont j'avais peur, un futur que je savais incertain et où les relations humaines seront tout aussi importants que l'art de donner la mort. J'avais appris que c'était une faiblesse, mais aussi un force. Une conviction pour laquelle on veut se battre toute ta vie, des personnes que l'on défendra quoi qu'il nous arrive.

Je voyais les yeux de ce loup remplies de haine, d'envie de meurtre comme s'il était complètement drogué à cette sensation que nous procure quand on donne la mort. Il a été formé ainsi, j'ai été formé ainsi... Je savais que je n'étais pas loin de l'extase que l'on ressent quand on voit l'autre perdre la vie. Avant ce qui comptait c'était de voir les Wolpertinger perdre la vie. Aujourd'hui, ce sentiment semble différent. Il semble avoir évolué. Je m'apprête à tuer un loup, un être de mon espèce...

Et vous savez quoi ? Je m'en contre fiche, si l'importance était de protéger Amy, de la ramener saine et sauve auprès d'Ivy, quelque chose avait prit le dessus. L'envie de tuer. Tuer un être qui ressemble un minimum à un humain était quelque chose que j'avais totalement oublié. Edminbourg m'avait changé. Je vis Amy se tourner vers moi avant de quitter la pièce. "Allez, File !" Elle ne devait pas voir ce qui allait suivre. Elle ne devait pas voir le meurtre d'une personne sous ses yeux et surtout elle ne devait pas me voir prendre plaisir à cela. Le monstre qui se trouve en moi devait rester enfermer dans une prison au plus profond de mon être pour elle.
Une fois sortie, je lâchais Rodriguez qui voulut se jeter vers la sortie, sans doute pour rattraper la Wolpertinger que je considère comme ma soeur. Je l'en empêchais. Aucun de nous deux se changeâmes en loup, laissant seulement notre force lycanthrope prendre le dessus et nos griffes trancher notre chair. J'ai réussi à le coincer sur le sol, mes mains autour de son coup. Mes griffes se plantèrent alors dans sa gorge, ils s'enfoncèrent un peu plus profondément chaque seconde. Je le voyais suffoquer, je voyais dans ses yeux que la vie lui échappait tandis que son sang coulait toujours un peu plus entre mes mains. L'extase ! Je voyais la vie s'échapper de ce corps à présent si faible sous ma pression. Le loup en moins était en surexcitation, il aurait pu crier à la lune pendant de longues heures tellement qu'il était heureux. Oui, je prenais de la satisfaction à voir le sang coulait sur mes yeux et à arracher la tête de ce corps à présent sans vie. Je restais un moment sur lui, prenant soin de prendre plaisir à cette vision qui, je ne pensais pas, m'avait tant manqué. J'étais pris dans une ivresse complètement incontrôlable, un petit sourire sadique devait même être dessiné sur mon visage. Le Monstre !

Je secouais la tête comme pour reprendre mes esprits, comme pour redevenir moi-même. Qu'est-ce que j'avais fait ? Où est Amy ? Je venais de tuer Rodriguez et de renouer avec les fantômes du passé, des liens qui sont difficiles à rompre. J'essayais de me rassurer en me disant que c'était pour Amy que je venais de commettre ce meurtre mais une part de moi avait vraiment aimé renouer avec cette sensation lointaine. Une voix dans ma tête me disait "par-ici" en voyant une porte de sortie d'issue de secours.

J'arrive alors derrière Amy qui scrutait les portes d'entrées, de sorties du complexe. Mes mains étaient toujours couvertes de sang, des tâches de mon propre sang ou bien de l'autre loup se trouvaient un peu partout sur mes habits. Je devais même avoir quelques petites gouttes de projection sur le visage. "Amy..." m'approchèrent doucement avant de faire un peu en reculant. Son odeur m'avait fouetté les narines, son odeur de Wolpertinger voulait réveiller mes instincts de tueurs à son encontre, mais mon humanité prenait le dessus. J'aimais Amy plus que tout, c'est une des personnes qui réveillent mon humanité comme jamais. "Vite à ma voiture, je te ramène chez Ivy ! Je m'occuperais du reste plus tard..."

