IUN DEMENAGE En savoir plus en cliquant ici
TUMBLR DE IUN Un nouvel univers plein d'horreur vient d'ouvrir ! Le visiter en cliquant ici
LYCANS Les loups solitaires ne sont plus acceptés, vous devez figurer dans une meute.
WOLPERTÏNGERS Merci de ne plus créer de wolpertïnger Loups, ou Félins, qui sont déjà en surnombres.

Partagez | 

 Je te retrouve enfin! (Pv Derek)


Silence is a true friend who never betrays.

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Dim 8 Mar - 2:30
Derek/Maïa

Aujourd'hui, c'était le grand jour! Si tout se passait bien Maïa allait revoir une personne lui était très cher, son frère, son grand frère qu'elle n'avait pas vue depuis qu'elle avait cinq ans... Elle avait pris le bus pour arriver chez lui, bien trop angoissée pour conduire elle se triturait les doigts sans cesser à ce qu'elle allait lui dire, et si jamais il ne désirait pas la revoir? S'il l'envoyait complètement chier et que ce jour qu'elle avait tant attendu soit une vraie catastrophe? S'il n'était plus le même qu'elle avait connu? Elle ne savait pas trop à quoi s'attendre au fond et c'était ce qui lui faisait peur, pourtant ce n'était pas faute de ce répéter en boucle que tout allait très bien se passer, elle se regardait dans la vitre du bus un instant se détaillant, si jamais elle ne lui plaisait pas? Maïa n'était pas très grande moins d'un mètre soixante-dix, une chevelure brune et des yeux bleus qu'elle avait déjà entendu qualifier de beau, mais en ce moment elle doutait tellement qu'elle ne savait plus quoi croire... Elle avait enfilée un jean qui suivait bien sa silhouette, une chemisier bleu pâle et sa veste en cuir noir par-dessus, des bottes à talon sous son jean et un léger maquillage elle se pensait... Banale mais espérait plaire quand même un peu à son frère...

Le bus tourna et s'arrêta à un énième arrêt qui était en fait le sien, elle mit quelques secondes avant de réagir et poussa presque les gens pour pouvoir sortir à temps, elle manqua de tomber au sol mais, se reprit assez vite frôlant de peu la catastrophe. Elle prit un moment pour reprendre sa respiration, 045 Wester Drylaw PI, c'était là, juste devant elle, elle n'avait plus qu'à traverser la rue et sonner à cette porte, elle sentait son cœur se mettre à battre à la chamade d'un coup et avait presque envie de faire demi-tour mais, elle avait fait des recherches pendant tellement d'année à présent, elle n'avait pas le droit d'abandonner à présent, c'était ce qu'il y avait de plus important pour elle, se pourquoi elle avait travaillé si fort, ce pourquoi elle avait des sacrifices... Il fallait qu'elle le voit à présent, prenant son courage à deux mains, elle traversa donc la route, elle essaya un instant de voir à travers les rideaux puis se ravisa se disant que ça ne serait pas juste qu'elle est le droit de le voir avant, elle se dirigea alors devant la porte, prenant une grande inspiration, se mordant aussi la lèvre, elle appuya sur la sonnette. Voilà Maïa, il est trop tard pour faire demi-tour à présent.pensait-elle pour elle-même, tandis qu'elle attendait en passant le poids de son corps sur un pied, puis sur l'autre n'en pouvant plus d'attendre, elle avait envie de se cacher et en même temps elle allait tellement hâte...

Cela faisait une semaine qu'elle était à Edimbourg, elle devait se prendre une chambre à l'hôtel mais finalement elle était tombée sur une fille adorable qui l'avait hébergé le temps qu'elle finalise ses recherches et suivant comment allait se passer cette entrevue avec son frère, elle resterait peut être le temps de trouver un appartement dans le coin... Peut-être oui, cela voudrait dire que cela se serait bien passé, elle expirait avant de reprendre une inspiration, elle comptait les secondes qui défilaient, elle espérait qu'il soit là, elle ne connaissait pas ses heures de travail... Elle hésitait à sonner une deuxième fois mais, ne voulait pas se montrer trop pressante, il allait ouvrir, d'un moment à un autre et alors sa propre torture serait terminée, du moins, elle l'espérait!


Dernière édition par Maïa V. Warbreaker le Sam 28 Mar - 15:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Dim 8 Mar - 11:59
Maia - Derek

Qui pouvait bien sonner à sa porte de si bon matin ? Bordel, il était d'une humeur exécrable et pensa de suite à sa voisine, belle à tomber, un cul à damner un saint, mais une chieuse pas possible. Si un jour il pouvait la tirer, il lui mettrait un bâillon histoire de ne pas l'entendre parler. Il était rentré depuis trois petites heures, n'avait pas réussit à s'endormir avant une heure et là, elle venait les lui briser alors qu'elle devait forcément savoir qu'il venait de terminer sa dernière nuit de boulot. Repos ce soir, mais non ! Il n'avait pas envie d'aller voir, d'aller lui parler, ni même de voir sa mignonne tête de fouine. Il n'avait pas du tout envie de voir sa tête, alors pourquoi était-il debout derrière sa putain de porte à tendre le bras pour ouvrir ? Aucune idée, il ne jeta même pas un œil derrière lui, son appartement était tout ce qu'il y avait de plus propre. Il rangeait soigneusement ses armes, en ayant toujours à portée de la main, comme toujours, rien que les couteaux de cuisine sur le plan de travail était suffisant. Il posa son front contre cette satanée porte, remarquant qu'il était en boxer. Grand bien lui fasse, si c'était Siam, elle ne pourrait pas se dire qu'il était dans un corps moche à voir, et si c'était quelqu'un d'autre, il s'en fichait comme d'une guigne d'être vu ainsi. De toute façon, sur les plages, les maillots de bain étaient plus petit que ce qu'il portait alors où serait le problème ? Il soupira, ouvrant la porte en grand, la tête dans le cul, les cheveux en pagaille.

« Siam tu fais chier bor...del... » commençait-il en grognant plus qu'il ne parlait, jusqu'à ce que ses yeux soient enfin fixé sur la chose face à lui. Elle était petite, brune, pas forcément ce qui lui plaisait, de jolis yeux. Il s'étala contre le chambranle de la porte, croisant les bras sur ses pectoraux en la dévisageant. Elle comptait parler ? Avait-elle une langue ? Levant un sourcil, il attendait qu'elle parle, enfin attendait, c'était vraiment façon de parler, quelques secondes à peine, lorsqu'il se mit à soupirer. « T'es bien mignonne, mais je n'achète pas aux représentants qui vienne me gonfler le matin et si on a couché ensemble, tu m'excusera mais je ne m'en souviens pas. T'es là pour quoi ? » demanda-t-il en jetant un coup d'oeil à son ventre. Elle n'était pas enceinte, c'était déjà bien, une femelle l'avait fait une fois, elle avait tenté le coup de lui foutre son marmot sur les bras, sauf que les tests de paternité n'avaient pas été du tout en sa faveur. Celle-là au moins, ne semblait pas l'être, un bon point ? Elle n'avait rien non plus avec elle, donc ne vendez rien, se serait-elle trompé d'étages ? « Je dois allez pioncer un peu, donc si tu n'as rien d'intéressant à dire... » commença-t-il en se disant qu'il devait refermer la porte.

Il en avait plein le cul, surtout aujourd'hui. Dire qu'il n'avait presque pas dormi, obligé de se taper ces cons dans ce club où il s'entendait à peine avec ce patron méprisant. Etre videur c'est très bien, être au contact des gens, cela le gonflait royalement, surtout quand les gonzesses s'amusaient à vouloir se frotter à lui juste pour passer gratos. Il avait des principes tout de même et le boulot, quel qu'il soit restait le boulot. Pas de drague, pas de passe-droit et ça, la plupart ne l'avait pas comprit. Et en plus une gonzesse venait le réveiller le matin pour rester devant lui sans rien dire ? Il n'était pas devin, ne pouvait pas savoir ce qu'elle voulait. Il se recula pour rentrer dans son appartement, attrapant la porte pour la refermer. Il ne rêvait que de son lit pour le moment et seul !

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Dim 8 Mar - 21:16
Derek/Maïa

Maïa était restée sans réaction devant l'homme qui venait de lui ouvrir en boxer, il était vraiment en boxer? Elle se demandait quelle situation pourrait être encore plus gênante que celle-ci, il était apparemment agacé et qui c'était Siam? Sa copine? Quoique il ne lui parlerait sans doute pas comme ça si c'était le cas, dieu merci non elle n'avait jamais couché avec, ça aurait été encore plus embarrassant et la palme revient à celle qui sans le vouloir à coucher avec son frère... Maïa grimaçait à l'idée, non qu'il ne soit pas bien foutu, elle en avait la preuve sous les yeux mais, elle ne le regardait pas ainsi. Cet homme, même s'il ne le savait pas c'était sa famille, et elle ne savait pas ce qu'elle attendait, apparemment, elle ne pouvait pas compter sur un coup de bol pour qu'il la reconnaissance sans qu'elle est besoin de dire quoique ce soit... Elle s'en voulait de le déranger, il avait apparemment sommeil, elle se demandait quel métier il faisait pour dormir en plein jour mais... Elle ne pouvait pas mettre cette rencontre à plus tard, elle ne pouvait pas, elle n'en aurait pas le courage, c'était maintenant ou jamais, sauf qu'elle n'arrivait pas à réagir, c'est au moment où il allait lui refermé la porte au nez qu'elle posa instinctivement sa main sur la sienne pour l'empêcher de la fermer.

- "Attend..." Disait-elle, se mordant encore une fois la lèvre, elle ne savait pas comment lui dire, comment est-ce que ce genre de nouvelle s'annonçait? Pourquoi est-ce qu'ils n'avaient pas sorti un livre la dessus, en plus pour couronner le tout il l'intimidait quand même un peu, elle s'était pourtant entrainée devant son miroir pendant de longue minute ça avait l'air tellement simple et maintenant les mots voulaient rester coincés dans sa gorge. "Je... Je suis ta sœur." Voilà c'était dit, c'était fait et elle n'avait même pas pensée à demander s'il était bien Derek, si ça se trouve ce n'était pas lui mais, un colocataire, même si le physique correspondait bien à l'âge indiqué, bon maintenant qu'elle s'était lancé il fallait qu'elle continue ou il allait de nouveau lui claqué la porte au nez. "Tu es Derek c'est bien ça? Je... Tu te souviens de moi? Maïa... Je... Tu devais avoir quoi une dizaine d'année lorsqu'on m'a envoyé ailleurs, bien sûr je... Je ne t'en voudrais pas si tu m'as oublié..." Disait-elle en baissant le regard un instant, bien sûr cela la blesserait parce qu'elle avait passé vingt-trois ans à ne pensée qu'à lui et au moment où elle le retrouverait mais ça elle ne le lui dirait pas bien entendu.

- "Est-ce que je peux rentrer?" Demandait-elle gentiment avec un léger sourire qu'elle voulait bienveillant même si en ce moment elle n'était pas du tout sûr d'elle, elle ne savait pas quelle réaction il allait avoir, si ça se trouve il continuerait de lui fermer la porte au nez et alors elle n'aurait plus qu'à rentrer chez elle l'âme en peine, elle n'ajoutait rien d'autre attendant patiemment, continuant de mordre cette lèvre nerveusement, un tic qu'elle avait, ils seraient mieux pour parler à l'intérieur mais elle n'insistait pas, que pouvait-il bien pensée en cet instant? Et si tout se passait comme dans ses rêves? Si jamais lui aussi n'avait souhaité que la retrouver et serait alors heureux? Elle avait envie d'aller se loger dans ses bras, de rattraper tout ce temps perdu, elle ne prendrait pas beaucoup de place... Et le regardait de son beau regard bleu, évitant de le supplier, elle ne demandait pas non plus la charité, elle voulait juste lui parler apprendre à le connaitre savoir ce qu'il faisait, s'il ne voulait plus la revoir après cela, elle n'était pas sûr d'accepter son choix!


Dernière édition par Maïa V. Warbreaker le Sam 28 Mar - 15:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Ven 13 Mar - 22:35
Maia - Derek


Première réaction : se foutre de sa gueule. Fait ! Il se mit à avoir un rire nerveux si puissant qu'il eut l'impression qu'il allait s'envoler tant il ne pouvait plus s'arrêter. Le problème véritable, c'était qu'elle semblait sérieuse et la deuxième réaction ne se fit pas attendre : il s'arrêta de rire pour sentir la colère gonfler en lui. Qui était elle pour venir lui dire qu'elle était sa sœur alors qu'elle n'existait plus ? Son regard avait changé au doré caractéristique de son loup, ce regard tueur qui ne laissait aucune chance à celui ou celle qui venait l'emmerder, de surcroît chez lui. Il se plaça en face d'elle, à moitié à poil ou non, il s'en foutait et se pencha d'un air menaçant. Comme si cette fille pouvait être sa sœur morte. Elle était bien bonne celle-là. Celui ou celle qui l'avait envoyé chez lui, qui lui avait donné des informations se trompait lourdement sur la marchandise, ce n'était pas parce qu'elle était mignonne, qu'il allait lui faire le plaisir de lui ouvrir les bras en grand. Maia était morte depuis si longtemps. Il se souvenait encore le petit corps déchiqueté que son père avait ramené au cœur de la meute. Elle s'était faite attaquée par un animal, il ne se souvenait plus lequel, mais il se rappelait juste que son père lui avait confirmé que la bête en question avait souffert avant de rendre son dernier soupir.

