IUN DEMENAGE En savoir plus en cliquant ici
TUMBLR DE IUN Un nouvel univers plein d'horreur vient d'ouvrir ! Le visiter en cliquant ici
LYCANS Les loups solitaires ne sont plus acceptés, vous devez figurer dans une meute.
WOLPERTÏNGERS Merci de ne plus créer de wolpertïnger Loups, ou Félins, qui sont déjà en surnombres.

Partagez | 

 From S*x Friends to Best Friends ! [Arizona]


Silence is a true friend who never betrays.

avatar

Wolpertïnger
Voir le profil de l'utilisateur http://umbra-noctis.forumpro.fr/t897-jesse-davis-wanna-be-my-friend http://umbra-noctis.forumpro.fr/t855-jesse-davis-well-i-ve-got-a-thick-skin-and-an-elastic-heart#26061 http://umbra-noctis.forumpro.fr/t959-this-is-the-start-of-how-it-all-ends#28244
Identity Card
Je suis né le : 28/11/1992 Je suis en ville depuis le : 28/02/2015 Nombre de messages : 129 Points : 1176 Je porte l'avatar de : Eddie Redmayne J'ai utilisé des images de : Google, Pinterest
J'ai : 26 ans Je travaille comme : Barman au Lulu Bar et Nightclub ! Actuellement, je suis : Célibataire, donc si tu veux rentrer avec moi ce soir...
Tell Me More
Got It !

Mar 10 Mar - 16:10


From s*x friends to best friends


Arizona & Jesse

Il était presque 4 heures du matin, et pourtant la fête semblait aller encore crescendo, la musique était de plus en plus forte, la foule survoltée de plus en plus nombreuse, tellement bien que j'avais vu les videurs fermer l'entrée de la boite une demie heure plus tôt car nous avions atteint la capacité d'accueil maximale du Lulu. Nous avions beau être pas moins de quatre barmans et barmaids en service ce soir, j'avais l'impression de courir partout non-stop depuis à peu près 2 heures du mat' - des contingents entiers de gamins déchainés venaient réclamer leurs boissons, à qui les shooters, à qui les bières, à qui les cocktails, quand ils déposaient pas carrément leurs billets cash sur le comptoir pour une bouteille, et pour une fois... je commençais à en avoir un peu plein les pattes.

En fait curieusement, j'étais plutôt d'assez mauvaise humeur cette semaine, sans doute parce que j'avais eu la flemme de prendre ma voiture pour aller jusque dans les Highlands me dégourdir les jambes ce week end. Sauf que maintenant, je me sentais littéralement comme un animal pris au piège - tous ces jeunes hystériques attroupés devant mon bar me hérissaient progressivement le poil, et pourtant, je répondais aux sourires, distribuais des clins d’œils ravageurs aux jeunes grues venues me faire de l’œil, riais aux blagues de mes collègues comme si de rien était, ou presque. J'avais décidé que, ce soir, je refusais de rentrer seul et passer la fin de soirée en tête à tête avec mon chat. C'était l'unique motivation qui me poussait à rester encore aimable un petit peu - il parait qu'on n'attrape pas les mouches avec du vinaigre, et il se trouve que j'avais en vue depuis le début de la soirée une bien jolie mouche.

J'avais repéré cette grande brune aux yeux clairs depuis qu'elle était entrée - depuis, je ne l'avais quasiment plus lâchée du regard - je voulais que cette fille rentre avec moi, ce soir. Ce n'était certainement pas la première fois qu'elle venait ici, pour ne pas dire qu'elle était plutôt habituée des lieux, et plusieurs fois lors de ses commandes au bar elle s'était prise au jeu du chat et de la souris avec moi - je savais que je lui plaisais... quand à moi, j'aimais les filles grandes et minces, et elle correspondait parfaitement à cette description. Il ne me restait qu'une demie heure de service - patient, je continuais à travailler tout en guettant la jeune femme avec insistance - j'espérais qu'elle finirait par venir me parler, ce qui me faciliterait la tâche... Mais au pire, il ne me restait qu'une demie heure à patienter, et après, je me mettrais sérieusement à l’œuvre.

Allez, vient me parler jolie brune... tu ne fais que retarder l'inévitable.