Une fois dans la voiture, je ne dis rien pendant quelques minutes pas un mot. Mon sang était sur la scène de crime. Je devais mettre Amy en sécurité avant de m'occuper de nettoyer tout ça. Heureusement, que c'était dans les vestiaires en rénovations et que personne ne s'y rendra avant demain matin. J'avais donc la journée pour tout camoufler, pour mettre Amy en sécurité. Personne ne recherchera Rodriguez à Edminbourg, la police devrait donc nous laisser tranquille si je fais disparaitre le corps. Bref, pensons au moment présent d'abord.

Je ne regardais pas Amy dans les yeux, essayant de faire attention à la route mais aussi de ne respirer que ce qui faut, car même si je me contrôle je ne voudrais pas faire de mal à Amy. Je ne voudrais pas que les effets secondaires de l'extase que j'avais ressenti un peu plus tôt, veuillent se montrer à l'encontre d'Amy et donc y planter mes crocs dans sa chair. "Tu vas bien ?" avec un ton de voix qui laissait paraitre que tout était sous mon contrôle.
© Poupi


Hope when you take that jump
You don't feel the fall
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Ven 27 Mar - 22:44
Alistair/Amy
Amy avait fait un bon en entendant Alistaire venir de derrière elle, bon sang elle ne l'avait pas vue sortir, elle n'avait pas hurler mais ça n'avait pas été loin, elle avait hésité à le suivre, il voulait la ramener chez Ivy et bon dieu qu'elle aurait donnée n'importe quoi pour se retrouver auprès de sa mère en cet instant même... Cependant avec ce qui venait de se passer Amy ne savait plus quoi croire, elle se mettait à douter, elle était secouée, épuisée, terrifiée... Elle le suivait sans grande conviction dans la voiture, elle ne disait rien, restant recroquevillé contre elle-même, mettant ses bras autour d'elle pour se protéger autant qu'elle le pouvait même s'il voulait lui faire du mal ça n'aurait rien changer au fond...

Elle le laissa démarrer la voiture, tandis que les larmes lui venait aux bords des yeux, elle se demandait dans quelle dimension elle venait d'arriver, c'était sa deuxième attaque en très peu de temps et l'esprit de la petite wolpertïger, ne s'en trouvait qu'encore plus troublé, elle ne comprenait pas, il y a encore peu de temps elle pensait que ça ne se passait que dans les films d'horreur et voilà deux fois de suite qu'on voulait la tué mais... Pourquoi à la fin? La question d'Ali fit enfoncer le coup de poignard encore plus fort dans le petit cœur d'Amy, si elle allait bien???? Comment est-ce qu'il pouvait poser une question pareille dans de telle circonstance? Oui bien sûr qu'elle allait bien, et elle allait rentrer chez elle et sauté de joie aussi... Il avait de la chance d'être en train de conduire, elle n'était pas violente, jamais et pourtant là, elle n'eut qu'une envie... Le giflé! A la place elle se mordit la joue à l'intérieur aussi fort qu'elle le put pour ne pas exploser, gardant le silence... Encore un moment.

- "Ramène-moi chez moi Ali, s'il te plait..." Suppliait-elle d'une petite voix sanglotante... Non ça n'allait pas! Elle avait failli y passer, il lui avait des choses tellement affreuse dont jamais elle ne l'en aurait cru capable, son petit cœur était brisé même si apparemment il jouait la comédie, cependant il lui faudrait du temps pour qu'elle s'en remettre, elle voulait du temps pour elle, où elle serait toute seule pour pouvoir pleuré comme elle le souhaiterait, se mettre sous sa couette et n'en sortir que dans une semaine... "Pourquoi..." Lâcha-t-elle échappé... "C'était qui?" Demandait-elle d'une toute petite voix. "Pourquoi voulait-il s'en prendre à moi? Pourquoi rentrais-tu dans son jeu??" Demandait-elle encore d'une fois un peu plus assuré mais, elle n'ajoutait rien d'autre ou elle allait devenir hystérique... Sa vie allait si bien, elle devenait parfaite, elle était entourée de personnes qu'elle aimait, pourquoi est-ce que tout volait d'un coup en éclat? D'abord avec la première attaque et le meurtre qu'elle avait eu sous ses yeux et maintenant cela...