« Tu te crois où pour venir raconter des salades jusque sur le pas de ma porte ?  » gronda-t-il en venant la humer. Non, ce n'était pas elle, c'était impossible, ses parents avaient montré ce qu'il restait de sa petite sœur. Il en avait fait son deuil depuis si longtemps, personne ne savait qu'il en avait eut une. Personne n'avait jamais su combien sa disparition avait été dure pour lui, surtout qu'il venait d'apprendre qu'il était un alpha potentiel, qu'il était devenu par la suite, mais sa première transformation... Il l'avait faite sans qu'elle soit là et ensuite, il n'avait pas pu lui dire ce qu'il avait ressenti, réellement. Il posa sa grosse main sur son épaule et lui fit faire demi tour, la remettant sur le paillasson, là où était sa place. « Et ne prononce pas ce nom ! » disait-il toujours en grondant. Sa voix n'avait plus rien du Derek gentil, s'il existait vraiment. Il évita de poser sa main sur son cou fragile, car il aurait été capable de le lui briser en une seconde. Son ton était on ne peut plus menaçant. « Qui t'as dit pour elle ? De quelle meute es-tu ? Tu as intérêt à ne pas me raconter d'histoires, car très peu savent pour elle et encore moins sa fin tragique ! » Il souffla quelques secondes, la douleur était toujours présente, pourtant il l'avait bien enfoui. Cela faisait 23 ans pour être précis et il n'aimait pas que l'on se moque de lui, encore moins à ce sujet.

Il avait beau réfléchir, il ne voyait pas qui pouvait être derrière tout cela. Son successeur n'allait sûrement pas envoyer une fille à la mort, surtout que personne ne savait où il était. Personne, alors comment avait-elle fait pour venir jusque devant chez lui, devant sa porte de son appartement et lui balancer ces conneries ? Il la plaqua contre le chambranle de l'entrée, posa ses deux mains de part et d'autre de son visage sur le mur derrière elle. Il avait un regard et un sourire féroce, prêt à laisser le fauve sortir. Il sentait sa louve, elle aussi était un lycan, forcément une meute autre, mais laquelle ? Il aurait su avec son cousin si quelqu'un avait envoyé une taupe. « C'est vraiment dommage pour toi, parce que d'une part, le corps de ma sœur est enterré depuis 23 ans sur notre territoire et de deux, des filles comme toi, je les mange au petit déj. » murmura-t-il contre son oreille. Il comptait lui faire peur, qu'ele déguerpisse et vite, par ce que sa patience avait de très grosse limite, comme le fait de n'avoir pas assez dormi et de trouver sur le pas de sa porte une emmerdeuse de première! Si c'était du pognon qu'elle voulait, elle n'avait qu'à retourner voir ses employeurs, car il n'était pas un gigolo de service!


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Sam 14 Mar - 16:58
Derek/Maïa

Maïa ne bougeait pas d'un centimètre, l'écoutant, le regardant la menacer... Cela aurait surement fait peur à n'importe qui et pourtant elle le regardait droit dans les yeux ne se démontant pas. Ses yeux à lui reflétaient beaucoup de colère mais derrière tout ça elle reconnaissait le beau regard doré qu'il avait toujours eu et c'était ce qui la maintenait, ce qui l'empêchait de partir aussi vite qu'elle pouvait. Elle n'avait pas peur, elle ne pouvait pas avoir peur de lui, il ne lui ferait pas de mal, quoiqu'il pense, quoiqu'il pense savoir, il n'allait rien lui faire du tout, elle ne savait pas pourquoi est-ce qu'elle en était aussi sur, ce qu'elle savait c'était que c'était inscrit au plus profond de ses instincts. Elle continuait de le regarder tandis que son regard qui était devenue aussi dur que le sien en quelques instant redevenait doux et qu'un petit sourire naissait au coin des lèvres elle était sûr que c'était lui à présent et à son tour elle laissa un rire nerveux sortir d'entre ses lèvres, elle se fichait bien de comment il le prendrait, il fallait vraiment qu'il ouvre ses yeux, elle s'était attendu à tout come réaction de sa part mais, surement pas à celle en fait, elle se reprenait avant de reprendre la parole.

- "Regarde-toi..." Disait-elle en posant une main sur sa joue, sans trembler, sûre d'elle, se fichant complètement du fait que ça ne dérange ou non. "Je ne sais pas de quoi je dois être le plus vexée, que tu essaie de me faire peur, que tu ne me croies pas, ou alors peut-être le fait que tu me crois morte? Elle sort d'où celle-là?" Demandait-elle, elle le regardait toujours dans les yeux, ne baissant à aucun moment le regard lui tenant tête, elle enlevait sa main tout en ce qui s'était passé mais, elle se disait que c'était peut-être pour cela qu'il n'était jamais venu la retrouver... Combien de fois elle avait rêvé près de la fenêtre de la maison qu'elle le voyait d'un coup arriver pour venir la chercher et l'emmener vivre avec lui, elle avait passé des heures à attendre dans son enfance, avant de finir par baisser les bras maintenant elle comprenait un peu mieux. "Je n'ai pas de meute..." Expliquait-elle se mordant la lèvre doucement. "A mes cinq ans j'ai été envoyé chez notre oncle et tante dans une meute situé le nord de l'écosse, j'y suis resté jusqu'à mes 15 ans lors de leur mort, je... Je pensais que tu le savais... Du moins l'endroit où j'avais été envoyé" Disait-elle doucement, oui pourquoi la croyait-il morte? Maïa avait toujours cru que tout le monde était au courant de son départ même si elle ne comprenait pas pourquoi est-ce qu'elle devait vivre ailleurs éloigné de sa famille proche, elle continuait de le regarder dans les yeux et finissait par soupirer.

- "Je pensais que tu me croirais sans... Faut croire que je me trompais." Disait-elle tout en levant les mains doucement, elle dégageait ensuite ses cheveux de son oreille droite et tournait la tête afin qu'il puisse voir sans aucun doute la marque en croissant de lune qui se trouvait derrière le lobe de son oreille. "Ce n'est pas un tatouage, tu peux frotter ce n’est pas un dessin non plus et..." Elle s'arrêtait et prenait son poignet gauche afin de le retourner vers le haut. "Je sais que tu as la même exactement ici." Elle passait son doigt dessus, un détail qu'elle n'avait jamais oublié, les traits de son visage c'était effacé au fur et à mesure que les années étaient passé, elle avait été tellement petite et puis Derek n'avait qu'une dizaine d'années à l'époque, il avait changé depuis mais... Cette marque était toujours bel et bien la comme pour elle. "S'il te plait, j'ai besoin que tu me crois à présent, j'ai d'autres choses si tu le désire pour te le prouver mais... J'aurais imaginé quelque chose d'un peu plus agréable que d'être plaqué contre le chambranle d'une porte, un café par exemple..." Tentait-elle tandis qu'elle gardait son calme du moins en apparence, au fond d'elle sa louve avait envie de riposté, de lui montrer qu'il était idiot de réagir ainsi et qu'elle n'était pas la jolie fille sans défense qu'il semblait alors pensée, ce n'était pas parce qu'il était un homme plus grand qu'elle et lycan de surcroît qu'elle allait se laisser faire, même s'il s'agissait de son propre frère, Maïa avait appris à se débrouiller toute seule jusqu'ici et elle se débrouillait plutôt bien!


Dernière édition par Maïa V. Warbreaker le Sam 28 Mar - 15:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Lun 16 Mar - 22:48
Maia - Derek

La marque...

La marque était là, au même emplacement que sa sœur. Il n'osait pas la toucher, de peur que se ne soit qu'un rêve... Un rêve bien étrange, parce que ses parents avaient ramenés le corps de sa sœur. Mais si elle était ce qu'elle prétendait, là devant lui, qui était donc mort à ce moment-là ? Ses yeux étaient fixés sur sa propre marque sans pouvoir bouger, sans pouvoir y croire. Très peu le savait, très peu au courant. Il prit cela comme un coup de poignard dans le ventre, sans comprendre ce qui se passait réellement. C'était soudain, inattendu, lui qui prévoyait tout, chaque seconde de sa vie et de celle de ses proies, il se sentait démuni en quelques secondes devant ce bout de femme. Il recula en tremblant, manquant de tomber à la renverse, s'adossant contre l'autre côté du chambranle cherchant dans ses souvenirs ce qui aurait pu ne pas clocher avec tout cela.  Mais rien, il avait à peine quinze ans, juste avant sa première transformation. Et c'était cette dernière qui l'avait complètement prit... Il se prit la tête entre les mains, se disant qu'il y avait une entourloupe quelque part, mais la marque, nul ne pouvait la recréer ainsi, surtout au même endroit. Il aurait fallu taillader, camoufler, non, c'était impossible et elle avait la même. Seuls sa famille l'avait, enfin leur père, qui la tenait de sa mère et ainsi de suite. Tous les deux avaient reçus cette marque de naissance, sans pouvoir choisir, en sachant que leur père était bien ce dernier. Il chassa toutes ses idées, ce qu'il ne comprenait pas c'était pourquoi ses parents avaient fait cela. Qui d'autres pouvaient être au courant, qui avait fait en sorte de les séparer ? Il ne savait pas quoi dire et sortit un simple « Entres » en la laissant faire. Il referma la porte derrière lui, l'observant, ne sachant pas comment parler.

Une première, Derek qui ne savait pas quoi dire, bon, en même temps ce n'était pas un très grand bavard, il suffisait de voir comment il répondait à ses contrats. Mais là, c'était tout autre, il avait beaucoup de mal à réaliser ce qui se passait, maintenant, dans l'entrée de son appartement. Il se frottait l'arrière du crâne, chiffonnant ses cheveux. L'écosse, il comprenait maintenant pourquoi il n'avait plus de contact avec eux, à l'époque et maintenant, il était complètement déboussolé, déconnecté. « Un café, bien fort, c'est ce qu'il me faut. » disait-il en passant à côté d'elle sans la toucher. Il se rendit compte de sa façon d'être habillé, enfin très peu habillé, il comptait dormir une partie de la journée et « non, d'abord des fringues, je reviens » disait-il en appuyant sur la porte cachée pour monter à l'étage et attraper le premier jean bleu qui traînait au sol dans sa chambre. Il se dépêcha, se disant que si cela se trouve c'était un rêve, mais en redescendant, tout en enfilant un tee-shirt il la sentait toujours, là, dans son appartement. Il ne comprenait pas ce qui arrivait, mais c'était ainsi, sa sœur n'était pas morte, mais bien vivante. Il referma la porte derrière lui, laissant comme un simple mur à la vision de tous et avança pieds nus. Cela ne le dérangeait pas. Il alla dans la cuisine ouverte sur tout le salon, ainsi il pouvait l'observer. L’îlot au milieu faisait qu'il pouvait mettre l'eau dans la cafetière, se frotter les yeux, bailler et l'observer, lui trouvant des points similaires et parfois non.

« Tu peux t'asseoir » disait-il en montrant du menton l'une des chaises haute autour de l’îlot. Il se servait très rarement du canapé et encore moins de la table plus loin. C'était juste pour donner le change. Il mit la cafetière en route, sortit deux mugs et se demanda comment elle pouvait bien le boire. Lui le prenait noir comme la nuit, sans artifices, mais elle ? Il ne la connaissait pas et ne savait pas comment réagir face à tout cela. Il sortit une bouteille de lait, une cuillère et le paquet de sucre qui était au fond de son placard. Il s'en servait si peu qu'il avait dût le balancer là un jour où Siam était venu l'emmerder. « Je ne sais pas comment tu le prend, tu te sers. » disait-il un peu sur un ton abrupt. La situation était hors contrôle et il détestait cela, ce n'était pas sa faute à elle, juste qu'il semblait sentir une colère monter en lui envers leurs parents. Il resta debout à regarder les gouttes de café tomber une à une dans le récipient, jusqu'à ce qu'il parle. « Notre père est revenu un jour avec ton corps, enfin apparemment c'était celui d'une autre... tu avais été tué par... Bref, tout le monde à cru à ta mort... je ne comprend pas... c'était juste avant ma première transformation... Pourquoi auraient-ils fait cela ? » murmura-t-il sans comprendre. « C'est impensable, qu'est-ce qui a bien pu leur traverser l'esprit pour t'enlever de la meute et t'envoyer ailleurs ? Ils... Nous avons tués ceux qui ont fait cela... mais si cela se trouve, ces coupables n'avaient rien fait !   » Les poings serrés, il cherchait une explication, une réponse dans la couleur noire de la boisson chaude, mais n'y croyait absolument pas...