"Gatsby believed in the green light, the orgastic future that year by year recedes before us. It eluded us then, but that's no matter. Tomorrow we will run faster, stretch out our arms farther. And one fine morning... So we beat on, boats against the current, borne back ceaselessly into the past."
F. S. Fitzgerald



Dernière édition par Jesse Davis le Mer 25 Mar - 14:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Wolpertïnger
Voir le profil de l'utilisateur
Identity Card
Je suis en ville depuis le : 22/02/2015 Nombre de messages : 338 Points : 2484 On me connait sous le pseudo : Blueye Je porte l'avatar de : Lauren Cohan J'ai utilisé des images de : Bazzar et Google
J'ai : 26 ans Je travaille comme : Interne en chirurgie traumatologique Actuellement, je suis : Du genre à sauter sur tout ce qui bouge, mais en secret je cherche celui qui pourra me faire tourner la tête
Tell Me More
Got It !

Ven 13 Mar - 22:20


Jesse & Arizona
similis sensus exstitit amoris, si aliquem nacti sumus cuius cum moribus et natura congruamus, quod in eo quasi lumen aliquod probitatis et virtutis perspicere videamur. Quapropter a natura mihi

Les urgences étaient mon terrain de jeux, enfin quand j'étais au Texas, c'était mon terrain de jeux. Depuis, que j'étais arrivé à Edimbourg, j'avais du mal à trouver mes marques. Les gens avaient leurs habitudes, les médecins avaient leurs internes favoris et moi, il fallait que j'arrive à trouver ma place. Heureusement lorsque je rentrais chez moi, il y avait un petit homme qui me rappelait à quel point la vie est belle. Aden lui avait eu plus de facilité à s'intégrer, il avait déjà quelques amis, qu'il avait déjà invités à la maison. Il fallait avouer que j'avais beaucoup plus de difficulté à m'intégrer et surtout à m'attacher. J'étais en pleine réflexion quand l'ambulancier est arrivé avec un petit garçon qui venait d'avoir un accident. « Enfant de 10 ans, avec de nombreux traumatismes, il est passé à travers le part brise » J'ai quitté mon siège et je me suis dépêchée d'aller lui porter secours. Il avait de nombreuses fractures et une énorme plaie ouverte au niveau de la tête. On était deux médecins et trois infirmières à s'occuper de ce petit garçon. J'étais en train de regarder l'étendue de la plaie au niveau du crâne quand son cœur est rentré en bradycardie. Il faisait un arrêt cardiaque dans la salle de trauma, j'étais paniquée, ce garçon pouvait être mon petit garçon. Pourtant, je savais ce que je devais faire, j'ai pris les palettes et j'ai crié « Chargez à 200... Dégagez. » Je l'ai choqué, mais rien ne sait passer. « Chargez à 300... Dégagez... »

Je ne sais plus ce qui s'est passé, j'avais l'impression d'être dans un rêve : mon corps était là, mais mon esprit était déconnecté. Je venais d'immerger dans ma voiture. Et puis, je me suis souvenue, je venais d'appeler Mme Harper pour lui demander de garder Aden chez elle, ce soir. C'était notre voisine, une femme de soixante ans qui venait de perdre son mari et qui gentiment me gardait Aden. J'ai essayé de replonger dans mes souvenirs les plus profonds. J'avais perdu ce gamin. On avait essayé de la ranimer, en vain. Mais le plus dur avait été d'annoncer à sa mère qui était au volant que son enfant avait rejoint un autre monde. J'aimais mon travail, mais les jours comme celui-là, j'avais envie de tout envoyer bouler. Je ne savais pas trop où j'allais, j'avais juste envie de rouler. Les maisons et les rues défilaient sous mes yeux, puis je suis arrivée dans la rue du Lulu. Je n'avais aucune attention d'aller boire ou de ramener un mec chez moi, mais après tout, je y étais alors pourquoi pas. Il était à peine une heure et demie et il y avait un monde fou qui attendait dehors. Heureusement pour moi, je n'avais pas besoin de faire la queue. En fait, il a une semaine, j'avais recousu l'acarde sourcilière du videur qui c'était pris une bouteille dans la tête. Alors quand il m'a vu arriver, il m'a tout de suite laissé passer. « Bonsoir, je ne pensais pas te voir ce soir » dit-il en me faisant la bise. « Très mauvaise journée aux urgences » dis-je avant de rentrer.