- "Tu m'as fait mal Ali... Tellement mal..." Elle cachait son visage dans ses mains, elle lui en voulait, elle ne comprenait rien mais, elle ressentait un mal de chien dans la poitrine, elle tentait de se retenir de pleuré mais elle n'y arrivait plus et la vanne s'ouvrit alors tandis que les larmes coulaient sur ses joues... Elle ne disait plus rien, laissant son visage caché, à force, elle n'allait plus vouloir sortir de chez elle... Elle qui commençait à croire que la vie lui souriait enfin... Elle se rendait compte qu'elle s'était encore une fois trompé et que le garçon en qui elle avait la plus confiance, c'était foutu d'elle comme dans le passé...
Revenir en haut Aller en bas

Identity Card
Je suis en ville depuis le : 08/12/2014 Nombre de messages : 1351 Points : 5879 Je porte l'avatar de : Colton Haynes J'ai : 23 ans Je travaille comme : Garagiste Actuellement, je suis : Un con de Célibataire amoureux malgré lui de l'être le plus sauvage et violent que le monde puisse connaitre...
Tell Me More
Got It !

Mer 22 Avr - 21:16

 
Le risque sur la glace !!!
Amy Morgan et Alistair Siuaghan
Tout c'était passé si vite. C'était comme si je n'avais pas eu le temps de réfléchir, comme si j'avais laissé mon instinct prendre le dessus. En quelque sorte, j'avais perdu le contrôle de la situation. Pas de l'attaque contre Amy, j'avais su gérer... Mal mais elle était tout de même saine et sauve à présent. Peut-être avec quelques séquelles mentales. Mais je parle de mon secret, du monstre que je peux représenter pour beaucoup de créatures surnaturels, du monstre que je peux représenter pour elle. J'ai été le cauchemars de ses nuits plus qu'elle ne pourrait le croire, j'étais de l'autre côté de la barrière avant qu'elle ne me montre le chemin qui mène à la rédemption. Un chemin que j'avais voulu prendre pour elle avant toi, la première Wolpertinger à me faire ressentir autre chose que du dégout pour cette espèce.
Je ne sais pas si vous vous imaginez détester quelque chose toute une vie tellement que cela en devient obsessionnel voir automatique et que tout à coup tout est remis en question avec un simple sourire, une simple innocence dans le regard... Amy représente tellement de choses que je pourrais passer des mois à faire ses louanges. Elle a changé le loup que j'ai été.
J'avais mis tant d'ardeur pour la préserver et en une fraction de seconde tout s'était dissipé. Tout ! Elle a découvert une partie de moi, une partie réelle mais loin aujourd'hui. Du moins, je l'espère... Me voit-elle différemment ? Me fait-elle toujours confiance ? Est-elle prête à me pardonner pour mes secrets ? Et surtout pourra-t-elle vivre avec moi à ses côtés sachant que j'ai massacré son espèce ?
Tant de questions qui resteront sans réponse pour le moment. Cela demandera du temps, cela prendra du temps à ce que la confiance s'installe de nouveau entre nous. Je veux juste qu'elle voit plus loin que ce que je viens de lui montrer, qu'elle croit toujours en moi. Mais comment puis-je lui demander une telle chose alors que même moi je doute parfois ?

Je conduisais cette putin de voiture, j'avais les poings serré sur le volant. Je suis sûr que si je lève mes mains il y resterait des traces, car je sens le caoutchouc se craqueler sous la pression des paumes de mes mains. Je n'osais pas la regarder, je n'osais lui adresser la parole... Tout moment d'extase venait de se dissiper, laissant un grand mal-être à présent. Je me voyais comme un monstre à cet instant précis. J'avais cette douleur, ce creux dans mon ventre qui me faisait ressentir de la peine incalculable. J'avais appris à la gérer donc c'est sans grande difficulté que je réussis à retenir des larmes qui n'ont pas lieu d'être à cet instant. Ce qui m'importait... C'était elle...