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Mar 17 Mar - 14:28
Derek/Maïa
Maïa savait que si jamais pour une raison qu'elle ne connaissait pas à l'époque elle n'arrivait pas à convaincre son frère que c'était elle, il ne lui suffirait que d'une seule chose pour le prouver, quelque chose qu'elle portait sur elle en permanence, la marque qu'elle avait derrière l'oreille, et cela n'avait pas loupé, elle allait s'asseoir sur l'une des chaises non loin de lui, elle était contente qu'il l'ai enfin laissée rentrer chez lui, et aussi de le voir habillé, son frère était loin d'être moche c'était sûr, mais c'était son frère du coup très gênant. "Merci" Disait-elle pour le café lui offrant un sourire sincère, et ajoutait deux petites sucres dedans avant de touillé avec sa cuillère dedans, elle voyait bien qu'il ne pouvait s'empêcher de l'observer et elle faisait de même maintenant qu'il n'essayait plus de la traumatisé, elle aurait tellement aimé lire ces pensées en cet instant elle n'arrivait pas à savoir s'il était content ou si c'était le contraire, il semblait surtout paumé et Maïa n'aurait pas pensée le mettre dans un tel état juste en débarquant dans sa vie... Il fallait dire que pour elle, elle n'était pas morte alors forcément...

- "Je... Je ne sais pas, en fait j'espérais vraiment que tu aurais des réponses sur le pourquoi j'ai été envoyé ailleurs... J'ai appris que nos parents n'étaient plus de ce monde seulement dans le cours de ses deux dernières années... J'ai été coupé de tout contact, envoyé ailleurs et tout ce qu'on à bien voulu me dire, c'était que cela avait été fait pour notre bien, qu'ils ne pouvaient pas me garder et que je ne devais pas entrer en contact avec vous... Je comprends mieux pourquoi si pour vous j'étais morte..." Maïa sentis une boule ce former en fond de son estomac, ses propres parents avaient fait croire à sa mort, avaient fait comme si elle n'existait pas, ils l'ont oublié dans un coin du monde tout simplement laissant d'autre personne s'occuper d'elle... Cela faisait lourd à digérer, aussi lourd que si elle avait une soeur qui débarquait alors qu'elle l'aurait cru morte... Elle pris une gorgée de café, il était vraiment excellent, parfait comme elle l'aimait, elle se mordillait la lèvre un moment.

- "Je... Je suis désolée de débarquer comme ça, si j'avais su qu'on m'avait fait passer pour morte je... Je m'y serais prise autrement, ou je n'aurais peut être pas sonner à cette porte, je ne veux absolument pas chambouler ta vie... Je... Je t'ai attendu tu sais, pendant des années..." Disait-elle dans un murmure parfaitement audible, elle ne comprenait pas pourquoi ont leur avait fait subir cela, et apparemment lui non plus, elle continuait de le regarder cherchant les similitude qu'ils pouvaient avoir chez eux deux, comme la couleur de leur cheveux, ou la largeur du front, elle se demandait à qui de leur deux parent elle ressemblait le plus, de qui elle avait pris ses yeux bleu et de qui lui avait pris ceux plutôt doré, elle était tellement curieuse ne connaissant personne de leur famille en dehors de leur tante et oncle qui l'avait élevée. Elle aurait peut-être dû lui dire que s'il préférait vraiment, elle pouvait partir mais, pour une fois dans sa vie elle voulait être égoïste, elle voulait connaitre ce frère auquel elle avait rêvé toute sa vie, et en dehors du fait qu'il la mette dehors, rien pour ne pourrait l'en empêcher, même pas elle!

- "Alors c'est ici que tu vis? C'est plutôt sympa."Disait-elle avec un autre sourire, la déco ça la connaissait et il n'y en avait pas beaucoup ici ce qui pouvait en dire long sur qui était son frère, du moins quel genre d'homme il était, et puis c'était bien ranger, elle avait un frère non bordélique, elle souriait une fois de plus en pensant à cela, elle non plus ne l'étais pas, par contre sa déco était un peu plus personnelle, en même temps elle y était un peu obliger avec le métier qu'elle faisait, elle prenait une autre gorgée de son café, reportant son attention sur Derek.


Dernière édition par Maïa V. Warbreaker le Sam 28 Mar - 15:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Ven 27 Mar - 14:22
Maia - Derek

Des réponses ? Il n'en avait aucune, surtout sur le fait qu'elle était toujours en vie. Mais pourquoi leurs parents avaient fait cela ? Derek ne comprenait pas du tout et ne savait pas quoi dire. Ils s'observaient et lui ne savait pas, il se sentait démuni. Sa vie devenait un véritable bordel non organisé. Il se retrouvait avec un fils et une sœur sur le dos sans l'avoir demandé. Dit ainsi, cela pouvait paraître horrible, mais ce n'était pas son impression. Le fait que se soit horrible, c'était pour eux, parce qu'il faisait tout pour ne pas s'attacher à des gens et là, il se retrouvait dans un carcan qui ne pouvait pas être compatible avec ce qu'il faisait en dehors d'être videur. Mais il ne pouvait pas s'empêcher de se sentir différent. Comment pouvait-il en être autrement ? Sa sœur était là, bon sang juste devant lui, assise dans sa cuisine alors que 23 ans plus tôt il avait vu toute sa meute l'enterrer avec les honneurs. Il avait pu participer à la traque du monstre qui l'avait prise si petite...

« Je ne sais pas si pour tout le monde tu l'étais, je veux dire, mes, nos parents ont ramenés ton corps, c'était ton odeur, enfin maintenant je ne sais plus. La petite fille qu'ils ont enterré était si petite, ta taille, la même couleur de cheveux, le problème avait été qu'une partie de ton visage avait été dévoré... Toute la meute était présente, oh bon sang, pourquoi t'auraient-ils envoyés là-bas ? Si loin de nous ? Nous aurions pu nous... » Il s'arrêta net, se souvenant de ce qui s'était produit peu de temps après. « Je ne sais pas si tout à un rapport, mais 3 ans après ton enterrement, les parents ont été tués dans un grave accident de voiture. J'ai dû reprendre la meute, à deux nous aurions été plus fort, mais seul, je me suis fait avoir en beauté. Je téléphonerais à quelques personnes, j'ai encore des contacts en Australie, même si je ne met plus les pieds depuis très longtemps. » Il attrapa sa propre tasse et s'assit à ses côtés, ne pouvant s'empêcher de voir le regard de leur mère dans ses yeux. Il avait hérité de leur père, mais elle, elle avait la beauté du visage et ses yeux, c'était indéniable. Il posa sa grande main sur l'une des siennes qui lui semblait vraiment toute petite.

« Ne parlons plus de cela pour le moment » disait-il en buvant une gorgée de son café. « Tu ne pouvais pas savoir, ok moi non plus. Si j'avais su, je serais venu te chercher, tu étais donc en Ecosse, chez nos oncles et tantes... M'étonnes pas de jamais avoir entendu parler de toi... » Vu comment il était devenu un paria parmi les siens, il n'avait plus aucun contact avec aucun membres de sa famille, à une exception près, mais il préférait ne rien dire. Son cousin ne devait pas en savoir plus non plus, vu que lui-même ne lui en avait pas parlé. « Je vais éviter de les dénigrer, si tu es là, c'est grâce à eux, pas vrai ? » demanda-t-il en serrant ses doigts des siens. Il jeta un regard sur l'endroit où il vivait depuis quelques mois. « Ouais, c'est pas mal foutu, j'ai juste le strict minimum, de toute façon je bouge pas mal. Mais parles moi de toi, qu'est-ce que tu as fait tout ce temps ? » Il avait envie d'en savoir plus, comment elle avait vécu là-bas, comment elle avait fait pour le retrouver, car il se déplaçait souvent, n'utilisait pas toujours le même nom de famille, bref, elle devait être débrouillarde, comme lui ce qui le fit sourire. « Et si je nous faisais un petit déjeuner ? Un vrai ? Ça te dit ? Le temps que tu me parles de tout cela, en plus j'ai une faim de loup. » disait-il en souriant. Il se leva et commençait à sortir plusieurs ingrédients pour faire des gaufres, une envie subite qui le prit de s'occuper les mains et l'esprit.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Sam 28 Mar - 15:50
Derek/Maïa
- "Oui, merci." Maïa souriait en voyant son frère faire, oui son frère, elle pouvait le dire à présent, elle l'avait enfin retrouvé, un petit déjeuné, elle n'allait pas refuser surtout si c'était lui qui lui faisait, cela allait être encore mieux que dans ses rêves... Elle avait tellement de choses en tête et encore plus avec tout ce qu'il venait de lui dire, elle osait à peine imaginer ce qu'il avait pu ressentir devant son petit corps sans vie, son visage dévoré... Des images se faisaient dans sa tête et elle essayait de chasser tout ça dans un coin, ils y avaient pas été de main morte, pas étonnant que personne n'ai su la vérité, ils avaient mis du cœur à l'ouvrage... Mais Derek avait raison ce n'était pas le moment d'en parler, elle aurait tout le temps d'y penser plus tard et ruminer sur le fait qu’ils n’avaient apparemment pas voulu d'elle... Et lui qui n'avait pas pu être alpha à cause de cela alors que ça lui revenait de droit, elle ne comprenait pas de tel choix et apparemment son frère non plus... Elle se demandait avec qui elle avait encore des contacts, si elle les connaissait ou non, s'ils s'intéresseraient vraiment au fait de savoir qu'elle était vivante ou non, peut-être que quelqu'un d'autre avait joué le jeu? Peut-être que quelqu'un d'autre de leur famille savait le pourquoi de toute cette histoire et n'avait rien dit jusqu'ici, à croire que finalement les recherches n'allaient peut être pas se finir ici... Elle cherchait par où commencer pour répondre à ses questions pendant un moment le temps de trouver ses mots.

- "En fait ce n'est pas vraiment grâce à eux, malheureusement ils sont mort quand j'avais quinze ans..." Annonçait-elle calmement, elle ne savait pas s'il était au courant elle ne voulait pas que cela lui fasse un choc non plus. "Il y a eu une attaque dans nôtre meute, des chasseurs et ils n'ont pas pu s'échapper, et comme l'alpha de la meute à refuser de les vengés, je suis partie... Ils ne m'ont jamais dit la vérité sur le pourquoi je vivais avec eux mais, ils ont été gentil et se sont occupé de moi comme si j'étais leur fille, j'étais presque heureuse tu sais." Avouait-elle, elle ne voulait pas qu'il pense qu'elle avait eu une vie misérable, ce n'était pas le cas, cependant elle avait ajouté le presque, parce que tout au long de sa vie, il lui avait manqué... C'était comme s'il lui manquait une partie d'elle et elle ne le retrouvait que maintenant. "J'ai vécu en Angleterre après ça, une famille humaine m'a recueillis, les gens les plus gentils que je connaisse, ils sont simple et ils n'ont pas hésité à me prendre chez eux. Je suis revenue en Ecosse il y a cinq ans lorsque j'ai eu mon diplôme et que j'ai voulu prendre mon indépendance... Et puis... Je voulais te retrouver, il était plus simple de commencer par le début, tu n'es pas du genre facile à trouver." Disait-elle en lui lançant un petit sourire.

- "Et toi? Tu bouges beaucoup? A cause de ton boulot? Tu fais quoi justement?" Elle se mordillait un moment la lèvre, elle osait à peine croire qu'elle posait enfin ces questions-là et qu'en plus elle allait avoir des réponses, elle avait peur en un sens, peur que tout ça ne soit qu'un rêve et qu'elle allait bientôt se réveiller... "J'ai eu du mal à y croire quand j'ai su que tu étais à Edimbourg, seulement à quelques heures de chez moi... Tu es ici depuis longtemps?" Demandait-elle en souriant de plus belle. "Est-ce que tu veux que je t'aide à préparer tout ça?" Demandait-elle de nouveau en le regardant faire, espérant qu'il sache réellement ce qu'il faisait mais, vue comment était son café, elle n'avait aucune raison de douté, même si préparer le café, et un petit déjeuné complet ce n'était pas forcément la même chose. Elle ne pouvait pas cesser de lui sourire, si elle osait, elle viendrait même lui quémander un câlin, elle n'était pas forcément du genre à coller les gens mais... Il était son frère et elle l'avait tellement recherché... Elle regardait sa main sur laquelle il avait posé la sienne quelques instant plutôt elle avait aimé la chaleur que celle-ci lui apportait.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Lun 30 Mar - 23:05
Maia - Derek

Morts, eux aussi ? Aurait voulu demander Derek, mais il préférait ne pas relever. Il n'avait vraiment plus aucun contact et sincèrement, cette famille, cette meute était pire que tout. C'était à celui qui manigancerait le plus de traquenards pour voir le chef de meute mourir, ainsi que ses descendants. Voila pourquoi Derek ne comptait pas les revoir un jour, enfin ce qui en restait et encore moins se foutre dans une putain de meute ! Il n'en créerait pas non plus, il n'avait trouvé que c'était ce qu'il y avait de meilleur à faire. La protection des plus faibles, dorénavant Derek s'en tapait royalement. Ce n'était plus son problème, il s'occupait de ses affaires, les autres n'avaient qu'à se démerder. Enfin, les autres, son cercle unique commençait à devenir très grand avec ce qu'il apprenait en peu de temps. D'ailleurs l'une de ses dernières questions le perturba tant et si bien qu'il en fut surprit.