C'était une ambiance de folie et étouffant, je devais l'avouer. Il y avait beaucoup de petits jeunes. En fait, j'aurais pu faire partie de la catégorie des petits jeunes, car je n'avais que vingt-six ans. Mais, je ne ressemblais en rien à ses gosses qui buvaient juste pour le fun, juste pour ce faire vomir. J'étais plutôt du genre à boire, pour oublier mes malheurs, et puis j'avais une capacité de résistance à l'alcool assez élevée. À ma grande surprise, j'ai pu trouver une banquette de libre, je m'y suis assise et j'ai commencé à regarder autour de moi. Je me suis rendu compte que j'avais vu sur le bar et sur son sublime barman. En fait, depuis que j'étais venue dans ce bar pour la première fois, je l'avais remarqué, mais je n'avais pas voulu le draguer, car en règle générale, je préférais les coups d'un soir. Je me voyais mal revenir dans ce bar, après ne pas lui avoir donné de nouvelle. Je n'avais rien tenté, mais cela ne m'empêcher pas de le dévorer des yeux. En fait, à chaque fois que je le regardais, j'avais des images en tête. J'avais envie de lui arracher ses vêtements... Non, le barman, on n'y touche pas. Pourtant, ce soir lui aussi me dévorait des yeux, on jouait au jeu du chat et de la souris. C'est toujours, moi qui vais vers les hommes, car j'aime avoir le contrôle. Mais j'aimais leur laisser croire qu'il avait le contrôle. J'avais sans doute un côté sadique. En fait, je crois que mon côté puma, me rendait sauvage et dangereuse. Cependant, quand j'ai senti qu'il allait faire le premier pas, je me suis levée et je suis allé vers lui. Je suis allée m'asseoir sur un des tabourets du bar. J'ai mis les coudes sur le bar et j'ai posé ma tête sur mes mains et je l'ai regardé. « Dis-moi, que faut-il faire pour qu'une jolie fille, se fasse offrir un verre ? »

code by Chocolate cookie



You are my lucky star.


Dernière édition par Arizona L. Marshall le Dim 26 Avr - 18:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Wolpertïnger
Voir le profil de l'utilisateur http://umbra-noctis.forumpro.fr/t897-jesse-davis-wanna-be-my-friend http://umbra-noctis.forumpro.fr/t855-jesse-davis-well-i-ve-got-a-thick-skin-and-an-elastic-heart#26061 http://umbra-noctis.forumpro.fr/t959-this-is-the-start-of-how-it-all-ends#28244
Identity Card
Je suis né le : 28/11/1992 Je suis en ville depuis le : 28/02/2015 Nombre de messages : 129 Points : 1176 Je porte l'avatar de : Eddie Redmayne J'ai utilisé des images de : Google, Pinterest
J'ai : 26 ans Je travaille comme : Barman au Lulu Bar et Nightclub ! Actuellement, je suis : Célibataire, donc si tu veux rentrer avec moi ce soir...
Tell Me More
Got It !

Mer 25 Mar - 14:40


From s*x friends to best friends


Arizona & Jesse

A en juger par les petits coups d’œils qu'elle me lançais à la dérobée, et que j'interceptais régulièrement par miracle par-dessus la foule de groupies qui venaient cuver leurs cocktails sur mon bar, elle ne devait me trouver plutôt à son goût elle aussi, ce qui était une excellente nouvelle pour moi. Parfois, je me sentais un peu las de ma belle gueule, et de toutes les filles qui venaient me draguer juste parce qu'elles me trouvaient "mignon"... Mais en même temps, je ne désirais pas me caser avec qui que ce soit, du moins pas pour l'instant, alors même s'il était un peu lassant, voir vexant, que les trois quarts de ces filles ne soient attirées que par mon physique sans se soucier une seconde d'essayer d'apprendre à me connaître, quelque part, ça m'arrangeait bien moi aussi, alors je n'avais pas vraiment à me plaindre. Ce n'était qu'un échange de bons procédés... nous obtenions facilement ce que nous voulions les uns des autres, et on en restait là.

Et ce soir, miss brunette était dans ma ligne de mire. Encore 20 minutes avant la fin de mon service, et elle n'était toujours pas venue me parler... Me détournant à regret, j'allais servir quelques amateurs de bière, et lorsque je vérifiais par réflexe que ma jolie brune était toujours sur sa banquette... j'eu la déception de constater qu'elle n'était plus là. Et m*rde !! Me dites pas qu'elle s'est tirée !! Fortement agacée, je restais pourtant impassible, adressais un dernier sourire à mes clients, avant d'attraper rageusement un torchon pour commencer à essuyer des verres que je venais de laver... quand je relevais les yeux pour me retrouver nez à nez avec ma jolie brune.