J'avais l'air d'être insensible, sans réaction à ce qui venait de se passer. Je restais presque de marbre à l'extérieur alors qu'à l'intérieur mon royaume était en train de se détruire lui-même. Elle voulait savoir, elle voulait entendre tout ça. Est-ce que cela l'aiderait ? Alistair arrête de mentir, arrête de te cacher et montre lui qui tu es vraiment... C'était ce que je me répétais avant de commencer, quelques longues minutes après, mon histoire. "J'aimerais te répondre que je n'en sais rien, que je ne comprends pas ce qui m'a prit de rentrer dans son jeu... Mais je te mentirais, car je sais exactement ce qui est en train de se passer et ce n'est que le commencement" tout en regardant la route. J'avais pris une voix calme, peut-être même rassurante pour ne pas l'alarmer d'autant plus. "Je le connaissais, car il vient de mon ancienne meute." Je parlais de lui au passé, car oui il était mort et ne reviendra jamais hanter les journées d'Amy. Je ne ressentais rien, annoncer la mort était devenue une chose tout à fait courante chez moi. Des effets secondaires de la meute de Malack. "J'y suis resté pendant très longtemps... Très très longtemps." Des flashbacks me revenaient en tête en même temps. Je me voyais donner la mort à des Wolpertingers, je me voyais de nouveau me battre avec les membres de cette meute, je revoyais Chris... Trop de souvenirs. "Ce n'est pas une meute pacifique comme celles que tu peux voir à Edminbourg, bien au contraire. On apprend à haïr les Wolpertingers, on apprend à se battre et surtout on apprend à les chasser pour les tuer. On ne fait pas que ça, ils ont une vision différente de la mort. Ils souhaitent voir souffrir les Wolpertingers avant leur mort tant bien physiquement que mentalement. Afin de leur faire comprendre que cela ne vaut pas le coup de vivre en étant un Wolpertinger" J'écoutais le silence, enfin on entendait le léger bruit des roues qui roulaient à tout allure en direction de la résidence des Morgan's. Elle réfléchissait ou peut-être attendait-elle simplement la suite de l'histoire. "C'est de là que je viens, c'est ce que j'ai été." Je savais qu'elle comprenait ce que je lui disais, elle était très intelligente. "Oui, j'ai été ce loup-là. J'ai été le monstre de chacune de tes nuits pendant très longtemps et j'aimais ça..." Il fallait que je sois franc avec elle. Il fallait que je lui avoue que je n'étais pas prisonnier, loin de là. "Ils te détestent, ils détestent ton espèce, leurs cousins. Il a voulu s'en prendre à toi parce que tu es née dans la mauvaise catégorie d'espèce. Rentrer dans son jeu était, pour moi, le moyen le plus évident de le tenir loin de toi, de le mettre en confiance pour pouvoir te protéger et faire ce que doit être fait pour les personnes comme lui." C'est surement dur à entendre pour elle et ce n'est que maintenant que je tente un coup d'oeil sur elle. En la regardant, je voyais une petite fille, une âme innocente d'enfant et surtout un visage meurtri. Le visage d'un enfant a qui l'on oblige de grandir. " Il faut que tu comprennes que la rédemption chez certaine personne n'est pas possible. Que le mal pure existe et qu'on ne peut pas sauver tout le monde. J'ai choisi de te sauver, de prendre soin de toi et je continuerais à le faire même si tu ne veux plus jamais me revoir" d'une voix calme, angélique aussi et réconfortante.

Je la voyais pleurer pendant mon discours, je la voyais s'effondrer sur le siège passager. Je pris la décision de me mettre sur la bande d'arrêt d'urgence de cette route nationale. Je n'osais la toucher, la prendre dans mes bras. Je la regardais tout simplement, mais mon coeur se tordait de douleur à ne pas pouvoir agir alors qu'elle pleurait. Mes yeux sont alors devenus ceux du loup, ce loup habituellement agressif et violent, mais à ce moment-à ce n'était pas des yeux malfaisants qui regardaient Amy. Ils étaient remplis d'impuissance tout simplement. "Je suis désolé Amy, mais je ne pouvais rien t'avouer de peur de te perdre..."
© Poupi