« Putain ! » grognait-il en faisant tomber la paquet de farine. Son boulot, ouais, parlons-en, depuis qu'il se savait père et maintenant un frère, il se disait que son métier était d'un coup plus dangereux qu'avant. Pas pour lui, car il connaissait les risques, mais surtout pour eux. Si quelqu'un savait qui il était et surtout les reliait à lui... Il ne voulait pas leur mort sur le reste de conscience qu'il pouvait avoir, en avait-il vraiment une ? Difficile à dire. Il ramassa le sachet, il en avait sauvé la plus grosse partie et poussa le reste d'un coup de balai, le mettant de côté. « Ça va aller, t'inquiètes pas. D'ailleurs, tu crois que je me suis débrouillé comment avant que tu ne poses tes fesses sur ce tabouret ? » demanda-t-il en lui désignant l'endroit où elle était assise. Il sortit de quoi faire de la pâte, gardant le sourire tout en réfléchissant à ce qu'il pourrait lui dire. Lui mentir du départ n'était pas vraiment le meilleur élément, mais il ne se voyait pas lui dire qu'il était mercenaire, un ancien tueur de l'armée qui gagnait très bien sa vie en tuant des gens dont il ne connaissait ni d'Adam ni d'Eve. Il décida de garder tout cela de côté, elle ne comprendrait pas ses choix, d’ailleurs personne ne le comprendrait.

« Je suis videur dans un club, un peu plus loin. » Commençait-il par dire en mélangeant les œufs avec le sucre dans son saladier sans prendre de mesure. Il n'en avait pas besoin, du premier coup d’œil il pouvait savoir ce qu'il mettait en poids. Mercenaire ce n'était pas juste viser et tirer, il fallait savoir calculer les trajectoires, peser la balle pour être sur qu'elle aille toucher au but. Il sortit l'appareil et le mit à chauffer, tandis qu'il refaisait du café.  « En fait, je bouge en fonction du boulot, il y a quelques mois que je suis ici, avant j'étais en Italie et avant cela en France. J'ai pas mal voyagé, après le décès des parents et la suite, je n'ai pas eut forcément envie de rester en Australie. Il est clair que si j'avais su que tu étais en vie, je serais venu te chercher, pas moyen de te laisser dans cette famille de merde. » grondait-il en mettant deux verres et la bouteille de jus d'orange qu'il avait acheté le jour même où il avait revu Sam, et Aaron. Il chassa leur image pour l'instant, il voulait profiter de ce temps avec sa sœur. « Dès que j'en ai marre, je plie bagages et je vais voir plus loin. » disait-il en faisant cuire les gaufres deux par deux, les mettant dans un grand plat.

« L'indépendance, il n'y a que cela de vrai, surtout ne pas se laisser emmerder par quiconque, mets-toi bien ça dans le crane. » disait-il rapidement. « Hmm l'Angleterre, j'ai un doute, je ne crois pas y être allé, je ne sais plus, à force de traverser les pays. » annonçait-il tranquillement. « Sers-moi un jus d'orange s'il te plaît, n'hésite pas à faire de même. Il doit même me rester du chocolat à faire fondre, si tu veux t'en occuper pour le mettre sur les gaufres... » Il plongeait dans ses pensées sans vraiment s'en rendre compte, remontant des années en arrière. Le jour de son mariage tiens, le jour où tout avait basculé. Que se serait-il passé si elle avait été là, présente avec lui. Si petite et si fragile. Il n'arrivait pas à déterminer comment cela aurait été possible, mais auraient-ils prit les rênes ensembles ? Ou au contraire se seraient-ils tirés ?

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Mar 31 Mar - 20:37
Derek/Maïa
- "Si j'en crois, ce que j'en vois," disait-elle en désignant le tas de farine qui était tomber au sol, "je crois qu'il était tant que j'arrive en fait." Le taquinait-elle en se mettant à rire doucement, tandis qu'elle s'approchait de là où il avait posé le jus d'orange avec les verres et faisait ce qu'il lui avait dit, versant alors le liquide dans les deux verres... C'était drôle mais videur, elle trouvait que ça ne lui collait pas beaucoup à la peau, cependant elle le connaissait pas alors comment pouvait-elle savoir ce qui pourrait lui aller ou non. En tout cas, il bougeait beaucoup et ça plaisait à Maïa qu'il puisse faire comme bon lui semble, même si elle ne pouvait pas s'empêcher de se demander si le fait qu'elle soit la maintenant changerait la donne... S'il en avait de nouveau marre,  partirait-il à l'autre bout du globe en sachant qu'elle était ici? Maïa se mordillait de nouveau la lèvre mais ne disait rien, déjà elle était chez lui mais, elle ne savait absolument pas ce que ça voulait dire, si ça se trouve, oui il allait discuter avec elle, mais après, il ne voudra peut-être pas nouée de lien avec elle, il ne fallait pas que la jeune louve se fasse de faux espoirs, cela serait un coup dur pour la suite.

- "T'en fais pas, j'ai dû apprendre à me débrouiller seule et devenir adulte assez rapidement, la personne que je laisserais m'emmerder n'est pas encore née!" Rétorquait-elle avec le sourire, oui à la regarder elle est plutôt jolie, petite et parait sans défense, en réalité c'était tout le contraire, elle était une louve et elle savait mordre quand il le fallait! Elle était tout de même heureuse de l'entendre dire que s'il avait su pour elle, il serait venue la chercher, ses paroles lui réchauffait le cœur, elle n'avait donc pas rêvé, ce qui c'était passé quand ils étaient petit, cette complicité avait bel et bien existée et la séparation avait apparemment été aussi dur pour l'un comme pour l'autre... Elle attrapait le chocolat et le mettait dans une casserole pour le faire fondre, allumant le gaz en dessous, elle se contentait de le surveiller par la suite, prenant une cuillère en bois pour le remuer de temps en temps.

- "C'est plutôt cool de pouvoir voyager où tu le souhaites, tu as du en voir des choses. Je... Je ne me souviens pas vraiment de l'Australie, pour tout t'avouer, la seule personne dont je me souviens c'est toi." Disait-elle sur le ton de la confidence, même ses parents elle ne se souvenait de pas grand-chose, des silhouettes et encore... Mais même si elle avait oublié le visage que pouvait avoir Derek étant enfant, elle n'avait jamais oublié ce qui les liaient, elle n'avait fait que pensée à lui tout le temps ce promettant qu'un jour il serait de nouveau réuni et voilà que c'était enfin arriver, Maïa croyait toujours en ses rêves et aujourd'hui elle voyait qu'elle avait raison d'y croire. Le chocolat fondait doucement prenant peu à peu la consistance qu'elle désirait et lorsqu'il était fin prêt elle coupa le feu en dessous. "Et voilà, autre chose?" Demandait-elle, elle aimait bien l'aider, elle se sentait utile et puis c'était quelque chose qu'elle avait tellement voulu.

- "Et sinon, il y a une femme dans le tableau?" Demandait-elle, "Pardon si je me montre trop curieuse je... Je ne sais pas quelles questions j'ai le droit de poser... J'ai envie de connaitre toute ta vie... Mais, je ne veux pas paraître impolie..." Disait-elle en rougissant légèrement, replaçant une mèche de cheveux derrière son oreille, elle n'avait pas demander s'il y avait des enfants se disant qu'elle devait surement y aller mollo et qu'avec la première question, la suite viendrait peut-être tout seul, Maïa regardait tout de même de nouveau autour d'eux, elle n'avait pas l'impression que quelqu'un d'autre vivait avec lui mais bon, elle ne pouvait pas tout savoir non plus, rien qu'en regardant son appartement même si l'habitat d'une personne en disait beaucoup et qu'elle avait appris à lire entre les lignes d'une maison.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Dim 5 Avr - 14:15
Maia - Derek

« Tu m'as perturbé, nuance petite. » disait-il en souriant, se demandant comment répondre à sa petite sœur à propos de toutes ses questions. Il soupira, respirant profondément son odeur alors qu'elle était si proche, il en venait presque à venir dans son cou pour la renifler instinctivement. Un réflexe que la plupart des lycans avaient et qu'il faisait régulièrement, pour capturer l'odeur et la garder en mémoire. Le chocolat n'influençait en rien son odorat. Il se redressa pour terminer les gaufres, plus que deux et c'était bon, ils pourraient déjeuner tranquillement. « Alors, pour répondre à tes questions et autres, si je voyage c'est surtout pour oublier d'où je viens, ainsi je ne m'enracine pas et donc non, je n'ai pas de femme attitré, par contre, j'en ai eut plusieurs dans mon lit, une ou deux à la fois, mais aucune qui ne reste à mon plus grand plaisir. » affirma-t-il en lui lançant un coup de coude.

Il n'avait aucune envie de garder une femme à ses côtés, déjà l'amusement était principal, il ne ressentait pas l'envie non plus d'en avoir une, même s'il venait d'apprendre qu'il était père. Ça par contre, il l'avait eut mauvaise. Les tests de paternités étaient tous bons, il attendait donc de savoir s'il était compatible avec Aaron, car même s'il était en colère contre Sam, il ne voulait pas que le gosse se retrouve sur le carreau. Il en voulait à Sam de ne rien lui avoir dit, elle avait eut presque six ans, depuis qu'il l'avait quitté la première fois, mais il était revenue la voir et d'accord, ils avaient remis le couvert plus tard, mais merde ! Elle avait eut tout le temps de se faire à cette idée que c'était lui le père et de le lui dire. Maintenant Derek devait bien avouer qu'il avait peur de ne pas avoir assez de temps avec Aaron, à cause de sa maladie. Sa colère redescendrait, il reparlerait à Sam, il le savait, elle était l'une des rares auquel il était autant resté à ses côtés et revenu surtout. Sûrement pour une quelconque raison dont il n'arrivait pas à mettre le doigt dessus, enfin si, pour Aaron, pour quoi d'autre de toute manière ? Les gaufres étaient toutes prêtes, il les déposa avec la casserole de chocolat, sorti une bombe de chantilly et de la glace. Il pouvait manger ce qu'il voulait, vu les calories qu'il brûlait à la journée, il pouvait se le permettre.

« Je suis content d'apprendre que tu ne te laisse pas faire, allez va poser tes fesses à table, j'ai vraiment une faim de loup. » ajouta-t-il en riant. Il s'installa, laissant à disposition le lait, le sucre, les cuillères, le café, bref tout ce qui composait le petit déjeuner. Il attrapa deux assiettes, en mettant une devant sa sœur et plaça une gaufre dessus. « Tu ferais mieux de manger avant que cela refroidisse, n'empêche tu es drôlement maigre, ils ne te donnaient rien à manger ? » demanda-t-il sérieusement. « Et n'hésite pas à poser des questions, si elles sont gênantes, je ne répondrais pas. D'ailleurs, j'en ai aussi, comme tu fais quoi dans la vie ? Tu as un mec qui risque de débouler ? » Il attrapa une gaufre pour lui, la posant à même le chocolat fondu et la ressorti à moitié dégoulinante. Il attendit qu'il sèche au dessus et commença à la manger lorsqu'il se souvint d'un truc qu'elle avait dit. « Tu peux oublier l'Australie et tout ce qui va avec. Je me dis que finalement, tu étais sûrement mieux là-bas, avec les autres vu tout ce qui s'est produit après la mort des parents » annonça-t-il durement. « Désolé, une mauvaise habitude, alors racontes moi toi ce que tu fais maintenant. » demanda-t-il en croquant dans sa nourriture.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Mar 7 Avr - 13:50
Derek/Maïa

- "Je ne suis pas maigre," réagissait-elle avec surprise par cette remarque que Derek venait de lui dire avant de s'assoir sur le tabouret qui était à côté de lui elle soulevait son haut pas très haut juste de quoi montrer son ventre pinçait sa peau entre les doigts lui montrant qu'elle n'avait pas la peau sur les os, d'accord elle n'était pas énorme mais elle avait un poids idéal tout simplement. "Et puis ne critique mes habitudes alimentaires, ou je m'occupe des tiennes." Disait-elle en souriant et bien évidemment sur le ton de plaisanterie laissant son haut retombé et se mettre en place elle fixant cette gaufre qu'il avait complètement plongé dans le chocolat, ça devait en devenir écœurant... Maïa s'installait ensuite aux côtés de son frère tandis qu'elle se resservait du café, mettant une nouvelle fois du sucre dedans, attrapant elle aussi une gaufre mettant également du chocolat dessus mais beaucoup moins que Derek, juste ce qu'il fallait et prenait enfin une bouchée, parfait, oui elles étaient super bonne sans aucun doute. Elle était contente de pouvoir jouer franc jeu avec lui-même si elle savait que si sa question était trop indiscrète, il n'y répondrait pas... Elle espérait qu'elle n'avait pas ce genre de question. D'une certaine manière, cela lui allait qu'il n'ait pas de femme attitré, cela aurait été plus difficile d'entrée dans sa vie et elle ne voulait pas rendre une femme jalouse, elle n'était que sa sœur oui, mais parfois cela voulait dire une nouvelle femme à aimer et même si ce n'était pas de la même façon, toute ne le prenait pas ainsi. Cela ne la choquait pas qu'il puisse en avoir autant dans son lit, d'une il était craquant de deux, de nos jours ont voyait de tout et ce n'était vraiment pas surprenant pour la petite louve, tant qu'il faisait attention à lui c'était le principale, après une nouvelle bouchée, elle prit la parole pour répondre à ses questions.