Ah, enfin ! Moi qui avait eu peur une seconde de devoir me rabattre sur un plan de secourt... La lumière colorée sur bar se reflétait dans les iris clairs de ma jolie proie, et je me demandais un instant s'ils étaient verts ou bleus, avant que mon regard ne glisse par mégarde en direction de son décolleté. Oh, elle est du genre directe... parfait, on aura pas besoin de tourner autour du pot pendant 5 heures, exactement ce qu'il me faut pour ce soir.

- Hum, si tu me dis "s'il te plait", ça devrait pouvoir se négocier... répondis-je avec un sourire charmeur.


"Gatsby believed in the green light, the orgastic future that year by year recedes before us. It eluded us then, but that's no matter. Tomorrow we will run faster, stretch out our arms farther. And one fine morning... So we beat on, boats against the current, borne back ceaselessly into the past."
F. S. Fitzgerald

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Wolpertïnger
Voir le profil de l'utilisateur
Identity Card
Je suis en ville depuis le : 22/02/2015 Nombre de messages : 338 Points : 2484 On me connait sous le pseudo : Blueye Je porte l'avatar de : Lauren Cohan J'ai utilisé des images de : Bazzar et Google
J'ai : 26 ans Je travaille comme : Interne en chirurgie traumatologique Actuellement, je suis : Du genre à sauter sur tout ce qui bouge, mais en secret je cherche celui qui pourra me faire tourner la tête
Tell Me More
Got It !

Sam 4 Avr - 19:41




Jesse & Arizona
similis sensus exstitit amoris, si aliquem nacti sumus cuius cum moribus et natura congruamus, quod in eo quasi lumen aliquod probitatis et virtutis perspicere videamur. Quapropter a natura mihi

A première vue, c'était exactement le genre de mec qui m'attirait : très beau gosse, musclé et pas prise de tête. Le problème, c'était que j'étais déjà à mon quatrième verre de leur alcool le plus fort, et même si je résistais bien au effet indésirable de l'alcool. Mais là, j'avais un peu abusé, sans doute pour effacer l'image du petit garçon sur ma table. En fait, tout le long où j'avais marché de ma banquette à son bar, j'avais l'impression que le monde tourné un peu trop vite. Je ne sais même pas si c'était l'alcool, ou la fatigue ou les deux en même temps. En tout cas, une chose est sûre, je ne voulais pas de compliquer ce soir. Et d'après ce que j'avais pu observer du sublime barman, il n'était pas du genre compliqué. Il avait de magnifiques cheveux châtains clairs ou blonds ou roux. J'avais du mal à distinguer avec les lumières et l'obscurité de la salle, je n'arrivais pas savoir. Mais une chose est sûr, ils étaient magnifiques. Mais, je n'ai pas pu détacher mon regard de ses yeux. Ils avaient une couleur bleu-gris et son regard était si intense, si sauvage. Au moins, si je n'arrivais pas à le ramener chez moi, j'aurais pu admirer de prêt, ses yeux.

Mais vu la façon dont il me regardait, je ne risquais pas de me retrouver seule, ce soir. Je savais qu'il était passé de mes yeux à mon décolleté. Mon atout a toujours été mes yeux, mais ma poitrine, elle , c'était le supplément. Quand, il a ouvert la bouche pour me répondre, j'étais hypnotisé par ses lèvres. J'avais envie de sauter par-dessus le comptoir pour y goûter, mais avec toute la volonté du monde, j'ai résisté. Un simple « s'il te plaît », c'était un peu trop facile, car, quoi que je fasse les verres m'étaient offerts. Enfin, surtout, grâce à mes talents de médecins. « Un simple s'il te plaît. C'est un défi trop facile, mais d'accord ! Pourrais-je avoir un verre... » « Docteur Marshall, quel plaisir de vous voir parmi nous ce soir ! » Et m*erde, le patron. J'étais tellement absorbé par le barman que je n'avais pas fait attention au patron du Lulu qui arrivait pour me draguer. En effet depuis que j'avais soigné le videur, il n'arrêtait pas de vouloir me mettre dans son lit. C'est vrai qu'il était assez mignon, mais pour dire la vérité, je me serais tenté qu'en dernier recours. « Jesse, cette jeune femme est une VIP. Offrez-lui tout ce qu'elle demande. Bonne soirée docteur. » dit-il avant de s'éloigner. Et voilà, il venait de mettre à l'eau mes chances de repartir avec ce magnifique apollon. Je l'ai regardé, jusqu'à ce que la foule ne l'est absorbée. Puis, je me suis enfin tournée vers le fameux Jesse, je n'avais qu'une envie cassée quelque chose. La journée ne pouvait pas être pire. « Tu sais quoi donne moi ce que tu as de plus fort. Après tout la journée ne pouvait pas être pire » dis-je en m'asseyant plus confortablement sur mon fauteuil. « Vu que tout est gratuit pour moi, tu n'as qu'à prendre un verre avec moi, ça rendra la journée moins m*erdique » Je savais que je n'aurais pas du reprendre un autre verre car j'allais sans doute finir debout sur le bar en train de danser.