Hope when you take that jump
You don't feel the fall
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Sam 9 Mai - 16:03
Alistair/Amy
Amy se sentait perdue, comme si elle avait été abandonnée en plein milieu d'un océan et qu'elle était sur le point de se noyer, elle comprenait tout ce qu'Alistair lui disait, elle écoutait avec attention tandis qu'elle ne pouvait pas s'empêcher de pleurer... Elle ne savait pas si elle devait avoir peur ou être rassurée que tout cela n'avait été qu'une façon de la sauver elle. Elle ne savait pas si elle devait réellement le croire et elle ne savait pas non plus comment prendre tout ce qu'il disait... Elle méditait sur tout ça, réfléchissant sans vraiment savoir si elle allait arriver à quelque chose, c'était tellement d'un coup... Elle ne comprenait pas pourquoi maintenant... Pourquoi est-ce qu'il lui disait tout cela maintenant, pourquoi avait-il fallu qu'elle se fasse attaquer pour qu'il passe aux aveux alors qu'il aurait très bien pu tout lui dire il y à longtemps?? Elle aurait pu le comprendre, ça n'aurait rien changé pour elle mais, tout découvrir ainsi... Amy sentait son cœur se déchirer et elle ne savait pas comment agir. Elle se contentait de pleuré sans pouvoir s'arrêter, elle avait l'impression que jamais ça s'arrêterait et pourtant elle savait que oui, elle avait déjà eu ce genre de déception, elle avait déjà pleuré et elle savait que les larmes se tarissaient malgré elles au bout d'un moment, peut-être parce que son corps n'avait tout simplement plus assez d'eau pour pouvoir en faire couler d'avantage...

- "Tu... Tu ne m'aurais pas perdu..." Avouait-elle d'une voix enrouée complètement prise par sa crise de larme, elle parlait doucement, le regard dans le vide, elle n'osait pas tourner le regard vers lui elle ne savait comment elle réagirait si elle le faisait, elle ne savait pas quoi lui dire, les mots passaient difficilement la barrière de ses lèvres, elle n'avait qu'une envie, c'était rentrée chez elle, se rouler en boule et tout oublier pendant des semaines en cet instant elle avait beau adorer cette ville, elle regrettait d'être venue s'installer ici avec sa mère... "J'aurais pu comprendre, je t'aurais accepté de la même façon... Je ne t'aime pas pour ce que tu as été, je t'aime pour ce que tu es aujourd'hui! Tu n'aurais pas dû me cacher tout ça..." Elle parlait mais, elle ne pouvait pas s'enlever les dernières images qui envahissaient sa tête, le lycan qui voulait la tué, ça ne cessait pas de repasser en boucle, Ali avait été dès leur, il avait été se loup qui avec soif de tué, de faire souffrir... Elle le regardait finalement tournant la tête vers lui, elle lisait à travers lui se demandant comment il avait pu être cet homme-là... Lui qui était si gentil, si attentionné avec elle, si protecteur, elle avait tout de suite accordé sa confiance à cet homme sans se douter un seul instant que ce qu'il cachait au fond de lui avait été si sombre...

- "Je sais tellement peu de choses sur moi, sur ce que je suis... Je ne comprends pas qu'un groupe de personne puisse avoir tant de haine pour une autre race... Qu'avons-nous fait? Est-ce justifié?" Demandait-elle presque dégoûtée en se disant que les Wolpertïger n’étaient peut-être pas une race aussi pacifique qu'elle l'aurait cru... "Je n'ai pas grandis avec les miens, je ne connais rien de ce monde Ali tu... Tu aurais dû me mettre au courant..." Lâchait-elle d'une voix plaintive, elle ne cessait pas de pleuré au contraire, tout explosait en elle, sa vie prenait un nouveau tournant sans qu'elle puisse contrôler quoique ce soit, elle ne disait plus rien laissant le silence s'imposer dans l'habitacle de la voiture, il se mettait alors à pleuvoir, à croire que le ciel venait pleurer avec elle... Elle regardait les gouttes tomber sur par brise, toujours silencieuse réfléchissant, elle ne savait pas combien de temps elle laissait passé ainsi, elle ne savait pas ce que faisait Alistair à ses côtés ni à quoi il pensait mais, elle s'en fichait si le silence devenait pesant elle en avait besoin tout simplement... Les minutes passaient et finalement même si les larmes ne s'arrêtaient pas totalement, sa crise s'apaisait doucement...