- "Je suis décoratrice d'intérieur, j'ai la chance de faire un métier qui me plait, j'aime vraiment ça." Expliquait-elle "D'ailleurs si tu veux, je pourrais m'occuper de ton chez toi." Elle lui lançait un regard tout innocent, non elle ne trouvait pas que c'était mal décoré, elle trouvait que ce n'était pas décoré du tout, nuance comme il disait! Elle se mordillait la lèvre un instant. "Je... Non pas de mec non plus, que ce soit dans mon lit ou ailleurs" Plaisantait-elle "J'ai mis le dernier à la porte il y a quelques mois, je crois que nous étions... Incompatible." Disait-elle le sourire aux lèvres, elle s'en était remise de toute façon il n'y avait pas de quoi fouetter un chat. Elle était un peu triste pour l'Australie elle aurait vraiment aimé y retourner, voir la terre où elle avait grandis ça lui tenait à cœur et entendre qu'il n'y avait plus rien pour elle là-bas lui mettait tout de même un coup au cœur... Elle prenait un gorgée de café ne disant rien la dessus, après tout elle avait retrouvé celui qui comptait vraiment, le reste passait après et donc elle chassait toutes ses pensées, une seule chose lui trottait dans la tête et elle ne savait pas trop comment lui balancer ça, il était honnête, elle l'était aussi et elle préférait jouer carte sur table, elle finissait d'abord sa gaufre, faisant attention d'être sûr de ne pas avoir de chocolat autour de la bouche, ensuite elle se tournait légèrement vers lui.

- "Derek je... Si je suis venue ici ce n'est pas uniquement pour voir à quoi tu ressemblais... Je veux dire, je veux apprendre à te connaitre j'aimerais... Peut-être pas rattrapé le temps perdu car ce n'est pas quelque chose que l'on peut faire mais... j'aimerais envisager un futur dont tu ferais partie, j'aimerais que maintenant tu fasses partie de ma vie et inversement, je n'ai pas envie que ce café soit le seul auquel j'ai le droit et qu'une fois passé la porte ce soit la dernière fois que je te vois mais si... Toi tu ne l'envisage pas ainsi... Je préfère que tu me le dises avant que je me fasse de faux espoirs... Je t'ai attendu et rechercher pendant tellement longtemps... Je te rassure, je ne suis pas du genre pot de colle, je ne compte pas venir frapper à ta porte tous les matins." Bien sûr elle ne demandait pas à envahir sa vie du jour au lendemain, elle ne se permettrait pas une telle chose, elle demandait juste un peu de son temps de temps en temps, qu'ils se tiennent au courant de ce qui se passe dans leur vie, se donne des nouvelles, elle aimerait qu'ils soient aussi proche qu'ils ne l'étaient étant petit mais... Elle ne savait pas si ça serait possible. En tout cas elle avait tout dit sur un ton très calme, lui expliquant simplement ce qu'elle aimerait, il avait droit de refuser, de lui dire que ce n'était pas possible, bien sûr elle le prendrait mal, se sentirait blessée mais c'était tout à fait son droit. "Tu... Peux aussi prendre le temps d'y réfléchir, je ne te demande pas forcément une réponse tout de suite." Ajoutait-elle, elle venait de chambouler sa vie, elle ne voulait pas non plus l'obliger à faire des choix tout de suite, elle voulait simplement jouer carte sur table et lui dire ce qu'elle attendait par la suite tout simplement, elle reprenait un gaufre y mettant du sucre cette fois, n'ajoutant rien d'autre, attendant de savoir ce qu'il pensait au fond de lui.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Mar 7 Avr - 15:08
Maia - Derek

Il ne savait pas s'il fallait rire ou pleurer, mais il l'aimait déjà beaucoup, elle courait plus vite qu'elle ne marchait et ça, il en était fier. Elle était bien de sa famille pour prendre la mouche si rapidement et faire de même. Il croqua fermement dans sa gaufre pour lui montrer qu'elle pouvait dire ce qu'elle voulait, lui au moins il ne mettait pas cinq sucres dans son café et là, il avait vraiment besoin de ce taux pour l'après. Besoin de se renforcer, il avait eut deux nouveaux messages, un d'une femme, une certaine Read, et un autre d'un mec friqué, bourré de tunes qui semblait vouloir que le contrat se fasse rapidement. Il se demanda ce qu'il voulait dire par rapidement, mais vu les zéro derrière le premier chiffre, il pouvait faire un effort. Il termina son café, s'en resservit un, non il n'était pas drogué à la caféine, juste parce qu'il avait besoin de réfléchir il devait s'occuper les mains. Il s'assit de nouveau, s'installant un peu plus près d'elle et attendit qu'elle termine sa gaufre avant de lui parler, sérieusement.

« Je vais t'avouer que pour les nouvelles, cette semaine a été chargé. Ce n'est pas ta faute bien sur, mais j'ai appris il y a quelques jours que j'étais la père d'un gosse que je connais plutôt bien, vu que je suis son parrain. Sa mère, enfin, nous nous sommes connu il y a quelques années et, lorsque je suis parti, apparemment elle était déjà enceinte, mais ne m'a pas prévenu... Il est humain, si tu te pose la question, sinon il ne serait pas vivant, mais il a mon caractère, pas de doute dessus. » disait-il en souriant, repensant à Aaron, même sur son lit d'hôpital, il faisait le pitre, voulant montrer qu'il était fort, comme lui. Bien entendu, ils n'avaient rien dit, pas encore au gamin, mais, il n'avait pas besoin de test de paternité pour le savoir. Il se gratta l'arrière du crane, attrapant sa tasse pour boire une longue gorgée de sa boisson chaude.« Enfin bref, tout ça pour te dire que tu es tata, pas de bol, tu l'apprends aussi comme un cheveu sur la soupe, un peu comme je l'ai appris, il ne serait pas malade, je ne l'aurais jamais su, je pense... » Soupirer, depuis qu'il le savait, il ne cessait de le faire, se demandant si ce n'était pas sa nature qui l'avait mis dans cet état, mais apparemment la maladie n'était pas si rare que cela.

« Alors tu sais, je ne suis plus à une nouvelle près. J'avoue que mon emploi du temps est très chargé, comme tu peux le voir, je bosse de nuit, donc je dors une partie de la journée, c'est très dur » disait-il en souriant. L'ironie du sort était qu'il n'en avait rien à foutre de dormir, la preuve, il était debout, ayant fermé les yeux une heure ou deux, peut-être trois, mais il était très heureux de la voir, de savoir qu'elle était en vie. « Je dois te dire que cela va être compliquée de se voir, à moins, que comme tu ne le dis, tu ne viennes tous les matins pour un café, mais... » Il s'arrêta quelques instants, s'il rangeait la chambre à côté de la sienne correctement, en bref s'il rangeait toutes ses armes dans la sienne, les enfermant à clé, faisant quelques menus travaux, il se disait que la solution pouvait être là. « Il y a deux chambres dans ce loft, là haut, une pourrait être à toi, si ça t'intéresse, il faudrait juste que je la vide des cartons. » Il laissa faire cette idée dans le chemin de l'esprit de sa sœur, elle ne pouvait pas être aussi casse-pied que lui et vu ses horaires ils se verraient peu, donc le mieux pour lui était que s'ils voulaient apprendre à se connaître, il valait mieux vivre ensemble. Si cela collait, tant mieux, sinon, il vivrait chacun chez soi, mais il n'aimait pas cette idée.

« Par contre il y aura une règle, tu ne touches pas à la déco du loft, ta chambre tu en fais ce que tu veux, elle sera à toi, mais ici, moins il y a de choses, mieux c'est. » disait-il en étant sérieux. « Et sinon, ouais c'est vrai que tu as de la graisse, au moins... un centimètre, c'est beaucoup trop, tu va te mettre au sport, je te le dis. » affirmait-il en riant. « Et j'y pense, tu peux amener qui tu veux, vu que c'est pas un mec, une gonzesse ? Tu fais ce que tu veux, évites juste de laisser ta porte ouverte, ok ? » Il venait de faire un sacré pas en avant, lui qui vivait toujours seule, même lorsqu'il était avec Sam à l'époque, il rentrait toujours chez lui, faire entrer quelqu'un dans sa vie n'était pas une mince affaire. Tout ce qui était étranger à ses méthodes de travail ne le dérangeaient pas, c'était juste le fait qu'il allait devoir faire deux fois plus attention, à elle surtout. Il espérait aussi qu'ils s'entendent comme lorsqu'ils étaient enfants, mais ça, il préférait le taire, ils avaient grandit tous les deux et n’étaient plus des enfants...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Mar 7 Avr - 16:46
Derek/Maïa
Alors, il avait un petit garçon? Maïa n'avait pas osé poser la question comme il n'avait pas de femme attitré elle s'était dit qu'il ne devait pas avoir d'enfant, loupé apparemment, ce qui l'étonna encore plus c'était qu'il venait de l'apprendre... Quel genre de mère pouvait demander au papa de son gamin d'être le parrain sans même lui dire qu'il était le géniteur de ce dernier? Là elle avait du mal à comprendre mais, après tout elle imaginait que ça ne la concernait pas plus que cela, si elle arrivait et commençait à mettre son grain de sel partout il n'allait pas apprécier et en plus ce n'était pas le genre de la louve. Elle souriait lorsqu'elle l'avait entendu lui dire qu'il avait son caractère elle ne connaissait pas encore Derek et pourtant elle se doutait que ça n'allait pas être du gâteau pour la maman, mais ce qui l'inquiétait en premier lieu en cet instant, c'était le fait qu'apparemment le petit était malade et s'il avait appris qu'il était père à cause de cela, Maïa pouvait facilement comprendre qu'il ne s'agissait pas d'un petit rhume bénin... Mais elle n'eut pas le temps de poser la moindre question, autre chose la mis sur le cul...

Derek voulait qu'elle s'installe ici??? Il lui proposait de vivre chez lui? Maïa restait un moment à le regarder, sans bouger, elle le fixait de ses petits yeux aux cils épais, l'information avait du mal à atteindre son cerveau c'était si soudain qu'elle avait failli en lâcher sa tasse des mains, elle la posait donc sur la table avant de la lâcher... Sa vue se brouillait et elle ne comprenait pas pourquoi se demandant un instant si elle avait des problèmes de vues, ce qui auraient bien été la première fois, lorsqu'elle s'aperçue finalement que non, elle avait simplement les larmes aux yeux... Elle détournait le regard un instant essayant de se reprendre, cette proposition c'était encore mieux que tout ce qu'elle avait imaginée, il voulait d'elle, il voulait qu'elle reste, il voulait la connaitre et vivre avec elle, elle ressentait une telle dose de bonheur en quelque seconde que son cœur menaçait d'exploser, elle ne pouvait rien dire durant quelques instant tandis qu'elle faisait de son mieux pour qu'aucune larme ne coule même s'il fallait être aveugle pour ne pas se rendre compte qu'elle était sur le point de pleuré.