code by Chocolate cookie



You are my lucky star.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Wolpertïnger
Voir le profil de l'utilisateur http://umbra-noctis.forumpro.fr/t897-jesse-davis-wanna-be-my-friend http://umbra-noctis.forumpro.fr/t855-jesse-davis-well-i-ve-got-a-thick-skin-and-an-elastic-heart#26061 http://umbra-noctis.forumpro.fr/t959-this-is-the-start-of-how-it-all-ends#28244
Identity Card
Je suis né le : 28/11/1992 Je suis en ville depuis le : 28/02/2015 Nombre de messages : 129 Points : 1176 Je porte l'avatar de : Eddie Redmayne J'ai utilisé des images de : Google, Pinterest
J'ai : 26 ans Je travaille comme : Barman au Lulu Bar et Nightclub ! Actuellement, je suis : Célibataire, donc si tu veux rentrer avec moi ce soir...
Tell Me More
Got It !

Sam 25 Avr - 14:51


From s*x friends to best friends


Arizona & Jesse

Elle était encore plus jolie vue de près - quand je pense que cinq minutes plus tôt seulement, je me la jouais Caliméro et je me plaignais de ma "belle gueule" et de toutes les filles attirées que par mon physique... je l'avoue, je vaux pas vraiment mieux en fait. Si elle avait été seulement moitié moins jolie, mon regard aurait sans doute glissé sur elle, comme l'eau sur les plumes d'un canard. Mais il se trouve que en plus d'être grande et mince, elle avait un visage aux traits fins et les yeux clairs, ce qui était loin de me déplaire. A la voir de plus près, je remarquais également son air las, les cernes sous ses yeux... et son regard un peu engourdi par l'alcool. Un autre soir, j'aurais eu des scrupules à draguer une fille pompette - mais malheureusement pour elle, ce soir, j'étais en mode prédateur, et à en juger par le regard aguicheur qu'elle posa sur moi, ce n'était pas pour lui déplaire non plus.

Un ange passa lorsque nos regard se rencontrèrent - l'électricité crépitait dans l'air entre nous, et je sentis un frisson d'expectation remonter le long de ma colonne vertébrale. Oh oui ma colombe, il semblerait que nous ayons des projets en commun pour ce soir, et si j'osais, je dirais que le courant passe entre nous. Lui offrant mon sourire le plus charmeur, je posais mes verres pour m'enquérir de sa commande - oh pour toi belle brune, le bar est gratuit. Mais alors qu'elle allait enfin me dire ce qu'elle voulait... le patron en personne vint saluer la jeune femme, et je me redressais, immédiatement au garde à vous - je ne m'étais même pas rendu compte que je m'étais penché à ce point vers elle... Un peu surpris, je remarquais immédiatement le regard concupiscent que le boss posa sur la jolie brune, qui semblait plus importuné qu'autre chose - ah ah, on dirait que je ne suis pas le seul à avoir remarqué qu'elle est jolie. Sauf que vu comme elle le regarda, il était clair que le sentiment était loin d'être partagé...

- C'est si gentiment proposé, je ne peux pas refuser, répondis-je, pas refroidi pour un sous par cette interruption. Allez, raconte-moi tout ma belle, je t'écoute, l'encourageais-je avec un sourire en m'accoudant au bar, après nous avoir servis à chacun un bon shot de vodka.