- "Je t'aime Ali, ça ne changera pas... Ça ne changera jamais  mais..." Elle marquait une pause tandis que sa voix tremblait un peu. "Je ne veux plus que tu me cache quoique ce soit, je veux que tu joues franc jeu avec moi... Je ne sais pas si je suis en droit de te demander ça... Mais si tu as encore un secret de ce genre, tu devrais me le dire, je ne suis pas certaine de supporter de tout découvrir dans des circonstances aussi extrêmes." Disait-elle simplement, elle ne bougeait pas, toujours ses genoux contre elle, elle ne savait pas ce qu'il dirait, et après tout elle n'était peut-être pas assez proche de lui pour lui demander de lui dire ses secrets, du moins ceux qui risquerait de lui faire du mal mais... Elle ne voulait plus de surprise, avec ce qu'elle vivait ces derniers temps elle avait vraiment besoin de stabilité quelque part dans sa vie... Elle espérait qu'il finirait par la ramener, après tout ça, elle ne souhaitait qu'une seule chose, rentrée... Sa mère poserait forcément des questions... Le prendrait-elle mal? Chasserait-elle Ali de la maison? Elle ne l'espérait pas... Elle ne savait pas ce qu'elle pourrait lui dire ou non...
Revenir en haut Aller en bas

Identity Card
Je suis en ville depuis le : 08/12/2014 Nombre de messages : 1351 Points : 5879 Je porte l'avatar de : Colton Haynes J'ai : 23 ans Je travaille comme : Garagiste Actuellement, je suis : Un con de Célibataire amoureux malgré lui de l'être le plus sauvage et violent que le monde puisse connaitre...
Tell Me More
Got It !

Mer 27 Mai - 23:25

 
Le risque sur la glace !!!
Amy Morgan et Alistair Siuaghan
Je comprenais Amy, du moins j'essayais. Je savais qu'il n'était pas facile d'apprendre la vérité sur les personnes qui nous entoure. On l'ai idéalisme... On les voit d'une certaine façon qui nous est propre, comme si cela collait à la réalité. On se cache derrière l'image qu'ils renvoient alors que la réalité est tout autre. Pour Amy, c'est ce que j'avais été... Une image. Il est vrai qu'elle ne me connait pas, qu'elle ne sait pas qui je suis ni ce que j'ai vécu dans mon passé, car c'est toujours un sujet que j'ai évité avec elle. Avec n'importe qui d'ailleurs. Je lui ai donné l'image qu'elle voulait voir. Peut-être celle d'un grand-frère protecteur et sensible. Oui, sensible car je n'ai jamais pu l'être avec quiconque d'autre qu'elle, que la famille Morgan. Je me suis montré faible dans certaines circonstances, ému dans d'autres tout en gardant ce rôle de l'homme protecteur malgré tout. Elle n'a jamais douté de la monstruosité que j'avais été. Peut-être un peu... Ou juste une vie difficile.
J'ai eu envie de lui dire plus d'une fois, j'avais envie qu'elle lise en moi comme dans un livre ouvert. Je voulais être sans secret, je voulais me comporter en toute transparence avec elle, mais pour sa sécurité j'ai dû lui mentir. Non pas parce que j'ai honte de la vie que j'ai menée, mais si j'ai appris d'une chose c'est que moins on en sait moins on risque d'être tué. La meute de Malack est une meute dont on ne parle, on y entend seulement des murmures, des rumeurs entre les murs.

Je pensais qu'Amy serait à l'abri de tout ce massacre, de tout ce sang et qu'elle pourrait finir sa vie avant que les plans des meutes du genre de celle où j'ai grandi ne l'atteigne. Je me suis trompé. J'ai eu tout faux sur toute la ligne. Alors que je pensais la guerre à des années lumières d'Edminbourg, celle-ci était déjà en train de se faufiler par chaque entrée de la ville. Elle s'y est infiltrée comme des âmes vagabondes pour nous atteindre. Oh Amy, je suis vraiment désolé pour tout ça, j'aurais dû te le dire avant. Oui, j'aurais dû...