- "Je... Pardon, ça va aller, j'ai été surprise. Tu... Tu veux que je vienne vivre ici?" Demandait-elle simplement pour se l'entendre dire à voix haute mais, elle avait toujours du mal à y croire, bon dieu elle, elle avait des étoiles plein les yeux en cet instant même, oui même si c'était plutôt des larmes qui menaçaient de sortir, des larmes de joies bien évidemment, un sourire s'affichait sur ses lèvres, un sourire si grand qu'il risquait d'atteindre ses oreilles, il était rare que Maïa soit aussi expansive mais la... Elle ne pouvait tout simplement pas se contrôler, si bien qu'elle fit ce dont elle avait envie depuis le début, s'approchant de son frère elle venait contre lui et l'entoura de ses petits bras afin de lui faire un câlin, elle le serrait un instant contre elle et humait son odeur à plein nez. "Merci" Lui disait-elle à l'oreille. "Je ferais de mon mieux pour ne pas décorer tout le loft..." Disait-elle sur le ton de la plaisanterie. "Mais une fois que tu auras vu ma chambre tu seras tellement jaloux que tu voudras que je m'occupe du reste." Disait-elle en riant de plus belle avant de reculer légèrement, elle ne savait pas trop comment il prendrait se rapprochement, Maïa n'était pas forcément quelqu'un de très tactile à toujours avoir besoin d'avoir un contact mais avec Derek, elle en avait besoin.

- "J'espère que ce n'est pas trop grave ce qu'a ton fils." Disait-elle. "Je suis désolée que tu l'ai appris de cette manière même si j'y suis pour rien, mais je comprends mieux que tout ceci doit chambouler ta vie et moi qui débarque en prime..." Etre tata ne la dérangeais pas en soit, elle ne savait pas ce que c'était tout simplement mais, elle était presser de connaitre ce petit bout, du moins si elle le pourrait. Elle se réinstallait sur son tabouret ne voulant pas paraitre trop collante tandis qu'elle buvait une nouvelle gorgée de son café avant qu'il ne devienne froid tandis que certaine parole lui revenait en mémoire, elle regardait son frère avec un air suspicieux dans le regard. Elle pensait à une chose qui lui avait dite et d'un coup Maïa s'imaginait avec une femme et elle fit une grimace, il n'était pas sérieux en fait si? "Je n'ai pas le droit de décorer d'accord mais, ne crois pas que c'est parce que j'accepte de m'installer ici que tu vas pouvoir diriger ce que je mange ou non, trop maigre, trop grosse c'est vraiment pas ton problème, ni avec qui je couche! Et puis une Gonzesse t'es vraiment pas sérieux la ?" Disait-elle avec une grimace encore plus exagérer, elle riait doucement tandis que les larmes aux se tarissait légèrement même si elles étaient toujours la tant elle était heureuse en ce moment. "Ça veut dire quoi? Moi aussi je vais trouver des mecs dans ton lit?" Lança-elle afin de se venger un petit coup, Maïa n'avait pas la langue dans sa poche et ça Derek allait vite s'en rendre compte, elle n'avait pas peur de dire les choses.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Mer 8 Avr - 14:45
Maia - Derek

Il faillit s'étouffer avec ce qu'elle venait de dire. Il dût se frapper le torse pour réussir à faire descendre le morceau de gaufre qu'il venait de s'engouffrer.« Evite de dire des conneries lorsqu'on mange, ok ? » disait-il entre deux toux.  « Tu m'as bien eut là, j'avoue. » Maiä 1 – Derek 0, mais il n'avait pas dit son dernier mot.  « Le jour où tu vois un mec dans mon pieu n'est pas encore né et comme je ne fais pas dans le berceau, je suis tranquille là-dessus. Chacun fait ce qu'il veut, mais le dernier qui m'a touché le cul, c'est vite retrouvé à l'hosto, les doigts brisés. » annonçait-il plus sérieusement. Il n'avait rien contre les gays, par contre qu'on vienne le tripoter alors qu'il n'avait rien demander, déjà c'était limite concernant les gonzesses qu'il ne choisissait pas, alors un mec, ce n'était même pas la peine d'y penser. Il termina sa seconde gaufre un sourire aux lèvres. Les câlins, il n'était ni contre, ni pour, juste qu'il n'en faisait jamais, à part Aaron. Avec les femmes c'était la même, très peu avait fini réellement dans son lit et avait eut le droit à un traitement de faveur. Il but une gorgée de café pour tasser le tout, la reposa pour poser ses mains jointes sur la table.

« Alors non, je t'ai proposé juste pour te faire pleurer... Bien sur que oui, j'aimerais que tu vives ici. Pour se connaître c'est le mieux, même si on se voit peu, se sera toujours plus que chacun chez soi. » il leva juste sa main gauche près d'elle, recueillant une goutte de sel au bord de son menton. « Par contre si c'est pour chialer toutes les deux minutes tu peux oublier ma proposition, je n'ai pas envie d'avoir une femme, même ma frangine dans les pattes à pleurnicher tout le temps ! » Il ne pu rester sérieux et se mit à rire dans la foulée, avant même de terminer sa phrase. Maïa 1 – Derek 1, match nul, pour le moment. Il mit un certain temps avant de pouvoir se calmer, la fatigue n'aidait pas beaucoup, mais pour le coup il s'en fichait. « Pour la déco, oublie tout sauf ta chambre et moi jaloux ? Tu ne me connais pas encore, mais tu apprendra vite qu'il me faut beaucoup d'espace et de vide » affirma-t-il en prenant une troisième gaufre. « N'hésites pas à te servir tu sais et pour la bouffe, fais comme tu veux, mais un peu plus ne te ferais pas de mal, niveau poitrine » il pouffait, lui, heureusement qu'il n'y avait qu'elle. Puis reprit son attention, Aaron, ouais, il était bien malade et il lui fallait une greffe et attendait les résultats.

« Aaron a une grave maladie, il lui faut une greffe de moelle osseuse. Le médecin l'a foutu sur une liste d'attente en attendant nos propres résultats. » Il se passa une main à l'arrière du crane, espérant que l'un des deux soit compatibles. « Sam, c'est sa mère, je ne sais pas pourquoi elle ne me l'as pas dit, ce n'est pas comme si nous ne nous voyons plus depuis toutes ses années. J'ai maudit son père, celui d'aaron, je ne sais pas combien de fois, nous avions gardé le contact, je lui envoyais ce qu'il fallait pour le gosse, prenant mon rôle de parrain au sérieux. Il est super attachant tu sais, il a 6 ans, il ne devrait pas être malade, mais courir comme les autres gamins de son âge ! » C'était injuste de le voir ainsi, s'il pouvait prendre sa place, il le ferait avec joie. Il adorait Aaron, comme un parrain, pas comme un père, enfin peut-être un peu aussi, mais il ne savait pas comment il ferait si le petit l'apprenait. Il avait fait promettre à Sam de ne rien lui dire, pas pour le moment, il voulait... Il n'en savait rien, rien du tout, se sentant désemparé pour la première fois de sa vie. « Alors oui, moi qui me croyait seul depuis tant d'années, je me rend compte que j'ai encore une sœur et un fils, ce n'est pas rien » marmonna-t-il. Il avait gardé le contact avec son cousin, même si cela faisait un moment qu'il ne l'avait pas vu, ni eut de nouvelles. « C'est juste que ma vie est devenue un peu trop bordélique, mais je saurais gérer, comme je l'ai toujours fait. » murmura-t-il en venant lui caresser la joue de sa paume de main. Des sentiments nouveaux faisaient leur apparition en lui, restait juste à savoir ce que tout cela donnerait plus tard...


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Mer 8 Avr - 18:12
Derek/Maïa
Il la cherchait, la testait au passage, elle en était bien consciente et surtout elle ne comptait pas se laisser faire, il finissait par parler de son fils et Maïa le soupçonnait de vouloir l'attendrir pour pas qu'elle ose lui répondre sur ce qu'il avait bien pu lui dire, c'était mal la connaitre. Mais c'était vrai, il ne l'a connaissait pas, elle se sentait désoler pour son fils, elle se sentait mal de débarquer dans sa vie maintenant alors qu'il avait d'autres problèmes à gérer, enfin apparemment elle n'était pas un si grand problème que cela puisqu'il la laissait s'installer ici... Elle avait peine à y croire, il lui faudrait trouver du temps pour déménager, faire les papiers pour changer de bureau et rapatrier par ici, heureusement qu'elle était à son propre compte, au moins elle n'avait pas de soucis pour devoir retrouver du taf par ici. Maïa reprenait avant tout une gaufre, elle ne voulait pas lui donner raison mais elle avait plutôt bon appétit le matin, ça il allait vite le savoir et peut être qu'il arrêterait ses petites blagues douteuses sur son physique, à croire qu'il ne trouvait pas sa petite sœur jolie, elle s'en fichait au fond sachant très qu'il voulait seulement la mettre en boite, un petit sourire se faisait au coin des lèvres tandis qu'elle s'essuyait un instant la bouche.

- "Parce que le fait de manger t'empêche de dire des conneries toi? Qu'est-ce que c'est quand tu ne manges pas alors!" Commençait-elle le sourire aux lèvres un peu victorieuse elle devait bien l'avouée mais, elle n'avait pas encore fini, elle voulait jouer à cela? Maïa n'était vraiment pas du genre à se laisser faire et il allait l'apprendre au fur et à mesure c'était certain. "Et sinon ça va? Tu ne veux pas une loupe aussi?" Disait-elle en faisant ressortir sa poitrine en exagérant le geste. "Tu veux que je me mette à poile?" Demandait-elle en aillant du mal à garder son sérieux, le bord de ses lèvres se tordait pour ne pas se laisser aller à rire. "Ta pas honte de mâté ta propre sœur? Est-ce que moi je viens te dire que tu as le cul plat hein?" Disait-elle en faisant exprès de descendre le regard sur son derrière, en réalité elle en savait rien, elle ne l'avait même pas regardé, elle riait finalement se laissant attraper par le fou rire c'était sa faute à lui aussi, s'il n'avait pas commencé à la chercher! Et puis elle ne pleurnichait pas, c'était rare lorsque quelqu'un pouvait voir ce côté d'elle, elle ne tombait le masque devant personne, donc ce n'était pas Derek qui allait la voir pleuré souvent, cependant c'était des larmes de bonheur et celle-ci Maïa avait plus de mal à les contenir, il n'imaginait pas ce que tout ceci représentait pour elle...

- "Je te préviens j'ai... Beaucoup d'affaires, tu as besoin d'espace et moi j'ai besoin de le comblé, et puis tu l'as dit, je suis une fille, il est connue que les femmes traînent toujours tout un tas de machin qui sert à rien." Elle le regardait et son sourire grandissait jusqu'à ses oreilles, en réalité elle n’avait pas tant d'affaire que ça mais, encore une fois elle n'avait pas pu se retenir de venir l'embêter. En tout cas elle espérait qu'il arriverait à gérer, elle l'aiderait s'il le fallait, ça il allait vite apprendre qu'elle serait là pour lui-même si elle ne le connaissait pas, elle le regardait un instant tandis que son air taquin disparaissait de son visage pour laisser place à quelque chose de plus grave. "Je suis désolée pour Aaron, c'est un jolie prénom, elle n'a peut-être pas osé te le dire... Je... Je ne peux pas me mettre à sa place je n'ai pas d'enfant, j'ai beau me dire que je ne pourrais pas faire une chose pareille, ce sont les circonstances qui décident parfois à notre place... Mais tu le sais maintenant, profite de lui surtout s'il est malade. J'imagine que... Pour ce genre de chose il faut une personne compatible non?" Maïa n'y connaissait rien en médecine, c'était plutôt le rayon d'Orphée tout ça, cela faisait longtemps qu'elle ne l'avait pas vue... Elle souriait de nouveau à son frère avant de prendre une nouvelle gorgée de café.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Sam 11 Avr - 22:38
Maia - Derek

Le cul plat ? Il se redressa d'un bond lui foutant son cul sous le nez, ou presque. « Tu le trouve plat peut-être ? » demanda-t-il en tapant dessus. « Non mademoiselle, il n'est pas plat et les femmes adorent faire leurs griffes dessus. Tu m'excusera mais oui je t'ai maté, tu sais quand tu es venue frapper à ma porte. Il fallait bien que je regarde ce qui s'approchait, surtout que je me demandais comment j'aurais pu coucher avec une femme si plate » lâchait-il dans un grand sourire. Il s'assit de nouveau en attrapant sa tasse à café. « Maintenant tu sais que je dis autant de conneries en mangeant qu'en ne mangeant pas. » 1 partout ou plus, il ne comptait plus, mais il adorait déjà et imaginait les conversations qu'ils pourraient avoir plus tard. « N'empêche qu'une loupe serait pas mal pour y voir plus clair. »  continua-t-il en s’esclaffant de plus bel. « Bon sinon pour mon fils, c'est une histoire compliqué. » commença-t-il en passant la main derrière son crane. Il avait du mal à digérer cette histoire, enfin surtout le fait que Sam avait mis 6 ans à le prévenir d'une aprt et d'autre part l'aurait-elle vraiment fait ?