"Gatsby believed in the green light, the orgastic future that year by year recedes before us. It eluded us then, but that's no matter. Tomorrow we will run faster, stretch out our arms farther. And one fine morning... So we beat on, boats against the current, borne back ceaselessly into the past."
F. S. Fitzgerald

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Wolpertïnger
Voir le profil de l'utilisateur
Identity Card
Je suis en ville depuis le : 22/02/2015 Nombre de messages : 338 Points : 2484 On me connait sous le pseudo : Blueye Je porte l'avatar de : Lauren Cohan J'ai utilisé des images de : Bazzar et Google
J'ai : 26 ans Je travaille comme : Interne en chirurgie traumatologique Actuellement, je suis : Du genre à sauter sur tout ce qui bouge, mais en secret je cherche celui qui pourra me faire tourner la tête
Tell Me More
Got It !

Dim 26 Avr - 18:35


Jesse & Arizona
similis sensus exstitit amoris, si aliquem nacti sumus cuius cum moribus et natura congruamus, quod in eo quasi lumen aliquod probitatis et virtutis perspicere videamur. Quapropter a natura mihi

J'étais démoralisée entre le petit garçon mort durant mon service, et le patron qui me casse mon coup avec le sublime barman. Je n'avais qu'une envie allée me cacher dans un trou pour ne plus en sortir. Mais, j'ai vite repris confiance, en moi. J'étais seule maître de mon destin et je n'allais pas me gâcher la soirée pour un mec un peu trop accro. Je me suis redressée sur mon tabouret et j'ai reporté mon attention sur Jesse. Lui qui avant cette interruption se trouver à quelques centimètres de moi était maintenant, bien droit et à des kilomètres, il fallait que je reprenne la situation en main. Avec mes grands yeux, j'ai commencé à le regarder avec passion. Ce soir, je n'avais pas l'intention de rentrer seule, et c'était Jesse qui allait me raccompagner chez moi. Mais lorsque le patron était venu me déranger, j'avais un peu était dure avec Jesse. J'avais un petit côté lunatique. « Je suis désolé... Il faut avouer que ton patron est assez lourd comme même... » Je n'avais vraiment envie de parler, j'avais plus envie de passer de l'autre côté du bar, pour assouvir un désir. Le félin qui était en moi, se faisait ressentir.

J'ai repensé au petit garçon sur ma table d'opération. Je n'aurais rien pu faire de plus et pourtant, je me sentais coupable. Je n'avais qu'une envie, c'était d'oublier tout ça et de passer une soirée inoubliable avec Jesse, mais une petite partie au fond de moi, j'avais besoin de parler à quelqu'un. Mais je n'étais pas sûr de vouloir commencer à parler, car je ne savais pas si je pourrais m'arrêter. Ma journée était peut-être un vrai cauchemar, mais ma vie était un vrai désastre. Je devais arrêter de me poser cinquante milles questions, je n'étais pas là pour parler mais pour faire les yeux doux à un homme magnifique. Mais, contre ma volonté, ma bouche s'est ouverte toute seule. « Te raconter toute ma vie et tout ce qui ne va pas serait peut-être un peu trop long... Mais aujourd'hui, j'ai perdu un petit garçon de sept ans... Il a l'âge de mon fils ... » Les larmes ont commencé à monter. Sérieusement, j'étais en compagnie d'un homme magnifique, dont les taches de rousseur me faisaient craquer, et je lui déballais ma vie. Il devait sans doute être lassé de toutes ses personnes qui venaient raconter sa vie. « Je suis désolé, tu n'avais sans doute pas très envie d'entendre des choses sur ma vie... » J'ai fermé les yeux pendant quelques secondes avant de les rouvrir. « Et si on reprenait tout depuis le début... Salut, moi, c'est Arizona. Et si je t'offrais un verre ? » dis-je en lui tendant ma main, avec un petit sourire aux lèvres. « Et si tu me parlais un peu de toi... »
code by Chocolate cookie



You are my lucky star.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Identity Card
Tell Me More
Got It !

Revenir en haut Aller en bas
 

From S*x Friends to Best Friends ! [Arizona]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» From S*x Friends to Best Friends ! [Arizona]
» Friends, we need your feedback
» 08. That's what friends are for
» [THEME] Just friends ? [TERMINE]
» After the show between friends [Rachel]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IN UMBRA NOCTIS :: Lulu Bar & Nightclub-