Les mots passaient difficilement entre ses lèvres. Le son de sa voix se faisait tremblante et faible. Je venais de briser cette image. Je n'étais plus le garçon d'y hier. Je n'étais plus qu'un monstre demandant rédemption à l'amie trahie. Je comprenais ses questionnements, mais je ne possède aucune réponse. Pourquoi haissaient-ils les Wolpertingers ? Je ne sais pas. J'ai juste été élevé, former pour les tuer. Je voyais dans le regard d'Amy, remplie de larmes, qu'elle ne comprenait pas ce qui se passait. Que toutes ces guerres sont à des milliers de kilomètres de ce qu'elle peut penser. Tous ces conflits remontent à des siècles en arrière, nous ne sommes que le résultat sur des décennies de préparation et de manigances. C'est pervers, c'est certain. Il faudra choisir son camp, tous autant que nous sommes.

Certains d'entre nous n'ont pas d'autres choix que d'assumer leur race, leur espèce et de se battre pour ça. Comme Amy. D'autres devront choisir, notamment toutes les autres races alors que les loups essayeront de prendre le pouvoir. Je ne sais pas si je dois suivre les miens ou bien défendre ceux qui en ont besoin. "Peu importe ce que ton espèce a fait des siècles auparavant, des loups veulent la détruire car ils vous voient comme une abomination. Tout ce que tu dois savoir c'est qu'ils ne reculeront devant rien."

Les gouttes de pluie se laissèrent glisser sur le pare-brise. Certaines se rejoignirent entre elles pour former un long filet d'eau tandis que d'autres restent solitaires. La pluie devient de plus en plus forte comme si elle accompagnait ma chère Amy dans sa tristesse. Je restais là, silencieux, réfléchissant à tout ce que cela présageait. Cette mésaventure n'est qu'un commencement, le pire arrive. La tempête est en train de se former et elle éclatera bientôt.

Les miens ? Les autres ? Qui sont-ils réellement ? Je me rendais compte que les miens ce sont eux : Amy, Ivy, les Morgans et les autres créatures qui habitent cette ville. Chris fait partie des autres, il est le fils de l'Alpha d'une meute qui se dresse contre la ville. On se rencontrera peut-être sur le champ de bataille dans les clans opposés. Je sais qu'il n'osera pas se mettre en travers du chemin de toute une vie, de son père.


Je la prise dans mes bras. "Je t'aime aussi Amy, je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour que rien de mal de puisse t'arriver" d'une douce voix à son oreille. "Laisse moi te défendre dans ce qui arrive, car tout ceci n'est que le commencement" en la regardant dans les yeux cette fois-ci. J'avais pris une voix plus sûr, plus protecteur et prévoyante. Le mal arrive chère petite Amy. "Je les connais...".
Je fis mine de réfléchir en jetant mes yeux en l'air sur la droite avant de me plonger de nouveau dans son regard "J'ai bien peur que tu connaisses tous mes secrets à présent... Le reste est dérisoire comparais à ce que tu viens d'apprendre. Rien de très important" avec un sourire rassurant.
C'est un combat interne qui m'attend. Un combat dans lequel je vais devoir battre mon éducation afin de protéger celle que j'aime comme une soeur, ceux que j'aime comme une famille. Oui, vous l'aurez compris si Chris fait partie de cette meute et qu'il s'en prend à Amy je devrais l'abattre. Peu importe ce que je ressens, peu importe la peine que je pourrais ressentir. J'ai réussi à survivre et à le laisser une fois. Je le laisserais partir dans un autre monde simplement. Je choisirais ma nouvelle famille.

En reprenant la route "Nous allons te ramener chez Ivy, tu seras plus en sécurité qu'avec moi pour le moment. Ne fait confiance à personne Amy. Je ne me pardonnerai jamais s'il t'arrive quelque chose".


Ps: Désolé pour le temps de réponse et pour la qualité de la réponse :puppy:
© Poupi


Hope when you take that jump
You don't feel the fall
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Identity Card
Tell Me More
Got It !

Revenir en haut Aller en bas
 

[Intrigue] Le risque sur la glace !!! [Amy Morgan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IN UMBRA NOCTIS :: Archives des RPs-