Il se rappelait très bien la façon dont elle le lui avait annoncé, comme si c'était juste parce qu'il était malade. Non, elle avait dit le contraire, mais il ne pouvait pas, il ne voulait pas la croire. Aaron était sur un lit d’hôpital et elle le lui annonçait parce qu'il avait besoin de son sang, de ses analyses, juste d'une partie de lui. Il ne voulait absolument pas que le gosse sache qu'il était son père, il savait très bien comment il réagirait : enthousiasme sans nom, lui sauter dessus et lui demander d'épouser sa mère parce que c'était déjà ce qu'il voulait depuis le début. « Elle a juste besoin de moi pour des analyses afin de le sauver. Le mieux se sont ses parents, mais il y a une chose qu'il faut savoir, je ne sais pas si toi tu le sais, mais nous, les lycans ne pouvons avoir un enfant avec une autre race, autrement le bébé sera mal formé, sauf dans des cas très extrêmes.. comme Aaron. Sam... Sam ne sait pas que je suis un lycan, le gamin n'en sera pas un, mais il aura tout de même certains points caractéristiques avec notre race. Sauf s'il n'est pas mon fils, je le saurais rapidement de toute façon. » Pour lui la conversation était close, il verrait lorsqu'il aurait les résultats, pour lui Aaron était le gamin, le gosse, pas son fils, il ne saurait pas y faire, il ne saurait pas comment faire, il n'était pas un père, lui, c'était incompatible avec son métier. Depuis qu'il était venu dans cette ville pour sauver les miches à cette gamine, il n'avait que des surprises et pas toujours des bonnes. Il ne pensait pas que sa sœur en était une mauvaise, mais cela l'effrayait que quelqu'un sache qui il était réellement. Il soupira en tournant son visage vers Maïa.

« S'il y a trop d'affaires qui traînent, ne t'inquiète surtout pas, j'ai pas mal de fenêtres » lâchait-il en souriant. « Surtout si cela ne sert à rien... Ah les gonzesses, c'est comme vos sacs à main, trois heures pour retrouver vos clé dans un sac si grand qu'on pourrait mettre les courses d'une semaine dedans. » continua-t-il en ne pouvant s'empêcher de sourire. « Alors dis-moi tout, pourquoi vous mettez autant de choses dans vos sacs ? C'est pour vous en servir comme arme au moins, tellement ils sont lourds non ? » Il éclata de rire en se tenant le ventre, qu'est-ce que cela faisait du bien de pouvoir se lâcher réellement sans faux semblants. Il n'était pas sur le qui-vive, il était détendue, ce qui le rajeunissait un peu.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Dim 12 Avr - 14:04
Derek/Maïa
Maïa se demandait tout de même légèrement s'il n'y avait que de la plaisanterie la dessous, la jeune femme n'était pas du genre à prendre la mouche et d'ailleurs elle ne perdait pas son sourire, cependant elle savait que ça lui ferait réellement de la peine si Derek ne la trouvait même pas un minimum jolie... Il était son frère elle ne voulait pas non plus être à son goût attention mais, avoir un compliment ne faisait jamais de mal même de la part de son frangin, surtout le premier jour où elle avait tant désiré faire bonne impression, elle voulait lui plaire oui, comme une sœur voulait plaire à son frère rien de plus... Elle ne savait pas vraiment comment tout ça était censé fonctionner entre frère et sœur, elle n'y connaissait rien, mais avec Opy les deux jeunes femmes partageaient beaucoup et jamais l'humaine ne lui avait dit qu'elle était plate ou avait un quelconque défaut vraiment apparent... Est-ce que la jeune femme n'avait tout simplement pas voulu la vexée? En tout cas la petite louve n'avait pas dit son dernier mot, elle ne comptait pas laisser Derek avoir la satisfaction d'avoir eu le mot de la fin.

- "Et bien les femmes sont donc devenues moins difficiles avec le temps faut croire" Lâcha-t-elle le sourire aux lèvres, se disant que vivre ici allait être très divertissant si c'était toujours dans cette ambiance-là, ils pourront dire au moins qu'ils ne s'ennuyaient pas, c'était clair. Mais Maïa ne mettait pas la charrue avant les bœufs ça ne faisait quoi? Qu'une petite heure qu'elle était là? Elle ne pouvait pas savoir comment serait la suite. "Et mon corps si plat en à satisfait plus d'un, tu peux me croire. De plus je ne suis pas plate j'ai ce qu'il faut ou il faut nuance, sans artifice ni rien, je ne me suis rien refait faire, je suis juste moi, et tu sais quoi finalement heureusement que tu ne me trouve pas à ton goût ce serait quand même dommage que mon propre frère rêve de moi dans son lit!" Elle lui balança un petit clin d'œil, riant de plus belle si ça continuait elle allait devoir déjà lui emprunter ses toilettes,  elle se reprenait doucement pour pouvoir enchaîner, oui parce qu'elle n'avait toujours pas dit son dernier mot. "Mais dis-moi, tu comptes vraiment jouer à qui a la plus grosse avec moi? Parce que sans vouloir gonfler ton égo, je sais déjà que c'est toi." Elle souriait, pas que cela la réjouisse de l'admettre mais, elle n'avait pas ce qu'il fallait dans sa culotte pour pouvoir concourir avec lui et d'ailleurs ça lui allait très bien, Maïa aimait beaucoup être une femme et n'aurait échangé pour rien au monde.

- "Et Puis ne rêve pas, je ne mettrais pas mes fesses ou mes seins sous tes yeux comme tu viens de le faire, j'ai encore un peu de ce qu'on appelle de la dignité." Lâcha-t-elle de nouveau toujours sur le ton de la plaisanterie, elle avait encore du mal à croire qu'il avait osé lui mettre ses fesses sous les yeux, si elle l'avait connu mieux que cela c'est elle-même qui lui aurait claqué le cul juste pour rigoler mais, pas besoin de le faire il s'en était chargé lui-même... Elle se demandait tout de même s'il avait tant de fille que ça dans son lit, si elle venait s'installer ici est-ce qu'elle aurait le droit à un véritable défiler? Maïa ne voulait pas non plus ce sentir gênée... Pour son fils, elle ne disait rien d'autre hochant seulement la tête elle ne voulait pas remuer le couteau dans la plaie elle voyait bien que cela le travaillait et apparemment ce n'était pas encore sur à cent pour cent qu'il soit son père, Maïa ne voulait pas s'en mêler, elle n'était pas mère, elle n'y connaissait absolument rien, tout ce qu'elle espérait c'était qu'ils arriveraient à sauvé le petit garçon que se soit d'une manière ou d'une autre.

"Touche à une seule de mes affaires, et tu vas voir que la louve sait mordre aussi" Disait-elle en riant, elle plaisantait il n'y avait pas grand-chose auxquels elle tenait réellement, tout ce qui était important était surtout dans son cœur avec ses souvenirs tout simplement. "En fait oui, je vois tu n'as pas de filtre à connerie dis donc, finalement, j'avais raison il était pile poil le temps que j'arrive." Lança-t-elle avec un air très fière d'elle, même si bien sûr elle avait toujours cet air taquin..."Et je ne te délivrerais aucun secret, les femmes et leurs sacs resteront simplement un mystère pour toi." Elle n'était pas dans un état meilleur que le sien entre les fous rire elle avait mal au ventre et n'arrivait même plus à s'arrêter pour boire une gorgée de son café, heureusement elle avait fini sa gaufre un peu plus tôt, quelqu'un qui rentrerait maintenant dans l'appartement, penserait à deux gamins content de leur connerie même s'ils ne savaient pas de quoi il s'agissait. Elle aimait le fait qu'il ne savait pas vraiment rester sérieux du moins de ce qu'elle en voyait pour le moment, même si au début devant sa porte il avait essayé de l'intimider. "D'ailleurs en parlant de cette histoire devant la porte, tu t'aurais vue... Tu accueilles tout le monde toujours de cette manière? Tu sais que la meilleur façon d'intimider les gens ce n’est pas forcément habiller d'un simple caleçon?" Ah il voulait se foutre de sa gueule à elle? Elle n'allait pas se gênée et elle sentait que la première fois où ils se seraient vue allait restée longtemps dans les mémoires. "Heureusement qu’on n’a pas couché ensemble comme tu dis, mais bon ton cul est trop plat je n'aurais pas céder de toute manière." Elle lui tirait la langue, oui exactement, elle avait d'un coup beaucoup d'année en moins heureusement que ce n'était que lui, elle riait un bon coup et finalement elle le regardait avec un air plus doux et plus sérieux.

- "C'est bon de te revoir tu sais." Lâchait-elle doucement se mordant un instant la lèvre, elle lui souriait sincèrement, elle aimait cette complicité qu'elle sentait déjà ce mettre en place, elle avait hâte de débarquer avec ses affaires ici. Elle s'y sentait déjà bien, elle aimait être aux côtés de Derek, toute sa vie elle avait eu l'impression que quelque chose, ou plutôt quelqu'un lui manquait, une partie d'elle-même et pour la première fois depuis ses cinq ans elle ressentait enfin ce vide se combler et se sentait extrêmement bien... Finalement elle arrivait à finir son café et heureusement parce qu'il commençait à refroidir et Maïa n'aimait pas le café froid, elle ne pouvait pas s'empêcher de regarder Derek encore et encore malgré le fait que ça faisait un bon moment qu'elle était assise à côté de lui mais, elle avait l'impression que si elle ne le faisait pas il allait disparaitre et ça elle ne le voulait vraiment pas.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Mer 22 Avr - 23:26
Maia - Derek

« Ne le prend pas mal voyons » murmura le lycan en passant un bras autour des épaules de sa sœur. « Tu es très bien comme cela, même si personnellement je préfère un peu plus enrobé par endroit, tu es très jolie. Ça me fait penser qu'il va falloir que je te surveille de près, si tu n'as pas de mecs attitré, je n'aimerais pas que tu tombes sur un lourd dans mon genre. » continua-t-il en rigolant un peu plus, la serrant contre lui. Il déposa un baiser sur son front et se resservit un café. Il allait en avoir besoin, la journée ne faisait que commencer et il comptait passer la majeure partie avec sa sœur. Il avait encore du mal à réaliser, mais plus il la regardait et plus il savait que c'était bien elle. Ses yeux, c'étaient les mêmes, personne ne pouvait changer la couleur pour faire comme si. Il avait du mal à ne pas écouter cette petite voix qui lui disait, non lui hurlait : pourquoi maintenant ? Surtout qu'il venait d'apprendre qu'il était père d'un petit garçon de 6 ans, mais pour le moment, il n'en avait que faire. Mais comment elle avait réussi à le retrouver ? Si elle en était capable, elle était douée, mais n'importe qui ou presque, qui se donnait les moyens pouvait le retrouver dans ce cas. Heureusement qu'il ne donnait jamais son vrai nom de famille.

« En tout cas, je ne rêverais pas de toi, promis... Ah enfin une femme de moi dans mon carnet de bal, tu ne peux pas savoir le bien que cela me fait. En tout cas, c'est bien de reconnaître que c'est moi qui l'ai, parce que sinon je t'aurais demandé de me montrer ton asticot. » affirma-t-il en riant, manquant de s'étouffer avec une gorgée de son café. Il ne releva pas la dignité, cela lui importait peu et puis c'était surtout tombé dans l'oreille d'un sourd plutôt. Il posa son coude sur la table et mit sa tête sur sa main, l'observant. Elle mordait ? Il n'en doutait pas un seul instant, d'ailleurs, il aurait aimé voir sa louve, ne sachant pas la couleur qu'elle pouvait avoir. Était-elle aussi foncé que lui ? Ou plus clair ? Il était intrigué par tout ce côté qu'il ne connaissait pas d'elle. Décoratrice d'intérieur... complètement à l'opposé l'un de l'autre et pourtant il avait l'impression d'être aussi proche qu'avant. D'accord, c'était différent, c'était bien vrai, mais il ressentait encore ce lien qui les unissait lorsqu'ils étaient enfants.

« Par contre c'est dommage, même pas un peu de soutien fraternel ? Non parce que le jour où j'arrive à comprendre les femmes, je pense que les vaches vont se mettre à voler. » Il prit une de ces mains dans les siennes, la caressant du pouce instinctivement. Les femmes, ce n'était pas un point faible, juste qu'il aimait baiser et que celles qui le désiraient et trouvaient grâce à ses yeux bien entendu, y avait le droit. Il ne cherchait pas de relation stable, ni même de relation tout court, juste un coup d'un soir, cela lui suffisait amplement. Il prit un air plus grave, se disant qu'il lui faudrait faire plus attention à ces armes, à la façon dont il prenait ses rendez-vous. « Tu sais, vu le peu de temps que je suis dans l'appart, je ne prend pas forcément la peine de me fringuer. En plus je croyais que c'était ma casse-couille de voisine. Une véritable teigne, fais-y gaffe. » Il y avait quelque chose en Siam qu'il n'aimait pas. Il savait ce qu'elle était, forcément vu qu'il en avait côtoyé, mais même si elle était plutôt mignonne, il n'aimait pas les blondes qui le regardait comme elle le faisait. Moins il la voyait, mieux il se portait. Lorsqu'il aurait trouvé, il saura le dire à Maïa, mais en attendant, tout ce qu'il pouvait lui dire c'était de faire gaffe à ses fesses, ce qu'il venait de faire.

« Dis-toi que c'est une chance que je sois sorti en boxer, car je dors nu habituellement, c'est plus pratique pour muter, cela fait des fringues de gagné. » Disait-il doucement. Ce qu'elle ne savait pas, c'est qu'il avait toujours une arme à portée de main, silencieux ou non, à projectiles ou non, mais moins d'un mètre pour chacune, surtout lorsqu'il dormait. Accessoirement aussi nu parce qu'il venait de se taper une gonzesse, qui ne restait jamais très longtemps, vu la façon dont il leur parlait au réveil, si réveil il y avait bien entendu. « N'empêche, le peu de fringue que j'avais, mon air très aimable du réveil et la gueule enfariné, non, ça t'as plu ? Pas possible, t'es pas si exigeante finalement. » continua-t-il en souriant de plus belle. Il haussa même un sourcil pour bien montrer qu'elle pouvait toujours tenter de le désarmer avec les mots, il n'en avait strictement rien à foutre. « bon parlons plus sérieusement, je me doute que pour déménager, cela sera peut-être compliqué. Si tu as besoin que je vienne t'aider, pas de problème. Je bosse de nuits, mais en journée je ne fais pas que dormir. » expliqua-t-il en finissant sa quoi, troisième tasse de café ? « Faudra juste que tu me préviennes une ou deux journées avant, histoire de pas trop chambouler le peu de planning que j'ai, mais, au fait, tu vis où en ce moment ? Tu n'es pas à l’hôtel ? » Il se demandait si elle était dans la ville ou en dehors, il se souvenait qu'elle lui avait dit des heures ? « Tu vis où exactement ? »
demanda-t-il. Un peu de sérieux ne pouvait pas faire de mal, pas pour le moment, laisser le ventre se reposer serait bon pour eux deux.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Ven 1 Mai - 21:14
Derek/Maïa
Elle trouvait cela touchant qu'il s'intéresse autant à elle malgré bien sur toute les blagues qu'il pouvait faire, elle n'avait bien sûr pas dit son dernier mot et ne comptait pas se laisser faire, le regardant droit dans les yeux, un air rieur sur le visage, elle s'approchait de lui, jusqu'à ce qu'il n'y est que quelques centimètres entre eux deux, il pouvait surement sentir la connerie arriver oui, elle ne s'en cachait pas et un grand sourire venait étirer ses lèvres...

- "Même avec un troisième œil sur la tête tu ne me ferais pas fuir, tu es mon frère, je n'ai pas à être exigeante..." expliquait-elle simplement, souriant de plus belle puis finalement elle poussait sur ses pointes de pieds pour venir poser un baiser sur sa joue, elle le préférait bien évidemment habiller et quand il ne tentait pas de l'intimider, fière d'elle. "Et sans vouloir ta vexée, je ne t'ai pas attendu pour envoyer chié les gros lourds comme tu dis, je sais très bien me débrouiller toute seule. D'ailleurs si tu penses que les hommes sont plus faciles à comprendre que les femmes... Tu te trompes... Faisons un marcher d'accord, tu m'expliques les hommes et je t'aiderais avec les femmes... " Disait-elle avec un petit air espiègle lui lançant un clin d'œil avant de reculer pour revenir s'assoir sur son tabouret. Elle pensait à tout ce qu'elle allait devoir déménageait et réfléchissait sérieusement à ses questions.

- "Je vis à plusieurs heures d'ici dans le nord de l'Ecosse, en venant ici j'avais effectivement prévue de prendre une chambre d'hôtel mais... J'ai fait la rencontre d'une jeune femme qui m'a gentiment proposé de m'héberger chez elle avec son petit garçon, j'y suis installée depuis une semaine, bien sûr il n'était pas prévue que ce soit permanent." Disait-elle, oui Arizonna avait été sympa et l'entente entre les deux jeunes femmes c'était plutôt faite rapidement... "Il va falloir que je vois comment faire mais la solution la plus simple est que je me fasse tout livret ici, je remonterais juste le temps de faire les cartons." Oui elle n'en aurait pas pour longtemps, juste quelques jours ensuite elle reviendrait et il n'y aurait plus qu'à attendre, elle n'aurait besoin de Derek que pour rentrer ensuite les cartons ici. Elle se mordillait un instant repensant qu'effectivement ils étaient en journée et que donc il avait dû travaillé cette nuit, elle ne savait pas si elle devait le laisser ou non, elle ne voulait pas qu'il se force à rester éveillé pour elle...

- "Tu sais, je peux repasser plus tard si tu as besoin de te reposer, je ne voudrais pas t'attirer des problèmes au boulot parce que tu te serais endormis tout debout." Disait-elle en souriant doucement, bien sûr qu'elle préférait restée, bien sûr, qu'elle voulait lui poser d'avantage de question, apprendre à le connaitre encore plus, essayer de combler toutes ses années qu'ils avaient loupés ensemble... Mais Maïa avait tout de même peur de s'imposer et préférait lui laisser le choix, elle avait du temps et donc revenir plus tard ne l'a dérangeait vraiment pas, elle le regardait toujours un petit sourire au coin des lèvres attendant de savoir ce qu'il préférait.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Jeu 14 Mai - 11:29
Maia - Derek

C'était à celui qui aurait le dernier mot ? Cela l'amusait de voir qu'elle avait du répondant. Il ne pouvait pas être pire que cela pour la faire fuir ? Si bien sur, il pouvait l'être, totalement odieux avec les femmes, mais pas avec sa sœur. Il avait de vieux souvenirs  d'eux deux lorsqu'elle était vraiment petite. Si petite et un sourire d'ange qui lui donnait tout ce qu'elle désirait. En même temps elle ne demandait quasiment jamais rien, sauf la glace qu'elle adorait. Et il ne pouvait pas le lui refuser. Il l'attrapa par la taille pour la garder contre lui, déposant un baiser sur son front.

« Même avec un troisième œil hein ? » disait-il doucement en souriant. Il la serra plus fort contre lui, respirant son odeur, s'imprégnant complètement d'elle. « Pour ce qui est des hommes, je ne suis pas compliqué à vivre, une femme dans le lit consentante, pas de merdes au boulot et de la bonne bière dans le frigo. Dès qu'il y a des questions, je dégage vite fait ce qui m'ennuie, cela te va ? » demanda-t-il en la relâchant.  « Bien entendu cela ne fonctionne que pour les femmes avec qui je couche, je ne suis pas sectaire à ce point » continua-t-il en débarrassant la table de leurs petits déjeuner, mettant le tout dans le lave-vaisselle. « N'empêche je suis content que tu saches te défendre, tu es bien ma sœur, pas de soucis là-dessus, mais si un jour tu as le moindre problème, n'hésites pas à m'appeler, mon téléphone est toujours ouvert et où que je sois, je viendrais. » Il s'arrêta de ranger pour se positionner face à elle, posant les deux mains sur ses épaules. « N'hésite jamais à m'appeler. » affirma-t-il en plongeant son regard face au sien. Il continua son rangement rapidement, refermant la porte du lave-vaisselle tout aussi vite. Il appuya les fesses contre le rebord de sa table de travail, croisant les bras sur sa poitrine.

« Concernant ton emménagement, tu me refile ton adresse et j'envoie les déménageurs faire tes cartons, comme cela, tu récupère juste ce dont tu as besoin comme cela se sera mieux, pas vrai ? » Il avait largement les moyens de lui payer son déménagement vu la fortune colossale qu'il avait amassé au cours de ses nombreuses années de boulot gratifiant.  « Pour ma part, le temps de te faire une chambre digne de ce nom, pas plus d'une semaine, si cela te convient, elle sera à toi » C'était le temps nécessaire pour qu'il puisse créer une double parois dans sa propre chambre pour y camoufler toutes les armes qui se trouvaient dans sa future chambre. S'il allait assez vite, il pouvait descendre à six jours, mais il préférait garder les sept, ainsi, il avait une journée de plus pour au cas où qu'un pépin survienne. Il lâcha un bâillement discret, mais un bâillement tout de même, se rendant compte que oui il n'avait pas beaucoup dormi et il avait envie de la garder près de lui, le hic ? C'était qu'il risquait de s'endormir devant elle et  ne plus pouvoir lui parler, que s'il dormait un minimum, il pourrait rester éveillé.

« Soirée pizza ce soir ça te va ? Comme ça je pourrais dormir un peu et je serais en forme pour discuter toute la nuit, enfin si tu n'es pas une petite nature bien entendu. » finissait-il par dire en souriant. Il connaissait un vendeur de pizzas si bonnes qu'il aurait pu se damner juste pour une part. Il avait toujours de la bière au frigo et passer la soirée en sa compagnie serait un beau cadeau de retrouvailles. De plus il ne travaillait pas ce soir, n'avait aucun rendez-vous, bref il avait tout le temps pour elle. Et de toute façon, à part un contrat, rien n'aurait pu l'obliger à bouger de chez lui.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité
Identity Card
Tell Me More
Got It !

Jeu 21 Mai - 19:30
Derek/Maïa
Maïa n'était sur de comprendre totalement son frère sur sa façon de voir les femmes et de les utilisés mais, tant que ces dernières étaient consentante ou était le problème? La louve n'était pas du genre à donner des leçons de vie loin de là, surtout qu'elle n'était pas forcément mieux, si elle regardait sa vie sentimentale était loin d'être un exemple, elle ne changeait pas d'hommes comme de chemise, cependant il y en avait eu plusieurs, certains avec qui cela avait duré, d'autre qui n'était là que pour une nuit mais, au final elle était toujours seule, peut-être qu'au fond elle devrait faire comme lui? Pas d'attache, pas de question? Elle ne savait pas ce qui était mieux mais, une chose était certaine, elle laisserait faire Derek comme il l'entendait, il vivait ainsi? Très bien, elle s'en fichait du moment qu'il ne l'a traitait pas elle de la même façon, le reste ne l'a regardait pas plus que cela, elle s'approchait de lui, plongeant son regard bleu dans celui qui tirait plutôt sur le vert de son grand frère.

- "Tu fais bien ce que tu veux cotés femmes, je ne te jugerais pas, je serais bien mal placé pour dire ce qui est bien ou non, de toute façon je ne suis pas venue pour cela. Et puis je sais pas peut être que ta manière de faire est la bonne? Peut-être qu'essayer de se "casé" n'apporte que des ennuis, alors tant que ces règles ne m'inclus pas dedans tu fais bien ce que tu veux, tout ce que je demande c'est faire partie de ta vie, et je trouve que ça commence plutôt bien finalement." Disait-elle avec le sourire, tout en lui lançant un petit clin d'œil par la même occasion, elle s'approchait encore un peu venant déposer un baiser sur sa joue, elle n'arrivait pas à s'en empêcher, elle qui n'était pas proche des gens, ni tactile, ni guimauve ou quoique ce soit d'autre, elle avait envie de se loger dans ses bras et rattraper vingt-trois ans de câlin et de petites attentions entre frère et sœur qui lui avait été volé... "Promis, je t'appellerais, mais d'abord..." Elle se reculait allant vers son sac, ou elle en sortait son téléphone portable avant de revenir vers lui, elle appuyait sur nouveau contact et lui tendait le téléphone avec un sourire malicieux sur le visage.

- "Si tu me donnais ton numéro?" Oui c'était bien un sourire très moqueur qui était inscrit sur son visage, tandis qu'elle attendait tranquillement qu'il note le numéro avant de reprendre l'appareil, elle prit aussi sa veste qu'elle enfilait, remettant son portable dans son sac. "Je te remercie pour le déménagement, il faudra que je monte tout de même pour aller chercher quelques affaires, les choses les plus importantes... Mais je..." Elle se mordait un instant la lèvre, le regardant d'un regard un peu suspicieux... "Je ne veux pas que tu payes tout, c'est mon déménagement, c'est mon problème." Disait-elle sans lui laisser le temps de protester, elle revenait un nouvelle fois vers lui, se hissant sur ses deux pieds et venait embrasser sa deuxième joue pour dire au revoir, le sourire toujours aux lèvres. "Je ramène les pizzas alors, et toi tu t'occupes d'être sûr qu'il y a assez de bière dans ton frigo." Elle passait une main dans ses cheveux, les ébouriffant avant de rire, elle prenait son sac, elle continuait de sourire et pourtant elle avait quand même du mal à le quitté, elle avait peur de ne pas le retrouver le soir même... Ses yeux devenaient humides mais elle se dépêchait pour ne rien montré. "Alors à ce soir, et nous verrons qui est la petite nature!" Lançait-elle, "File te reposer." Ajoutait-elle le regard remplis de tendresse avant de s'en aller en direction de la porte, elle avait déjà hâte d'être le soir même pour pouvoir revenir ici et être certaine que cela ne s'agissait pas d'un rêve...
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Identity Card
Tell Me More
Got It !

Revenir en haut Aller en bas
 

Je te retrouve enfin! (Pv Derek)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IN UMBRA NOCTIS :: Archives des RPs-